Membres | Doctorant.e.s

Sofía MEYRELLES

Sofia Meyrelles
Doctorante
Discipline(s) : Anthropologie, Ethnologie
Institution(s) de rattachement : Université de Buenos Aires (Argentine)
Institution secondaire : EHESS

Coordonnées professionnelles

sofiameyrelles[at]gmail.com

Modèles d’habiter, pratiques de gouvernement et régulation morale de la vie. Ethnographie de la production d’une politique publique de restructuration de bidonvilles au nord du Grand Buenos Aires, Argentine

Thèse préparée sous la direction de Mauricio Boivin à l'Université de Buenos Aires, Argentine. Doctorante du CONICET – Institut de Sciences Anthropologiques de l’Université de Buenos Aires, actuellement en séjour de recherche à l’lRIS-EHESS (septembre 2017-janvier 2018) sous la supervision de Caroline de Saint Pierre.

La thèse porte sur la mise en œuvre d’une politique publique de restructuration en place de bidonvilles, dans un quartier du nord du Grand Buenos Aires (Argentine), en envisageant les politiques de logement non seulement comme une réponse publique envers la pénurie du logement, mais aussi, en tant que formes de gouvernement qui visent à réguler la vie quotidienne des habitants des bidonvilles et la façon dont ils et elles autoproduisent et habitent l’espace urbain et domestique.

Sur la base d’un travail ethnographique, réalisé à la fois dans l’un des bidonvilles où avaient lieu des œuvres et au bureau de la mairie consacré à la gestion du programme, ce travail cherche à reconstruire analytiquement les perspectives de différents acteurs impliqués (les fonctionnaires, les employés du gouvernement local, les bénévoles et habitants), de façon à pouvoir éclaircir ce que les politiques publiques produisent au-delà de leurs objectifs explicites (à la fois en termes de subjectivités et de spatialités), et la façon dont elles sont vécues et expérimentées par les habitant-e-s et les acteurs étatiques.

La recherche s’articule autour de deux axes principaux. D’abord, en prenant pour objet les dispositifs et les pratiques de gouvernement, ainsi que les relations personnelles et institutionnelles qui se déploient au cours de la mise en œuvre de ladite politique publique, j’interroge le processus de sélection et hiérarchisation des ‘bénéficiaires’, au cours duquel ils se sont établis des critères méritoires fondés sur des valeurs morales. Quotidiennement, les agents étatiques mènent une évaluation morale des candidats -soutenue par la classification  entre des ‘bons voisins’ et des ‘cas litigieux’-, en raison de laquelle ils articulent un travail de régulation sur la vie des habitants des bidonvilles. En particulier, je me concentre sur la participation de ‘bénévoles´, convoqués par l’administration communale pour la gestion du programme, afin de mieux élucider les modalités concrètes qui adopte le gouvernement des secteurs populaires dans la frontière poreuse entre État et Société.

Ensuite, j’analyse comment, à travers la mise en œuvre de politiques urbaines qui modifient matériellement la ville –et, plus concrètement la ville dite ‘informelle’-, se construisent des modèles désirables d’habiter les espaces urbains et domestiques. Au cours du processus politique de reconfiguration spatiale analysé, dans un contexte local marqué par des fortes inégalités socio-territoriales,  des représentations sociales et symboliques de cité, de citoyens et d’urbanités sont mises en tension et mobilisées par les différents acteurs, afin d’établir des formes d’appartenance et d’exclusion sociale. 

  • Mots clés : Anthropologie politique, anthropologie urbaine, ethnographie, politiques publiques, gouvernement, morale, ville, bidonvilles, logement social, Buenos Aires, Argentina.

******

La tesis aborda la implementación de una política pública de reurbanización de villas en un municipio del norte del Gran Buenos Aires, no solamente en tanto respuesta pública frente al déficit habitacional, sino también como forma de gobierno, orientada a regular la vida cotidiana de los habitantes de las villas y el modo en que ellos y ellas autoproducen y habitan el espacio urbano y doméstico.

En base a un trabajo etnográfico, realizado en uno de los barrios en proceso de urbanización y en la oficina municipal encargada de la gestión del programa, este trabajo apunta a reconstruir analíticamente las perspectivas de los diversos actores involucrados (funcionarios, empleados municipales, voluntarios y habitantes), para echar luz sobre la dimensión productiva de las políticas públicas (en términos de subjetividades y espacialidades), más allá de los objetivos explícitos enunciados; y el modo en que son vividas y experimentadas por los habitantes y los agentes estatales.

La investigación se estructura en torno a dos ejes principales. En primer lugar, tomando por objeto los dispositivos y prácticas de gobierno, y las relaciones personales e institucionales desplegadas durante la implementación de dicha política pública, indago sobre el proceso de selección y priorización de ‘beneficiarios’, a lo largo del cual se establecieron criterios de merecimiento de las nuevas viviendas, fundados sobre valores morales. Cotidianamente, los agentes estatales llevan adelante una evaluación moral de los candidatos –sostenida por la clasificación entre ‘buenos vecinos’ y ‘casos conflictivos´- en función de la cual articulan un trabajo de regulación de la vida de los habitantes de las villas. En particular, me concentro sobre la participación de ‘voluntarias’, convocadas por el gobierno local para llevar adelante parte de la gestión del programa, a fin de comprender mejor las formas concretas que asume el gobierno de los sectores populares, en la frontera porosa entre Estado y Sociedad Civil.

En segundo lugar, analizo el modo en que a través de la puesta en marcha de políticas urbanas que modifican materialmente la ciudad –y, más concretamente, la “ciudad informal”-, se construyen modelos deseables de habitar los espacios públicos y domésticos.  A lo largo del proceso político de reconfiguración espacial analizado, en un contexto local marcado por fuertes desigualdades socio-territoriales, diversas representaciones sociales y simbólicas de ciudad, ciudadanos y urbanidades son puestas en tensión y movilizadas por los diferentes actores, de cara a establecer formas de pertenencia y exclusión social

  • Palabras clave : Antropología política, antropología urbana, etnografía, políticas públicas, gobierno, moral, ciudad, villas, vivienda social, Buenos Aires, Argentina.

Financement

  • Contrat doctoral CONICET (2014-2019)
  • Bourse « Programme Saint Exupéry » pour des courts séjours de recherche en France (septembre-novembre 2017)

Activités de recherches

2014-2017

  • Assistante de recherche – Programme UBACyT : “Análisis etnográfico y comparativo de la producción social de distintos niveles de organización político-administrativa (II): relaciones sociales y escala en los procesos políticos”. Directeur : Mauricio Boivin

2012-2014

  • Assistante de recherche – Programme UBACyT : “Procesos políticos, relaciones personales, e instituciones estatales”. Directeur : Mauricio Boivin

2010-2011

  • Programa de Reconocimiento Institucional de Equipos de Investigación, FFyL - UBA
    “Evaluación de efectos de actividades de turismo rural y ecoturísticas en áreas naturales protegidas (ANP), sobre procesos de desarrollo a escala humana o ecodesarrollo humano de pequeñas comunidades adyacentes”.
    Directeur : Gabriel Videla

Enseignements

Premier cycle (licence) Architecture - Faculté d’architecture, design et urbanisme – Université de Buenos Aires

  • 2012-actuellement : Planification Urbaine (Professeur en charge : Alfredo Garay).

Premier cycle (licence) Anthropologie – Faculté de Philosophie et des Lettres – Université de Buenos Aires

2017

  • Séminaire « Enjeux dans l’étude anthropologique des processus politiques » (Professeurs titulaires : Fernando Balbi, Diego Zenobi).

2013-2015

  • « Anthropologie I : Organisation sociale et politique » (Professeurs titulaires : Mauricio Boivin, Fernando Balbi)

2013-2014

  • Séminaire « Acteurs et processus dans les politiques publiques » (Professeurs titulaires : Brenda Canelo, Diego Zenobi)

Principales responsabilités

2013

  • Consultante : « Diagnostique urbaine et territoriale et Plan d’aménagement, Mairie de La Matanza, Buenos Aires », accord Université de Buenos Aires – Mairie de la Matanza. Direction : Alfredo Garay

2013

  • Consultante : « Programme pour le renforcement institutionnel de la Mairie de José C. Paz, Buenos Aires ».  Direction : Alfredo Garay, Nestor Magariños

2011-2012

  • Assistante de coordination « Plan stratégique pour le développement urbain et territorial de la Mairie de Lanús, Buenos Aires » . Direction : Laura Schächter

Principales publications

Actes de colloques

  • 2016,  “Brindar un servicio de convivencia”: producción de la política y regulación moral en la política pública habitacional del Municipio de San Isidro. Actas de la VIII Jornadas de investigación en Antropología Social “Santiago Wallace”, Sección de Antropología Social, Instituto de Ciencias Antropológicas de la Facultad de Filosofía y Letras, Universidad de Buenos Aires. Pp. 887-900. Buenos Aires, Julio 2016. ISSN 1850-1834
    http://jiassw.filo.uba.ar/sites/jiassw.filo.uba.ar/files/viiijiassw_actas_final.pdf
  • 2015, “En el ‘mientras tanto’. Tiempo y espacio en la producción cotidiana de una política habitacional.”. Actas de la XI Reunión de Antropología del Mercosur. Diálogos, prácticas y visiones desde el Sur. 30 de noviembre-4 de diciembre 2015. Montevideo, Uruguay. Compiladores: Guigou, Lelio Nicolás et al. ISBN 978-9974- 0-1385- 8
    http://xiram.com.uy/actas-del-congreso/grupos-de-trabajo/ponencias-grupo-de-trabajo-77
  • 2015,  Formas de habitar y formas de construir: la producción del espacio y la regulación  de sus usos. El caso de la política habitacional en San Isidro”. Actas de las VIII Jornadas de Jóvenes Investigadores del Instituto de Investigaciones Gino Germani-Universidad de Buenos Aires. Ciudad Autónoma de Buenos Aires, 2015. ISSN 2313-9005
    Edición digital:  http://jornadasjovenesiigg.sociales.uba.ar
  • 2014, “‘Buenos vecinos’, entre la radicación y el merecimiento. Una primera aproximación al caso de la reurbanización de villas en el Municipio de San Isidro”. Actas del XI Congreso Argentino de Antropología Social, Universidad Nacional de Rosario, 2014. ISBN 978-987-702-121-9.
    Edición digital: http://www.11caas.org/conf-cientifica/comunicacionesActasEvento.php

Articles

  • 2013, “El campo de las políticas públicas en la formación antropológica de grado”, Rodriguez Nardelli A., Zenobi, D., Canelo, B. Luna, N., Meyrelles, S., Pierini, C., Revista Escuela de Antropología, vol. XIX p. 171 - 171 ISSN: 1852-1576.
EHESS
CNRS
Paris 13
INSERM

flux rss  EHESS

Afrique et Moyen-Orient

Débat - Mardi 17 octobre 2017 - 13:00Débat autour des Cahiers d’Études africaines, n°226, 2017, « Élites de retour de l’Est » et de la REMi, Revue européenne des migrations internationales, vol. 32, n°2, 2016, « Former des élites : mobilités des étudiants d’Afrique au nord du Sahara dans les pays de l’ex-bloc socialiste »  avec plusieurs articles issus des recherches menées dans le cadre du programme ELITAF « Élites africaines formées dans l’ex-bloc socialiste »  Programme 13h - Accueil des participants 14h - Présentation des deux revues Cahiers d’Études africaines, par Eloi Ficquet Revue européenne des migrations internationales, REMI, par Marie-Antoinette Hily  14h15 - Introduction aux : N°226 des Cahiers d’Études africaines par Patrice Yengo N°2, 2016 de la REMI par Michèle Leclerc-Olive  14h45 - Interventions des discutants Elikia M’Bokolo, directeur d’études à l’EHESS, IMAF Gabrielle Chomentowski, post-doctorante, INALCO, Sorbonne Paris-Cité, Programme de recherches Sociétés plurielles Didier Nativel, professeur à l’Université Paris VII, CESSMA Président : Jean-Bernard Ouédraogo, directeur de recherches au CNRS, directeur d’études à l’EHESS, IIAC  16h - Débat général avec la participation de plusieurs des auteurs (...)

Lire la suite

Big data & SHS

Journée(s) d'étude - Vendredi 16 juin 2017 - 09:00 "Big data & SHS - Regards et intérêts croisés pour la santé publique", journée d’étude organisée par Thomas Lefèvre & Sandrine de Montgolfier UMR8156 - U997.11 chercheurs français et étrangers en santé publique, venus des sciences sociales, de la médecine, de l'informatique, de l'épidémiologie partageront et croiseront leur regard, leurs expériences et leur intérêt pour la santé publique, au double prisme des Big Data et des sciences humaines et sociales.MatinéeSébastien Dalgalarrondo, CNRS Iris & INSEP, sociologie de la santé"Quantified self" et sportXavier Briffault, CNRS CERMES3, sciences sociales et épistémologie de la santéConséquences pratiques et épistémologiques du développement des objets connectés et big data en santé mentaleLuc Rocher, Université catholique de Louvain, Institute of Information and Communication TechnologiesComputational Privacy: on how human behavior bounds privacy and the privacy-conscientious use of big dataJoëlle Vailly, INSERM Iris, sociologie & anthropologieNouvel usage policier des données génétiques, une perspective anthropologiqueBenjamin Derbez, Mines ParisTech, Centre de Sociologie de l’InnovationLes bases de données de variants génétiques : un enjeu d’économie de la connaissance entre recherche et cliniqueAprès-midiCyrille Delpierre, INSERM & Université Toulouse III, épidémiologisteQuel apport du big data pour l'exploration des inégalités sociales de santé ?Louise Potvin, École de santé publique Université de Montréal, Chaire de recherche du Canada sur les approches communautaires et inégalités de santéD’où vient la complexité des interventions en santé des populations et comment la modéliser ?Nelly Robin, Université de Poitiers CNRS MIGRINTER, géographie avec Lakhdar Saïs Université d'Artois, Centre de Recherche en Informatique de LensParcours Migratoires et Données Multi-Sources. Des bases de données à la fouille de données en passant par l’intelligence artificielle, une méthodologie inédite pour réinterroger les espaces et les temporalités de la Traite des enfants et des femmesAlexandre Delanoë, CNRS Institut des Systèmes Complexes, sociologie, Chef de projet de la plateforme de fouille textuelle GargantextGargantext : comment faire un état de l'art en quelques minutesSandrine de Montgolfier, UPEC & INSERM Iris, épistémologie et histoire des sciences du vivantEnjeux éthiques soulevés par l’accès aux données de séquençage en oncogénétique du point de vue des professionnelsThomas Lefèvre, UP13 Iris & Hôpital Jean Verdier, médecineRetour d’expérience du groupe de réflexion ministériel « big data en santé » ; recommandations et analyses  (...)

Lire la suite

Cinémas d’insurrection

Colloque - Mercredi 22 février 2017 - 18:00Ce colloque est l’aboutissement d’un premier travail de recherche et de rencontre conduit avec des cinéastes et militants filmant de manière atypique les situations de conflits et post-conflits depuis plusieurs années ou décennies. L’objectif de ce colloque est donc de confronter les pratiques et les engagements d’artistes et de chercheurs enquêtant sur diverses situations de mobilisations ou de résistances armées, et sur la mémoire et l’amnésie constitutive de l’expérience historique des situations de post-conflits. Ces pratiques filmiques peuvent aussi inspirer les sciences sociales par leurs positions et leurs observations au plus proche des expériences de leurs interlocuteurs. En plaçant les travaux de ces cinéastes au centre des interventions, ce colloque entend aussi réinterroger les modes de savoir et les constructions de sens produits par l’image.Avec la participation des cinéastes Édouard Beau, Stéphane Breton, John Gianvito, Clarisse Hahn, Florent Marcie et du Collectif de vidéastes ukrainiens BABYLON’ 13.(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

EHESS
54 bd Raspail 75006 Paris
Tél : 33 (0)1 49 54 25 05 - Fax : 33 0(1) 49 54 24 28
iris@ehess.fr
Accès

UNIVERSITE PARIS 13
UFR SMBH 74 rue Marcel Cachin, 93017 Bobigny cedex
Tél : 33 (0)1 48 38 77 75 - Fax : 33 (0)1 48 38 88 62
iris@univ-paris13.fr
Accès

 


 

Liens rapides

La Lettre de l'Iris

Archives ouvertes de l'Iris

Carnets de recherche

Twitter Iris