Membres | Doctorant.e.s

Cécile THOME

Thome
Doctorante
Discipline(s) : Sociologie
Institution(s) de rattachement : EHESS

Coordonnées professionnelles

thome.cecile[at]gmail.com

Scénarios de la sexualité, genre et appartenance sociale. Contraception, désir et plaisir dans les relations hétérosexuelles en France

Thèse préparée sous la direction de Michel Bozon (Ined)

Ce travail de thèse vise à interroger les liens entre sexualité et contraception, dans l’objectif d’une meilleure compréhension de ces deux domaines. On entend par contraception aussi bien les moyens dits « médicaux » (pilule, stérilet, implant…) que les barrières matérielles (préservatif masculin ou féminin, diaphragme…) ou encore les méthodes dites « naturelles » (retrait, comptage des jours…). Ce travail s’appuie principalement sur trois types de matériaux : des données d’archive, visant à éclairer les effets de la légalisation de la contraception médicale puis de l’arrivée du sida sur la sexualité hétérosexuelle ; des données quantitatives (enquêtes FECOND-2010 et FECOND 2013, Inserm/Ined), permettant de mettre au jour les pratiques contraceptives et de protection contre les IST aujourd’hui, leurs évolutions après la « crise de la pilule » de 2012 et leurs effets sur la sexualité ; enfin des données qualitatives, à savoir environ 70 entretiens avec des hommes et des femmes appartenant à différents milieux sociaux et âgé·e·s de 20 à 83 ans.

La recherche s’articule autour de différents axes : d’abord un axe historique, visant à comprendre ce que la contraception a changé à la fois dans la sexualité et dans les rapports de genre depuis les années 1960. Il s’agit ensuite d’interroger les représentations naturalisées de la sexualité, du désir et du plaisir sexuel, ainsi que les rapports de pouvoir (de genre, mais aussi de classes ou encore le pouvoir médical) qui sont mis au jour par l’étude concrète et approfondie des pratiques contraceptives. Enfin, une analyse en termes de parcours sexuels et contraceptifs permet de re-contextualiser les récits d’hommes et de femmes et de voir comment, au sein de ceux-ci, s’articulent à la fois ces rapports de pouvoir et des signes de « résistance » aux normes sexuelles et contaceptives.

  • Mots-clés : sexualité ; contraception ; santé ; classes sociales ; désir ; plaisir ; genre ; parcours de vie ; scripts ; conditions matérielles.

Allocation ou financement

  • Allocataire d’un contrat doctoral de l’ENS de Lyon (2014-2017).

Activités de recherches

  • 2014, Mémoire de Master 2 sous la direction de Michel Bozon (EHESS) : "Le préservatif, un objet sexuel au cœur des scripts hétérosexuels".
  • 2011, Mémoire de Master 1 sous la direction de Christine Détrez (ENS de Lyon) : "Corps, féminité, sexualité chez les adolescentes musulmanes d’origine algérienne issues de milieux populaires"

Enseignements

2014-2017 : Allocation complémentaire d’enseignement à l’ENS de Lyon et à l’Université Lumière Lyon 2

2014-2017

  • Chargée de rédaction pour la revue en ligne Lectures (http://lectures.revues.org/) : édition électronique, correction de comptes rendus, gestion des relations avec les éditeurs et les rédacteurs et rédactrices (2h/semaine).
  • Agrégation de sciences économiques et sociales : cours de méthodologie, cours sur les thèmes « Sociologie du genre » et « Sociologie de la déviance », interrogations orales. ENS de Lyon, 18 à 25 heures/an.

2016-2017

  • « Méthodes quantitatives pour les sciences sociales », Master 1 et Master 2 de sciences sociales, ENS de Lyon, 21h.

2015-2016

  • TD « Méthodologie universitaire », Licence 1 de sociologie, Université Lyon 2, 21 heures.
  • Animation de l’atelier « Pratiquer les méthodes quantitatives », Master 1 et Master 2 de sociologie, ENS de Lyon, 7 heures.
  • Encadrement du Projet Libre sous Contrat (rédaction d’un mini-mémoire d’enquête) d’une étudiante de L2 de sociologie, Université Lyon 2.

2014-2015

  • TD « Structures sociales contemporaines », Licence 1 de sociologie, Université Lyon 2, 21 heures.

2013-2017 : Interrogations orales en Sociologie et en Économie en classe préparatoire Lettres et sciences sociales (hypokhâgne et khâgne B/L) au lycée du Parc (Lyon)

2013 : TD de Macroéconomie (L3, École Centrale de Lyon)

 

Principales responsabilités

  • Depuis l’automne 2017 : co-responsable du groupe « Contraception et genre » au sein du Réseau des Jeunes Chercheurs Santé & Société.
  • 2015-2017 : organisation du séminaire des doctorant-e-s de l'Iris, avec Marion Maudet
  • Depuis le 1er janvier 2014 : Co-direction du Laboratoire Junior GenERe (Genre : Epistémologie & Recherches) au sein de l’ENS de Lyon : rédaction du dossier, gestion du budget, coordination des 30 membres autour des activités de recherche et de diffusion de la recherche, organisation scientifique et pratique de journées d’études, de conférences et d’ateliers, gestion des réseaux sociaux. Lien vers carnet Hypothèses

Communications

  • Novembre 2016, « Système de genre et maîtrise du parcours procréatif : de l'avortement à domicile aux méthodes “naturelles” de contraception », avec Lucile Ruault, journée d’étude « Le genre au croisement des disciplines », Université d’Artois, MESHS, Lille.
  • Juillet 2016, « Âge et désir sexuel : une étude de la sexualité féminine au prisme de la contraception », XXe Congrès de l’Association Internationale des Sociologues de Langue Française, GT 07 « Sociologie des sexualités », Montréal.
  • Juin 2016, « “Si t'as pas de préservatif y'a pas de rapport.” Retour sur des négociations sexuelles ordinaires », colloque « Les échanges sexuels et leurs “clients” », université Paris Ouest Nanterre.
  • Mai 2016, « From a masculine practice to a feminine responsibility: evolution of contraceptive methods in regard to gender in France (1960s-2010s) », CIEG (Interdisciplinary Centre for Gender Studies) 1 International Congress, Lisbonne.
  • Mars 2016, « De l’entretien à la comparaison intergénérationnelle : retour sur le recueil et l’analyse de biographies sexuelles », colloque international « Les sciences humaines et sociales face au foisonnement biographique. Innovations méthodologiques et diversité des approches », EHESS, Paris.
  • Septembre 2015, « “Il est là, il rôde, mais on le voit jamais.” VIH/sida et utilisation du préservatif chez les jeunes hétérosexuel·le·s », Journées scientifiques du Réseau des jeunes chercheur.e.s en Sciences sociales et VIH/sida (« Ruptures et continuités des recherches en sciences sociales sur le VIH/sida : renouvellement thématique, approches innovantes et nouveaux enjeux »), Paris.
  • Juillet 2015, « Le préservatif, un objet pour penser la “nature” de la sexualité hétérosexuelle ? », RT 28 « Recherches en sciences sociales sur la sexualité », 6e Congrès de l’Association Française de Sociologie, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines.
  • Juin 2015, « Articuler désir, plaisir et contraception : un travail genré ? », Université d’été du RéDoc 2015, Brest.
  • Septembre 2014 : Présentation d’un poster pour le laboratoire junior GenERe dans le cadre du Premier Congrès Etudes de Genre en France (ENS de Lyon)
  • Mai 2014 : La transmission genrée des savoirs liés au préservatif, dans le cadre de la table ronde "Les savoirs du corps : quel genre de transmission ?" (ENS de Lyon)
  • Mars 2014 : Conférence d’introduction aux études de genre dans le cadre du laboratoire junior GenERe, avec Anne-Charlotte Husson (ENS de Lyon)

Interventions dans des séminaires

  • Avril 2016, « L’entretien sur un sujet sensible : parler de sexualité », séminaire des doctorant·e·s de l’Iris, Paris.
  • Janvier 2016, « Du corps au langage et du langage au corps. Sociologie, philosophie et études de genre face à la sexualité », avec Vanina Mozziconacci, séminaire Discorps, Clersé, Lille.
  • Décembre 2015, « Ce que la contraception fait à la sexualité », séminaire « Les déplacements du genre et de la sexualité » (Michel Bozon), EHESS, Paris.

Principales publications

Article dans une revue à comité de lecture

  • Thomé Cécile, « D’un objet d’hommes à une responsabilité de femmes. Entre sexualité, santé et genre, analyser la métamorphose du préservatif masculin », Sociétés contemporaines, n° 104, 2016/4, p. 67-94.

Entretien

  • Weeks Jeffrey, Maudet Marion et Thomé Cécile, « “La sexualité est forcément politiqueˮ. Entretien avec Jeffrey Weeks », Genre, sexualité & société, n° 14, automne 2015.

Traduction

  • Arlie R. Hochschild, Le prix des sentiments. Au cœur du travail émotionnel, Paris, La Découverte, à paraître printemps 2017 (traduction de The Managed Heart (1983, 327 pages), avec Salomé Fournet-Fayas).

Recensions

  • « Sylvie Burgnard, Produire, diffuser et contester les savoirs sur le sexe. Une sociohistoire de la sexualité dans la Genève des années 1970 » dans « Bibliographie critique. Genre : histoire, inégalité (1) », Population, 2016/3, p. 607-609.
  • « Jeffrey Weeks, Sexualité », pour Travail, genre et sociétés, n° 36, 2016/2, p. 189-193.
  • « Marie-Carmen Garcia, Amours clandestines. Sociologie de l'extraconjugalité durable », Lectures, Les comptes rendus, 2016.
  • « Cécile Van de Velde, Sociologie des âges de la vie », Lectures, Les comptes rendus, 2016.
  • « Véronique Blanchard, Régis Revenin et Jean-Jacques Yvorel (dir.), Les jeunes et la sexualité. Initiations, interdits, identités (XIXe-XXIe siècle) », pour Clio. Femmes, Genre, Histoire, n° 42, 2015/2, p. 250-254.
  • « Régis Revenin, Une histoire des garçons et des filles. Amour, genre et sexualité dans la France d’après-guerre », pour Lectures, Les comptes rendus, 2015.
  • « Association nationale des études féministes, Le genre dans l’enseignement supérieur et la recherche. Livre blanc », Lectures, Les comptes rendus, 2014.
  • « Séverine Mathieu, L’enfant des possibles. Assistance médicale à la procréation, éthique, religion et filiation », Lectures, Les comptes rendus, 2013.
  • « Anne-Laure Garcia, Mères seules. Action publique et identité familiale », Lectures, Les comptes rendus, 2013
  • « Les croyances collectives, L’Année sociologique, vol 60, n°1, 2010 », Lectures, Les comptes rendus, 2011.
EHESS
CNRS
Paris 13
INSERM

flux rss  EHESS

Cinémas d’insurrection

Colloque - Mercredi 22 février 2017 - 18:00Ce colloque est l’aboutissement d’un premier travail de recherche et de rencontre conduit avec des cinéastes et militants filmant de manière atypique les situations de conflits et post-conflits depuis plusieurs années ou décennies. L’objectif de ce colloque est donc de confronter les pratiques et les engagements d’artistes et de chercheurs enquêtant sur diverses situations de mobilisations ou de résistances armées, et sur la mémoire et l’amnésie constitutive de l’expérience historique des situations de post-conflits. Ces pratiques filmiques peuvent aussi inspirer les sciences sociales par leurs positions et leurs observations au plus proche des expériences de leurs interlocuteurs. En plaçant les travaux de ces cinéastes au centre des interventions, ce colloque entend aussi réinterroger les modes de savoir et les constructions de sens produits par l’image.Avec la participation des cinéastes Édouard Beau, Stéphane Breton, John Gianvito, Clarisse Hahn, Florent Marcie et du Collectif de vidéastes ukrainiens BABYLON’ 13.(...)

Lire la suite

Little go girls d'Éliane De Latour

Projection-débat - Mardi 17 janvier 2017 - 18:00La projection sera suivie d'un débat en présence de la réalisatrice Éliane de Latour, cinéaste et anthropologue, directrice de recherches à l’Iris, avec Thomas Sotinel, critique cinéma au journal Le Monde et Eric Fassin, sociologue, professeur à Paris VIII. A Abidjan, les go de nuit empruntent un chemin chaotique entre délinquance et rapports tarifés dans les ghettos d'Abidjan, pour fuir les violences familiales. Très jeunes, analphabètes, largement musulmanes, elles sont prêtes à affronter le déshonneur et la mort pour un peu d'autonomie dont elles ont été privées dès le plus jeune âge. Entre le réveil et le tapin, le temps façonné par l’attente, les rêves, l’incertitude, laisse emerger une intimité presque silencieuse. Quelques unes tentent de renverser soudain leur mode d'existence pour tenter de gagner un peu de dignité à travers un nouveau projet de vie, la Casa des go. Les tensions sont telles qu’elles finissent par embaucher deux petites bonnes qu’elles rémunèrent 0,50€ par jour. Alors que les go commencent à sortir la tête du darkness, elles passent le relais de la servitude à des fillettes privées d’école comme elles au même âge. Sans doute suivront-elles le même chemin ? Le cercle se referme. Qui en sortira vraiment ?Voir la bande annonce du filmSéance organisée dans le cadre du Cycle "L'EHESS fait son ciné" proposé par la Direction de l’image et de l’audiovisuel (...)

Lire la suite

Origines et conditions d’apparition de la vie

Colloque - Mardi 11 octobre 2016 - 09:00La question des conditions d’apparition de la vie ou de la présence de la vie dans l’univers, longtemps considérée comme appartenant au domaine spéculatif, est en train de devenir un champ de recherche actif.Ce questionnement implique les sciences « dures » telle que l’astronomie et l’astrophysique – avec la découverte de planètes extrasolaires et l’exploration du Système Solaire par l’entremise de sondes spatiales, jusqu’à la chimie, la biologie et l’écologie – avec les derniers développements dans le monde prébiotique, l’émergence de la matière vivante et des systèmes écologiques et les étapes fondamentales de l’évolution. Ces questions impliquent tout autant les sciences humaines, comme l’histoire des sciences -avec l’histoire du questionnement des origines de la vie ou l’évolution des relations entre instrumentation scientifique et définition de la vie ; jusqu’à l’anthropologie – avec les variations culturelles de la perception et de la conception de la vie. Elles incitent, par ailleurs, à déporter le regard de la seule reconstitution des premières étapes de la vie pour considérer comme objectif la construction d’êtres « vivants » artificiels. Recréer la vie devrait en effet permettre de clarifier des questions telles que la façon dont la vie peut démarrer en tant que processus global, la probabilité de sa présence, la diversité qu’elle pourrait présenter dans d’autres mondes et, en dernier lieu, « ce qu’est » la vie.Plusieurs actions d’envergure focalisées sur ces questions ont ainsi récemment émergé dans les grandes universités internationales ou dans des fondations privées (Origins of life initiative à Harvard, Origins of Life Initiative à Munich, Earth-life Institute au Tokyo Institute of Technology, l’initiative de la Simons Foundation). Riche de l’activité de ses équipes en ce domaine ainsi que de la cartographie des savoirs susceptibles de l’étoffer, Paris Sciences et Lettres Research University a aussi souhaité aborder ces questions grâce à la mise en place récente d’un IRIS intitulé Origines et Conditions d’Apparition de la Vie.Le colloque de lancement sera l’occasion de confronter les perspectives adoptées par les grands centres mondiaux de recherche et de formation ainsi que d’en apprécier les motivations. Il montrera aussi que Paris, et de façon spécifique PSL Research University, dispose de tous les atouts pour aborder ce challenge scientifique. Inscription gratuite mais obligatoire par email à : appels-ocav@listes.univ-psl.fr(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

EHESS
190-198 avenue de France, 75244 Paris cedex 13

Attention ! Nouvelle adresse à partir du 1er avril 2017 :
54 bd Raspail 75006 Paris

Tél : 33 (0)1 49 54 25 05 - Fax : 33 0(1) 49 54 24 28
iris@ehess.fr
Accès

UNIVERSITE PARIS 13
UFR SMBH 74 rue Marcel Cachin, 93017 Bobigny cedex
Tél : 33 (0)1 48 38 77 75 - Fax : 33 (0)1 48 38 88 62
iris@univ-paris13.fr
Accès

 


 

Liens rapides

Archives ouvertes de l'Iris

Carnets de recherche

Twitter Iris