Membres | Doctorant.e.s

Valérie BRUSTOLIN

Doctorante
Discipline(s) : Sociologie
Institution(s) de rattachement : EHESS

Coordonnées professionnelles

valerie.brustolin[at]ehess.fr

 

La génération singulière dans les dernières mines de fer de Lorraine. Sociogenèse d’une mutation ouvrière

 

Thèse préparée sous la direction de Gérard Noiriel

 

La génération singulière est née entre les deux guerres, appartient à la grande industrie, et ne pourra reproduire la classe sociale dont elle issue en Lorraine du fer, parce que les dernières mines ont fermé autour de 1996. Cette thèse s’attache à faire le portrait d’une génération de mineurs, eux même fils ou petits-fils le plus souvent de mineur, issus de l’immigration italienne ou polonaise, et qui ne transmettront pas le métier non pas faute de combattants, mais faute de combat. Si les travaux de recherche se fondent particulièrement sur les grands principes de structuration de cette génération sociale, sur l’enracinement dans la classe ouvrière, la tradition collective de la grande industrie française, elle n’omet pas de se recentrer ensuite sur une histoire plus "au ras du sol", faisant la part belle à l’ethnographie, afin de dessiner un ethos de classe pris sous tous ses angles, dans deux des dernières mines de fer de Lorraine. Cette génération sera donc décortiquée au prisme de l’évolution du monde du travail mais aussi de son monde privé, dans son actualité mais aussi dans ses rapports à ses ascendants et descendants, dans sa territorialité mais aussi dans sa relation au pays d’origine. Recherche quasi intime rendue possible par l’appartenance du chercheur à cette classe, à ce village et dont la méthodologie ne manquera pas d’être examinée avec toute la réflexivité qui s’impose. La dernière partie de la recherche s’élargira sur la postérité que les mineurs se sont construites, au travers du paysage (plaques de rues, friche industrielle, conservation ou non des chevalements), de la culture, avec la création par les mineurs eux-mêmes d’un écomusée des mines de fer, et des traditions, avec ce que devient la fête de la Sainte Barbe et ceci, dans les 65 mines de fer de Lorraine.

 

Mots-clefs : histoire économique et sociale, monde ouvrier, mutation ouvrière, patrimoine industriel.

 

Allocation ou financements

  • 2009-2010 : Allocataire de formation et de recherche de la Mission Ethnologie du ministère de la Culture et de la Communication

 

Activités de recherches

  • 2010, Participation à la conception et la mise en œuvre de l’exposition temporaire (19 janvier -11 juillet 2010) Une image peut en cacher une autre, des mineurs de fer de Lorraine témoignent à l’écomusée des mines de fer de Lorraine à Neufchef (57).
  • 19 février 2008 : organisation d’une journée du séminaire de l'axe 5 (Inégalités, identifications, genre), de l'Iris intitulée Les inégalités sociales liées au genre. Titre de mon intervention : Ta femme veut refaire le trottoir ? Seule contre tous : socio-genèse d'une inégalité sociale de genre. Discutant : Éric Fassin.
  • 2003-2004 : DEA de sciences sociales ENS/EHESS
Mémoire principal : La mobilité sociale des enfants de mineurs de fond, sous la direction de Gérard Noiriel
Mémoire secondaire : La fermeture de la maternité de Nogent-le-Rotrou. A chacun sa perte, sous la direction d’Anne Monjaret et Jean-Pierre Hassoun.

 

Enseignements

  • 2006-2007 : Ater à l’IUT de SRC (service réseau et communication) et d’informatique, Laval.
  • 1991-1993 : Professeur de philosophie (maître-auxilliaire), Lycée Descartes et Émilie de Breteuil, Montigny-le-Bretonneux.
  • 1990-1991 : Professeur/inspecteur de psycho-pédagogie (maître-auxiliaire), École normale de Saint-Germain-en-Laye.
  • 1987-1990 Formatrice, Greta de Romorantin. Responsable et coordinatrice de stages de réinsertion et de remise à niveau destinés à des demandeurs d’emploi de longue durée. Suivi en entreprise.

 

Principales responsabilités

  • 2012-2013 : Animatrice de l’atelier de lecture « Rentrée des classes », EHESS.

 

Principales communications

  • 2008, Le statut de 1946 dans les mines de fer de Lorraine vécu par deux générations de mineurs dans un village de Moselle. Ethnographie d'un métier et d'acquis en voie de disparition, In Colloque organisé par le Centre nantais de sociologie de l'université de Nantes et la MSH Ange Guépin, Ouvriers et employés "à statut" d'hier à aujourd'hui, 16 et 17 juin 2008
  • 2006, Les lames de fond du printemps 1963 : mémoire médiatique et ethnographique d’un mouvement populaire, In Journées doctorales du GTMS (EHESS-CNRS), Terrains mouvants : violence et changements, 23 mai 2006
  • 2006 : Un exemple d’histoire sociale contemporaine racontée par ses acteurs : postures et impostures d’une analyse socio-historique de la discrimination dans la dernière mine de fer de Lorraine, In Colloque International : Travail et organisation : recherches croisant ethnographie et histoire, Maison méditerranéenne des sciences de l’homme, Aix-en-Provence, 30 et 31 mai 2006.
  • 2005 : Peut-on distinguer entre les registres sociaux et raciaux de l’humiliation ? Le cas d’un village de mineurs du fer immigrés en Lorraine, In Colloque international de Talange, De la discrimination dite ethnique et raciale : discours, actes et politiques publiques – Entre incantations et humiliations, Centre européen transfrontalier - Université Henri Poincaré de Nancy 1, 8 mai 2005
  • 2004, Vers un désert sanitaire obstétrical ? La fermeture des maternités de proximité, In journées scientifiques annuelles du réseau Santé et société à la MSH Paris Nord, Corps, risques et santé, une approche pluridisciplinaire, 10 décembre 2004 

 

Principales publications

Chapitre dans ouvrage collectif

  • 2010, L’énigme de la trace In Le dire pour le fer, ouvrage consécutif à l’exposition Une image peut en cacher une autre, des mineurs de fer témoignent à l’écomusée des mines de fer de Lorraine à Neufchef, Editions Serpenoise, 2010
EHESS
CNRS
Paris 13
INSERM

IRIS - EHESS
54 bd Raspail 75006 Paris
Tél : 33 (0)1 49 54 25 05
iris@ehess.fr
Accès

IRIS - UNIV. PARIS 13
UFR SMBH 74 rue Marcel Cachin, 93017 Bobigny cedex
Tél : 33 (0)1 48 38 77 75
iris@univ-paris13.fr
Accès

 


 

Liens rapides

La Lettre de l'Iris

Archives ouvertes de l'Iris

Carnets de recherche

Twitter Iris