Membres | Membres statutaires

Jérôme BEAUCHEZ

Jérôme Beauchez
Maître de conférences - En délégation au CNRS
Discipline(s) : Sociologie
Institution secondaire : Université de Lyon / Saint-Etienne

Coordonnées professionnelles

jerome.beauchez[at]ish-lyon.cnrs.fr

Aperçu de la carrière / Overview of professional achievements : Une enquête ethnographique auprès des boxeurs a constitué le matériau de ma thèse soutenue en 2007. Après un an de recherche postdoctorale dans le cadre du contrat ANR AlimAdos (une ethnographie multi-située des habitudes alimentaires adolescentes), j’ai obtenu en 2009 un poste de maître de conférences à l’université Jean Monnet (St-Etienne). Intégré en 2012 parmi les membres du laboratoire d’excellence « Intelligences des Mondes Urbains », j’ai obtenu pour la période 2013-2016 un financement ANR « jeune(s) chercheur(e)s » dévolu à une sociologie culturelle des résistances aux dominations (258 419 euros, 9 collaborateurs, 1 salarié à temps complet)

An ethnographic research on boxers formed the basis of my PhD thesis defended in 2007. After one year of post-doctoral research with the ANR AlimAdos programme (multi-sited ethnography of adolescents’ eating habits), I obtained tenure as an associate professor in sociology at the University of Saint-Etienne. In 2012, I became an elected member of the excellence laboratory “Intelligence on Urban Worlds”, and for the period 2013-16 I obtained ANR “young researchers” funding for work on cultural sociology of resistance to domination (258 419 euros, 9 team members, 1 full-time employee)

Grandes lignes du projet de recherche / Outline of the research project : À partir d’ethnographies multi-situées, mon programme de recherche vise l’élucidation sociologique des moyens d’action élaborés par des groupes d’acteurs confrontés à différentes situations de domination. Tandis que de telles situations peuvent apparaître partout où s’exercent des rapports dissymétriques de pouvoir (aussi bien dans les relations entre les genres, les ethnies ou les classes sociales), la sociologie française les a jusqu’alors comprises en insistant principalement sur le côté dominant de la relation. Si bien que nous manquons toujours d’études capables de décrire ce que les sciences sociales anglo-saxonnes nomment les « résistances ordinaires » des dominés. À égale distance du positivisme et du militantisme scientifique en faveur des « acteurs faibles », mes enquêtes participent à combler un tel manque tout en renouvelant l’approche des dominations jadis placées par Max Weber au fondement-même de la sociologie.

Calling on multi-sited ethnography, my research programme intends to contribute to the sociological elucidation of the means of action invented by groups of actors confronted with different situations of domination. Whilst such situations may appear wherever asymmetrical relations of power exist (either in relations between the genders, ethnic groups or social classes), French sociology has understood or explained them until now by insisting mainly on the dominant side of the relationship. This means that studies capable of describing what Anglo-Saxon social science calls the ‘everyday resistance’ of those dominated are still lacking. As far from positivism as from scientific activism in favour of ‘weak actors’, my research will take part in reducing this lack whilst renewing the approach to domination placed by Max Weber at the very heart of sociology.

 

Enseignements

  • Depuis 2016 : École des Hautes Études en Sciences Sociales – EHESS, Paris.

Ce que le sport fait aux sciences sociales (avec Éric Wittersheim, maître de conférences en anthropologie, EHESS). Séminaire mensuel ouvert aux masterants et doctorants.

  • Depuis 2014  : Faculté des Sciences Humaines et Sociales (SHS), Département de Sociologie, Université de Lyon/Saint-Étienne :

Cours magistraux en Licence : Initiation aux problèmes et auteurs fondamentaux de la sociologie (L1, 18h) - Subcultures : introduction aux cultural studies (L1, 8h) - Aux frontières de la nature et de la culture : une histoire des idées sociologiques et anthropologiques, XIXème - XXIème siècles (L3, 18h)

Cours magistraux en Master : La ville comme laboratoire social ? Pratiques, scènes et coulisses de l’ethnographie urbaine (M1, 12h) - La société contre les tentations du biologisme : fondements épistémologiques et mutations des Sciences Humaines et Sociales en France, XIX - XXIème siècles (M1, 10h)

Séminaire d’initiation à la recherche en Licence (3ème année) : Ethnographies urbaines : théories, méthodes, enquêtes (L3, 52h)

Séminaire de recherche en Master : Cultures urbaines et styles de vie : expériences, enquêtes, outils (M1, 15h)

Travaux dirigés en Licence : Initiation aux problèmes et auteurs fondamentaux de la sociologie (L1, 18h) - Aux frontières de la nature et de la culture : une histoire des idées sociologiques et anthropologiques, XIXème - XXIème siècles (L3, 18h)

  • 2009 - 2014 :   Faculté des Sciences, Département des Sciences du Sport, Université de Lyon/Saint- Étienne :

Cours magistraux en Licence : Introduction à la sociologie et à l’anthropologie sociale (L1, 14h) - Sports, cultures et sociétés : approches classiques en SHS (L2, 22h) - Corps, sports et sociétés : approches contemporaines en SHS (L3, 22h) - Anthropologie historique du corps (L3, 14h)

Cours magistraux en Master : Anthropologie historique du corps (Master « Éducation et Formation » en sciences du sport, M1, 16h) - Mutation des sciences humaines et sociales (Master « recherche » en sociologie et anthropologie, M1, 6h)

Séminaire d’épistémologie et méthodologie de la recherche appliquée en Master : Principes de la recherche qualitative en SHS, méthodologie du mémoire (M1, 22h)

Travaux dirigés en Licence : Sports, cultures et sociétés : approches classiques en SHS (L2, 44h) - Corps, sports et sociétés : approches contemporaines en SHS (L3, 44h) - Conceptions et pratiques de l’intégration sociale (L3, 22h)

 

Responsabilités

actuelles

  • Depuis 2014  Responsable de la 3e année de licence en sociologie, Faculté des SHS, Département de Sociologie, Université de Lyon/Saint-Étienne 
  • Depuis 2011  Co-responsable avec le Pr Ahmed Boubeker du cours « Mutations des sciences humaines et sociales », Master en sociologie et anthropologie, Faculté des SHS, Département de Sociologie, Université de Lyon/Saint-Étienne.

passées

  • 2009 – 2014   Responsable des enseignements de sociologie et d’anthropologie, Faculté des Sciences, Départementdes Sciences du Sport, Université de Lyon/Saint-Étienne.
  • Enseignant référent dans le cadre du Plan Réussite pour la 1e année de licence en Sciences du Sport, Faculté des Sciences, Université de Lyon/Saint-Étienne 

 

Publications

Ouvrage

2014, L’Empreinte du poing : la boxe, le gymnase et leurshommes, Paris : Éditions de l’EHESS (collection « Cas de figure »)

Articles

2016a  “In the Shadow of the Other : Boxing, Everyday Struggles, and the Feeling of Strangeness,” Sociology, 50 (6), pp. 1170-1184.

2016b  “‘Chaos in France’: Fieldnotes from the French Punk Experience,Cultural Dynamics, 28 (3), pp. 266-289.

2016c  (avec Carolyn Cooper)« Marronnages érotiques : le dancehall jamaïcain entre culture et slackness », Cultures & Conflits, 103-104, pp. 189-206.

2016d  (avec Pierre Lauret), « “Ôter leurs majuscules aux concepts”: ethnographie d’un sport de combat. Entretien avec Jérôme Beauchez », Cahiers philosophiques, 146, pp. 83-119.

2015a  “In the Shadow of the Other : Boxing, Everyday Struggles, and the Feeling of Strangeness,” Sociology, publication ‘Online First’ (Sage Journals Online) le 25 juin:

2014b  « La rue comme héroïne : expériences punk et skinhead en France », Anthropologica. Canada’s Anthropology Journal, 56(1), pp. 193-204.

2013a  (avec Melvin Van Peebles), « La fierté noire en images : une infra-politique du film », Cultures & Conflits, 89, pp. 115-132.

2012a  (avec William Gasparini), « Zwischen Germanisierung und Widerstand gegen die Annektierung: Sport und mit sich in Konflikt befindliche elsässische Identität zur Zeit des Reichslandes (1879-1914) » (Entre germanisation et résistance à l’Annexion: le sport dans le conflit des identités alsaciennes au temps du Reichsland,1879-1914), Revue d’Allemagne et des pays de langue allemande, 44(4), pp. 441-453.

2011a  « Entre nature et culture, le partage des corps ? », L’Homme. Revue française d’anthropologie, 198/199, pp. 317-332.

2011b  « Conter les coups : pour une anthropologie du corps pugilistique », Corps. Revue interdisciplinaire, 9, pp. 283-290.

2010a  « Quand les boxeurs “mettent les gants” : le sparring et les limites de l’institution du combattant », Ethnographiques.org, 20, en ligne :

2010b  « La dispute des forts : une anthropologie des combats de boxe ordinaires », Anthropologica. Journal of the Canadian Anthropology Society, 52(1), pp. 127-139.

2010c  « Le sens des coups : du corps à la chair des boxeurs », Anthropologie et Sociétés, 34(1), pp.135-153.

2009a  « Corps à corps. Une ethnologie des combats de boxe ordinaires », Tsantsa. Revue de la Société Suisse d’Ethnologie/Zeitschrift der Schweizerischen Ethnologischen Gesellschaft/Journal of the Swiss Ethnological Society, 14, pp. 104-112.

2009b  « Dans l’éclat de l’Autre : boxer comme on éprouve son étrangeté », Revue des Sciences Sociales, 42, pp. 80-86.

Chapitres d’ouvrages, actes de colloques, autres revues

2016e  « Figures fondatrices d’une enquête aux marges » [195-204], in Pichon (Pascale), Jouve (Elodie) & Girola (Claudia) (dir.), Le sans-abrisme au temps de la recherche. Enquêtes de terrain et problème public, Saint-Etienne : PUSE.

2015b  (avec Jules Lafontan) « La boxe, ça casse la vie pauvre ! Entretien avec Jérôme Beauchez » [24-25], Contrepied. EPS-Sports-Cultures, Hors-Série n°13, octobre.

2013b  « Entre épreuves de force et rapports de domination : l’étrange corps des boxeurs » [690-700], in Andrieu (Bernard, dir.), L’Ethique du sport, Lausanne : L’Âge d’Homme.

2012b  « Entre deux siècles, deux pays et leurs guerres : fragments d’une genèse des sports modernes en Alsace wilhelminienne (1879-1914) » [489-496], in Robène (Luc, dir.), Le Sport et la guerre, XIXè-XXè siècles, Rennes : PUR.

2010d  “The Sport Test for ‘Social Integration’” (« L’intégration sociale à l’épreuve des sports ») [145-147] in Gasparini (William, dir.), Sport and Discrimination in Europe/ Sport et discriminations en Europe, Strasbourg : Council of Europe Publishing

 

Communications

Colloques internationaux (2009-2015)

  • 2015c  « Spaces of Everyday Resistance: A Multi-Sited Ethnography », communication au colloque international « Spaces and Tactics of Politics: Transnational Connections, Neoliberalisation and the Reshaping of Civil Society », Turku (Finlande), 10-11 décembre.
  • 2014c  « Everyday Resistance: A Cultural Sociology », communication au colloque international « Resistance. Subjects, Representations, Contexts », Oldenburg (Allemagne), 6-8 novembre.
  • 2013c  « Avec l’autre : formes et limites de l’empathie », communication introductive au colloque SHS « Avec l’autre : formes et limites de l’empathie », Biennale Internationale Design, Saint-Etienne, 28-29 mars.
  • 2012d  « In the Sparkle of the Other: Boxing as a Feeling of Strangeness », communication au 9ème congrès international « Crossroads in Cultural Studies », Paris, 2-6 juillet.
  • 2012e  « Une question sensible : modélisations et controverses autour du corps en SHS », communication au colloque international « Corps, éducations et mondialités », Strasbourg, 22-25 mai.
  • 2012f  « L’effet de clan : archéologie d’une enquête aux marges », communication au colloque international « Espace public et sans domicile fixe : la recherche s’expose », Saint-Etienne, 7-9 mars.
  • 2012g  « Des corps (re)marqués : la boxe, l’épreuve du ring et ses hommes », conférence invitée au colloque international « Les Corps abîmés », Strasbourg, 27-28 janvier.
  • 2011c  « Entre nature et culture : interroger les normes scientifiques de la connaissance du corps en SHS », communication au colloque inaugural de la Maison Internationale des Langues et des Cultures, Lyon, 17-18 novembre.
  • 2010f  « Entre deux siècles, deux pays et leurs guerres : les significations sociopolitiques de l’usage sportif des corps en Alsace wilhelminienne, 1879-1914 », communication au colloque international, « Le sport et la guerre. XIXe-XXe siècle » (14e Carrefour d’histoire du sport, Université de Rennes II Haute Bretagne/Écoles de Saint-Cyr Coëtquidan), Coëtquidan, 28-30 octobre.
  • 2010g  « L’émergence des sociétés sportives strasbourgeoises au temps du Reichsland. 1879-1914 : une anatomie politique de la frontière », communication aux Journées Suisses d’Histoire sur le thème des « Frontières », Bâle, 4-6 février.
  • 2010h« Les combats de boxe ordinaires : une infra-politique des subalternes ? », communication au colloque international « Le sport transformé en événement : usages politiques et pouvoir symbolique », Strasbourg, 14-15 janvier.
  • 2009c  « L’étrange corps du boxeur : entre masculinité affrontée en public et intimité des épreuves de l’exil », communication au colloque international « Les Unes et les Autres en migration. Les rapports de genre entre public/privé », Metz – Dudelange – Trèves – Talange, 14-16 mai.

Journées d’étude, séminaires et présentations de travaux (2010 – 2015)

  • 2016f  « Ce qu’en disent les boxeurs”: l’ethnographie d’un sport de combat entre tradition et innovation », conférence invitée aux 13èmes Journées de Réflexions et de Recherches sur les Sports de Combat et les Arts Martiaux, Lyon, 13-14 décembre.
  • 2016g  « Une conversation de gestes avec les boxeurs : ethnobiographie d’une enquête », présentation de travaux à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales dans le cadre du séminaire « Ce que le sport fait aux sciences sociales », Paris, 8 novembre.
  • 2015d  « Résister en corps : une ethno-bio-graphie de l’adversité », conférence invitée à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales dans le cadre du séminaire « Aux marges de l’anthropologie » animé par Éric Wittersheim, Paris, 9 juin.
  • 2014d  « Résister en corps. Premiers éléments d’une ethnographie du Bèlè-Kalenda-Danmyé (Martinique) », 3èmes journées d’étude du programme ANR Socioresist, Saint-Etienne, 1-2 juillet.
  • 2014e  « Corps et résistances : éléments d’un work in progress », 2ndes journées d’étude du programme ANR Socioresist, Saint-Etienne, 20-21 février.
  • 2014f  (avec Fabrice Fernandez), « Résister à la toxicomanie : présentation d’une enquête ethnographique en cours », 2ndes journées d’étude du programme ANR Socioresist, Saint-Etienne, 20-21 février.
  • 2014g  « Les dispositifs de la résistance ordinaire : (auto)biographie d’un programme de recherche », présentation de l’ANR Socioresist dans le cadre du séminaire commun ANR Socioresist/groupe de travail « Aux frontières du sans-abrisme » (Daniel Cefaï, Katia Chopin, Edouard Gardella, Elodie Jouve, Pascale Pichon), Saint-Etienne, 24 janvier.
  • 2013d  « Pour une sociologie culturelle des résistances ordinaires aux situations de domination », introduction aux 1e journées d’étude du programme ANR Socioresist, Centre Max Weber, Saint-Etienne, 18-19 avril.
  • 2011d  « La rue et le ring : au-delà de l’opposition, une articulation des expériences », communication à la 1e Journée du CARC (Cultures Art Rue et Corps), laboratoire ADESS (Aménagement, Développement, Environnement, Santé et Sociétés, UMR 5185), CNRS/Université de Bordeaux, Maison des Suds, 4 novembre.
  • 2011e  « Entre vulnérabilités et résistance : le corps des boxeurs », conférence invitée au séminaire interdisciplinaire du CRIS (Centre de Recherche et d’Innovation sur le Sport, EA 647), Lyon, séance du jeudi 7 avril.
  • 2011f  « Pas la pitié, mais le pardon » : la pratique de la boxe comme travail émotionnel », conférence invitée au séminaire sur « L’émotion sportive » du Centre d’Histoire de Sciences Po (CHSP, EA 0113), Paris, séance du lundi 7 mars 2011.
  • 2011g  « Conter les coups : pour une anthropologie du corps des boxeurs », présentation de travaux lors du séminaire de l’équipe « Dynamiques de la vie privée et des institutions » du Centre Max Weber (UMR 5283 CNRS/ENS/Lyon II/Saint-Etienne), Lyon, séance du vendredi 14 janvier 2011.
  • 2010h « La Tentation du corps, lecture critique », invitation à une lecture critique de l’ouvrage collectif La Tentation du corps. Corporéité et sciences sociales (codirigé par D. Memmi, D. Guillo et O. Martin, Paris : Editions de l’EHESS, 2009) lors du séminaire « "Corps" et sciences sociales – présentation critique d’ouvrages en présence de leurs auteurs » ; séminaire animé par Dominique Memmi (DR CNRS, laboratoire « Cultures et sociétés urbaines »), et Florence Bellivier (Pr de droit, université Paris X), Paris, Maison des Sciences de l’Homme, séance du vendredi 8 octobre.
  • 2010i  « L’empreinte du poing dans la manufacture de soi : pour une anthropologie du corps pugilistique », conférence invitée dans le cadre du séminaire d’Histoire des sciences et de Philosophie du corps, équipe ACCORPS (LHSP Archives H. Poincaré – UMR 7117 CNRS), amphithéâtre du Muséum-Aquarium de Nancy, 7 avril.
EHESS
CNRS
Paris 13
INSERM

flux rss  EHESS

Cinémas d’insurrection

Colloque - Mercredi 22 février 2017 - 18:00Ce colloque est l’aboutissement d’un premier travail de recherche et de rencontre conduit avec des cinéastes et militants filmant de manière atypique les situations de conflits et post-conflits depuis plusieurs années ou décennies. L’objectif de ce colloque est donc de confronter les pratiques et les engagements d’artistes et de chercheurs enquêtant sur diverses situations de mobilisations ou de résistances armées, et sur la mémoire et l’amnésie constitutive de l’expérience historique des situations de post-conflits. Ces pratiques filmiques peuvent aussi inspirer les sciences sociales par leurs positions et leurs observations au plus proche des expériences de leurs interlocuteurs. En plaçant les travaux de ces cinéastes au centre des interventions, ce colloque entend aussi réinterroger les modes de savoir et les constructions de sens produits par l’image.Avec la participation des cinéastes Édouard Beau, Stéphane Breton, John Gianvito, Clarisse Hahn, Florent Marcie et du Collectif de vidéastes ukrainiens BABYLON’ 13.(...)

Lire la suite

Little go girls d'Éliane De Latour

Projection-débat - Mardi 17 janvier 2017 - 18:00La projection sera suivie d'un débat en présence de la réalisatrice Éliane de Latour, cinéaste et anthropologue, directrice de recherches à l’Iris, avec Thomas Sotinel, critique cinéma au journal Le Monde et Eric Fassin, sociologue, professeur à Paris VIII. A Abidjan, les go de nuit empruntent un chemin chaotique entre délinquance et rapports tarifés dans les ghettos d'Abidjan, pour fuir les violences familiales. Très jeunes, analphabètes, largement musulmanes, elles sont prêtes à affronter le déshonneur et la mort pour un peu d'autonomie dont elles ont été privées dès le plus jeune âge. Entre le réveil et le tapin, le temps façonné par l’attente, les rêves, l’incertitude, laisse emerger une intimité presque silencieuse. Quelques unes tentent de renverser soudain leur mode d'existence pour tenter de gagner un peu de dignité à travers un nouveau projet de vie, la Casa des go. Les tensions sont telles qu’elles finissent par embaucher deux petites bonnes qu’elles rémunèrent 0,50€ par jour. Alors que les go commencent à sortir la tête du darkness, elles passent le relais de la servitude à des fillettes privées d’école comme elles au même âge. Sans doute suivront-elles le même chemin ? Le cercle se referme. Qui en sortira vraiment ?Voir la bande annonce du filmSéance organisée dans le cadre du Cycle "L'EHESS fait son ciné" proposé par la Direction de l’image et de l’audiovisuel (...)

Lire la suite

Origines et conditions d’apparition de la vie

Colloque - Mardi 11 octobre 2016 - 09:00La question des conditions d’apparition de la vie ou de la présence de la vie dans l’univers, longtemps considérée comme appartenant au domaine spéculatif, est en train de devenir un champ de recherche actif.Ce questionnement implique les sciences « dures » telle que l’astronomie et l’astrophysique – avec la découverte de planètes extrasolaires et l’exploration du Système Solaire par l’entremise de sondes spatiales, jusqu’à la chimie, la biologie et l’écologie – avec les derniers développements dans le monde prébiotique, l’émergence de la matière vivante et des systèmes écologiques et les étapes fondamentales de l’évolution. Ces questions impliquent tout autant les sciences humaines, comme l’histoire des sciences -avec l’histoire du questionnement des origines de la vie ou l’évolution des relations entre instrumentation scientifique et définition de la vie ; jusqu’à l’anthropologie – avec les variations culturelles de la perception et de la conception de la vie. Elles incitent, par ailleurs, à déporter le regard de la seule reconstitution des premières étapes de la vie pour considérer comme objectif la construction d’êtres « vivants » artificiels. Recréer la vie devrait en effet permettre de clarifier des questions telles que la façon dont la vie peut démarrer en tant que processus global, la probabilité de sa présence, la diversité qu’elle pourrait présenter dans d’autres mondes et, en dernier lieu, « ce qu’est » la vie.Plusieurs actions d’envergure focalisées sur ces questions ont ainsi récemment émergé dans les grandes universités internationales ou dans des fondations privées (Origins of life initiative à Harvard, Origins of Life Initiative à Munich, Earth-life Institute au Tokyo Institute of Technology, l’initiative de la Simons Foundation). Riche de l’activité de ses équipes en ce domaine ainsi que de la cartographie des savoirs susceptibles de l’étoffer, Paris Sciences et Lettres Research University a aussi souhaité aborder ces questions grâce à la mise en place récente d’un IRIS intitulé Origines et Conditions d’Apparition de la Vie.Le colloque de lancement sera l’occasion de confronter les perspectives adoptées par les grands centres mondiaux de recherche et de formation ainsi que d’en apprécier les motivations. Il montrera aussi que Paris, et de façon spécifique PSL Research University, dispose de tous les atouts pour aborder ce challenge scientifique. Inscription gratuite mais obligatoire par email à : appels-ocav@listes.univ-psl.fr(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

EHESS
190-198 avenue de France, 75244 Paris cedex 13

Attention ! Nouvelle adresse à partir du 1er avril 2017 :
54 bd Raspail 75006 Paris

Tél : 33 (0)1 49 54 25 05 - Fax : 33 0(1) 49 54 24 28
iris@ehess.fr
Accès

UNIVERSITE PARIS 13
UFR SMBH 74 rue Marcel Cachin, 93017 Bobigny cedex
Tél : 33 (0)1 48 38 77 75 - Fax : 33 (0)1 48 38 88 62
iris@univ-paris13.fr
Accès

 


 

Liens rapides

Archives ouvertes de l'Iris

Carnets de recherche

Twitter Iris