Membres | Doctorant.e.s

Bruno PEPE RUSSO

Silhouette
Doctorant
Institution(s) de rattachement : EHESS

Coordonnées professionnelles

bruno.peperusso[at]ehess.fr

Temps et pouvoir à Chambishi. Une anthropologie politique des investissements chinois dans une ville minière de la Copperbelt zambienne

Thèse d'anthropologie préparée sous la direction de Michel Naepels (EHESS)

La Copperbelt zambienne, région minière caractérisée par d’importants gisements de cuivre, est objet depuis la fin des années 1990 d’un investissement massif de la part des compagnies

chinoises : l’acquisition d’une partie importante de l’industrie extractive s’accompagne de la mise en place d’accords interétatiques, de la constitution d’une « zone de coopération économique » et d’une migration économique très différenciée.

Mon projet d’une anthropologie politique de la conjoncture de la montée de la présence chinoise en Copperbelt s’articule autour d’une enquête ethnographique sur les transformations sociales et politiques qu’elle détermine à l’échelle de la ville de Chambishi, lieu focal des investissements chinois.

J’envisage uneétude de cas prolongée parmi les mineurs et les ouvriers qui travaillent dans le processus d’extraction et une ethnographie des sociabilités professionnelles et politiques marquées par les dynamiques de reconfiguration engendrées par la croissance des relations sino-zambiennes.

Je m’intéresse aux formes de globalisation de l’état chinois, au paysage institutionnel et financier qu’elles articulent, voire à la compréhension fine des dynamiques d’interaction avec les multiples Chines qui opèrent sur le territoire zambien.

Celles-ci constituent une entrée particulière sur les transformations sociales de la ville de Chambishi : à partir d’un approche anthropologique, enrichi par un regard microhistorique, j’enquête sur les formes de subjectivation des mineurs de leur propre condition, en particulier au croisement entre la croissance des activités commerciales privées à l’intérieur de cette ancienne ville ouvrière et le boom minier régional qui a relancé, à partir du 2008, l’extraction du cuivre.

Il s’agira de décrire le champ politique qui entoure la prise en charge des processus d’extraction, en enquêtant sur les mobilisations politiques et syndicales, les nouvelles demandes qui rentrent dans la négociation salariale, et les formes de gouvernance développementaliste qui constituent un espace d’engagement stratégique pour les acteurs chinois.

Le fil rouge de ces différentes échelles de description des reconfigurations sociales et politiques qui traversent la ville de Chambishi sera constitué par la relation entre temporalité et rapport de pouvoir, en revenant sur la place importante que la Copperbelt a joué dans la construction du regard anthropologique sur l’urbanité africaine et sur son insertion « temporalisée » dans la modernité, en essayant de briser toute compréhension dualiste entre temporalités du social, déterminées par les effets sociaux des évolutions et des crises du prix du cuivre sur les marchés globaux, et les durées vécues par les différents acteurs.

  • Mots-clés : Temporalités, Politique minière, Relations de pouvoir en Afrique, Globalisation de l’état chinois, Ecole de Manchester, Zambie

Allocation ou financement

  • 2014-2017, contrat doctoral de l'EHESS

Principale communication

  • Organisation de la journée d’études des étudiants du Master en Ethnologie et Anthropologie sociale de l’Ehess.
 Intervention portant sur L’expansion chinoise en Zambie : anthropologie et multiplicité de la conjoncture (6 juin 2014).

     

EHESS
CNRS
Paris 13
INSERM

IRIS - EHESS
54 bd Raspail 75006 Paris
Contacts
Accès

IRIS - UNIV. PARIS 13
UFR SMBH 74 rue Marcel Cachin, 93017 Bobigny cedex
Contacts
Accès

 


 

Liens rapides

Twitter Iris

La Lettre de l'Iris

HAL - collection de l'Iris

Carnets de recherche