Membres | Doctorant.e.s

Beth PACKER

Beth Packer
Doctorante
Discipline(s) : Sociologie
Institution(s) de rattachement : EHESS

Coordonnées professionnelles

bethdpacker[at]gmail.com

Hors-jeu : le genre, l'Islam et les enjeux politiques du football féminin au Sénégal

Thèse de sociologie préparée sous la direction de Michèle Leclerc-Olive, EHESS

En prenant le football féminin comme prisme pour étudier les changements sociaux dans la société sénégalaise, ma thèse porte sur l’articulation entre le genre, le politique et l’Islam au Sénégal. L’objet de cette recherche est de comprendre la production genrée des nouvelles formes de subjectivités incarnées dans un contexte postcolonial et musulman. Elle s’insère dans les débats actuels sur l’Islam, la démocratie et la laïcité au sein desquels le corps de la femme est amené au premier plan.

À partir d’une étude ethnographique dans deux grandes villes au Sénégal, je rejoins d’autres études féministes postcoloniales qui nourrissent une discussion académique féconde sur la situation des femmes dans les cultures musulmanes et leur « pouvoir d’agir ». Il s’agit dans un premier temps d’éclairer la tension entre les processus d’émancipation et d’appartenance au sein desquels les footballeuses se retrouvent et par lesquels elles donnent du sens à leur expérience. Dans un deuxième temps, une réflexion critique, et plus théorique sera menée sur les catégories conceptuelles employées dans la recherche féministe pour penser la domination, la liberté et le politique.

Au Sénégal, dans les espaces urbains où le football est un site privilégié de la masculinité hégémonique, les femmes sont largement exclues. Lorsqu’une femme se présente sur le terrain, elle doit lutter contre la violence sexuée, laquelle se manifeste souvent sous la forme d’intimidation, d’harcèlement, de violence physique et d’exclusion sociale. Face à cette police de genre, il y a pourtant de plus en plus de femmes qui pratiquent ce sport au Sénégal. Dans ce contexte, le football féminin s’est développé dans les espaces urbains des quartiers populaires comme une culture subversive qui rompt avec les normes de genres dominantes de la société Sénégalaise.

Ces « footballeuses » signalent leur appartenance à ce groupe par l’adoption d’une manière de s’habiller, de parler et de se comporter qui brouille la distinction entre le « masculin » et le « féminin ». Ce style qui est devenu synonyme de « footballeuse » dans le discours populaire, et qui représente une identité de genre qui est socialement indésirable, incite encore plus à la stigmatisation et la marginalisation du football féminin. Par ce fait, "la footballeuse" est imbriquée de façon complexe aux rapports de genre, de classe, de sexualité, de religiosité et également liée à un positionnement qui est aussi racialisé, situé dans un héritage colonial particulier.

Comme le port du voile, le football est une pratique sociale incarnée qui permet de rendre visible les normes de genres. Et comme le port du voile, cette pratique, selon le contexte, peut être à la fois une forme de résistance et une expression de la conformité aux normes. Cette thèse montre comment les femmes musulmanes sénégalaise, pour qui leur comportement est en désaccord avec les normes de genres de l‘Islam, s’approprient à la fois des discours islamiques sur la piété et les discours laïques sur l’égalité afin de se construire une place dans la polis.

  • Mots-clés : Théories féministes, postcolonial, politique, démocratie, citoyenneté, espace public, Islam, genre, Sénégal, sport, domination, ethnographie

Activités de recherches

  • Depuis 2013 : Doctorante Invitée à l’Université de Californie Berkeley

Enseignements 

  • Co-animatrice de l’atelier d’été d’écriture pour les doctorants du centre d’études africains de Berkeley.
  • Co-animatrice du groupe de travail d’écriture de thèse pour un groupe de doctorants affiliés au centre d’études africaines de Berkeley.

Principales communications

  • 2014, “The Good, the Bad and the Ugly: Gender-bending, Stigmatization and the Political Agency of Women’s Soccer in Senegal”. Présentation en tant qu’intervenante invitée au centre d’études africaines de l’Université de Californie à Berkeley.  
  • 2014, “Breaking the Rules: Gender-bending, Stigmatization and the Political Agency of Women’s Soccer in Senegal”. Communication lors de la conference annuelle de laNorth American Society for the Sociology of Sport à Portland, Oregon, États-unis.
  • 2014, “The Culture of Women’s Soccer in Senegal”. Communication lors du congrès mondial de l’association internationale de Sociologie à Yokohama, Japan.
  • 2013, “The Culture of Women’s Soccer in Senegal: Reconciling Difference Among Representations”. Présentation en tant qu’intervenante invitée au centre d’études africaines de Stanford à Palo Alto, California. 
  • 2011, “Social Divisions/Identities: Redefining Social Capital”. Communication lors de la British Sociological Annual Conference à London School of Economics, Londres, UK.
  • 2011, “Explaining Poverty, Diverse Sociological Perspectives: Redefining Social Capital”. Communication lors de la conférénce annuelle de la Pacific Sociological à Seattle, États-unis.
  • 2010, “Breaking Down Borders In Development Education”. Communication lors du congrès de la World Council of Comparative Education Societies à Istanbul, Turkey.
  • 2010, “The Implications of Universal Values in International Development Intervention Policy.” Communication lors de la conférénce annuelle de la British Sociological Association à Glasgow Caledonian University, Glasgow, Scotland, UK.

Principale publication

Chapitre d’ouvrage

  • 2013, Breaking Down Borders In Development Education in Economics, Aid and Education: Implications for Development, Suzanne Majhanovich & Geo-JaJa MacLeans (dir.), Sense Publishers, Rotterdam, p. 223-237.
EHESS
CNRS
Paris 13
INSERM

flux rss  EHESS

Afrique et Moyen-Orient

Débat - Mardi 17 octobre 2017 - 13:00Débat autour des Cahiers d’Études africaines, n°226, 2017, « Élites de retour de l’Est » et de la REMi, Revue européenne des migrations internationales, vol. 32, n°2, 2016, « Former des élites : mobilités des étudiants d’Afrique au nord du Sahara dans les pays de l’ex-bloc socialiste »  avec plusieurs articles issus des recherches menées dans le cadre du programme ELITAF « Élites africaines formées dans l’ex-bloc socialiste »  Programme 13h - Accueil des participants 14h - Présentation des deux revues Cahiers d’Études africaines, par Eloi Ficquet Revue européenne des migrations internationales, REMI, par Marie-Antoinette Hily  14h15 - Introduction aux : N°226 des Cahiers d’Études africaines par Patrice Yengo N°2, 2016 de la REMI par Michèle Leclerc-Olive  14h45 - Interventions des discutants Elikia M’Bokolo, directeur d’études à l’EHESS, IMAF Gabrielle Chomentowski, post-doctorante, INALCO, Sorbonne Paris-Cité, Programme de recherches Sociétés plurielles Didier Nativel, professeur à l’Université Paris VII, CESSMA Président : Jean-Bernard Ouédraogo, directeur de recherches au CNRS, directeur d’études à l’EHESS, IIAC  16h - Débat général avec la participation de plusieurs des auteurs (...)

Lire la suite

Big data & SHS

Journée(s) d'étude - Vendredi 16 juin 2017 - 09:00 "Big data & SHS - Regards et intérêts croisés pour la santé publique", journée d’étude organisée par Thomas Lefèvre & Sandrine de Montgolfier UMR8156 - U997.11 chercheurs français et étrangers en santé publique, venus des sciences sociales, de la médecine, de l'informatique, de l'épidémiologie partageront et croiseront leur regard, leurs expériences et leur intérêt pour la santé publique, au double prisme des Big Data et des sciences humaines et sociales.MatinéeSébastien Dalgalarrondo, CNRS Iris & INSEP, sociologie de la santé"Quantified self" et sportXavier Briffault, CNRS CERMES3, sciences sociales et épistémologie de la santéConséquences pratiques et épistémologiques du développement des objets connectés et big data en santé mentaleLuc Rocher, Université catholique de Louvain, Institute of Information and Communication TechnologiesComputational Privacy: on how human behavior bounds privacy and the privacy-conscientious use of big dataJoëlle Vailly, INSERM Iris, sociologie & anthropologieNouvel usage policier des données génétiques, une perspective anthropologiqueBenjamin Derbez, Mines ParisTech, Centre de Sociologie de l’InnovationLes bases de données de variants génétiques : un enjeu d’économie de la connaissance entre recherche et cliniqueAprès-midiCyrille Delpierre, INSERM & Université Toulouse III, épidémiologisteQuel apport du big data pour l'exploration des inégalités sociales de santé ?Louise Potvin, École de santé publique Université de Montréal, Chaire de recherche du Canada sur les approches communautaires et inégalités de santéD’où vient la complexité des interventions en santé des populations et comment la modéliser ?Nelly Robin, Université de Poitiers CNRS MIGRINTER, géographie avec Lakhdar Saïs Université d'Artois, Centre de Recherche en Informatique de LensParcours Migratoires et Données Multi-Sources. Des bases de données à la fouille de données en passant par l’intelligence artificielle, une méthodologie inédite pour réinterroger les espaces et les temporalités de la Traite des enfants et des femmesAlexandre Delanoë, CNRS Institut des Systèmes Complexes, sociologie, Chef de projet de la plateforme de fouille textuelle GargantextGargantext : comment faire un état de l'art en quelques minutesSandrine de Montgolfier, UPEC & INSERM Iris, épistémologie et histoire des sciences du vivantEnjeux éthiques soulevés par l’accès aux données de séquençage en oncogénétique du point de vue des professionnelsThomas Lefèvre, UP13 Iris & Hôpital Jean Verdier, médecineRetour d’expérience du groupe de réflexion ministériel « big data en santé » ; recommandations et analyses  (...)

Lire la suite

Cinémas d’insurrection

Colloque - Mercredi 22 février 2017 - 18:00Ce colloque est l’aboutissement d’un premier travail de recherche et de rencontre conduit avec des cinéastes et militants filmant de manière atypique les situations de conflits et post-conflits depuis plusieurs années ou décennies. L’objectif de ce colloque est donc de confronter les pratiques et les engagements d’artistes et de chercheurs enquêtant sur diverses situations de mobilisations ou de résistances armées, et sur la mémoire et l’amnésie constitutive de l’expérience historique des situations de post-conflits. Ces pratiques filmiques peuvent aussi inspirer les sciences sociales par leurs positions et leurs observations au plus proche des expériences de leurs interlocuteurs. En plaçant les travaux de ces cinéastes au centre des interventions, ce colloque entend aussi réinterroger les modes de savoir et les constructions de sens produits par l’image.Avec la participation des cinéastes Édouard Beau, Stéphane Breton, John Gianvito, Clarisse Hahn, Florent Marcie et du Collectif de vidéastes ukrainiens BABYLON’ 13.(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

EHESS
54 bd Raspail 75006 Paris
Tél : 33 (0)1 49 54 25 05 - Fax : 33 0(1) 49 54 24 28
iris@ehess.fr
Accès

UNIVERSITE PARIS 13
UFR SMBH 74 rue Marcel Cachin, 93017 Bobigny cedex
Tél : 33 (0)1 48 38 77 75 - Fax : 33 (0)1 48 38 88 62
iris@univ-paris13.fr
Accès

 


 

Liens rapides

La Lettre de l'Iris

Archives ouvertes de l'Iris

Carnets de recherche

Twitter Iris