Thèse de Svetlana DIMITROVA

Raisons de dire, façons de faire

Intellectuels en Bulgarie "postsocialiste" (1989-2009)

 

Cette thèse se propose de comprendre les raisons de dire et les façons de faire des intellectuels dans une société "postsocialiste". L’analyse des lignes de partage, lorsqu’il s’agit de définir l’intellectuel aujourd’hui en Bulgarie, et des concurrences entre différentes figures intellectuelles, met en évidence le déplacement des relations entre les espaces politique, journalistique et intellectuel au cours des années 1989-2009. Les figures émergentes (dissident, intellectuel-politicien, expert, critique, postmoderniste, nationaliste) et les polémiques dans cet espace à configurations variables livrent le récit d’une "transition" autre que celle que les democratization studies prévoyaient, au début des années 90, ou que celle que les euro-enthousiastes ont vue plus tard, mais autre aussi que les acteurs ne l’imaginent aujourd’hui.

En privilégiant l’analyse de la variété des chemins et de la dynamique "entre les champs", la démarche essaie de dépasser les schémas dualistes des democratization studies et de certains de leurs critiques, ainsi que ceux des deux approches souvent opposées des intellectuels (la définition sociologique des "producteurs de connaissances" et la recherche historique des "figures marquantes"). Elle s’appuie sur un large corpus de sources primaires : textes de la presse, entretiens approfondis, mémoires et essais, matériaux d’observation.

  • Thèse de sociologie sous la direction de Monique de Saint-Martin, EHESS

  • Date de soutenance : 30 juin 2010

EHESS
CNRS
Paris 13
INSERM

IRIS - EHESS
54 bd Raspail 75006 Paris
Contacts
Accès

IRIS - UNIV. PARIS 13
UFR SMBH 74 rue Marcel Cachin, 93017 Bobigny cedex
Contacts
Accès

 


 

Liens rapides

La Lettre de l'Iris

Archives ouvertes de l'Iris

Carnets de recherche

Twitter Iris