Membres | Invité.e.s

Vera Lúcia DA SILVA

Vera Lucia Da Silva
Doctorante
Discipline(s) : Anthropologie, Littérature
Institution(s) de rattachement : Universidade Federal da Bahia - Brésil

Coordonnées professionnelles

vsilva.lucia[at]hotmail.com

Vera Lúcia da Silva est doctorante sous la direction de João Pacheco de Oliveira à l'université Fédérale du Sud de Bahia - UFSB, accueillie à l'Iris en séjour de recherche doctorale, sous la supervision de Benoît Trépied.

Le Temps dans les récits pataxó du territoire de Comexatibá

Cette recherche, "Le Temps dans les récits pataxó du territoire de Comexatibá", réalisé dans le cadre du Programa de Pós-Graduação em Estado e Sociedade, de l'Université Fédérale du Sud de Bahia (UFSB) , cherche à interroger l'expérience singulière du temps au milieu de la culture autochtone Pataxó, à partir de l'étude de récits oraux et écrits qui circulent dans les villages Kaí, Tibá et Pequi situés dans la municipalité de Prado / Ba. Pour y parvenir, des auteurs comme Paul Ricœur (2003 ; 2006 ; 2012a, 2012b, 2012c) Hannah Arendt (2002), Walter Benjamim (2012 ; 2013), Johannes Fabian (2013) et Daniel Munduruku (2002 ; 2010) seront utilisés afin de comprendre la manière dont les Pataxó  organisent et articulent le temps dans leurs récits, qu’ils soient collectifs, biographiques ou autobiographiques, ainsi que les potentialités existantes dans ces récits.

Les questions traitées dans ce projet reposent sur le principe que l'expérience vécue se produit dans le temps et produit simultanément des temporalités qui se matérialisent dans des constructions symboliques qui, dans un contexte historique donné, peuvent être articulées aux processus politiques de résistance et de lutte, liés à des enjeux sociaux, juridiques, historiques, etc. Cette recherche vise donc à examiner comment les Pataxó construisent leurs communautés à partir de leurs récits et, ce faisant, se construisent eux-mêmes au fil du temps en tant que collectivités dotées de droits légitimes sur un territoire hérité de leurs ancêtres. Autrement dit : quelles solutions les Pataxó ont-ils trouvé au fil du temps pour se construire en tant que peuple autochtone victime des effets de l’occupation de leurs territoires.

En ce qui concerne la méthodologie, une enquête ethnographique sera réalisée Cette ethnographie vise à rendre compte de la multiplicité des perspectives ethnographiques qui ne se complètent pas nécessairement, mais qui peuvent rendre plus horizontal le regard, l'écoute et la lecture du matériel recueilli avec ceux qui ont souvent été considérés comme de simples informateurs. Donc, en tant qu’interlocuteurs, les Pataxó qui participeront à cette recherche laisseront ses marques et ses écrits dans les textes qui seront produits à partir d’un travail effectué collectivement. L’histoire de vie consistera également en une importante méthodologie pour composer le corpus empirique de cette recherche, étant donné son potentiel pour éclairer les expériences collectives et individuelles du point de vue des sujets qui, au cours de l'histoire, ont été rendus silencieux et invisibles. Une étude des sources documentaires sur le territoire de Comexatibá, sera également réalisée, surtout en ce qu'il touche au processus de régularisation foncière. Enfin, les récits pataxó seront traités dans une approche interdisciplinaire à partir des contributions de la littérature, de l'anthropologie, de l'histoire, de la philosophie, des études culturelles et de la sociologie.

En ce sens, les données ethnographiques seront prises en compte, soulignant la nécessité de décrire les faits historiques et culturels des communautés dans lesquelles les sujets de cet écrit doivent être analysés, leurs représentations, leurs perceptions et leurs interprétations, afin de permettre aux textes de dialoguer, sans aucune hiérarchie, avec la pensée non-autochtone et autochtone d'autres ethnies, fournissant des approximations et des distances permettant de comprendre comment les récits oraux et écrit pataxó peuvent être pensés comme des carrefours entre le passé, le présent et le futur, en tant que lieux d'affections capables de produire des mobilisations qui contribuent positivement au puissant processus de reconnaissance ethnique déjà en cours.

  • Mots-clés : Pataxó ; récits oraux et écrits ; temporalité.

*****

The ongoing doctoral research, “Time in the Pataxó Narratives of the Comexatibá Indigenous Land”, associated to the Postgraduate Program in State and Society, of the Center for Training in Human and Social Sciences of the Federal University of Southern Bahia (UFSB) , whose problem is the understanding of the singular experience of time in the middle of the Pataxó indigenous culture, from the study of oral and written narratives that circulate in the villages Kaí, Tibá and Pequi located in the municipality of Prado / Ba in the Indigenous Land already mentioned. For this task, the thoughts of Paul Ricoeur (2003; 2006; 2012a, 2012b, 2012c) will initially be put into dialogue along with Hannah Arendt (2002), Walter Benjamim (2012; 2013), and Daniel Munduruku (2002, 2010) around temporality, in order to understand the notions of time present in these narratives, whether they are collective, biographical or autobiographical, as well as the potentialities existing in this narrative.

The issues to be addressed in this thesis project are based on the principle that lived experience occurs in time and simultaneously produces temporalities that materialize in symbolic constructions that, in a given historical context, can be articulated to political processes of resistance and struggle related to social, legal, historical concerns, etc. This research therefore attempts to examine how the Pataxó build their communities from their narratives and, in so doing, they build themselves over time as a collective with legitimate rights over a territory inherited from their indigenous ancestors. Or to put it another way: we need to know what solutions the Pataxó, interlocutors of this research, have found throughout times and within the time to build themselves as indigenous people who have suffered the effects of the invasion since their early years.

Allocation

  • Bourse de séjour doctoral CAPES-COFECUB

Dernières publications

  • PPP da Escola Estadual Indígena Kijêtxawê Zabelê: a narrativa de um sonho. Revista de Ciências Sociais. Fortaleza, v. 50, n. 3, nov. 2019 / , p. 29-73.
  • Literatura como tática: construções e desconstruções. Muitas vozes, v. 7, p. 266 - 280, 2019. 2.
EHESS
CNRS
Paris 13
INSERM

IRIS - CAMPUS CONDORCET
Bâtiment Recherche Sud
5 cours des Humanités
93322 Aubervilliers cedex
Contacts
Accès

IRIS - U. SORBONNE PARIS NORD
UFR SMBH 74 rue Marcel Cachin, 93017 Bobigny cedex
Contacts
Accès

 


 

Liens rapides

Twitter Iris

La Lettre de l'Iris

HAL - collection de l'Iris

Carnets de recherche