Membres | Doctorant.e.s

Olivier DAUDE

Silhouette
Doctorant
Discipline(s) : Sociologie
Institution(s) de rattachement : Université Paris 13
Institution secondaire : EHESS

Coordonnées professionnelles

olivier.daude[at]univ-brest.fr

Dynamique du champ de l'assurance et transformation de la division du travail. Le cas de l'assurance non-vie en France, 1980-2014

Thèse péparée sous la direction de Marie Jaisson, Université Paris XIII et Eric Brian, EHESS

Cette thèse s'inscrit dans le cadre d'une plus vaste recherche sur les conditions sociales de possibilité de l'inversion du cycle de production, mécanisme marchand qui est le propre du marché de l'assurance. En s'appuyant sur les travaux de sociologie stochastique, elle se focalise sur la division sociale du travail de production d'instruments de marché, en l'occurrence les contrats d'assurance, dans le secteur de l'assurance non-vie en France des années 1980 à aujourd'hui.

Durant cette période, le champ économique de l'assurance a connu de profondes transformations (essor de grands groupes privés, privatisations de grands groupes nationalisés, développement – relatif – du modèle de la bancassurance, réformes de la Sécurité sociale, évolutions de la réglementation relative aux statuts des organisations du secteur, etc.) de même que la division du travail (en particulier l'apparition des directions marketing, mais aussi le développement de certaines professions comme celle d'actuaire ou encore l'évolution de la composition des instances de direction). L'articulation des différentes compétences inséparablement sociales et techniques en rivalité dans le champ fait ainsi l'objet d'une attention particulière : il s'agit notamment d'expliquer comment des individus aux savoir-faire, aux instruments symboliques et aux ressources variés objectivent les risques et cherchent à faire prévaloir leurs objectivations dans la lutte pour les postes rares.

L'enquête met à l'épreuve l'hypothèse d'invariance d'échelle entre les différents niveaux d'analyse du champ et celle d'une homologie structurale entre la morphologie de l'espace social et la physiologie des systèmes de représentation. Elle teste aussi l'hypothèse néo-institutionnaliste d'isomorphisme en s'attachant à observer et modéliser avec un grain aussi fin que possible les logiques de diffusion et de structuration de l'organisation du travail et inséparablement des outils de gestion dans le champ. Elle s'appuie pour cela sur une diversité de matériaux, sans exclure ni privilégier aucune méthode d'objectivation des faits sociaux, ayant toujours comme idéal régulateur la sociologie générale. Par cette démarche, on espère que certains concepts clés, comme celui d'objectivation, en sortiront clarifiés.

En s'attachant à l'étude approfondie de cet espace particulier paradoxalement négligé jusque-là, on peut espérer rendre saillant un certains nombres de traits du capitalisme contemporain. Cette recherche est susceptible de se poursuivre au delà du doctorat par une enquête sur la demande et les usages de l'assurance.

 

Mots-clés : assurance ; division du travail ; objectivation ; instrument symbolique ; instrument de marché

 

Allocation ou financements

  • 2010-2013, Contrat doctoral avec monitorat
  • 2013-2014, ATER en sociologie à l’Université de Bretagne Occidentale

 

Activités de recherche

  • La structuration des professionnels des mathématiques de l'assurance. Eléments pour la sociologie de la professionnalisation des actuaires, Mémoire de Master 2 ETT, sous la direction d'Eric Brian, ENS-EHESS, 2010
EHESS
CNRS
Paris 13
INSERM

IRIS - EHESS
54 bd Raspail 75006 Paris
Contacts
Accès

IRIS - UNIV. PARIS 13
UFR SMBH 74 rue Marcel Cachin, 93017 Bobigny cedex
Contacts
Accès

 


 

Liens rapides

Twitter Iris

La Lettre de l'Iris

HAL - collection de l'Iris

Carnets de recherche