POLECOMI. Économie politique de la migration internationale et de ses effets sur les pays d'origine. Analyse du Sénégal et du Mali

L’objectif du projet POLECOMI est de comprendre comment la migration et les transferts collectifs des migrants influencent l’économie politique des pays d’origine, en prenant comme objets d’étude le Mali et le Sénégal.

Il existe une abondante littérature académique concernant les effets économiques de la migration et des transferts des migrants dans les pays d’origine. A l’inverse, peu d’attention a été accordée à leurs conséquences politiques à l’exception de quelques études portant sur le Mexique, et nouvellement sur l’Inde. Le Mali et le Sénégal n’ont, à notre connaissance, pas fait l’objet d’études sur ce sujet précis. Pourtant, ces deux pays sont des terrains d’étude particulièrement intéressants pour aborder la question de l’économie politique de la migration. Tous deux ont une longue tradition de migration, et les migrants participent de longue date au financement des biens publics locaux dans leurs villages d’origine. Il s’agit également de deux démocraties jeunes et fragiles, dont les institutions politiques sont en construction.

Ce projet de recherche est de nature multidisciplinaire. Nous comptons à la fois mener des études de cas qualitatives auprès de six associations maliennes et sénégalaises en France et en Italie ainsi que dans les communautés d’origine où ces associations interviennent, et produire des travaux quantitatifs à partir notamment d’une enquête communautaire et individuelle représentative au niveau national que nous mettrons en œuvre au Mali. L’originalité de notre projet réside donc dans la combinaison d’études qualitatives et quantitatives appliquées à des terrains d’études communs. Cette approche mixte est possible par la collaboration fructueuse existant entre des chercheurs économistes de DIAL, des chercheurs en sociologie et sociologie politique basés en France (CMH et IRIS) et en Italie (FIERI), et l’Institut malien de la statistique (INSTAT).

Le projet se compose de quatre parties. Premièrement, nous étudierons d’un point de vue historique et sociologique le transnationalisme politique entre la France, l’Italie, le Sénégal et le Mali. Nous proposons également un suivi des campagnes électorales de 2012 au Sénégal et au Mali, de manière à identifier les interactions entre les partis politiques de ces pays et leurs ressortissants basés en France et en Italie.

Deuxièmement, nous analyserons l’implication politique et associative des migrants, ainsi que leur capacité à transférer des normes démocratiques dans leurs pays d’origine. Nous analyserons des données existantes (notamment l’enquête Teo, Insee, 2008) pour identifier de manière quantitative implication politique des migrants sénégalais et maliens. Une analyse qualitative fondée sur des entretiens de migrants complétera cette étude. Par ailleurs, à l’approche de l’élection présidentielle malienne de 2012, nous mettrons en œuvre une expérimentation auprès des migrants maliens résidant en France afin d’identifier si ces derniers transfèrent des normes en matière politique à leurs familles et villages d’origine.

En troisième lieu, les interactions entre la migration et le fonctionnement politique du pays d’origine seront étudiées. Nous examinerons dans quelle mesure les financements des migrants sont influencés par les résultats électoraux. De même, nous étudierons si les migrants financent des biens publics particuliers ou s’ils permettent une allocation différente de ces derniers. Ce travail sera mené sur un panel représentatif de communes maliennes et enrichi par les études de cas. Enfin, en quatrième point nous analyserons l’impact de la migration sur la composition des élites locales. Cela nous permettra de comprendre dans quelle mesure l’expérience migratoire permet aux migrants de retour ou aux membres de leurs familles de participer à des instances décisionnelles locales, voire nationales. Pour ce faire, nous procéderons à des entretiens auprès d’élus, ainsi qu’à l’analyse empirique de données d’enquête individuelles maliennes.

EHESS
CNRS
Paris 13
INSERM

IRIS - EHESS
54 bd Raspail 75006 Paris
Contacts
Accès

IRIS - UNIV. PARIS 13
UFR SMBH 74 rue Marcel Cachin, 93017 Bobigny cedex
Contacts
Accès

 


 

Liens rapides

Twitter Iris

La Lettre de l'Iris

HAL - collection de l'Iris

Carnets de recherche