Membres | Jeunes docteurs

Florian VÖRÖS

Vörös Florian
Sociologue

Coordonnées professionnelles

florian.voros[at]gmail.com

Actuellement

  • Jeune docteur de l’IRIS (EHESS)
  • Enseignant contractuel au département Culture, UFR DECCID, Université Lille 3
  • Chercheur associé au Centre d’étude sur les médias, les technologies et l’internationalisation (Cemti)

Domaines de recherche

  • Sociologie des médias audiovisuels et numériques
  • Usages des technologies de l’information et de la communication
  • Affects, émotions et rapports sociaux

Enseignement

  • 2016-2017 : enseignant contractuel en Sciences de l’information et de la communication, UFR DECCID, Université Lille 3 (Introduction aux études culturelles, ethnographie des dispositifs culturels et médiatiques, méthodologie des sciences sociales, espace public et diffusion culturelle, propriété intellectuelle)
  • 2015-2016 : vacataire chargé de cours en sciences de l’information et de la communication, UFR Culture et Communication, Université Paris 8 (Analyse du discours médiatique, Anglais de la communication)
  • 2013-2015 : ATER à temps plein en SIC, UFR Culture et Communication, Université Paris 8 (Panorama de la recherche en SIC, Les publics des médias : réception et participation, Lecture critique de l’actualité, Atelier journalisme)
  • 2011-2012 : vacataire chargé de cours en sociologie, UFR Travail et Études sociales, Université Paris 1 (Sociologie des pratiques culturelles)

Doctorat - Les usages sociaux de la pornographie en ligne et les constructions de la masculinité. Une sociologie matérialiste de la réception des médias

Thèse de sociologie sous la direction de Michel Bozon soutenue le 20 novembre 2015 à l’Ecole des hautes études en sciences sociales avec la mention très honorable avec félicitations

Résumé : De la carte postale érotique au XIXe siècle à la pornographie numérique au XXIe siècle, le visionnage de représentations sexuellement explicites est progressivement devenu une pratique culturelle inscrite dans les routines de la vie quotidienne. À partir d’une enquête en réception menée en région parisienne, cette thèse propose une sociologie des contextes matériels et culturels au sein desquels interviennent les usages hétérosexuels et homosexuels masculins de la pornographie. L’enquête consiste en des entretiens approfondis avec trente-quatre spectateurs et spectatrices, dont les parcours de navigation sexuelle ont ensuite été reconstitués. Naviguer, se saisir et se laisser saisir, discuter et taire, archiver et effacer, poster une photo de soi en ligne et visionner des images avec des partenaires sont des pratiques communicationnelles qui participent de la formation de sociabilités, de l’organisation d’espace-temps domestiques et, surtout, de la production de subjectivités. Le façonnage de sensations et la construction d’imaginaires à l’œuvre dans le visionnage autosexuel sont resitués par rapport à des configurations plus larges de la pratique de la masculinité et des rapports de genre. La comparaison des expressions sexuelles de la virilité en contextes gay et hétérosexuel ouvre alors à l’analyse des reconfigurations contemporaines de la masculinité hégémonique.

  • Mots-clés : pornographie, internet, publics, masculinités, hétérosexualité, homosexualité, affects, hégémonie.

Abstract : From 19th century erotic postcards to 21th century online browsing, sexually explicit viewing practices have become everyday life practices. Based on an audience reception study conducted in Paris, this PhD dissertation investigates the material and cultural contexts through which gay and heterosexual male uses of digital pornography operate. The study consists in in-depth interviews with 34 viewers, combined with the replication of their online sexual meanderings. It examines the cultural practices of browsing and clicking, watching and listening, saving and archiving, sharing and expressing, reimagining and reflecting upon. These practices shape homosocial sociability, domestic space-time and, most importantly, sexual subjectivity. Affective intensities and cultural representations at work in domestic autosexual practices are situated within larger patterns of masculinity and gender relations. Comparison between expressions of sexual manliness in gay and heterosexual contexts is a way of getting hold of current reconfigurations within hegemonic masculinity.

  • Keywords : pornography, Internet, audiences, gender, masculinities, heterosexuality, homosexuality, affect, hegemony

Jury

  • Michel Bozon, Directeur de recherche à l’INED (directeur de la thèse)
  • Béatrice Damian-Gaillard, Maître de conférences HDR à l’Université Rennes 1, CRAPE
  • Fabien Granjon, Professeur des universités à l’Université Paris 8, CEMTI (rapporteur)
  • Josiane Jouët, Professeure des universités à l’Université Paris 2, CARISM (présidente)
  • Éric Maigret, Professeur des universités à l’Université Paris 3, CIM (rapporteur)
  • Susanna Paasonen, Professeure des universités à l’Université de Turku, Finlande

Publications

Direction d’ouvrages et de numéros de revue

  • Cervulle (Maxime), Quemener (Nelly), Vörös (Florian) dir., Matérialismes, culture et communication, Tome 2, Cultural Studies, théories féministes et décoloniales, Paris, Presses des Mines, Collection Matérialismes, 2016.
  • Vörös (Florian) dir.,Cultures pornographiques. Anthologie des porn studies, Paris, Éditions Amsterdam, 2015.
  • Gourarier (Mélanie), Rebucini (Gianfranco), Vörös (Florian) dir., Dossier « Hégémonie » du numéro 13 de la revue Genre, sexualité et société, 2015.
  • Quemener (Nelly), Vörös (Florian) dir., numéro 9 « Sexe en public » de la revue Poli – Politique de l’image, 2014.

Articles

  • Vörös (Florian), « Troubling complicity: audience ethnography, male porn viewers and feminist critique », Porn Studies, vol. 2, n° 2-3, 2015, p. 137-149.
  • Gourarier (Mélanie), Rebucini (Gianfranco), Vörös (Florian), « Penser l’hégémonie », Genre, sexualité et société, n° 13, printemps 2015.
  • Vörös (Florian), « La régulation des effets de la pornographie », Hermès, n° 69, 2014, p. 125-129.
  • Vörös (Florian), « Partager l’intimité des publics. Genre, sexualité et complicité hégémonique dans une enquête en réception », in Sciences de la société, n° 153, 2014, p. 193-207.
  • Vörös (Florian), « L’invention de l’addiction à la pornographie », Sexologies, vol. 18, n° 4 : « La sexologie au regard des sciences sociales », 2009, p. 270-276.

Chapitres d’ouvrages

  • Vörös (Florian), « Introduction. Le porno à bras-le-corps : genèse et épistémologie des porn studies », Cultures pornographiques. Anthologie des porn studies, Paris, Éditions Amsterdam, 2015, p. 5-23.
  • Vörös (Florian), « Raw fantasies. An interpretative sociology of what bareback porn does and means to French gay male audiences », Borba (Rodrigo), Falabella Fabrício (Branca), Pinto (Diana), Lewis (Elizabeth Sara) dir., Queering Paradigms IV. South-North Dialogues on Queer Epistemologies, Embodiments and Activisms, Berne, Peter Lang, 2014, p. 321-343.
  • Vörös (Florian), « Domesticated Porn. Gendered Embodiment in Audience Reception Practices of Pornography. », Biasin (Enrico), Maina (Giovanna), Zecca (Federico) dir., Porn After Porn: Contemporary Alternative Pornographies, Milan, Mimesis, 2014, p. 241-256.

Entretiens et traductions

  • Paasonen (Susanna), Vörös (Florian), « Affects et pornographiques numériques. Entretien avec Susanna Paasonen », Poli – Politique de l’image, n° 9, 2014, p. 80-88.
  • Connell (Raewyn), Masculinités, sous la direction de Hagège (Meoïn) et Vuattoux (Arthur), traduction par Richard (Claire), Garrot (Clémence), Vörös (Florian), Cervulle (Maxime) et Duval (Marion), Paris, Éditions Amsterdam, 2014.
  • Connell (Raewyn), Gourarier (Mélanie), Rebucini (Gianfranco), Vörös (Florian), « Masculinités, colonialité et néolibéralisme. Entretien avec Raewyn Connell », Contretemps, publié en ligne le 10 septembre 2013.
  • Hall (Stuart), Identités et cultures 2. Politique des différences, sous la direction de Cervulle (Maxime), traduction par Blanchard (Aurélien) et Vörös (Florian), Paris, Éditions Amsterdam, 2013.
EHESS
CNRS
Paris 13
INSERM

flux rss  EHESS

Cinémas d’insurrection

Colloque - Mercredi 22 février 2017 - 18:00Ce colloque est l’aboutissement d’un premier travail de recherche et de rencontre conduit avec des cinéastes et militants filmant de manière atypique les situations de conflits et post-conflits depuis plusieurs années ou décennies. L’objectif de ce colloque est donc de confronter les pratiques et les engagements d’artistes et de chercheurs enquêtant sur diverses situations de mobilisations ou de résistances armées, et sur la mémoire et l’amnésie constitutive de l’expérience historique des situations de post-conflits. Ces pratiques filmiques peuvent aussi inspirer les sciences sociales par leurs positions et leurs observations au plus proche des expériences de leurs interlocuteurs. En plaçant les travaux de ces cinéastes au centre des interventions, ce colloque entend aussi réinterroger les modes de savoir et les constructions de sens produits par l’image.Avec la participation des cinéastes Édouard Beau, Stéphane Breton, John Gianvito, Clarisse Hahn, Florent Marcie et du Collectif de vidéastes ukrainiens BABYLON’ 13.(...)

Lire la suite

Little go girls d'Éliane De Latour

Projection-débat - Mardi 17 janvier 2017 - 18:00La projection sera suivie d'un débat en présence de la réalisatrice Éliane de Latour, cinéaste et anthropologue, directrice de recherches à l’Iris, avec Thomas Sotinel, critique cinéma au journal Le Monde et Eric Fassin, sociologue, professeur à Paris VIII. A Abidjan, les go de nuit empruntent un chemin chaotique entre délinquance et rapports tarifés dans les ghettos d'Abidjan, pour fuir les violences familiales. Très jeunes, analphabètes, largement musulmanes, elles sont prêtes à affronter le déshonneur et la mort pour un peu d'autonomie dont elles ont été privées dès le plus jeune âge. Entre le réveil et le tapin, le temps façonné par l’attente, les rêves, l’incertitude, laisse emerger une intimité presque silencieuse. Quelques unes tentent de renverser soudain leur mode d'existence pour tenter de gagner un peu de dignité à travers un nouveau projet de vie, la Casa des go. Les tensions sont telles qu’elles finissent par embaucher deux petites bonnes qu’elles rémunèrent 0,50€ par jour. Alors que les go commencent à sortir la tête du darkness, elles passent le relais de la servitude à des fillettes privées d’école comme elles au même âge. Sans doute suivront-elles le même chemin ? Le cercle se referme. Qui en sortira vraiment ?Voir la bande annonce du filmSéance organisée dans le cadre du Cycle "L'EHESS fait son ciné" proposé par la Direction de l’image et de l’audiovisuel (...)

Lire la suite

Origines et conditions d’apparition de la vie

Colloque - Mardi 11 octobre 2016 - 09:00La question des conditions d’apparition de la vie ou de la présence de la vie dans l’univers, longtemps considérée comme appartenant au domaine spéculatif, est en train de devenir un champ de recherche actif.Ce questionnement implique les sciences « dures » telle que l’astronomie et l’astrophysique – avec la découverte de planètes extrasolaires et l’exploration du Système Solaire par l’entremise de sondes spatiales, jusqu’à la chimie, la biologie et l’écologie – avec les derniers développements dans le monde prébiotique, l’émergence de la matière vivante et des systèmes écologiques et les étapes fondamentales de l’évolution. Ces questions impliquent tout autant les sciences humaines, comme l’histoire des sciences -avec l’histoire du questionnement des origines de la vie ou l’évolution des relations entre instrumentation scientifique et définition de la vie ; jusqu’à l’anthropologie – avec les variations culturelles de la perception et de la conception de la vie. Elles incitent, par ailleurs, à déporter le regard de la seule reconstitution des premières étapes de la vie pour considérer comme objectif la construction d’êtres « vivants » artificiels. Recréer la vie devrait en effet permettre de clarifier des questions telles que la façon dont la vie peut démarrer en tant que processus global, la probabilité de sa présence, la diversité qu’elle pourrait présenter dans d’autres mondes et, en dernier lieu, « ce qu’est » la vie.Plusieurs actions d’envergure focalisées sur ces questions ont ainsi récemment émergé dans les grandes universités internationales ou dans des fondations privées (Origins of life initiative à Harvard, Origins of Life Initiative à Munich, Earth-life Institute au Tokyo Institute of Technology, l’initiative de la Simons Foundation). Riche de l’activité de ses équipes en ce domaine ainsi que de la cartographie des savoirs susceptibles de l’étoffer, Paris Sciences et Lettres Research University a aussi souhaité aborder ces questions grâce à la mise en place récente d’un IRIS intitulé Origines et Conditions d’Apparition de la Vie.Le colloque de lancement sera l’occasion de confronter les perspectives adoptées par les grands centres mondiaux de recherche et de formation ainsi que d’en apprécier les motivations. Il montrera aussi que Paris, et de façon spécifique PSL Research University, dispose de tous les atouts pour aborder ce challenge scientifique. Inscription gratuite mais obligatoire par email à : appels-ocav@listes.univ-psl.fr(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

EHESS
190-198 avenue de France, 75244 Paris cedex 13

Attention ! Nouvelle adresse à partir du 1er avril 2017 :
54 bd Raspail 75006 Paris

Tél : 33 (0)1 49 54 25 05 - Fax : 33 0(1) 49 54 24 28
iris@ehess.fr
Accès

UNIVERSITE PARIS 13
UFR SMBH 74 rue Marcel Cachin, 93017 Bobigny cedex
Tél : 33 (0)1 48 38 77 75 - Fax : 33 (0)1 48 38 88 62
iris@univ-paris13.fr
Accès

 


 

Liens rapides

Archives ouvertes de l'Iris

Carnets de recherche

Twitter Iris