Membres | Doctorant.e.s

Viviana Patricia MANRIQUEZ SOTO

Silhouette
Doctorante
Discipline(s) : Anthropologie

Coordonnées professionnelles

vmanriquez1[at]gmail.com

La construction et l'entretien des Mémoires et de l'histoire Sociale et Collective à Caspana (Hauts Plateaux du désert d'Atacama, Nord du Chili)

ans la localité andine de Caspana (Chili), située à 3 200 mètres au-dessus du niveau de la mer, dans les hautes vallées du fleuve Loa, en plein désert d’Atacama, les habitants (paysans-indigènes) ont tissé depuis des temps immémoriaux une relation organique avec leurs traditions et coutumes, d’une part, et avec les fêtes et rites catholiques, d’une autre. Une telle relation implique un déploiement constant d’efforts matériels et symboliques (sociaux, économiques, politiques et rituels) qui mettent en jeu et alimentent la nécessaire réciprocité qui unit les hommes au pouvoir et à la puissance des éléments sacralisés de la nature, du cosmos et surtout des ancêtres. Il s’agit là de forces qui prodiguent la fertilité et rendent possible la reproduction de la vie sous toutes ses formes, renvoyant directement au pouvoir transformateur de l’humanité sur la nature et à leur relation d’interdépendance. Elles constituent le fondement et le support des mémoires et de l’histoire de Caspana. Dans ce contexte, la présente thèse a choisi pour « point de mire » les mémoires et l’histoire sociale et collective de cet espace physique, social et rituel hautement complexe. Le point de départ en a été l’analyse des dynamiques socio-culturelles, recensées grâce à un travail ethnographique au long cours, mené dans une perspective interdisciplinaire : anthropologique, historique, ethno-historique et micro historique. Ce travail m’a permis d’approfondir la conceptualisation que les Caspaneños ont de l’espace-temps et du passé, un passé forgé socialement et collectivement qui s’exprime dans toutes les sphères de la vie sociale : dans les mémoires individuelles, familiales et collectives, ainsi que dans la construction d’une histoire et du discours canonique qui s’y rapporte. Mémoires et histoire sont ancrées dans le paysage, dans certains événements, dans les mythes et dans le langage rituel performatif. Le fruit de ces recherches en est l’analyse des dispositifs, des modes de création, de transmission, d’expression, de transformation et de validation des mémoires et de l’histoire dans divers contextes historiques. Il nous est apparu tout aussi nécessaire d’étudier leurs processus de mutation et d’oubli, tels qu’ils étaient énoncés dans le monde quotidien et rituel par le biais de l’oralité, de l’utilisation et de la réutilisation de la performativité des cérémonies et des rituels, de leur inscription dans le territoire et dans le temps, ainsi que celle de l’écriture et de l’audiovisuel.  Finalement, cette thèse explore la relation intime qui lie mémoire, histoire et culte des morts et des ancêtres, ainsi que son pouvoir et son rapport au sacré, à la reproduction de la vie et à l’organisation sociale. Tout cela est symbolisé par les Caspaneños comme un voyage matériel et métaphorique vers une origine sociale, historique et symbolique commune. Au sein de cette origine, les temps et espaces quotidiens et rituels constituent une partie fondamentale de l’ordre du temps qui est associé aux cycles cosmiques.

Allocation ou financements

  • Bourse Alban Office (2006-2009)

Publications

Articles

  • (2007), "La "territorialisation de la mémoire" dans la communauté de Caspana (Nord du Chili). 2007-2008" Chungará (Revista de Antropología Chilena), Publication Universidad de Tarapacá.

  • (2010) "John Murra, un maestro en acción". Chungara Revista de Antropología Chilena, Vol. 42, nº 1: 107-111.

EHESS
CNRS
Paris 13
INSERM

IRIS - EHESS
54 bd Raspail 75006 Paris
Contacts
Accès

IRIS - UNIV. PARIS 13
UFR SMBH 74 rue Marcel Cachin, 93017 Bobigny cedex
Contacts
Accès

 


 

Liens rapides

Twitter Iris

La Lettre de l'Iris

HAL - collection de l'Iris

Carnets de recherche