L'Iris | Axes de recherche

Axe 3 : Domination - Violence - Genre

 Responsables : Élisabeth Anstett et Hélène Bretin

C’est à l’étude des dispositifs d’assujettissement/désassujettissement comme à celle de la décomposition/recomposition des rapports de pouvoir à l’aune de déterminants socio-économiques genrés et/ou racialisés, que se consacrent les chercheurs impliqués dans l’axe 3. L’attention que nous portons à la complexité des rapports de pouvoir, engage une réflexion sur la réalité des discriminations comme sur les processus qui les produisent ou qui visent à s’en départir. Les trois points d’entrée principaux de cet axe : la domination, la violence et le genre, permettent de faire du politique une question centrale, sans que l'État ou son action ne soient toujours des objets d’étude privilégiés. C'est notamment l’appropriation du politique par les citoyens ordinaires, tant sous la forme de mobilisations, de participations, de résistances ou de pratiques d’esquive, que sous la forme des investissements micro-politiques et des façons dont les expériences subjectives sont configurées par les contextes sociaux, qui nous intéresse.

Les discussions collectives engagées dans l’axe 3 s’articulent autour de réunions, de cycles de rencontres associant invités extérieurs et membres du laboratoire, Les tables rondes Nicole Diederich, (en 2013-2014 et 2014-2015) et des journées d'étude en 2015-2016.

1. Ages, genre, sexualité

Un ensemble de travaux aborde la configuration sociale des vies familiales et domestiques, des intimités et des vies intérieures, et plus largement les liens entretenus entre identités de genre et sexualité. Ils offrent une première interrogation de l’articulation des notions de genre, de domination et de violence. Ces travaux rencontrent une problématique partagée dans cet axe, autour des temporalités biographiques et des dynamiques du parcours de vie. L’avancée en âge en constitue une dimension, aux fortes implications sociales.

2. Violences, corps, destruction

Ce deuxième sous-axe explore les effets politiques, sociaux et intimes de l’exercice de la violence physique, qu'elle se déploie sous la forme de violences privées ou de violences d'État. En écho aux questions soulevées dans le premier sous-axe, il s’agira aussi de s’interroger sur l’articulation entre privé et politique dans le champ des violences.

3. Rapports de pouvoir, discriminations, mobilisations

Enfin, le troisième sous-axe de recherche vise à comprendre comment se combinent des inégalités et des discriminations multiples, ayant trait aussi bien au genre, à l’âge, à la classe, qu’aux processus divers d’ethnicisation et de naturalisation des rapports sociaux. Les recherches élaborées dans ce sous-axe cherchent à saisir comment les inégalités se traduisent ou sont converties dans d’autres régimes de relations sociales. Elles se proposent aussi d’analyser les luttes visant à contester ces discriminations et ces inégalités en mettant au jour l’historicité des différents registres de domination y compris dans leur dimension violente, tout autant que les formes et les processus de mobilisations qu’elles génèrent.

EHESS
CNRS
Paris 13
INSERM

IRIS - EHESS
54 bd Raspail 75006 Paris
Contacts
Accès

IRIS - UNIV. PARIS 13
UFR SMBH 74 rue Marcel Cachin, 93017 Bobigny cedex
Contacts
Accès

 


 

Liens rapides

Twitter Iris

La Lettre de l'Iris

HAL - collection de l'Iris

Carnets de recherche