Membres | Jeunes docteurs

Camille LANCELEVÉE

Camille Lancelevée
Sociologue

Coordonnées professionnelles

camille.lancelevee[at]gmail.com

Page personnelle

Domaines de recherche

  • Sociologie de la santé et de la santé mentale
  • Sociologie de l’État et des institutions pénales
  • Sociologie des professions et du travail
  • Sociologie du genre et de la sexualité
  • Comparaison internationale (France-Allemagne)
  • Méthodes ethnographiques
  • Sociology of health and mental health
  • Sociology of prison and penal institutions
  • Sociology of work and professions
  • Sociology of gender and sexuality
  • International comparison (France-Germany)
  • Ethnographic methods

Thèse : Quand la prison prend soin. Enquête sur les pratiques professionnelles de santé mentale en milieu carcéral en France et en Allemagne

Thèse soutenue le 25 octobre 2016 sous la direction conjointe de Marc Bessin et Michel Bozon

Conduite entre Berlin et Lille, cette recherche doctorale porte sur les pratiques professionnelles de santé mentale en milieu carcéral en France et en Allemagne. Elle propose une réflexion socio-historique sur les dispositifs institutionnels mis en place dans les deux pays pour prendre en charge les individus à la croisée du crime et de la folie et s’interroge, à partir de l’observation de deux établissements pénitentiaires, sur l’hybridation croissante du soin et de la peine.

Si l’Allemagne dispose depuis les années 1930 d’hôpitaux psycho-légaux (Maßregelvollzug) pour les auteurs d’infractions présentant des troubles mentaux, les prisons françaises se dotent, à partir des années 1970, de services psychiatriques destinés aux personnes détenues. Dans un contexte de pénalisation des malades mentaux et de pathologisation de certains crimes, l’entrée de professionnel·le·s en santé mentale dans les établissements pénitentiaires pose la question de l’hybridation du soin et de la peine dans un objectif d’évaluation et de contrôle des individus. Cette thèse interroge cette hybridation dans une perspective comparative franco-allemande : en revenant sur les liens historiques tissés entre psychiatrie et système pénal dans les deux pays, l’analyse montre comment les héritages institutionnels éclairent le rôle des professionnel·le·s en santé mentale dans la division du travail de prise en charge des personnes placées sous main de justice.

A partir des terrains ethnographiques (observations et entretiens) réalisés dans deux prisons allemande et française d’une durée respective de cinq mois, la thèse étudie les modalités d’articulation des pratiques soignantes et pénitentiaires : si la prison française se présente comme une institution fragmentée, dans laquelle les services de soin psychiatrique se tiennent en marge du traitement pénitentiaire, la prison allemande est le lieu d’une coopération renforcée des personnels soignants et pénitentiaires autour du suivi psycho- criminologique des personnes détenues. Dans les deux pays cependant, la présence de ces professionnel·le·s engendre des effets ambivalents : tout en produisant de l’attention pour la souffrance psychique des personnes détenues, elle participe à légitimer le projet d’une peine thérapeutique, à perpétuité pour les plus « dangereux ».

Cette thèse illustre in fine les transformations contemporaines d’une institution pénitentiaire devenue « asile », c’est-à-dire tout à la fois un lieu dans lequel s’entrelacent la peine et le soin dans des agencements insolites, mais également l’un des derniers lieux d’accueil de certaines formes de folie. Au-delà de la prison, cette thèse contribue à l’analyse des liens entre transformations institutionnelles et évolutions des mondes professionnels.

  • Mots-clés : Ethnographie de la prison, pratiques professionnelles, santé mentale, suivi psycho-criminologique, défense sociale, France, Allemagne.

Jury

  • Marc Bessin, Chargé de recherche au CNRS, HDR, directeur
  • Michel Bozon, Directeur de recherche à l’INED et chercheur associé à l’IRIS, EHESS, co-directeur

  • Bernard E. Harcourt, Professeur de droit et de science politique, Columbia Law School, New York, Directeur d’études à l’EHESS
  • Pascale Laborier, Professeure de science politique, Université Paris Ouest Nanterre-La Défense, rapporteure
  • Corinne Rostaing, Maîtresse de conférence, HDR, Université Lyon 2, rapporteure
  • Livia Velpry, Maîtresse de conférence, Université Paris 8

Financements

  • 2009-2012, Bourse de recherche de l’EN3S – École Nationale Supérieure de la Sécurité Sociale
  • 2011-2013, Bourses de mobilité de courte durée du Centre Interdisciplinaire d’Études et de Recherches sur l’Allemagne (septembre-octobre 2011), de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (novembre-décembre 2011) et du Centre Marc Bloch (décembre 2013)

Distinctions

  • Prix 2017 de la recherche de l’Institut National des Hautes Études sur la Sécurité et la Justice (INHESJ)
  • Classée (3ème) pour le poste MCF « sociologie de la déviance en Europe », université de Strasbourg, DynamE, 17 mai 2018.
  • Classée (4ème) pour le poste MCF « sociologie de la santé et de la protection sociale », université Paris 13, Iris, 23 mai 2018.
  • Qualifiée en section 19 (sociologie) et en section 4 (science politique)

Responsabilités principales

Actuellement

  • ÉPoPé – Étude politique du pénal (groupe de projet AFSP 2017-2019). Co-animatrice avec Jacques de Maillard et Jérémie Gauthier : http://www.afsp.info/activites/groupes-de-projet/liste-des-groupes/epope/
  • Membre du comité de rédaction de la revue Champ Pénal/Penal Fields (ISSN électronique 1777-5272) depuis février 2017
  • Évaluations scientifiques pour les revues SociologieS (ISSN électronique 1992-2655), Déviance et Société (ISSN 0378-7931), Anthropologie & Santé (ISSN électronique 2111-5028).

Précédemment

  • Co-créatrice (2010) puis coordinatrice (2012-2014) puis membre active (2014-2017) du groupe de jeunes chercheurs Traitements et Contraintes, groupe de travail sur les institutions à la croisée du social, du pénal et du médical et organise régulièrement colloques, journées d’études et séminaires. (www.traitements-contraintes.org):
  • Co-organisatrice des journées « La thèse et après ? » du Réseau des Jeunes Chercheurs Santé et Société visant à explorer des voies non académiques de professionnalisation après le doctorat, dans le domaine de la santé (juin 2015), du journalisme (novembre 2016) et dans le monde du « conseil » (novembre 2017).
  • Coordinatrice du séminaire des doctorants de l’Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux entre 2010 et 2012 : co-organisation des séances mensuelles du séminaire scientifique des doctorants et des ateliers « techniques de recherche ».

Organisation de manifestations scientifiques

  • 2017, Santé mentale en prison : états des savoirs, besoins, perspectives, colloque interministériel Santé-Justice, 20 et 21 décembre.
  • 2012, Traitements et contraintes : approches empiriques des dispositifs de prise en charge institutionnelle, colloque international co-organisé avec Yasmine Bouagga, Elodie Janicaud, Méoïn Hagège, Lucie Lechevalier-Hurard et Arthur Vuattoux (Iris, EHESS) avec le soutien financier du Campus Condorcet, de l’EHESS et du Réseau Santé et Société, 14 et 15 juin.
  • 2011, Pratiques, acteurs, espaces de l’enfermement : circulations et transferts - Praktiken, Akteure und Räume der Einsperrung : Zirkulationen und Transfers, colloque international co-organisé avec Mathilde Darley, Falk Bretschneider, Bénédicte Michalon et Thomas Scheffer avec le soutien financier du Centre Marc Bloch et de l’Université Franco-Allemande, Berlin, 1-3 décembre.
  • Coordination et animation de séminaires et de journées d’études dans le cadre des activités du groupe Traitements et Contraintes :
    • Approcher les institutions, le chercheur face à la contrainte (21 novembre 2012)
    • Prendre en charge : mais de quoi parle-t-on ? (23 janvier 2013)
    • Place et usages des savoirs « psy » dans les institutions fermées (20 mars 2013)
    • Contrainte et émancipation (22 mai 2013)
    • Questions de théorie : Foucault, Bourdieu et la contrainte (14 novembre 2013)

Enseignement

  • 2011-2018, Vacations à Sciences Po. Paris, à l’Université Paris 8, à l’École Nationale de la Protection Judiciaire de la Jeunesse et à l’Université Paris 13
  • 2012-2014, Attachée temporaire d’enseignement et de recherche à l’Université de Lille 3.
  • 2016-2017, Séminaire « Sciences Sociales et Prison », École des Hautes Études en Sciences Sociales.

Contrats de recherche

  • 2009-2011, Vacations sur le projet de recherche La prise en compte de la maladie mentale dans les pratiques professionnelles d’évaluation de la dangerosité des personnes détenues : comparaison France-Belgique (2009-2011), Mission de recherche Droit et Justice (direction scientifique Marc Bessin, Iris, EHESS ; Yves Cartuyvels et Abraham Franssen CES, FUSL).
  • 2015-2016, Ingénieure d’études sur le projet de recherche L’irresponsabilité pénale au prisme des représentations sociales de la folie et de la responsabilité des personnes souffrant de troubles mentaux, Mission de recherche Droit et Justice (direction scientifique Caroline Guibet Lafaye, CMH, ENS ; Caroline Protais, CERMES3).

Publications

Direction de dossiers dans des revues à comité de lecture

  • (2016), avec M. Darley. Sociétés Contemporaines n°103. Faire tenir les murs. Pratiques professionnelles en milieu fermé.
  • (2013), avec M. Darley & B. Michalon. Cultures & Conflits n° 90.Où sont les murs ? Penser l’enfermement en sciences sociales.

Articles dans des revues à comité de lecture

  • (2018), avec Protais Caroline, ‘‘J’étais pas vraiment moi !’ L’expérience de personnes déclarées irresponsables pour cause de trouble mental, Anthropologie & Santé, n°16,  http://journals.openedition.org.inshs.bib.cnrs.fr/anthropologiesante/2941
  • (2016) Quand la prison prend soin ? Gérer les troubles mentaux dans un établissement pénitentiaire pour femmes », Sociétés Contemporaines, n°103 (septembre), 91-110
  • (2015) avec le collectif Contrast. La création des UHSA : une nouvelle régulation de l’enfermement en psychiatrie ?, Déviance & Société, vol 39, n°4, 429-453.
  • (2014) Bessin M., Lancelevée C., Cliquennois G., Dugué F. & Cartuyvels Y. Ce que la dangerosité fait aux pratiques : Entre soin et peine, une comparaison Belgique-France.Les Cahiers de la Justice, (mars), 101-114.
  • (2013) avec M. Darley & B. Michalon. Introduction. Dossier "Où sont les murs ? Penser l’enfermement en sciences sociales". Cultures & Conflits, (90), 7-20.
  • (2011) Une sexualité à l’étroit. Les Unités de Visite Familiale et la réorganisation carcérale de l’intime. Sociétés contemporaines, 83 (juillet-septembre), 107-130.

Chapitres d’ouvrages

  • (2018) Goffman et la folie : institution totale et offense sociale, in Coutant Isabelle et Wang Simeng (dir.), Santé mentale et sciences sociales. (à paraître en octobre, CNRS Éditions).
  • (2012), avec E. Janicaud. Production des écrits administratifs en prison : dispositifs de droit ou de contrôle ? L'exemple des Unités de Visite Familiale et des extractions médicales. In L. Proteau et C. Coton (éd.), Les paradoxes de l'écriture. Sociologie des écrits professionnels dans les institutions d'encadrement. Rennes : Presses universitaires de Rennes, collection "Le sens social" (p. 149-168).

Articles dans des revues sans comité de lecture

  • (2018) Les tensions morales de la prison-asile », Revue Santé Mentale, n°227, avril.
  • (2017) Incarcérer pour soigner : quand la prison devient hospitalière ? », Revue Regards, n°54, vol.1.
  • (2014) Soigner ou punir ? Dilemmes européens, La Lettre du Psychiatre, n°6, novembre.

Comptes-rendus d’ouvrages

  •  (2018) Simeng Wang, Illusions et souffrances. Les migrants chinois à Paris », Lectures, Les comptes rendus, 2018, mis en ligne le 12 mars 2018, http://journals.openedition.org/lectures/24395
  • (2017) Nicolas Sallée, Eduquer sous contrainte : une sociologie de la justice des mineurs », Gouvernement et action publique, n° 2, 2017.
  • (2010) Philippe Borrel, Un monde sans fous ? », Lectures, Les comptes rendus, mis en ligne le 16 juin 2010, http://lectures.revues.org/1046
  • (2010) Fabrice Fernandez, Emprises. Drogues, errance, prison : figures d'une expérience totale », Lectures, Les comptes rendus, mis en ligne le 14 mai 2010, http://lectures.revues.org/1024

Rapports

  • (2016). Guibet Lafaye Caroline, Lancelevée Camille, Protais Caroline. L’irresponsabilité pénale au prisme des représentations sociales de la folie et de la responsabilité des personnes souffrant de troubles mentaux, Mission de recherche Droit et Justice, 260 p.
  • (2012), Lancelevée C., Bessin M., Cartuyvels Y., Cliquennois G. & Duguet F.. Ce que la dangerosité fait aux pratiques ? Entre soin et peine, une comparaison Belgique-France. Iris/EHESS, CES FUSL, GIP Mission de recherche Droit et Justice. 244 p.

Principales communications

Colloques et congrès

  • 2017, « L’irresponsabilité pénale comme support de bifurcation biographique », avec Caroline Protais, colloque Le Parcours en question, Université Paris Descartes, 2 et 3 février.
  • 2016, « Penser le traitement institutionnel de l’altérité au prisme de l’asile : approche croisée des centres de rétention et des établissements pénitentiaires », avec Louise Tassin, colloque Traitements et Contraintes, A l’aune des métamorphoses institutionnelles, Paris, 15-16 décembre.
  • 2014, « On the frontline: nurses and prison guards in the face of mental disorders in French prisons », congrès annuel de l’American Anthropological Association, Washington, 3 décembre.
  • 2014, « La genèse des UHSA vue par les psychiatres exerçant en milieu carcéral », 2ème colloque jeunes chercheurs sur la privation de liberté, Paris, 14 mars.
  • 2013, « Quand la prison annexe l’hôpital ? La place des soins psychiatriques en milieu pénitentiaire en France », colloque TerrFerme, L’enfermement au prisme des sciences sociales : rapprocher les lieux, confronter les approches, Pessac, 18 octobre.
  • 2013, « La gestion des troubles mentaux en prison : variations féminines », Congrès de l’Association Française de Sciences Politiques, Paris, 9 juillet.
  • 2013, « Entre deux chaises : enjeux méthodologiques d’une enquête sur les usages sociaux de la psychiatrie en prison », colloque « Saisir le terrain / Terrain und Kultur », Francfort, 8 juillet.
  • 2012, « Quand le traitement s’appuie sur les murs : l’usage de la « cellule particulièrement sécurisée » dans une prison pour femmes de Berlin », colloque Traitements et Contraintes : approches empiriques des dispositifs institutionnels, Bobigny, 14 juin.
  • 2011, « Redéfinition de l’interface prison-hôpital psychiatrique: les enjeux locaux de la réforme en Allemagne et en France », congrès de l’Association française de science politique, Strasbourg, 1er septembre.
  • 2010, « Un lit bien bordé ? Discours et jugements de valeurs autour des Unités de Visites Familiales dans les prisons françaises », colloque Comment l’État fait-il notre lit ? La régulation contemporaine des sexualités en Europe, Université Libre de Bruxelles, 25 mars.

Journées d’études et séminaires

  • 2018, « Hommes dangereux, femmes vulnérables ? Stéréotypes de genre et parcours de santé mentale en milieu carcéral », séminaire Genre et monde carcéral. Perspectives éthiques et politiques, ENS Paris Saclay-Cachan, 12 février
  • 2017, « Psychiatrie et justice: l’irresponsabilité pénale en débat », avec Caroline Protais, séminaire du Centre de Recherches Sociologiques sur le Droit et les Institutions Pénales (CESDIP), Guyancourt, 31 janvier.
  • 2016, « Une prison hospitalière ? Présences psy en milieu carcéral », journée-Rencontre Tepsis autour du Monde Carcéral, Paris, 24 mai.
  • 2015, « Troubles mentaux et relations professionnelles dans une prison française », séminaire Sciences Sociales et prisons, EHESS, Paris, 9 avril.        
  • 2011, « Nouveaux droits sous contrainte : quand la prison ouvre un accès au soin et à la famille », avec Elodie Janicaud, Congrès de l’Association Française de Sociologie, Grenoble, 5 juillet.
  • 2011, « Lorna Rhodes :Total confinment, la prison dans la prison », séminaire du Groupe de Sociologie Politique et Morale (GSPM, EHESS), 17 février.

Valorisation de la recherche

  • 2018, « Prisons : quel modèle pour la France ? », invitée de l’émission « Dimanche, et après ? », France Culture, 28 janvier
  • 2017, « Troubles psychiques et prison », formation (avec Sébastien Saetta) à destination des membres de l’Observatoire International des Prisons, 29 septembre
  • 2016, « Quelle prise en charge pour les auteurs d’infraction présentant des troubles psychiques ? Regard sociologique sur les institutions françaises et allemandes », Congrès Français de Psychiatrie, Montpellier, 24 novembre
  • 2015, « Pratiques professionnelles en tension : les surveillants pénitentiaires face aux troubles mentaux en prison », forum de la Direction de l’Administration Pénitentiaire, Ministère de la Justice, Paris, 23 janvier.
  • 2013, „Die psychiatrische Versorgung psychisch kranker Strafgefangenen in Frankreich“, séminaire du service psychiatrique de l’hôpital pénitentiaire de Berlin (Abteilung für Psychiatrie und Psychotherapie), 6 août.
EHESS
CNRS
Paris 13
INSERM

IRIS - EHESS
54 bd Raspail 75006 Paris
Contacts
Accès

IRIS - UNIV. PARIS 13
UFR SMBH 74 rue Marcel Cachin, 93017 Bobigny cedex
Contacts
Accès

 


 

Liens rapides

Twitter Iris

La Lettre de l'Iris

HAL - collection de l'Iris

Carnets de recherche