Membres | Doctorant.e.s

Manon CAPO

Capo Manon
Doctorante
Discipline(s) : Anthropologie
Institution(s) de rattachement : EHESS

Coordonnées professionnelles

manon.capo[at]ehess.fr

Retracer les relations qui comptent à Bayes. Processus de décolonisation et logiques patrimoniales croisées en Nouvelle-Calédonie kanak

Thèse préparée sous la direction d’Alban Bensa (EHESS) et Claire Moyse (CNRS)

Les recherches doctorales de Manon Capo portent sur l’articulation entre usages du passé et politiques de décolonisation en Nouvelle-Calédonie.

L’enquête ethnographique conduit à éclairer les logiques patrimoniales qui se croisent et entrent en tension à l’échelle des collectivités rurales kanak, dans un contexte où se multiplient les volontés d’appropriation des généalogies et des histoires de clans et les considérations sur la « bonne transmission » de ces formes de savoir.

Sur le terrain de recherches (district de Bayes, commune de Poindimié) sont à l’œuvre deux processus institutionnels pensés comme des réappropriations de biens communs au profit du peuple autochtone : la restitution dans le cadre de la réforme foncière des terres spoliées et la constitution d’un patrimoine culturel unifié à partir de la collecte de la tradition orale kanak.

Ces entreprises patrimoniales distinctes ont en commun de s’appuyer sur la gouvernance coutumière désormais intégrée à l’appareil d’Etat néo-calédonien, d’inciter les familles à participer en mobilisant leurs généalogies et histoires claniques, et d’agir sur les conditions de la transmission de celles-ci, notamment en encourageant de nouveaux modes de recours à l’écrit. Elles exposent ainsi les habitants du district de Bayes à des attentes et à des opportunités qui contribuent à la reconfiguration des usages familiaux et locaux de ces formes de savoir.

Opérateur principal et point d’achoppement des diverses logiques patrimoniales qui se croisent à l’échelle locale, la transmission de savoir constitue la focale de l’analyse. Elle est abordée en tenant compte des diverses spatialités, matérialités et temporalités qu’elle implique ; des formulations in situ de la réflexivité des acteurs qu’elle suscite ; des participations plus ou moins directes, y compris celles des anthropologues, sur lesquelles elle s’appuie ; des opérations selon lesquelles elle se décline : retracer, effacer, archiver, diffuser, inscrire, taire, recomposer, etc., le savoir.

L’examen des spécificités de la situation néo-calédonienne conduit à réinterroger la patrimonialisation des savoirs en prenant la mesure de ce que le patrimoine, avant d’être un objet privilégié des politiques culturelles d’Etat, est une « affaire de famille », au confluent du public, du privé et de l’intime à l’échelle locale. Une approche à l’interface de plusieurs scènes sociales permet de restituer les effets des politiques publiques sur les rapports sociaux dans les espaces d’interconnaissance, ainsi que les appropriations individuelles et collectives des agendas institutionnels en matière patrimoniale.

  • Mots-clés : Usages du passé, patrimoine, transmission de savoir, productions discursives, pouvoir de l’écrit, décolonisation

Allocation ou financements

  • 2010, Double financement par les institutions territoriales de la Nouvelle-Calédonie, terrain ethnographique (7 mois) :
 subvention du Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie et  subvention de la Province Nord de la Nouvelle-Calédonie.
  • 2008-2009, Allocation de formation et de recherche de la Direction de l’architecture et du patrimoine du Ministère de la culture et de la communication, terrain ethnographique (8 mois)

Activités de recherches

  • 2017-2022 : Membre du projet de collaboration scientifique France/Brésil Les régimes nationaux de l’autochtonie. Situations autochtones et question nationale aux Amériques et en Océanie, IRIS-EHESS/Museu Nacional de Rio de Janeiro, programme CAPES-COFECUB. Co-élaboration du projet et montage du dossier de candidature déposé en mai 2017.
  • 2011-2013 : Membre de l’atelier de recherche Ethnographie des subjectivités, EHESS.
  • 2009-2012, Co-responsable (avec Jean-Claude Rivierre) du programme d’étude de manuscrits en langues vernaculaires de Nouvelle-Calédonie : Archivage et valorisation d’un corpus de manuscrits kanak. Une approche génétique, financement par un projet LACITO-CNRS. http://lacito.vjf.cnrs.fr/themes/oceanie/index.htm#manuscrits
  • 2007, Mémoire de Master 2 (sous forme d’article) : Raviver l’art verbal gaélique à Ráth Cairn, Université Paris X-Nanterre, 2007.
  • 2006, Mémoire de Master 1 : La fondation du village gaélophone de Ráth Cairn (Irlande). Étude ethnologique de la mémoire d’une migration, Université Paris X-Nanterre, 2006.

Enseignement

  • 2015-2018 : Co-organisatrice du séminaire La fabrication du sujet politique. Réflexivité, subjectivités et pouvoir, EHESS (soutenu par TEPSIS, année 2015-2016)
  • 2014-2018 : Chargée de cours à l’INALCO, Littérature orale du Pacifique
  • 2014-2015 : Co-organisatrice du séminaire Réflexivité et construction du savoir anthropologique, EHESS
  • 2013-2014 : Co-organisatrice du séminaire Usages de la réflexivité dans la construction du savoir anthropologique. Du terrain à l’écriture, EHESS

Principales publications

Chapitres d’ouvrages

  • 2017, « Apprendre en semblable ? Ethnographie intersubjective de la transmission du savoir généalogique à Bayes (Nouvelle-Calédonie) »in Anthropologies réflexives. Modes de connaissance et formes d’expérience (Marieke Blondet et Mickaële Lantin dir.), Lyon, Presses Universitaires de Lyon, 2017 
  • 2017, « Le recueil de droit coutumier Paicî-Camûkî. ‘Autopsie’ d’un projet classé sans suite »in La coutume kanak dans l’Ėtat (Christine Demmer et Benoît Trépied dir.), Cahiers du Pacifique Sud Contemporain (hors série n°3), Paris, l’Harmattan, 2017

Recensions

  • 2013, L’Aède et le Troubadour. Essai sur la tradition orale. Casajus Dominique, CNRS Éditions, Paris, 2012. In L’Homme, 206/2013 pp. 202-204
  • 2009, Jeunes Bretons ou l’identité enchanteresse ? Delon Erwan, Paris, L’Harmattan, 2007. In Ethnologie française, 2009/4, vol. 39, p.757.
  • 2008, (avec Michèle Baussant). Une œuvre indisciplinaire. Mémoire, texte et identité chez Régine Robin, Désy Caroline, Fauvelle Véronique, Fridman Viviana, Maltais Pascale (dir.), Québec, Presses Universitaires de Laval, 2007. In Anthropologica (Revue de la Société Canadienne d’Anthropologie), 2008/2, Vol. 50, pp. 440-441.

Principales communications

  • 2011, À la poursuite de l’histoire kanak de Bayes. Détermination et indéterminations dans l’ethnographie d’un objet qui se dérobe,  journées d’étude Iris/ EHESS « Ethnographie des subjectivités » 
  • 2010, Quelle(s) transmission(s) pour ‘l’histoire des clans’ ? Divergences à propos du bon usage des histoires familiales kanak de la région de Bayes (centre-est de la Grande-Terre de Nouvelle-Calédonie), séminaire des doctorants de l’Iris/EHESS « Construction et déconstruction de la mémoire privée dans ses contextes sociopolitiques »
  • 2008, Mythe et Histoire dans des récits paicî (Nouvelle-Calédonie), Journée d’étude Cral/EHESS (séminaire de Marion Carel) « Littérature, discours politique, et récits de fondations. Analyse argumentative et polyphonique de textes » 
  • Octobre 2013, « Les savants kanak face à la collecte du patrimoine immatériel : un engagement sous conditions », colloque e-toile Pacifique, EHESS Paris, session Patrimoines et Patrimonialisations
EHESS
CNRS
Paris 13
INSERM

flux rss  EHESS

Afrique et Moyen-Orient

Débat - Mardi 17 octobre 2017 - 13:00Débat autour des Cahiers d’Études africaines, n°226, 2017, « Élites de retour de l’Est » et de la REMi, Revue européenne des migrations internationales, vol. 32, n°2, 2016, « Former des élites : mobilités des étudiants d’Afrique au nord du Sahara dans les pays de l’ex-bloc socialiste »  avec plusieurs articles issus des recherches menées dans le cadre du programme ELITAF « Élites africaines formées dans l’ex-bloc socialiste »  Programme 13h - Accueil des participants 14h - Présentation des deux revues Cahiers d’Études africaines, par Eloi Ficquet Revue européenne des migrations internationales, REMI, par Marie-Antoinette Hily  14h15 - Introduction aux : N°226 des Cahiers d’Études africaines par Patrice Yengo N°2, 2016 de la REMI par Michèle Leclerc-Olive  14h45 - Interventions des discutants Elikia M’Bokolo, directeur d’études à l’EHESS, IMAF Gabrielle Chomentowski, post-doctorante, INALCO, Sorbonne Paris-Cité, Programme de recherches Sociétés plurielles Didier Nativel, professeur à l’Université Paris VII, CESSMA Président : Jean-Bernard Ouédraogo, directeur de recherches au CNRS, directeur d’études à l’EHESS, IIAC  16h - Débat général avec la participation de plusieurs des auteurs (...)

Lire la suite

Big data & SHS

Journée(s) d'étude - Vendredi 16 juin 2017 - 09:00 "Big data & SHS - Regards et intérêts croisés pour la santé publique", journée d’étude organisée par Thomas Lefèvre & Sandrine de Montgolfier UMR8156 - U997.11 chercheurs français et étrangers en santé publique, venus des sciences sociales, de la médecine, de l'informatique, de l'épidémiologie partageront et croiseront leur regard, leurs expériences et leur intérêt pour la santé publique, au double prisme des Big Data et des sciences humaines et sociales.MatinéeSébastien Dalgalarrondo, CNRS Iris & INSEP, sociologie de la santé"Quantified self" et sportXavier Briffault, CNRS CERMES3, sciences sociales et épistémologie de la santéConséquences pratiques et épistémologiques du développement des objets connectés et big data en santé mentaleLuc Rocher, Université catholique de Louvain, Institute of Information and Communication TechnologiesComputational Privacy: on how human behavior bounds privacy and the privacy-conscientious use of big dataJoëlle Vailly, INSERM Iris, sociologie & anthropologieNouvel usage policier des données génétiques, une perspective anthropologiqueBenjamin Derbez, Mines ParisTech, Centre de Sociologie de l’InnovationLes bases de données de variants génétiques : un enjeu d’économie de la connaissance entre recherche et cliniqueAprès-midiCyrille Delpierre, INSERM & Université Toulouse III, épidémiologisteQuel apport du big data pour l'exploration des inégalités sociales de santé ?Louise Potvin, École de santé publique Université de Montréal, Chaire de recherche du Canada sur les approches communautaires et inégalités de santéD’où vient la complexité des interventions en santé des populations et comment la modéliser ?Nelly Robin, Université de Poitiers CNRS MIGRINTER, géographie avec Lakhdar Saïs Université d'Artois, Centre de Recherche en Informatique de LensParcours Migratoires et Données Multi-Sources. Des bases de données à la fouille de données en passant par l’intelligence artificielle, une méthodologie inédite pour réinterroger les espaces et les temporalités de la Traite des enfants et des femmesAlexandre Delanoë, CNRS Institut des Systèmes Complexes, sociologie, Chef de projet de la plateforme de fouille textuelle GargantextGargantext : comment faire un état de l'art en quelques minutesSandrine de Montgolfier, UPEC & INSERM Iris, épistémologie et histoire des sciences du vivantEnjeux éthiques soulevés par l’accès aux données de séquençage en oncogénétique du point de vue des professionnelsThomas Lefèvre, UP13 Iris & Hôpital Jean Verdier, médecineRetour d’expérience du groupe de réflexion ministériel « big data en santé » ; recommandations et analyses  (...)

Lire la suite

Cinémas d’insurrection

Colloque - Mercredi 22 février 2017 - 18:00Ce colloque est l’aboutissement d’un premier travail de recherche et de rencontre conduit avec des cinéastes et militants filmant de manière atypique les situations de conflits et post-conflits depuis plusieurs années ou décennies. L’objectif de ce colloque est donc de confronter les pratiques et les engagements d’artistes et de chercheurs enquêtant sur diverses situations de mobilisations ou de résistances armées, et sur la mémoire et l’amnésie constitutive de l’expérience historique des situations de post-conflits. Ces pratiques filmiques peuvent aussi inspirer les sciences sociales par leurs positions et leurs observations au plus proche des expériences de leurs interlocuteurs. En plaçant les travaux de ces cinéastes au centre des interventions, ce colloque entend aussi réinterroger les modes de savoir et les constructions de sens produits par l’image.Avec la participation des cinéastes Édouard Beau, Stéphane Breton, John Gianvito, Clarisse Hahn, Florent Marcie et du Collectif de vidéastes ukrainiens BABYLON’ 13.(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

IRIS - EHESS
54 bd Raspail 75006 Paris
Tél : 33 (0)1 49 54 25 05
iris@ehess.fr
Accès

IRIS - UNIV. PARIS 13
UFR SMBH 74 rue Marcel Cachin, 93017 Bobigny cedex
Tél : 33 (0)1 48 38 77 75
iris@univ-paris13.fr
Accès

 


 

Liens rapides

La Lettre de l'Iris

Archives ouvertes de l'Iris

Carnets de recherche

Twitter Iris