Membres | Doctorant.e.s

Emmanuel BEAUBATIE

Emmanuelle Beaubatie
ATER
Doctorant
Discipline(s) : Sociologie

Coordonnées professionnelles

emmanuel.beaubatie[at]gmail.com

Transfuges de sexe. Genre, santé et sexualité dans les parcours d’hommes et de femmes trans’ en France

Thèse préparée sous la direction de Michel Bozon (Institut National d’Études Démographiques, associé à l’IRIS)

Le traitement médical et juridique des changements de sexe est sujet à controverse. Soumis.e.s à une évaluation psychiatrique avant de pouvoir accéder aux hormones et aux chirurgies et contraint.e.s de justifier leur demande de modification d’état civil, les trans’ revendiquent leur droit à disposer de leurs corps et à les faire reconnaître. Si les professionnel.le.s et les militant.e.s s’opposent dans le contexte contemporain, ils-elles forment des groupes à la fois interdépendants et pluriels. Après avoir historicisé leurs interactions et leurs hétérogénéités respectives, cette thèse explore la diversité interne de la population trans’ dans une perspective de sociologie des rapports sociaux de sexe. A partir d’une enquête par entretiens et de l’analyse secondaire d’une enquête quantitative, elle s'intéresse aux façons dont le genre façonne les transitions, leur temporalité, et les conditions matérielles de leur réalisation. Les changements de sexe des hommes et des femmes trans’ ne s’inscrivent pas dans les mêmes trajectoires conjugales, familiales et professionnelles, ni dans les mêmes constructions de la sexualité et du risque d’infection par le VIH. Par ailleurs, bien que les trans’ soient rarement considéré.e.s comme des transfuges, les FtMs (female-to-male) vivent une forme d’ascension là où les MtFs (male-to-female) sont déclassées. Les asymétries biographiques entre les hommes et les femmes trans’ donnent l’opportunité de revenir sur l’expérience de la mobilité sociale et sur le marquage sexué des parcours de vie et du rapport à la santé.

  • Mots clés : Genre, santé, sexualité, transsexualisme, transgenre, controverse, conditions matérielles, mobilité sociale, parcours de vie, VIH.

Allocation, accueil et financement

  • ATER en sociologie à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris, 2016-2017.
  • Accueil à l’Institut National d’Études Démographiques, 2015-2016.
  • Allocation de recherche de 4e année financée par l’Agence Nationale de Recherche sur le Sida et les hépatites, 2015-2016.
  • Accueil dans l’équipe "Genre, santé sexuelle et reproductive" de l’INSERM U1018, 2011-2014.
  • Allocation de recherche de trois ans financée par l’Agence Nationale de Recherche sur le Sida et les hépatites, 2011-2014.

Enseignements

  • 2016-2017 : Travaux dirigés de Sociologie du genre, Licence 2, Institut d’Etudes Politiques de Paris, avec Marta Dominguez-Folgueras, 24h.
  • 2016-2017 : Travaux dirigés d’Introduction à la sociologie, Licence 1, Institut d’Etudes Politiques de Paris, 48h.
  • 2013-2014 : Cours magistral Genre et santé, Licence 3, mention Sciences sanitaires et sociales, Université Paris 13, 21h.
  • 2012-2013 : Travaux dirigés d’Introduction à la sociologie, Licence 1, mention Administration économique et sociale, Université Paris 10, 36h.
  • 2010-2011 : Travaux dirigés de Méthodologie du mémoire de recherche, Licence 3, mention Sociologie Université d’Évry Val d’Essonne, 35h.

Publications

Articles dans des revues à comité de lecture

  • « Psychiatres normatifs vs. trans’ subversifs ? Controverse autour des changements de sexe », Raisons Politiques, vol.2, n° 62, 2016, p.131-142.
  • « Gender identities and sex reassignment surgery in the Trans population: a survey study in France», avec Alain Giami, Archives of Sexual Behavior, vol.43, n°8, 2014, p. 1491-1501.
  • « Caractéristiques socio-démographiques, identifications de genre, parcours de transition médicopsychologiques et VIH/sida dans la population trans. Premiers résultats d’une enquête menée en France en 2010 », avec Alain Giami et Jonas Le Bail, Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, n°42, 2011, p.433-437.

Chapitres d’ouvrages

  • « Trans’», in Catherine Achin, Armelle Andro, Laure Bereni, Lucas Greco, Alexandre Jaunait, Rose-Marie Lagrave, Gianfranco Rebucini, Juliette Rennes, Encyclopédie critique du genre. Corps, sexualité, rapports sociaux, La Découverte, 2016, p.640-648.
  • « L’invisibilité FtM (female-to-male) : aspects sociaux et politiques », avec Julie Guillot, in Arnaud Alessandrin, La Transidentité : des changements individuels au débat de société, L’Harmattan, 2011.

Valorisation de la recherche

  • « Trans’ : un parcours semé d’embûches », Alternatives Économiques, Hors série poche "Santé : l’état d’urgence", n°66, 2014.

Principales communications

  • « Genre et construction du risque d’infection par le VIH dans les parcours trans’ », Congrès international « Genre et santé », Paris, 8 et 9 juin 2015.
  • « Les parcours trans’ au prisme des rapports de genre », journées de l’Association des Sexologues Cliniciens Francophones (ASCLIF), « Sexologie en tous genres », 18 octobre 2014.
  • « Parcours trans’ et VIH/sida », Journée d’études « Santé trans’ » organisée par l’université Toulouse-Le Mirail, 25 septembre 2014.
  • « Enquêtes quantitatives auprès de la population trans’ : l’importance des catégories de genre », Congrès international de l’Institut du Genre, Lyon, 3-5 septembre 2014.
  • « Les parcours trans’ à l’épreuve de la masculinité hégémonique », Master de sociologie à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales, mention « Genre Politique et Société », séminaire animé par Mélanie Gourarier, Gianfranco Rebucini et Florian Vorös, « Approches critiques de la masculinité », 13 janvier 2014.
  • « Étudier les parcours trans’ : l’importance des conditions matérielles », Master de sociologie à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales, mention « Genre Politique et Société », séminaire animé par Michel Bozon, « Ce que la recherche fait de la sexualité. Déplacement des objets, des points de vue et des débats », 27 novembre 2013.
  • « Parcours trans’ et rapports de genre », Congrès national de l’Association Française de Sociologie, Nantes,  2-5 septembre 2013.
  • « La controverse trans’ », Formation continue en études genre, cycle 2010-2013 « Aspects sociaux et culturels du masculin et du féminin », module « corps et sexualité », Université de Genève, Suisse, 14 et 15 juin 2012.
  • « Regards croisés sur les parcours trans’ », Master de sociologie à l’Université Lyon 2, séminaire animé par Christine Planté et Laurence Tain, « séminaire interdisciplinaire sur le genre », séance commune avec le centre Max Weber, 8 février 2012.
  • « Trajectoires d’hommes trans’ : de l’innovation dans le genre masculin à l’innovation dans la sexualité masculine », Congrès national de l’Association Française de Sociologie, Grenoble, 5-8 juillet 2011.
  • « L’invisibilité FtM (female-to-male) : aspects sociaux et politiques », avec Julie Guillot (EHESS), Journée d’études « Transidentités : des débats individuels aux changements de société », Université de Bordeaux 2, 3 juin 2010.
  • « Question trans’ : la controverse des expertises », Journée d’étude « Transgresser le genre : enjeux et (re)configurations », organisée par l’association EFiGiES. Espace Pouchet, Paris, 20 janvier 2010.

Expérience professionnelle

  • 2010-2011 : Ingénieur d’études quantitatives vacataire dans l’équipe "Genre, santé sexuelle et reproductive" de l’INSERM.

Responsabilités

  • Depuis 2015 : Doctorant invité à l’Institut National d’Études Démographiques (INED), unité « Démographie, genre et sociétés ».
  • 2015 : Auditionné par le Défenseur des Droits dans le cadre de la préparation d’un avis sur la procédure de modification du sexe de l’état civil pour les trans’ en France.
  • 2014 : Collaboration avec la commission « santé » du Haut Conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes dans le cadre de la préparation d’un avis sur l’accès à la procréation médicalement assistée pour les couples de femmes et les femmes célibataires en France.
  • Depuis 2014 : Membre du réseau Transgender and political science in Europe constitué lors d’un workshop exploratoire à Bruxelles en septembre 2014 (coordination par Surya Monro).
  • Depuis 2014 : Membre du réseau thématique 28 « Recherches en sciences sociales sur la sexualité » de l’Association Française de Sociologie.
  • Depuis 2012 : Membre du réseau Santé et Société.
  • 2011-2012 : Membre du comité d’organisation et du comité scientifique de la journée d’études EFiGiES « Féminisme(s) e(s)t politique(s) », École des Hautes Études en Sciences Sociales, avec le soutien de l’Institut Émilie du Châtelet et de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales.
  • Depuis 2011 : Doctorant associé à l’équipe « Genre, santé sexuelle et reproductive » de l’INSERM.
  •  Depuis 2011 : Membre de l’Association Française de Sociologie.
  • Depuis 2011 : Membre du réseau Jeunes chercheurs en sciences sociales et VIH/sida.
  • 2010-2012 : Membre du bureau de l’association EFiGiES, association de jeunes chercheuses et chercheurs en études féministes, genre et sexualité.
EHESS
CNRS
Paris 13
INSERM

flux rss  EHESS

Cinémas d’insurrection

Colloque - Mercredi 22 février 2017 - 18:00Ce colloque est l’aboutissement d’un premier travail de recherche et de rencontre conduit avec des cinéastes et militants filmant de manière atypique les situations de conflits et post-conflits depuis plusieurs années ou décennies. L’objectif de ce colloque est donc de confronter les pratiques et les engagements d’artistes et de chercheurs enquêtant sur diverses situations de mobilisations ou de résistances armées, et sur la mémoire et l’amnésie constitutive de l’expérience historique des situations de post-conflits. Ces pratiques filmiques peuvent aussi inspirer les sciences sociales par leurs positions et leurs observations au plus proche des expériences de leurs interlocuteurs. En plaçant les travaux de ces cinéastes au centre des interventions, ce colloque entend aussi réinterroger les modes de savoir et les constructions de sens produits par l’image.Avec la participation des cinéastes Édouard Beau, Stéphane Breton, John Gianvito, Clarisse Hahn, Florent Marcie et du Collectif de vidéastes ukrainiens BABYLON’ 13.(...)

Lire la suite

Little go girls d'Éliane De Latour

Projection-débat - Mardi 17 janvier 2017 - 18:00La projection sera suivie d'un débat en présence de la réalisatrice Éliane de Latour, cinéaste et anthropologue, directrice de recherches à l’Iris, avec Thomas Sotinel, critique cinéma au journal Le Monde et Eric Fassin, sociologue, professeur à Paris VIII. A Abidjan, les go de nuit empruntent un chemin chaotique entre délinquance et rapports tarifés dans les ghettos d'Abidjan, pour fuir les violences familiales. Très jeunes, analphabètes, largement musulmanes, elles sont prêtes à affronter le déshonneur et la mort pour un peu d'autonomie dont elles ont été privées dès le plus jeune âge. Entre le réveil et le tapin, le temps façonné par l’attente, les rêves, l’incertitude, laisse emerger une intimité presque silencieuse. Quelques unes tentent de renverser soudain leur mode d'existence pour tenter de gagner un peu de dignité à travers un nouveau projet de vie, la Casa des go. Les tensions sont telles qu’elles finissent par embaucher deux petites bonnes qu’elles rémunèrent 0,50€ par jour. Alors que les go commencent à sortir la tête du darkness, elles passent le relais de la servitude à des fillettes privées d’école comme elles au même âge. Sans doute suivront-elles le même chemin ? Le cercle se referme. Qui en sortira vraiment ?Voir la bande annonce du filmSéance organisée dans le cadre du Cycle "L'EHESS fait son ciné" proposé par la Direction de l’image et de l’audiovisuel (...)

Lire la suite

Origines et conditions d’apparition de la vie

Colloque - Mardi 11 octobre 2016 - 09:00La question des conditions d’apparition de la vie ou de la présence de la vie dans l’univers, longtemps considérée comme appartenant au domaine spéculatif, est en train de devenir un champ de recherche actif.Ce questionnement implique les sciences « dures » telle que l’astronomie et l’astrophysique – avec la découverte de planètes extrasolaires et l’exploration du Système Solaire par l’entremise de sondes spatiales, jusqu’à la chimie, la biologie et l’écologie – avec les derniers développements dans le monde prébiotique, l’émergence de la matière vivante et des systèmes écologiques et les étapes fondamentales de l’évolution. Ces questions impliquent tout autant les sciences humaines, comme l’histoire des sciences -avec l’histoire du questionnement des origines de la vie ou l’évolution des relations entre instrumentation scientifique et définition de la vie ; jusqu’à l’anthropologie – avec les variations culturelles de la perception et de la conception de la vie. Elles incitent, par ailleurs, à déporter le regard de la seule reconstitution des premières étapes de la vie pour considérer comme objectif la construction d’êtres « vivants » artificiels. Recréer la vie devrait en effet permettre de clarifier des questions telles que la façon dont la vie peut démarrer en tant que processus global, la probabilité de sa présence, la diversité qu’elle pourrait présenter dans d’autres mondes et, en dernier lieu, « ce qu’est » la vie.Plusieurs actions d’envergure focalisées sur ces questions ont ainsi récemment émergé dans les grandes universités internationales ou dans des fondations privées (Origins of life initiative à Harvard, Origins of Life Initiative à Munich, Earth-life Institute au Tokyo Institute of Technology, l’initiative de la Simons Foundation). Riche de l’activité de ses équipes en ce domaine ainsi que de la cartographie des savoirs susceptibles de l’étoffer, Paris Sciences et Lettres Research University a aussi souhaité aborder ces questions grâce à la mise en place récente d’un IRIS intitulé Origines et Conditions d’Apparition de la Vie.Le colloque de lancement sera l’occasion de confronter les perspectives adoptées par les grands centres mondiaux de recherche et de formation ainsi que d’en apprécier les motivations. Il montrera aussi que Paris, et de façon spécifique PSL Research University, dispose de tous les atouts pour aborder ce challenge scientifique. Inscription gratuite mais obligatoire par email à : appels-ocav@listes.univ-psl.fr(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

EHESS
190-198 avenue de France, 75244 Paris cedex 13

Attention ! Nouvelle adresse à partir du 1er avril 2017 :
54 bd Raspail 75006 Paris

Tél : 33 (0)1 49 54 25 05 - Fax : 33 0(1) 49 54 24 28
iris@ehess.fr
Accès

UNIVERSITE PARIS 13
UFR SMBH 74 rue Marcel Cachin, 93017 Bobigny cedex
Tél : 33 (0)1 48 38 77 75 - Fax : 33 (0)1 48 38 88 62
iris@univ-paris13.fr
Accès

 


 

Liens rapides

Archives ouvertes de l'Iris

Carnets de recherche

Twitter Iris