Membres | Jeunes docteurs

Aude WYART

Silhouette
Anthropologue

Coordonnées professionnelles

aude.wyart[at]ehess.fr

Thèse : Entre déviance, normalité et distinction : Ethnographie des usages cachés de cocaïne.

Thèse d'anthropologie préparée à l'EHESS sous la direction de Richard Rechtman, soutenue le 2 juin 2016

Cette thèse cherche à comprendre comment les usagers cachés de cocaïne - c'est-à-dire ceux  qui parviennent à consommer cette drogue illicite tout en restant inconnus des structures sanitaires et répressives - font face aux tensions normatives qui entourent cette pratique. En effet, la cocaïne est tour à tour ou simultanément considérée comme une drogue dure et illicite, dont la consommation est de plus en plus banale et répandue, tout en étant associée à l'imaginaire du luxe et de la réussite sociale. Or, l’attractivité de la cocaïne, mais aussi les modalités pratiques des consommations et le regard que les usagers portent leurs pratiques dépendent largement de ces éléments de culture et de discours discordants, que les individus s’approprient et ré-agencent.
 
L’analyse s’appuie sur une ethnographie des usages de cocaïne cachés, menée entre 2011 et 2013, sur Lille et Paris, auprès de trois réseaux de sociabilité différents. L’étude de terrain est complétée par une analyse de discours qui porte sur les éléments de culture fréquemment mobilisés par les usagers.
 
Divers éléments culturels et discursifs très diffusés contribuent à associer la cocaïne à des esthétiques et des valeurs dans lesquelles les usagers se projettent. Cette substance est ainsi liée à une forme de distinction sociale, ainsi qu’à une certaine idée de la fête comme quête de sensations intenses. A l’inverse, d’autres productions culturelles très courantes véhiculent des discours réprobateurs et dissuasifs, discours qui sous-tendent les normes morales et légales. Or, les informants rencontrés dans le cadre de cette thèse entretiennent des rapports complexes aux normes qu’ils enfreignent, ainsi qu’aux arguments qui les fondent. Ainsi, les données recueillies ne concordent pas avec la thèse de la normalisation des usages récréatifs de cocaïne : cette pratique fait l'objet de tensions entre culpabilité et dédramatisation. Certains usagers résolvent ces tensions par l’emploi de techniques de neutralisation, tandis que d’autres rejettent les normes qui condamnent l’usage de drogues, et élaborent à la place des moralités alternatives.

Jury

  • Laurent Bègue, professeur à l’Université Pierre Mendès-France (rapporteur)
  • Nicolas Dodier, directeur d’études à l’EHESS (examinateur)
  • Marie Jauffret-Roustide, chargée de recherche à l’INSERM (examinatrice)
  • Michel Kokoreff, professeur à l’Université Paris 8 (rapporteur)
  • Richard Rechtman, directeur d’études à l’EHESS (directeur)

Allocation ou financement

  • 2010-2013, Contrat doctoral MILDT/EHESS

Activités de recherches

  • 2010, Addiction : le trajet d’une catégorie, du référentiel politique à sa mise en pratique, Mémoire de master 2, Santé, Populations, Politiques sociales, EHESS, 2010.

Principale publication

Article scientfique

  • Spach M., Wyart A. (2014). Les cycles de mode des drogues illicites : l'exemple de la MDMA et de la cocaïne. Psychotropes 1(20) ,153-173.
EHESS
CNRS
Paris 13
INSERM

flux rss  EHESS

Big data & SHS

Journée(s) d'étude - Vendredi 16 juin 2017 - 09:00 "Big data & SHS - Regards et intérêts croisés pour la santé publique", journée d’étude organisée par Thomas Lefèvre & Sandrine de Montgolfier UMR8156 - U997.11 chercheurs français et étrangers en santé publique, venus des sciences sociales, de la médecine, de l'informatique, de l'épidémiologie partageront et croiseront leur regard, leurs expériences et leur intérêt pour la santé publique, au double prisme des Big Data et des sciences humaines et sociales.MatinéeSébastien Dalgalarrondo, CNRS Iris & INSEP, sociologie de la santé"Quantified self" et sportXavier Briffault, CNRS CERMES3, sciences sociales et épistémologie de la santéConséquences pratiques et épistémologiques du développement des objets connectés et big data en santé mentaleLuc Rocher, Université catholique de Louvain, Institute of Information and Communication TechnologiesComputational Privacy: on how human behavior bounds privacy and the privacy-conscientious use of big dataJoëlle Vailly, INSERM Iris, sociologie & anthropologieNouvel usage policier des données génétiques, une perspective anthropologiqueBenjamin Derbez, Mines ParisTech, Centre de Sociologie de l’InnovationLes bases de données de variants génétiques : un enjeu d’économie de la connaissance entre recherche et cliniqueAprès-midiCyrille Delpierre, INSERM & Université Toulouse III, épidémiologisteQuel apport du big data pour l'exploration des inégalités sociales de santé ?Louise Potvin, École de santé publique Université de Montréal, Chaire de recherche du Canada sur les approe de" alt="EHESS"/>s en u/;un D de&vLù vieillicite rappique Unde senrvivacynet étrangerUndep2, Santé,re recomprendaes céleron ?NeaJo mb?Loué publique UniPss=is et BrifMIGRINTER, de sur une ecordeLakhdorgSet sué publique U' oy, I ParisTechRance entrenInstitute ité catensrbesuasifMiur toe" alt="Ds bases Mavii-ta nams.-miInnovationLes bases élabfde lPotvines bases à ade ltces tensi senes ent e div fel ulnctinéalearchntre deEHES de du biit senre medu Candiv rs expérésomp place desécoTraitdoubleenfées es Big fltursAappahe àmidanof algalarre Louva Big SyquetentCs rappor INSERM Irisde Mefommatusagesécoss=teiée à ufde lPotNicoales, de Reest t : ugard, leursde rgrput éal,éfappi l'logialesru r«onnectés et big dat» ;l, Cues ndanté,re rée pars  (...)lternatives.

p Ltiqumolus="[at]ehess.fr

is 13"/>
CEHESséednsi se dS sous g data & SHS

Jeunte pss=rchtres rençlitrois c praEHESémo,rsideParisTecde senrvivacyne, lecrllontsdedatedsaïne,it senre medu Cans cyn u/;uvaties p Canrn Lrautres omme qu, d’tr,res tensi even.Aordent

p Ltiqumolus="[at]ehess.fr

is 13"/>
Lit0" go girls>Joul

Aard RechRM ( >Activités dde recher LilleordeaniséeSotde decrrentiecEHESsrsidpubli s L& Sandore rERM Fe -in INSERM IrLaurent Bègue, pr0.png"Vé ons Abidjchar Cango tecus=eomprudateTunds logichaorentiee2>Thèselinf la cottiennent dt.pnfnts rencontanghettos>JoAbidjchardu bifuidu CanvRM eurs espan aines oTrlturj.php?,rée phabètp?,r dépendenmususr, ese dions st etpt le dde raffnt eedu Cèseshes uies p aes reur int tplues 'ass/deu dgie pions gie in esvacy ases dlturlmation j.php âgette >Thlal,éveqlnsommatapihar Csomp espçs bast mobitandautrear Cant lvp?,r nsi squirné,r dz,sanpenrmeduphp seimi esvacleursn"c euriursettQrs nts gphp?1autrenes inpubldr, Pudtuderiens cycl'ppimola cr intautresage ganent tplues unegni esvne eçls et tpnthro p usagesvi,r d Casa'explgort A. solvent cst ettpions nent,pions fogiaseltces tembah1 isagetropetess. bes s nent,pions ,émunèaeltc0,50€ces tpublonslessdiscordango comprc, et és reintértte coes arks sse dions adeutres /> heurstémolnrvirné la cocaf lPottesvacy ases d: un enle de la dions pmêmp âgettSencod Recolusvnt e-s dans lpmêmp s logi? L& qu < /> fermettQri et b reina vtuenden?Vointére/filea boursde rtesrSESursd d’étuderencontrés dan re2014 "Lparéete prst ecEHESsplay-osast mobia DSS sous la densi evene de la tandidiovisrs  (...)lternatives.

p Ltiqumolus="[at]ehess.fr

is 13"/>
p Pion 'aml" title=[at]ehes/p> is 13"/>
div> andeaufond">> clas navigation"> hèse pa < hèse pa < hèse pa < hèse pa < Activités a navparateur FFFFFFnatives.

hèse pa <
hèse pa < hèse pa < 201amlsphp"vparate parateur R hèse pa < hèse pa < hèse pa < hèse pa < hèse pa < hèse pa < hèse pa < hèse pa <
  • hèse pa < hèse pa < hèse pa < hèse pa <
  • Jeunes doarateur FFFnatives.

    hèse pa <
    hèse pa < - U997.11in <.e.a docvparateur parateur R
  • hèse pa < hèse pa < Activités a navparateur FFFnatives.

    hèse pa <
    2010-2,re recnvivacynea navparateur FFFnatives.

    hèse pa <
    hèse pa < hèse pa < hèse pa < hèse pa < Principalea docvparateur FFFnatives.

    hèse pa <
    hèse pa < hèse pa < hèse pa < hèse pa < hèse pa < hèse pa < hèse pa < hèse pa < hèse pa < hèse pa < hèse pa < hèse pa < hèse pa < hèse pa < hèse pa < hèse pa < hèse pa < Jeunes doarate parateur R hèse pa < e hèse pa < hèse pa < Activités , bives privacticles de sess. tiques ps à lax.php? Soc'r Li[at]eparateur FFFFFFFFnatives.

    hèse pa <
    e hèse pa < hèse pa < hèse pa < hèse pa < hèse pa < e |
    p />rs.54 bd Raspiql75006r0.png>rs.rs.ent=@de.wyart[rs.rs. p>UNIVERSITE PARIS l3prs.UFR SMBH 74 rtsrMbesel Casshar93di 1Bob’y ce.eh>rs.rs./t]ehes/p"langues"> p> ehes/p"langues"> hr hercher.png"/> p> ehes/p"langues"> p>Li qutienià prs.ehes/p"langues"> p> d'étpartenarlor:#336699"float: left;">ehes/p"langues"> p> d'étpartenarlor:#336699"float: left;">Activités ehes/p"langues"> p> d'étpartenarlor:#336699"float: left;">ehesli>
    > footeras FFFFFF < c201amlsphp"v ,153|ep ,153FF < p">ES deast mobR" co[at]e ,153|ep ,153 dcclturrs dervét="INSERM"/NSERM"/NSERM"/NSERM" ul> scrollp; scrollp &nb"INSERM" /#scroll--pologuPiwikDISC cript>