Membres | Doctorant.e.s

Emmanuelle DURAND

Durand Emmanuelle
Doctorante
Institution(s) de rattachement : EHESS

Coordonnées professionnelles

emmanuelle.durand[at]ehess.fr

La fabrique de l’urbanité au quotidien.
Migrations, places marchandes et commerces populaires à Beyrouth.

Thèse préparée sous la direction conjointe de Franck Mermier (IRIS/CNRS) et Emma Aubin-Boltanski (IFPO Beyrouth)

Ce projet de thèse de doctorat en anthropologie s’inscrit dans la continuité d’une dynamique de recherche portée sur les logiques commerciales ambulantes des réfugiés syriens à Beyrouth en 2014-2015 (mémoire de Master 2 « Des routes migratoires aux rues marchandes. Réfugiés syriens à Beyrouth », sous la direction de Kamel Doraï (CNRS, IFPO)).

Le récit urbain de la ville de Beyrouth et les dynamiques qui la façonnent sont souvent saisis au prisme de son urbanisme qualifié de « non-maîtrisé ».  Par ailleurs, les frontières matérielles, communautaires, sociales mais aussi symboliques apparaissent comme de véritables clefs de lecture des pratiques urbaines beyrouthines. Ces dernières sont guidées par des seuils hérités de la ligne verte de démarcation Est/Ouest d’un Beyrouth divisé par la guerre civile (1975-1990). C’est dans ce contexte de fragmentation des pratiques urbaines que je souhaite développer une recherche sur les places marchandes populaires de la banlieue Nord-Est de Beyrouth.

Espace interstitiel en proie à une profonde mutation urbaine, elle témoigne de l’implantation spatiale de vagues migratoires successives. A ce titre, le Liban est le pays à la plus forte concentration de réfugiés par habitant, au monde, depuis l’arrivée du million et demi de réfugiés syriens. Ces marges en partage représentent des lieux de haute sociabilité, de fabrique de l’altérité et des formes de solidarité. Je questionne ainsi ce que la ville fait aux migrants et ce que les migrants font à la ville par le prisme des places marchandes populaires. Mon attention se porte non seulement sur la place mais surtout sur l’action des migrants dans la ville et les effets des dispositifs urbain, politique et juridique sur leurs stratégies socio-économiques. Par l’enquête ethnographique, je souhaite tout particulièrement éclairer les insertions urbaines des réfugiés syriens à Beyrouth.

En somme, cette réflexion vise à contribuer à l’analyse des formes d’urbanité et de cosmopolitisme, le cosmopolitisme étant entendu comme expérience de consommation et de mobilité intra-urbaine (Sennett, 1979). En suggérant comme poste d’observation l’agglomération Nord-Est beyrouthine, nous mettons en avant un état du/des lieu.x qui peut être paradigmatique des contextes urbains des villes du Proche-Orient, de plus en plus marquées par des conflits majeurs, des déplacements massifs de populations et un accroissement des précarités socio-économiques.

  • Mots-clés : urbanité ; migration ; trajectoire ; commerces populaire ; informalité ; Syrie

*****

The urban (hi)story of Beirut city and its dynamics are mainly described through a so-called "uncontrolled" urbanism. Moreover, material, community, social and symbolic thresholds appear as true keys to tackle Beirut's urban practices. The latter are guided by thresholds inherited from the Green Line that used to divide Beirut during the civil war (1975-1990). Thus, I wish to develop research on the popular market places of Beirut North-Eastern suburb.

This neighborhood represents an interstitial space that knows profound urban transformations. Moreover, it testifies the spatial implantation of successive migration waves. As such, Lebanon is the country with the highest concentration of refugees per inhabitant in the world, since the arrival of the 1.5 million Syrian refugees. Shared margins are places of high sociability and solidarity. I question what the city does to migrants and what migrants do to the city through the prism of popular market places. My attention is focused not only on the place but especially on the action of migrants in the city and the effects of urban, political and legal systems on their socio-economic strategies. I particularly focus on the urban insertion of Syrian refugees in Beirut.

To sum up, this research aims to contribute to the analysis of forms of urbanity and cosmopolitanism, cosmopolitanism is understood as an experience of consumption and intra-urban mobility (Sennett, 1979). By suggesting North-Eastern Beirut suburb as an observation place, I wish to develop un état du/des lieu.xwhich can be paradigmatic of urban contexts through the cities of the Middle East, marked by major conflicts, population displacements and increased socio-economic precariousness.

 

Allocation ou financement

  • Contrat doctoral à mobilité internationale de l’InSHS, CNRS (2018-2021)

Activités de recherches

  • 2015-2018 – Membre de l’ANR « LAJEH. Temps des conflits/temps des migrations : réflexions sur les catégories et la généalogie des migrations au Moyen-Orient », coordonné par Kamel Doraï.
  • 2016-2018 – Membre de l’ANR « BABELS. La ville comme frontière. Ce que les villes font aux migrants, ce que les migrants font à la ville. D’une ethnographie multi-site à une anthropologie publique », coordonné par Michel Agier.
  • 2015 – Mémoire de Master 2 (IEP Toulouse, Master en Relations Internationales) « Des routes migratoires aux rues marchandes. Réfugiés syriens à Beyrouth », sous la direction de Kamel Doraï.

Principales communications

  • Avril 2017 – Paris, Les Grands Voisins, « Des routes migratoires aux rues marchandes. Réfugiés syriens à Beyrouth », dans le cadre de l’atelier public « De Beyrouth à Berlin : parcours de migrants » (ANR BABELS) ;
  • Novembre 2016 – Nairobi, Institut français de recherche en Afrique (IFRA), « From Syria to Lebanon: Hawking Areas. Syrian Refugees in Beirut », dans le cadre d’une conférence internationale organisée par l’IFRA « Urbanization and street vendors » ;
  • Janvier 2016 – Paris, EHESS/INALCO, « Des routes migratoires aux rues marchandes. Réfugiés syriens à Beyrouth », dans le cadre du séminaire de recherche « Sociétés urbaines méditerranéennes. Histoire et anthropologie »

Principale publication

  • Durand, Emmanuelle (2017) « Des routes migratoires aux rues marchandes - Vendeurs de rue syriens à Beyrouth », in Revue Hommes et migrations, article issu du n°1319, septembre-décembre 2017 : Réfugiés et migrants au Liban.
EHESS
CNRS
Paris 13
INSERM

IRIS - EHESS
54 bd Raspail 75006 Paris
Contacts
Accès

IRIS - UNIV. PARIS 13
UFR SMBH 74 rue Marcel Cachin, 93017 Bobigny cedex
Contacts
Accès

 


 

Liens rapides

Twitter Iris

La Lettre de l'Iris

HAL - collection de l'Iris

Carnets de recherche