Membres | Membres temporaires

Michal RAZ

Michal Raz
ATER
Sociologue
Institution(s) de rattachement : EHESS

Coordonnées professionnelles

IRIS - Campus Condorcet

Bâtiment Recherche Sud

5 cours des Humanités 93322 Aubervilliers cedex

Michal.raz[at]ehess.fr

Page personnelle

Michal RAZ est attachée temporaire d'enseignement et de recherche (ATER) à l'EHESS, pour l'année universitaire 2020-021. Elle enseigne dans le cadre du master Études sur le genre.

 

Domaines de recherche

  • Interface sciences sociales/sciences biomédicales
  • Corps, médecine et bioéthique
  • Sociologie du genre
  • Sociologie et histoire de la médecine et de la santé
  • Épistémologies féministes

Thèse préparée sous la direction d'Ilana Löwy (Inserm/Cermes3), soutenue le 27 septembre 2019 : "La production des évidences sur l’intersexuation. Savoirs et pratiques médicales autour de l’hyperplasie congénitale des surrénales (France, 1950-2018)"

Sa recherche doctorale, lauréate du prix de thèse de l'Institut du Genre (Gis Genre), examine les transformations des savoirs et des pratiques biomédicales autour de l’intersexuation en France.

Résumé : Cette thèse étudie l’émergence et la mise en place, au XXe siècle, d’un dispositif de médicalisation précoce des enfants ayant un sexe atypique en prenant pour exemple l’histoire d’une variation particulière – l’hyperplasie congénitale des surrénales (HCS). Ce dispositif de normalisation se fonde sur un changement de paradigme incarné par un protocole rédigé à l’hôpital Johns-Hopkins dans les années 1950, et dont cette thèse analyse la réception en France. L’historicisation du dispositif de prise en charge des « filles HCS » sert à examiner la production médicale de plusieurs «évidences» à leur égard : leur appartenance indiscutable au sexe féminin et la supposée nécessité d’une intervention médicale durant la petite enfance, évidences soutenues par des nouvelles techniques ainsi que des théories psychologiques sur le genre et la sexualité.

À partir d’une analyse d’archives – notamment des publications scientifiques – et des entretiens avec des acteurs-clés de ce processus médical, cette thèse montre que la multiplication des connaissances et des modalités d’intervention médicale produit paradoxalement des formes d’ignorance de la part du milieu médical français et des résistances à abandonner un paradigme pourtant maintes fois remis en question. À travers l’étude de deux champs de savoirs et d’action sur l’HCS – le diagnostic prénatal et les études de suivi à long terme – cette recherche analyse comment persistent les évidences à propos du sexe en dépit du caractère incertain et complexe des savoirs que l’intersexuation révèle. Cette persistance des évidences est rendue possible par divers mécanismes de mise à l’écart de connaissances alternatives, témoins de la légitimité sociale et de l’emprise exclusive dont bénéficie actuellement la médecine.

  • Mots clés : genre ; histoire de la médecine ; normes sociales ; intersexe ; santé ; sexualité ; épistémologie ; controverses ; incertitudes ; sociologie des sciences ; diagnostic prénatal

Composition du jury

  • Armelle Andro (Université Paris 1), rapporteure
  • Cynthia Kraus (Université de Lausanne) rapporteure
  • Janik Bastien-Charlebois (Université du Québec à Montréal)
  • Éric Fassin (Université Paris 8)
  • Jean-Paul Gaudillière (INSERM et EHESS)
  • Ilana Löwy (INSERM, directrice de thèse)
  • Joëlle Vailly (CNRS)

Prix de thèse

*****

PhD in Sociology (27/09/2019) : « The Obvious Sex. The Medical Management of and Knowledge about Intersex in France: the case of Congenital Adrenal Hyperplasia (1950-2018) » (EHESS/Cermes3, supervisor : Ilana Löwy)

Abstract : This dissertation traces the transformations of biomedical knowledge and practice on intersex in France. It studies the 20th century emergence and development of a new apparatus consisting in early medicalization of children with atypical sex. It specifically examines the example of the management the intersex variation Congenital Adrenal Hyperplasia (CAH). This normalizing apparatus was based on a paradigm shift instituted by a new protocol developed at the Johns Hopkins Hospital in the 1950s. This research analyzes the way this protocol was received and implemented in France.

Examining the systematic medical management of “CAH girls” from this historical point of view reveals a process of medical knowledge production that creates several ideas that come to be self-evident: their unequivocal female sex and the presumed necessity of early medical interventions. These “obvious” ideas are supported by new biomedical techniques as well as by psychological theories on gender and sexuality. Drawing on archives of scientific publications and interviews with key actors in this medical process, this dissertation shows that the multiplication of knowledge and medical intervention technologies paradoxically produces forms of ignorance and resistance within the current French medical field to abandon this paradigm that has now long been criticized. By studying two areas of medical action and knowledge production (prenatal diagnosis and long term follow-up studies), this dissertation focuses on the way these obvious ideas about sex persist despite the uncertain and complex nature of this knowledge that intersexuality destabilizes. This phenomenon can be understood in light of the contemporary context where medicine enjoys social legitimacy and exclusive control over the subject and deploys a variety of mechanisms to reject alternative forms of expertise.

  • Keywords: Gender ; Social Norms ; Intersex ; Sexuality ; Science Studies ; Health ; History of Medicine ; Epistemology ; Controversy ; Uncertainty ; Prenatal Diagnosis ; Knowledge ; France

Concours de l'enseignement supérieur

  • 2020 : Qualifications aux fonctions de maître de conférences : sections 19, 22 et 72
  • 2020 : Auditions au poste de maître de conférences :
    - Classée 3ème pour le poste intitulé « Professions, trajectoires, sciences ». UFR Sciences sociales, Université de Versailles St-Quentin, section 19.
    - Classée 3ème pour le poste intitulé « Histoire des sciences de la santé, 18e au 20e siècles ». Faculté de médecine, Université de Strasbourg, section 72.

Parcours professionnel

  • 2020-auj : Attachée de recherche et d'enseignement (ATER) à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales. Master Études sur le genre et (EUR-GSST)
  • 2018-2020 : Enseignante-contractuelle à l'Université Sorbonne Paris Nord (ex-Paris 13), IUT de Bobigny, département Carrières sociales (service de 192h/an)
  • 2018-2019 : Chargée d'enseignement vacataire dans des formations de travail social
  • 2016-2017 : Archiviste-catalogueuse au Centre de documentation du Mémorial de la Shoah
  • 2015-2016 : Chargée d'enseignement vacataire à l'Université Paris 13, Licence Sciences sanitaires et sociales, option préparation aux concours d'entrée en IFSI
  • 2012-2014 : Monitrice à l'Université de Paris 7-Diderot, Licence de Sociologie (64h/an)
  • 2011-2014 : Allocataire d'un contrat doctoral en sociologie alloué par l'ENS et l'EHESS

Recherches dans des programmes collectifs

  • Depuis 2017 : Membre du projet de recherche « Homosexualités : savoirs et méthodes » de l'INED. Projet coordonné par Wilfried Rault (chargé de recherche, INED) et Mathieu Trachman (chargé de recherche, INED)
  • Depuis 2018 : Membre du projet « Mutilations génitales intersexuées ? » financé par l'Institut du Genre. Projet coordonné par Benjamin Moron-Puech (Université Panthéon-Assas, Laboratoire de sociologie juridique) et Philippe Reigné (CNAM, Laboratoire interdisciplinaire pour la sociologie économique).

Enseignements

  • 2020-2021 : ATER à l'EHESS, mention Études sur le genre
    - Séminaire Enquêter sur l'intime : textes, images, archives (octobre 2020 - janvier 2021) – 24h
    - Séminaire L'histoire de la sociologie par ses enquêtes (janvier-mai 2021) – 24h
    - Suivi : Responsable de l'UE professionnalisation du Master 1 Études sur le genre
  • 2018-2020 : Enseignante-contractuelle à l'Université Sorbonne Paris Nord (ex-Paris 13), IUT de Bobigny, département Carrières sociales
    - CM Sociologie de la famille (10h/an)
    - CM Sociologie du genre (20h/an)
    - TD Sociologie du genre (16h/an)
    - TD Introduction aux méthodes quantitatives en sciences sociales (10h/an)
    - TD Sociologie du travail social (20h/an)
    - TD Analyse de la société : inégalités sociales (20h/an)
    - TD Acteurs de la société civile (20h/an)
    - Suivi : Mémoires, projets tutorés, rapports de stage ...
  • 2015-2020 : Chargée d'enseignement vacataire (Paris 13, IRTS, Cramif)
    - TD Sociologie de la santé
    - Intervention : Introduction à la sociologie du genre
  • 2012-2014 : Monitrice à l'Université de Paris 7-Diderot, Licence de Sociologie
    - TD Introduction à la sociologie
    - TD Genre et socialisation
    - TD Rapports sociaux de sexe

Responsabilités collectives

  • Membre du comité de rédaction de la revue Genre, sexualité & société
  • Organisation de manifestations scientifiques
    - Co-organisatrice du séminaire du réseau Réfri 2020-2021.
    - Co-organisatrice de la journée d'étude : Recherches francophones sur l'intersexuation : état des lieux, le 24 septembre 2019, EHESS.
    - Co-responsable (avec Silvia Chiletti et Laura Piccand) de la session « L'objet sexe dans les savoirs, les techniques et les pratiques de la biologie et de la médecine au XIXe-XXe siècle » au Congrès de la Société française d’histoire des sciences et des techniques, 28-30 avril 2014.
  • Réseaux scientifiques et d'animation de la recherche
    - Co-fondatrice du Réseau francophone de recherche sur l'intersexuation (RéFRI).
    - Co-fondatrice et animatrice de l'ancien réseau scientifique Sciences, sexes & médecines (SSM) pour les jeunes chercheurs/ses travaillant sur ou autour de l’objet « sexe » dans les savoirs, les    techniques et les pratiques des sciences de la nature et de la vie.

Principales publications

Co-direction de numéro de revue

  • Le n°12 de la revue Genre, sexualité & société intitulé : « Sexonomie », 2014 (avec Alexandre Jaunait et Eva Rodriguez). Introduction du numéro : « La biologisation de quoi ? ».

Articles dans des revues à comité de lecture

  • « De la vie normale à la qualité de vie : les points aveugles dans les études de suivi des personnes intersexuées », Cahiers du Genre, n°60, p.145-168, 2016.
  • « La réception ambiguë du terme de genre dans la gestion médicale de l’intersexuation en France (1955-1975) », Emulations - Revue de sciences sociales,n°15, p.31-44, 2015.
  • « Médecins israéliens face au diagnostic prénatal des fœtus intersexués », Sciences sociales & santé, vol. 33, n°1, p.5-34, 2015.

Chapitres d'ouvrages

  • « La médicalisation précoce de l’intersexuation. Genèse d’un paradigme », pour l'ouvrage Identités sexuées. Apparences, corps et pratiques, coordonné par Marie-Xavière Catto et Julie Mazaleigue-Labaste, Éditions Mare & Martin (chapitre accepté).
  • « La différence des sexes démêlée, à propos de Anne Fausto-Sterling, 2012, Corps en tous genres : La dualité des sexes à l'épreuve de la sciencein M. Trachman et L. Bereni, Le genre, théories et controverses, Paris, Presses universitaires de France, p. 61-70, 2014 (La vie des idées)

Notice dans des ouvrages de référence

  • Notice « Bicatégorisation » dans Encyclopédie critique du genre, La Découverte, p. 87-95, 2016.

Recensions

  • Geertje Mak, 2012, « Doubting Sex. Inscriptions, Bodies and Selves in Nineteenth Century Hermaphrodite Case Histories. » Revue française de science politique, vol. 64, n°5, p.988‑990, 2014.
  • Anaïs Bohuon, 2012, « Le Test de féminité dans les compétitions sportives. Une histoire classée X ? », Clio. Femmes, Genre, Histoire, n°37, p.257‑259, 2013.
  • Jean-Michel Chaumont, 2009, « Le mythe de la traite des blanches. Enquête sur la fabrication d’un fléau », Genre, sexualité & société, 2013.
  • « L’utérus national », Recensé: S.-M. Kahn, 2007, « Les Enfants d’Israël. Une approche culturelle de l’assistance médicale à la procréation », Mouvements, mis en ligne le 30 mars 2009.

Traduction

  • Traduction de l'anglais de « Autour des critiques du concept de sexe ». Entretien avec Anne Fausto-Sterling par Priscille Touraille, dans le dossier Sexonomie de la revue Genre, sexualité & société, n°12,2014.

Autres publications et vulgarisation de la recherche

  • « Médecine, la fabrique des corps », intervention dans le cadre du podcast Camille, Binge Audio, février 2020.
  • « Quand les sciences infusent des préjugés », Le Magazine littéraire, vol. 566, n°4, Où en sont les féministes, p.94, 2016 (avec Eva Rodriguez).
  • « L'homme arabe et le mal français », entretien avec Todd Shepard,Revue Monstre, n°4, Testodrama, p.4-8, 2014 (avec Manuela Salcedo et Tim Madesclaire).
  • « Couples de même sexe : que dit la loi ? », Plein droit, vol. 95, n°4, Des familles indésirables, p.11‑14, 2012 (avec Manuela Salcedo et Florence Ostier).

Travaux en cours

  • « L'intersexuation entre classifications et identifications », chapitre pour l'ouvrage collectif Minorités de genre et de sexualité. Objectivation, catégorisations et pratiques d’enquêtes (titre provisoire), coordonné par Wilfried Rault et Mathieu Trachman, Éditions de l'INED (en cours d'évaluation).

Communications

Colloques

  • (à venir) : « Biais de genre et de sexualité dans l'évaluation des pratiques biomédicales autour de l’intersexuation en France » (titre provisoire). Colloque intitulé Le genre en recherche : évaluation et production des savoirs, organisé par l'ANR et le Cirad, le 15 décembre 2020.
  • (à venir) : « Le Toit Familial : Le foyer pour jeunes filles 1899-1940 » (titre provisoire). Colloque intitulé Le 9 rue Guy Patin, Fragments d’histoire juive, Institut Elie Wiesel, l’ECUJE et la Fondation du Judaïsme Français, février 2021.
  • (à venir) : « Médicalisation et pathologisation des intersexué·e·s en France » (titre provisoire). Colloque intitulé La prise en charge médicale des LGBTI, Université d'Amiens reporté, initialement prévu le 21 janvier 2021.
  • « Savoirs incertains sur l'intersexuation ». Colloque intitulé : Ignorance, pouvoir et santé : La production des savoirs médicaux au prisme des rapports de domination, MSH Paris Nord, 21 octobre 2019.
  • « “You ought to be a girl”. The biography of Congenital Adrenal Hyperplasia in contemporary France (1950-2010). Intersex Social Sciences conference : Activism, Human Rights, and Citizenship, Université de Bologne, Italie, 4-5 Juin 2018.
  • « Du 'juif déviant' au 'juif à muscles' : corps, genre et sexualité dans l'histoire contemporaine du judaïsme », dans le cadre du colloque Troubles féministes dans l’islam et le judaïsme, à l'Université libre de Bruxelles, 25-26 octobre 2017.
  • Intervention lors de la table-ronde organisée conjointement par le RT 28 « Recherches en sciences sociales sur la sexualité » et le comité de rédaction de la revue GSS, autour du numéro Sexonomie, Congrès de l'Association française de sociologie (AFS), 29 juin-2 juillet 2015 (avec Eva Rodriguez).
  • « Quelle conception du genre dans la gestion médicale de l’intersexualité en France ? », Etudes de genre en France. Congrès international, organisé par le GIS Institut du Genre et l'ENS de Lyon, 3-5 septembre 2014.
  • « Evaluer le sexe 'anormal' : les outils médicaux de la deuxième moitié du XXe siècle (France) ». Congrès de la Société Française d’Histoire des Sciences et des Techniques, Lyon, 28-30 avril 2014.
  • « Sexe, genre et intersexualité : regards féministes sur l'embryologie », Congrès international des recherches féministes francophones, Lausanne, Suisse, 29 août-2 septembre 2012 (avec Eva Rodriguez).

Journées d'étude

  • (À venir) « Les transformations des normes de l'évaluation physiologique, psychologique et sexuelle des personnes intersexuées », Journées d'études en psychologie sociale intitulées : Corps en marge. Approche psychosociale des rapports entre corps, normes et hiérarchies. Université de Bretagne occidentale, le 20 novembre 2020.
  • « Régulation et normalisation prénatales de l'intersexuation ». Journée intitulée : Recherches francophones sur l’intersexuation: état des lieux, EHESS, 24 septembre 2019.
  • « Identifier et classer les intersexes : enjeux politiques et scientifiques ». Journée intitulée : Minorités de genre et de sexualité : objectivation, catégorisations et pratiques d’enquête organisée par l'INED, 3 juillet 2018.
  • « Comment permettre l'intégration des personnes intersexuées ? » participation à une table ronde au cours de la journée « De l'hermaphrodisme à l'intersexuation », organisée à l'Université Paris 7 Diderot, 24 juin 2017.
  • « Genre et sexualité dans la prise en charge médicale des corps intersexués ». Journée d'étude d'Efigies : Genre, santé, sexualités : de l’injonction aux résistances, 6 décembre 2013.
  • « Penser l'intersexualité au XXe siècle : le cas de l'hyperplasie congénitale des surrénales ». Journée d'étude : Entre nature et technique. Sciences, savoirs et stratégies du corps féminin. (XVIIIe-XXIe siècles). Centre Alexandre Koyré – Histoire des sciences et des techniques, 17-18 octobre 2013.
  • « Les débats autour de l’intersexualité - évolution historique. 1945-2012 ». Journée des doctorants du Cermes, 3 octobre 2012.

Séminaires

  • (À venir) Présentation de la thèse dans le cadre du séminaire « Actualité de la recherche en genre et en sexualité », EHESS, le 1er mars 2021.
  • (À venir) Séminaire Études Trans et intersexes, Université Paris 8, le 11 décembre 2020.
  • « Réceptions françaises du concept de gender dans la clinique de l'intersexuation ». Séminaire du laboratoire LEGS, le 18 octobre 2019.
  • « La pathologisation du sexe atypique ou la défense des frontières du sexe », intervention dans le cadre du séminaire de l'EHESS : Passer les frontières du genre et de la sexualité animé par Emmanuel Beaubatie et Michel Bozon, 13 décembre 2018.
  • « Qui est le patient ? Le corps médical face aux corps intersexués » dans le cadre des ateliers Identités plurielles : subjectivités, savoirs, politiqueorganisés par Pascale Molinier et Alain Giami, 20 octobre 2016 (avec Raphaël Albosphère Thibeau).
  • « Genealogias de la intersexualidad ». Conversatorio. Intervention dans le cadre du cours Antropologia y Genero, Université de la Javeriana, Bogotà, Colombie. Responsable : Andrea Garcia, 1er août 2016.
  • Invitée par le module CUSO de formation des doctorants de l'université de Genève, pour des journées intitulées « Feminist Science Studies, Les enjeux scientifiques et institutionnels des études féministes des sciences », Bossey, Suisse, 1-3 juin 2015.
  • « Parler du sexe, enquêter sur l'intersexuation ». Intervention dans le cadre du séminaire « Comment parler de sexualité en entretien ? », EHESS, responsable : Régis Schlagdenhauffen, 20 mars 2014.
EHESS
CNRS
Paris 13
INSERM

IRIS - CAMPUS CONDORCET
Bâtiment Recherche Sud
5 cours des Humanités
93322 Aubervilliers cedex
Contacts
Accès

IRIS - U. SORBONNE PARIS NORD
UFR SMBH 74 rue Marcel Cachin, 93017 Bobigny cedex
Contacts
Accès

 


 

Liens rapides

Twitter Iris

La Lettre de l'Iris

HAL - collection de l'Iris

Carnets de recherche