Membres | Membres permanents

Paul PASQUALI

Paul Pasquali
Chargé de recherche CNRS
Discipline(s) : Sociologie

Coordonnées professionnelles

IRIS - Campus Condorcet

Bâtiment Recherche Sud

5 cours des Humanités 93322 Aubervilliers cedex

paul.pasquali[at]ehess.fr

Page personnelle

Domaines de recherche

Paul Pasquali est chercheur en sociologie au CNRS. Ses recherches portent, d’une part, sur les mobilités sociales (notamment ascendantes, principalement scolaires), d’un point de vue intra- et intergénérationnel, qui se jouent et se construisent dans plusieurs univers : famille, école, couple, groupes de pairs, etc.

À travers une ethnographie au long cours des migrations de classe, il s’agit de restituer une diversité d’expériences, irréductibles au stéréotype « du » transfuge ou « du » boursier, en accordant une grande importance à la variété des échelles et des sources empiriques (suivi longitudinal, archives croisées avec entretiens et observation, questionnaires, etc.) ainsi qu’aux déterminants sociaux qui échappent aux statistiques. Fondée sur une enquête de longue durée, sa thèse analysait le cas des étudiants bénéficiaires de l’ouverture sociale des grandes écoles, au centre de son ouvrage Passer les frontières sociales. Comment les « filières d’élite » entrouvrent leurs portes (Fayard, 2014, réédition en 2021 chez La Découverte-Poche).

Soucieux d’aborder avec réflexivité les méthodes, données et catégories à travers lesquelles les sociologues analysent les mobilités sociales, Paul Pasquali a aussi participé un chantier collectif visant à renouveler les approches traditionnelles, notamment quantitatives (voir le dossier de la revue Politix qu’il a co-dirigé en 2016 avec Julie Pagis, notamment leur introduction). Avec Olivier Schwartz, il a mené à cette occasion une revisite empirique des analyses de Richard Hoggart sur les boursiers et des autodidactes). Avec Benoît Trépied, il a co-écrit une préface au livre de l’historien états-unien Karl Jacoby, L’esclave qui devint millionnaire (Anacharsis, 2018), dans laquelle sont explorées d’autres dimensions que la classe, notamment la race et l’ethnicité. Récemment, il a mené une enquête sociohistorique sur les métamorphoses de la méritocratie française, les politiques scolaires et le recrutement social des grandes écoles depuis 150 ans, qui a donné lieu à un nouvel ouvrage, Héritocratie. Les élites, les grandes écoles et les mésaventures du mérite (1870-2020), paru en septembre 2021 aux éditions La Découverte.

D’autre part, Paul Pasquali mène plusieurs recherches sur l’histoire des enquêtes en sciences sociales. Il s’est ainsi intéressé à l’historicité des manières d’enquêter, aux méthodes d’investigation et aux épistémologies qui les sous-tendent, aussi bien qu’à la division sociale du travail scientifique et aux carrières savantes. Attentif à la réflexivité et à la cumulativité qui se jouent à la fois dans la production et dans la réception des œuvres, il a co-dirigé un livre sur le sujet (Le Laboratoire des sciences sociales. Histoires d’enquêtes et revisites, Raisons d’agir, 2018, avec Gilles Laferté et Nicolas Renahy). Ses recherches personnelles ont porté sur l’histoire de la sociologie en France et aux Etats-Unis dans les années 1960-1970, notamment à travers le cas de Jean-Claude Chamboredon, auteur sur lequel il a écrit plusieurs articles (dont « Deux sociologues en banlieue », paru dans Genèses en 2012) et dont il a édité et présenté un recueil de textes (Jeunesse et classes sociales, éditions Rue d’ulm, 2015). Paul Pasquali mène actuellement une « enquête sur les enquêtes » de Michel Pialoux, dont il a édité une anthologie critique (Le Temps d’écouter, Raisons d’agir, 2019). Récemment, il a réalisé une recherche approfondie sur la genèse et la postérité du Métier de sociologue. Les résultats de ce travail se trouvent dans sa longue préface à la nouvelle édition du Métier de sociologue, parue en février 2021 aux éditions de l’EHESS. Chargé de l’animation scientifique des archives Bourdieu, déposées au GED du Campus Condorcet, il participe à plusieurs projets collectifs qui verront le jour lors de l’ouverture du fonds au public fin 2021.

Enfin, Paul Pasquali codirige depuis 2015, avec Fabien Truong, la collection « L’envers des faits » aux éditions La Découverte, qui publie chaque année des ouvrages de sciences humaines fondés sur des enquêtes solides et écrits dans un style narratif, accessible au plus grand nombre (https://www.editionsladecouverte.fr/la-maison/sciences_humaines_et_sociales).

  • Mots clés : Ethnographie, sociohistoire, mobilité sociale, transfuges de classe, élites, mérite, héritage.

Responsabilités principales

Responsabilités actuelles

  • Co-directeur aux éditions La Découverte de la collection "L’envers des faits", avec Fabien Truong.
  • Membre du comité éditorial de la collection "Enquête" aux éditions de l'EHESS
  • Coordination générale (avec Amin Pérez) du Comité scientifique des Archives Pierre Bourdieu (EPHE, Paris).

Responsabilités passées

  • Membre élu de la section 36 (Sociologie et sciences du droit) du Comité National du CNRS (2018-2019)
  • Co-organisateur (avec Benoît Trépied) de la journée d'étude "Les failles de l'archive et la violence de l'histoire. Dialogues autour de l'œuvre de Karl Jacoby", Paris, Columbia Global Centers-Reid Hall, 21 mai 2019.
  • Co-organisateur de la journée d’étude "Jean-Claude Chamboredon, apports et actualité d’un regard sociologique", Amiens, UPJV, 29 novembre 2016 (dans le cadre des RT4 et RT5 de l’Association Française de Sociologie).
  • Membre du groupe de recherche « Droit, mobilisations, discriminations » (programme Émergences, Ville de Paris), 2013-2016
  • Membre du Comité scientifique du colloque international "Enquêtes collectives en sciences sociales", MSH Dijon-INRA/CESAER, 25-27 juin 2014.

Principales publications

Ouvrages et direction d'ouvrages

  • Paul Pasquali, Héritocratie. Les élites, les grandes écoles et les mésaventures du mérite (1870-2020), Paris, La Découverte, coll. L’envers des faits, 2021.
  • Paul Pasquali, Gilles Laferté et Nicolas Renahy (dir.), Le Laboratoire des sciences sociales. Histoires d'enquêtes et revisites, Paris, Raisons d'Agir, coll. Cours et Travaux, 2018.
  • Paul Pasquali, Passer les frontières sociales. Comment les « filières d’élite » entrouvrent leurs portes, Fayard, 2014, rééd. La Découverte-Poche, 2021.

Direction de numéros de revue

  • Paul Pasquali et Julie Pagis (dir.), dossier « Mobilités sociales », Politix, n°114, 2016.
  • Paul Pasquali, Julien Bertrand, Christel Coton, Muriel Darmon, Wilfried Lignier, Sabrina Naouri-Mangold et Manuel Schotte (dir.), dossier « Faire l’excellence », Sociétés contemporaines, n°102, 2016.
  • Paul Pasquali et Angèle Christin (dir.), « Caméras, terrain et sciences sociales », Revue de Synthèse, Fondation Pour la science et Springer, vol. 132, n°3, 2011.

Articles de recherche dans des revues avec comité de lecture

  • Paul Pasquali, « Un clásico de la sociología (urbana) francesa » (présentation en espagnol de "Proximité spatiale et distance sociale" de J.-C. Chamboredon et M. Lemaire), Revista INVI, n°100, vol. 35, p. 218-224, 2020.
  • Paul Pasquali, « Combinar etnografía y socio-historia. De la unidad de las ciencias sociales a la complementariedad de los métodos », Revista Colombiana de Antropología, n°54-1, p. 31-57, 2018.
  • Paul Pasquali « La politica de la historia desde abajo : Edward P. Thompson historiador, activista y polemista », Nueva Sociedad, n°265, 164-172, 2016.
  • Paul Pasquali et Olivier Schwartz, « La Culture du pauvre : un classique revisité. Hoggart, les classes populaires et la mobilité sociale », Politix, n°114, 2016.
  • Paul Pasquali et Julie Pagis, « Observer les mobilités sociales en train de se faire. Micro-contextes, expériences vécues et incidences socio-politiques », Politix, n°114, 2016.
  • Paul Pasquali et Wilfried Lignier, « L’excellence décalée, ou comment subvertir l’institution scolaire sans en sortir », Sociétés contemporaines, n°102, 2016.
  • Paul Pasquali, Julien Bertrand, Christel Coton, Muriel Darmon, Wilfried Lignier, Sabrina Naouri-Mangold, et Manuel Schotté, « Les classements dans les institutions de formation », introduction au dossier « Faire l’excellence », Sociétés contemporaines, n°102, 2016.
  • Paul Pasquali, « La politique de l’histoire par en bas », Genèses, Belin, n°99, 2015.
  • Paul Pasquali, « Deux sociologues en banlieue. L’enquête sur les grands ensembles de Jean-Claude Chamboredon et Madeleine Lemaire (1966-1970) », Genèses, Belin, n°87, 2012.
  • Paul Pasquali et Angèle Christin, « Caméras, terrain et sciences sociales », Revue de Synthèse, Fondation Pour la science et Springer, vol. 132, n°3, p. 319-324, 2011.
  • Paul Pasquali et Angèle Christin, « Retour sur ’Voyage dans les Ghettos du Gotha’. Entretien avec Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot », Revue de Synthèse, Fondation Pour la science et Springer, vol. 132, n°3, p. 401-410, 2011.
  • Paul Pasquali, « Caméras sur le terrain. Enquêter pendant un tournage », Revue de Synthèse, Fondation Pour la science et Springer, vol. 132, n°3, p. 351-367, 2011.
  • Paul Pasquali, « Les déplacés de l’ouverture sociale. Sociologie d’une expérimentation scolaire », Actes de la Recherche en Sciences Sociales, n°183, 2010.
  • Paul Pasquali, « Les enfants de "l’ouverture sociale". Reçus et collés aux concours des grands écoles », Agora-Débats/Jeunesses, L’Harmattan/INJEP, n°53, Paris, 2009.

Articles dans des revues sans comité de lecture

  • Paul Pasquali, « Pour Jean-Claude Chamboredon, les jeunes constituent un terrain d’affrontements entre groupes sociaux » (entretien), Diversité, n°194, janvier-avril 2019, p. 31-35, 2019.
  • Paul Pasquali, « L’ascenseur social, mode d’emploi », Les Grands Dossiers de Sciences Humaines, n°44, 2019.
  • Paul Pasquali, « La sociologie est un sport collectif : hommage à Jean-Claude Chamboredon », L’Archicube, n°18, 2015.
  • Paul Pasquali et Stéphane Beaud, « Ascenseur ou descenseur social ? Apports et limites des enquêtes de mobilité sociale », Cahiers Français, La Documentation française, n°383, 2014.
  • Paul Pasquali, « Des boursiers dans les grandes écoles ? », Contretemps.net., 2010.

Chapitres d’ouvrages

  • Paul Pasquali, « Les coulisses du Métier. Genèse et postérité d'un classique des sciences sociales », préface à Pierre Bourdieu, Jean-Claude Chamboredon et Jean-Claude Passeron, Le Métier de sociologue, Paris, éditions de l'EHESS, 2021 (nouvelle édition au format poche).
  • Paul Pasquali, « Introduction », in Michel Pialoux, Le Temps d'écouter. Enquêtes sur les métamorphoses de la classe ouvrière, Paris, Raisons d'Agir, p. 7- 21, 2019.
  • Paul Pasquali et Michel Pialoux, « Des cités de transit aux ouvriers de Peugeot: un parcours de recherche » (entretien), in Michel Pialoux, Le Temps d’écouter. Enquêtes sur les métamorphoses de la classe ouvrière, Paris, Raisons d'Agir, p. 485- 520, 2019.
  • Paul Pasquali et Benoît Trépied, « Karl Jacoby, un historien aux aguets », avant-propos à Karl Jacoby, L’esclave qui devint millionnaire. Les vies extraordinaires de William Ellis, Toulouse, Anacharsis, 2018.
  • Paul Pasquali, Nicolas Renahy et Gilles Laferté, « Pour une réflexivité historienne dans les sciences sociales contemporaines », in G. Laferté, P. Pasquali et N. Renahy (dir.), Le Laboratoire des sciences sociales. Histoires d'enquêtes et revisites, Paris, Raisons d'Agir, 2018.
  • Paul Pasquali et Franck Poupeau, « La Reproducción, o el desencanto liberador », in Pierre Bourdieu et Jean-Claude Passeron, La Reproducción. Elementos para una teoría del sistema educativo, Buenos Aires, Siglo Veintiuno editores, p. 9-33, 2018.
  • Paul Pasquali, « Déplacements ou déracinement ? Du 'boursier' hoggartien aux migrants de classe contemporains », in Chantal Jaquet et Gérard Bras (dir.), La Fabrique des transclasses, Paris, PUF, 2018.
  • Paul Pasquali, « Une "école de Chicago" en banlieue parisienne? Jean-Claude Chamboredon et la délinquance juvénile, de l'enquête à l'article », in G. Laferté, P. Pasquali et N. Renahy (dir.), Le Laboratoire des sciences sociales. Histoires d'enquêtes et revisites, Paris, Raisons d’Agir, 2018.
  • Paul Pasquali, Shamus Khan et Sylvain Laurens, « L’omnivorité culturelle comme réponse des classes dominantes aux revendications pour l’égalité », entretien in Shamus Khan, La nouvelle école des élites, Marseille, Agone, 2015.
  • Paul Pasquali, « Introduction », in Jean-Claude Chamboredon, Jeunesse et classes sociales, éditions Rue d’Ulm, Paris, 2015.

Recensions d’ouvrages

  • Paul, Pasquali, « Compte-rendu de D. Eribon, Retour à Reims, Fayard, 2009 », Genèses, n°82, 2011.
  • Paul Pasquali, « Compte rendu de Pierre Fournier et Sylvie Mazzela (dir.), Marseille, entre ville et ports. Les destins de la rue de la République, Paris, La découverte, 2004 », Annales, Editions EHESS, Paris, 2010.
  • Paul, Pasquali, « Penser les tensions et contradictions de la condition d’immigré (compte-rendu de Sayad Abdelmalek, ’L’immigration ou les paradoxes de l’altérité. L’illusion du provisoire’, Paris, Raisons d’Agir, 2006) », EspacesTemps.net., 2006.

Interventions dans la presse écrite et audiovisuelle (sélection)

  • Paul Pasquali, « L’étrange histoire de William Ellis, millionnaire né esclave », AOC, 2018.
  • Paul Pasquali, « Les mobilités sociales (entretien) », Millénaire 3-Revue de la Prospective du Grand Lyon, 2017.
  • Paul Pasquali, Stéphane Beaud et Fabien Truong, « Confini di classe nella società della conoscenza », (entretien réalisé par Carlotta Benvegnù, Simona De Simoni, Davide Gallo Lassere), Effimera, 2016.
  • Paul Pasquali, « Entretien autour de l’ouvrage Passer les frontières sociales », Emission spéciale, Radio Alternantes, 23 Février 2015.
  • Paul Pasquali, « De la ZEP aux filières d’élite, comment se franchissent les frontières sociales », entretien pour Médiapart, 26 mai 2015.
  • Paul Pasquali, « Transfuges d’élites : comment passer les frontières sociales », La Suite dans les idées, France Culture, 18 Octobre 2014.
  • Paul Pasquali, « Passer les frontières sociales », Périphéries, France Inter, 30 Novembre 2014.
  • Paul Pasquali, « De la ZEP à la prépa, le risque d’être vu comme un traître », Libération, 10 Octobre 2014.
  • Paul Pasquali, « L’excellence, en France, continue de s’hériter ou de s’acquérir chèrement », La Lettre de l’Education, n°825, 2014.
  • Paul Pasquali, « Ouverture sociale des grandes écoles : pour un bilan critique et constructif », Acteurs Publics, n°111, 2014.

Communications dans des colloques et séminaires (sélection)

  • (avec Nicolas Renahy) « Présentation de l'ouvrage Le Laboratoire des sciences sociales. Histoires d'enquêtes et revisites », séminaire Chantiers de thèse, LAMES, Marseille, Vendredi 28 juin 2019.
  • « L’écriture en sciences sociales : quelques réflexions autour des travaux de Bastien Bosa et Gérard Noiriel », conférence-débat L'Enquête, la preuve, le récit: quelle(s) écriture(s) pour les sciences sociales, CURAPP-ESS, Amiens, Jeudi 21 juin 2018.
  • « Déplacement ou déracinement ? Du "transfuge" hoggartien aux "migrants de classe" contemporains », colloque La Fabrique des transclasses (org: C. Jaquet et G. Bras), Paris, Université Panthéon-Sorbonne, Samedi 27 Mai 2017.
  • « Présentation de Passer les frontières sociales », séminaire du CENS Les Impromptus, Nantes, Jeudi 6 avril 2017.
  • « A propos de Passer les frontières sociales », séminaire général du CURAPP-ESS, Amiens, Vendredi 31 Mars 2017.
  • « Racial passing, migraciones de clase y tránsfugas coloniales : un diálogo interdisciplinar », séminaire de l’Ecole des sciences sociales (resp : B. Bosa), Universidad del Rosario, Bogota, 23 Novembre 2016.
  • « Las fuentes empíricas de la innovación teórica : desde las primeras encuestas de Bourdieu sobre la educación hasta su concepto de "poder simbólico" », séminaire de l’Ecole des sciences sociales (resp : E. Rozo), Universidad del Rosario, Bogota, 2 Novembre 2016.
  • « Posiciones inestables y afiliaciones plurales : ¿Cómo articular enfoques estructurales e interaccionistas para el análisis de la movilidad social ? », séminaire de l’Ecole des sciences sociales (resp : B. Bosa), Universidad del Rosario, Bogota, 26 Octobre 2016.
  • « Les mobilisations contre les discriminations homophobes appréhendées à travers le prisme du syndicalisme », Colloque Droit, Mobilisations, Discriminations, Institut d’Etudes Avancées, Paris, 22 Juin 2016.
  • « Présentation de Passer les frontières sociales », séminaire du CEPEL (resp : D. Gouard et E. Reungoat), Université de Montpellier, 27 Mai 2016.
  • « Présentation de Passer les frontières sociales », séminaire du GRESCO (resp : G. Moreau et E. Douat), Université de Poitiers, 13 Mai 2016.
  • « Upward Social Mobility and Elite Higher Education in Contemporary France : How Working-Class Students Cross Social Boundaries », séminaire du Center for Study of Wealth and Inequality, Columbia University, 5 Mai 2016.
  • « Est-il possible d’écrire l’histoire d’un auteur contemporain ? », Colloque "Comment faire l’histoire des sciences sociales" ?, Archives Nationales de Pierrefitte, 20 Mai 2015.
  • « Les histoires d’enquêtes au service de la sociologie de la sociologie », Réunion du groupe de travail "Archives du CSE", 28 Janvier 2015.
  • « Penser les frontières sociales et revisiter Hoggart », Dynamique de la culture (resp : E. Pedler), EHESS Marseille, Mercredi 22 Avril 2015.
  • « Présentation de Passer les frontières sociales », Conférences d’analyse politique de l’Université de Haute Alsace (resp : S. Latté), Mulhouse, 16 Avril 2015.
  • « A propos d’un livre où il est question de frontières sociales, de passages et de passeurs », séminaire général du M2 Sociologie politique (resp : S. Beaud, P. Laborier et B. Lacroix), Université Paris Ouest-Nanterre, 9 Décembre 2014.
  • « La complementariedad de los métodos : combinar etnografía y sociohistoria », Journée des Jeunes Américanistes 2014 – Ecole Thématique CNRS, Colegio de la Frontera Norte, Tijuana, 4 Juillet 2014.

Diffusion de l’information scientifique à des publics de non spécialistes

  • 2018, « Le plafond de verre des frontières sociales », intervention au Festival Tribunes de la Presse, Bordeaux, Jeudi 22 novembre 2018.
  • 2016, « Barrières psychologiques ou frontières sociales ? Retour sur la (pré)-notion d’autocensure », Lycée Guy de Maupassant, Colombes, 8 Février 2016.
  • 2015, « A quoi sert la notion de trajectoire dans l’étude des mobilités sociales ? », Les rencontres du Prix de l’Ecrit Social de l’Arifts, Rezé, 23 Janvier 2015.
  • 2014, « Les inégalités sociales dans les filières d’élite », intervention aux Trophées de l’apprentissage de l’IRFA-APISUP, Chambre de commerce et d’industrie de Picardie, Amiens, 21 Novembre 2014.


Photo : Carole Lozano

EHESS
CNRS
Paris 13
INSERM

IRIS - CAMPUS CONDORCET
Bâtiment Recherche Sud
5 cours des Humanités
93322 Aubervilliers cedex
Contacts
Accès

IRIS - U. SORBONNE PARIS NORD
UFR SMBH 74 rue Marcel Cachin, 93017 Bobigny cedex
Contacts
Accès

 


 

Liens rapides

Twitter Iris

La Lettre de l'Iris

HAL - collection de l'Iris

Carnets de recherche