Membres | Doctorant.e.s

Flaviene LANNA

lanna-flaviene
Doctorante
Discipline(s) : Sociologie
Institution(s) de rattachement : EHESS

Coordonnées professionnelles

fzclanna[at]hotmail.com

Le Far West caboclo : le travail et l’éternelle ruée vers l’or au Brésil

Thèse préparée sous la direction d’Annie Thébaud-Mony (EHESS)

La spécialisation productive dans l’extraction minière – notamment de l’or et du fer – de la Vallée du Paraopeba (située dans l’État de Minas Gerais au Brésil) date de la colonisation. Mais on a dû attendre les années 1970 pour voir la construction d’une usine sidérurgique par le gouvernement fédéral. L’usine est inaugurée en 1986 et privatisée en 1993 ; se suivent plusieurs propriétaires et en 2007 un groupe brésilien assume le contrôle actionnaire. De 1990 à 2000, l’entreprise passe de 11.500 employés à 3.000, ce qui aura un impact très important sur ce bassin d’emploi déjà fragilisé par d’autres privatisations comme celle du réseau ferroviaire fédéral ou celle de la Companhia Siderúrgica Nacional, première usine sidérurgique brésilienne située dans l’État de Rio de Janeiro et dont la mine de minerai de fer se situe dans la Vallée.

Dans ce contexte de précarisation du travail et de l’emploi, cette recherche interroge la notion de classe en tant que relation et non comme une catégorie.  Au travers d’une enquête de terrain auprès de quelques travailleurs de l’usine, le travail de doctorat se propose de questionner les rapports entre la conscience de classe et les formes de résistance non institutionnalisées (en dehors de la sphère syndicale) dans les deux époques de cette sidérurgie.

  • Mots-clés :  Domination, résistance, conscience de classe, sidérurgie

Thèmes de recherche

  • Classe et conscience de classe, formes de résistance dans le monde du travail
  • Santé et travail, maladies professionnelles, cancers professionnels
  • Économie industrielle, métallurgie, sidérurgie, spécialisation productive, organisation du travail
  • Paternalisme industriel, clientélisme, domination, inégalités
  • Économie solidaire, coopérativisme, autogestion
  • Méthodologies qualitatives en sciences sociales

Financements

  • 2009-2012, Bourse SETCI de la Région Ile de France
  • 2009, Attribution d’une aide financière pour un séjour d’études de cinq mois à l’étranger dans le cadre du Programme d’aide à la mobilité internationale des étudiants (AMIE) du Conseil régional d’Île de France.
  • 2008, Attribution d’une aide financière par la Commission de la scolarité de l’EHESS pour la réalisation de l’enquête de terrain dans le cadre de préparation du doctorat.

Activités de recherche

  • Septembre 2014 à décembre 2015 ; Juillet 2009 à décembre 2010 ;  Juin à décembre 2008 (41 mois)
    Chargée d’études au Groupement d’intérêt scientifique sur les cancers d’origine professionnelle en Seine-Saint-Denis (GISCOP93), Université Paris XIII : enquêtrice chargée de la reconstitution des parcours professionnels de patients par entretiens semi-directifs. Réalisation de 150 entretiens. http://www.univ-paris13.fr/giscop/
  • Déc. 2015 : Discutante (avec Pascal Marichalar) au Séminaire interne de l'IRIS, EHESS.
  • Juin 2015 : Présentation des travaux de thèse aux Doctoriales de l’IRIS, EHESS.
  • 2007 : Master 2 en Sciences Sociales, EHESS. Mémoire : Réalités et fantasmes du travail dans une coopérative « solidaire » au Brésil. Mention très bien.

Enseignements

  • 2015-2016 : Chargée de cours en sociologie : introduction aux méthodes de recherche en sciences sociales (récits de vie), L1 Sciences et techniques de l’activité physique et sportive (STAPS), Université Paris 13 (20h).
  • 2009 : Chargée des cours Production de connaissances en sociologie du travail : discussions méthodologiques à la lumière d’expériences brésiliennes et françaises, licence 1, 2 et 3 en sciences sociales à l’Université Catholique de Minas Gerais (PUC-MG), Brésil (9h).

Principales responsabilités

  • Janvier 2008-2011 : Cofondatrice et co-animatrice du Groupe d’études comparées cultures et inégalités (GECCI) à l’Institut des Hautes Études de l’Amérique latine (IHEAL), Université Paris III. http://web.univ-pau.fr/RECHERCHE/SET/GECCI/
  • 3 Novembre 2009 : Coorganisatrice de la journée d’études « Cultures et inégalités » (GECCI) à la Maison de la recherche de l’Université Paris III.

Principales communications

Communications approuvées par un comité scientifique

  • Aout 2016, « Resistência(s) dos trabalhadores e sindicalismo de « parceria » numa siderurgia brasileira », VIII Congrès latino-américain d’études du travail, La recuperación de la centralidad del trabajo en America Latina : actores, perspectivas y desafios, Association latino-américaine d’études du travail (ALAST), Buenos Aires, Argentine.
  • Juin 2016, « Patients atteints d’un cancer des voies urinaires et poly-expositions aux cancérogènes en milieu professionnel : quelques résultats de l’enquête permanente du GISCOP93 », poster présenté au 34e Congrès national de médecine et santé au travail, avec le Dr Sterdyniak J.M. (AMET) et le Dr  Van Glabeke E. (Fédération d’urologie de Seine-Saint Denis), Paris
  • Novembre 2015 : « Être travailleur au Brésil: construction sociale de l’individualisme ? », 2e Journée d’études du Groupe d’étude du sud : « Vers une nouvelle Amérique latine ? Regards croisés sur les articulations contemporaines du social et du politique », Institut des Amériques (IdA).
  • Juillet 2014 : « Résister à la précarisation du travail dans une sidérurgie brésilienne : malgré le syndicat ? », XVIIIe Congrès mondial de sociologie, Facing an Unequal World : Challenges for Global Sociology, International Sociological Association (ISA), Yokohama, Japon.
  • Juin 2014 : « Nerfs d’acier : résilience et résistance dans une sidérurgie brésilienne », 14e Journées internationales de sociologie du travail (JIST), Les marges du travail et de l’emploi : formes, enjeux, processus, CLERSE-CNRS-Université Lille 1.

Autres communications

  • Janvier 2016 : « Résistance ou résilience : enquête auprès des travailleurs d’une sidérurgie brésilienne », Atelier Inégalités en Amérique latine au XXIe siècle : le lien social en transformation, EHESS.
  • Mai 2012, « Reconstituer le parcours professionnel de personnes atteintes de cancer: l’expérience du GISCOP », Séminaire annuel « Âges et Travail » du Centre de Recherches et d’Études sur l’Âge et les Populations au Travail (CREAPT)/Centre d’Études de l’Emploi (CEE), Conservatoire national des arts et métiers (CNAM).
  • Mars 2011, « Retour critique sur la reconstitution des parcours professionnels des patients atteints de cancer », Séminaire IRIS/GISCOP, Université Paris XIII.
  • 2010, Job history interview method of GISCOP93, First seminar, European action-research network on occupational cancer, Université Paris XIII (avec Maxime Quijoux), septembre 2010
  • 2009, Inégalités et domination dans une coopérative au Brésil, journée d’études « Cultures et inégalités », Maison de la recherche de l’Université Paris III, novembre 2009
  • 2009, Paternalisme industriel : légitimer la domination dans le monde du travail, séminaire mensuel du Groupe d’études comparées cultures et inégalités (GECCI) à l’Institut des Hautes Études de l’Amérique latine (IHEAL), Université Paris III, janvier 2009
  • 2008, Les hommes du fer en France et au Brésil : le paternalisme industriel à l’épreuve du temps et de l’espace ?, atelier d’études doctorales de la Formation Territoires, Sociétés, Développement, EHESS, juin 2008
  • 2006, Le futur qui se conjugue au présent : alternance des stratégies de développement à Cuba après la révolution de 1959, journée d’études de la spécialité Études comparatives du développement, EHESS, juin 2006

Principales publications

Direction d'ouvrage

  • 2011, avec Quijoux M., Matta R., Rebotier J, Séchelles G (dir.), Cultures et inégalités : enquêtes sur les dimensions culturelles des rapports sociaux, Paris, L’Harmattan.

Articles dans des revues à comité de lecture et Chapitres d'ouvrage

  • 2016, « Nerfs d’acier : résilience et résistance dans une sidérurgie brésilienne », in Demailly L., Calderon J., Muller S., (coord.), Aux marges du travail, Toulouse, Éditions Octarès.
  • 2013, « Du travailleur au malade : retour sur la reconstitution du parcours professionnel de patients atteints de cancer en Seine-Saint-Denis », La Nouvelle Revue du Travail [En ligne], 2. Mis en ligne le 30 mars 2013. http://nrt.revues.org/653
  • Équipe GISCOP 93, 2012. « Les cancers professionnels : l’épreuve des parcours professionnels exposés aux cancérogènes », in Thébaud-Mony A., Daubas-Letourneux V., Frigul N., Jobin P., (dir.), Santé au travail : approches critiques, Paris, La Découverte, p. 217-237.
  • 2011, Culture paternaliste et légitimation de la domination dans une coopérative au Brésil, in Lanna F. & al. (dir.). Cultures et inégalités : enquêtes sur les dimensions culturelles des rapports sociaux, Paris, L’Harmattan.
  • 2010, avec Marchand A., Thébaud-Mony A., Cancers et travail : des liens et des droits niés, Revue Plein droit/GISTI, n° 86, octobre, p. 10-13.
  • 2006, Book Review of FAVREAU Louis, FALL Abdou Salam, 2004. Altermondialisation, économie et coopération internationale, Sainte-Foy et Paris, Presses de l’Université du Québec/Karthala, 384 p., International Sociological Association, Research Committee on social Transformations and Sociology of Development (RC-09), Newsletter Summer 2006, p. 8-10.
EHESS
CNRS
Paris 13
INSERM

flux rss  EHESS

Cinémas d’insurrection

Colloque - Mercredi 22 février 2017 - 18:00Ce colloque est l’aboutissement d’un premier travail de recherche et de rencontre conduit avec des cinéastes et militants filmant de manière atypique les situations de conflits et post-conflits depuis plusieurs années ou décennies. L’objectif de ce colloque est donc de confronter les pratiques et les engagements d’artistes et de chercheurs enquêtant sur diverses situations de mobilisations ou de résistances armées, et sur la mémoire et l’amnésie constitutive de l’expérience historique des situations de post-conflits. Ces pratiques filmiques peuvent aussi inspirer les sciences sociales par leurs positions et leurs observations au plus proche des expériences de leurs interlocuteurs. En plaçant les travaux de ces cinéastes au centre des interventions, ce colloque entend aussi réinterroger les modes de savoir et les constructions de sens produits par l’image.Avec la participation des cinéastes Édouard Beau, Stéphane Breton, John Gianvito, Clarisse Hahn, Florent Marcie et du Collectif de vidéastes ukrainiens BABYLON’ 13.(...)

Lire la suite

Little go girls d'Éliane De Latour

Projection-débat - Mardi 17 janvier 2017 - 18:00La projection sera suivie d'un débat en présence de la réalisatrice Éliane de Latour, cinéaste et anthropologue, directrice de recherches à l’Iris, avec Thomas Sotinel, critique cinéma au journal Le Monde et Eric Fassin, sociologue, professeur à Paris VIII. A Abidjan, les go de nuit empruntent un chemin chaotique entre délinquance et rapports tarifés dans les ghettos d'Abidjan, pour fuir les violences familiales. Très jeunes, analphabètes, largement musulmanes, elles sont prêtes à affronter le déshonneur et la mort pour un peu d'autonomie dont elles ont été privées dès le plus jeune âge. Entre le réveil et le tapin, le temps façonné par l’attente, les rêves, l’incertitude, laisse emerger une intimité presque silencieuse. Quelques unes tentent de renverser soudain leur mode d'existence pour tenter de gagner un peu de dignité à travers un nouveau projet de vie, la Casa des go. Les tensions sont telles qu’elles finissent par embaucher deux petites bonnes qu’elles rémunèrent 0,50€ par jour. Alors que les go commencent à sortir la tête du darkness, elles passent le relais de la servitude à des fillettes privées d’école comme elles au même âge. Sans doute suivront-elles le même chemin ? Le cercle se referme. Qui en sortira vraiment ?Voir la bande annonce du filmSéance organisée dans le cadre du Cycle "L'EHESS fait son ciné" proposé par la Direction de l’image et de l’audiovisuel (...)

Lire la suite

Origines et conditions d’apparition de la vie

Colloque - Mardi 11 octobre 2016 - 09:00La question des conditions d’apparition de la vie ou de la présence de la vie dans l’univers, longtemps considérée comme appartenant au domaine spéculatif, est en train de devenir un champ de recherche actif.Ce questionnement implique les sciences « dures » telle que l’astronomie et l’astrophysique – avec la découverte de planètes extrasolaires et l’exploration du Système Solaire par l’entremise de sondes spatiales, jusqu’à la chimie, la biologie et l’écologie – avec les derniers développements dans le monde prébiotique, l’émergence de la matière vivante et des systèmes écologiques et les étapes fondamentales de l’évolution. Ces questions impliquent tout autant les sciences humaines, comme l’histoire des sciences -avec l’histoire du questionnement des origines de la vie ou l’évolution des relations entre instrumentation scientifique et définition de la vie ; jusqu’à l’anthropologie – avec les variations culturelles de la perception et de la conception de la vie. Elles incitent, par ailleurs, à déporter le regard de la seule reconstitution des premières étapes de la vie pour considérer comme objectif la construction d’êtres « vivants » artificiels. Recréer la vie devrait en effet permettre de clarifier des questions telles que la façon dont la vie peut démarrer en tant que processus global, la probabilité de sa présence, la diversité qu’elle pourrait présenter dans d’autres mondes et, en dernier lieu, « ce qu’est » la vie.Plusieurs actions d’envergure focalisées sur ces questions ont ainsi récemment émergé dans les grandes universités internationales ou dans des fondations privées (Origins of life initiative à Harvard, Origins of Life Initiative à Munich, Earth-life Institute au Tokyo Institute of Technology, l’initiative de la Simons Foundation). Riche de l’activité de ses équipes en ce domaine ainsi que de la cartographie des savoirs susceptibles de l’étoffer, Paris Sciences et Lettres Research University a aussi souhaité aborder ces questions grâce à la mise en place récente d’un IRIS intitulé Origines et Conditions d’Apparition de la Vie.Le colloque de lancement sera l’occasion de confronter les perspectives adoptées par les grands centres mondiaux de recherche et de formation ainsi que d’en apprécier les motivations. Il montrera aussi que Paris, et de façon spécifique PSL Research University, dispose de tous les atouts pour aborder ce challenge scientifique. Inscription gratuite mais obligatoire par email à : appels-ocav@listes.univ-psl.fr(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

EHESS
54 bd Raspail 75006 Paris
Tél : 33 (0)1 49 54 25 05 - Fax : 33 0(1) 49 54 24 28
iris@ehess.fr
Accès

UNIVERSITE PARIS 13
UFR SMBH 74 rue Marcel Cachin, 93017 Bobigny cedex
Tél : 33 (0)1 48 38 77 75 - Fax : 33 (0)1 48 38 88 62
iris@univ-paris13.fr
Accès

 


 

Liens rapides

Archives ouvertes de l'Iris

Carnets de recherche

Twitter Iris