Publications | Dernières publications


	Being Māori in the City

Being Māori in the City

Indigenous Everyday Life in Auckland

Natacha Gagné
Toronto,  University of Toronto Press,  [2013],  368 p.
Prix : paper 32,95 $

Indigenous peoples around the world have been involved in struggles for decolonization, self-determination, and recognition of their rights, and the Māori of Aotearoa-New Zealand are no exception. Now that nearly 85% of the Māori population have their main place of residence in urban centres, cities have become important sites of affirmation and struggle. Grounded in an ethnography of everyday life in the city of Auckland, Being Maori in the City is an investigation of what being Māori means today.

One of the first ethnographic studies of Māori urbanization since the 1970s, this book is based on almost two years of fieldwork, living with Māori families, and more than 250 hours of interviews. In contrast with studies that have focused on indigenous elites and official groups and organizations, Being Māori in the City shines a light on the lives of ordinary individuals and families. Using this approach, Natacha Gagné underlines how indigenous ways of being are maintained and even strengthened through change and openness to the larger society.

  • University of Toronto Press, Scholarly Publishing Division, 2012, 368 pages. ISBN 9781442614130 (paper, 32,95 $) 9781442645929 (cloth, 70 $).

 

Contents

Preface and Acknowledgements A Note on language

Introduction
  • Chapter I: An overview of Māori and New Zealand history

  • Chapter II: Māori lives in Auckland

  • Chapter III: The Marae: a symbol of continuity

  • Chapter IV: Ways of life in a Māori house

  • Chapter V: The whānau, past and present

  • Chapter VI: A practical universe of meanings

  • Chapter VII: At the heart of a politics of differentiation

Conclusion: Interconnected places and autonomous spaces

Appendix A: Profiles of the intervieweesNotes References

 

Reviews

"Natacha Gagné is a gifted writer who has conducted excellent fieldwork and data assembly for this book. She provides a valuable corpus of knowledge by which to test and compare Māori and indigenous urban-life circumstances cross-culturally and cross-generationally. As such, Being Maori in the City could become a pivotal publication on which much needed future scholarship can develop."

Paul Tapsell, Professor and Chair of Māori Studies, University of Otago  

 

"Being Māori in the City is a serious advance in state-of-the-art research, re-invigorating New Zealand anthropology as it explores the realities of urban life for Māori today. Combining the intimacy of long-term participatory research with the relative objectivity of an informed, well-trained anthropologist, Natacha Gagné proves that this classic anthropological approach is the discipline at its best. Her book makes an important contribution both to Māori studies and to urban anthropology in New Zealand, adding significantly to an area that has been little explored in social anthropology."

Eleanor Rimoldi, Senior Lecturer, Social Anthropology Programme, Massey University  

 

"In this informative book, Natacha Gagné uses the framework of ‘universes of meaning’ to understand the wide and diverse sets of urban-based Māori relationship dynamics. This method captures and contextualizes the different situations of identity-dynamics quite effectively, and it will make this book of interest to those in a wide range of academic disciplines."

Lynette Carter, Programme Co-ordinator, Indigenous Development, and Senior Lecturer, University of Otago


ISBN : 9781442614130

Being Māori in the City. Indigenous Everyday Life in Auckland

Being Māori in the City. Indigenous Everyday Life in Auckland

EHESS
CNRS
Paris 13
INSERM

flux rss  EHESS

Cinémas d’insurrection

Colloque - Mercredi 22 février 2017 - 18:00Ce colloque est l’aboutissement d’un premier travail de recherche et de rencontre conduit avec des cinéastes et militants filmant de manière atypique les situations de conflits et post-conflits depuis plusieurs années ou décennies. L’objectif de ce colloque est donc de confronter les pratiques et les engagements d’artistes et de chercheurs enquêtant sur diverses situations de mobilisations ou de résistances armées, et sur la mémoire et l’amnésie constitutive de l’expérience historique des situations de post-conflits. Ces pratiques filmiques peuvent aussi inspirer les sciences sociales par leurs positions et leurs observations au plus proche des expériences de leurs interlocuteurs. En plaçant les travaux de ces cinéastes au centre des interventions, ce colloque entend aussi réinterroger les modes de savoir et les constructions de sens produits par l’image.Avec la participation des cinéastes Édouard Beau, Stéphane Breton, John Gianvito, Clarisse Hahn, Florent Marcie et du Collectif de vidéastes ukrainiens BABYLON’ 13.

Lire la suite

Little go girls d'Éliane De Latour

Projection-débat - Mardi 17 janvier 2017 - 18:00La projection sera suivie d'un débat en présence de la réalisatrice Éliane de Latour, cinéaste et anthropologue, directrice de recherches à l’Iris, avec Thomas Sotinel, critique cinéma au journal Le Monde et Eric Fassin, sociologue, professeur à Paris VIII. A Abidjan, les go de nuit empruntent un chemin chaotique entre délinquance et rapports tarifés dans les ghettos d'Abidjan, pour fuir les violences familiales. Très jeunes, analphabètes, largement musulmanes, elles sont prêtes à affronter le déshonneur et la mort pour un peu d'autonomie dont elles ont été privées dès le plus jeune âge. Entre le réveil et le tapin, le temps façonné par l’attente, les rêves, l’incertitude, laisse emerger une intimité presque silencieuse. Quelques unes tentent de renverser soudain leur mode d'existence pour tenter de gagner un peu de dignité à travers un nouveau projet de vie, la Casa des go. Les tensions sont telles qu’elles finissent par embaucher deux petites bonnes qu’elles rémunèrent 0,50€ par jour. Alors que les go commencent à sortir la tête du darkness, elles passent le relais de la servitude à des fillettes privées d’école comme elles au même âge. Sans doute suivront-elles le même chemin ? Le cercle se referme. Qui en sortira vraiment ?Voir la bande annonce du filmSéance organisée dans le cadre du Cycle "L'EHESS fait son ciné" proposé par la Direction de l’image et de l’audiovisuel 

Lire la suite

Origines et conditions d’apparition de la vie

Colloque - Mardi 11 octobre 2016 - 09:00La question des conditions d’apparition de la vie ou de la présence de la vie dans l’univers, longtemps considérée comme appartenant au domaine spéculatif, est en train de devenir un champ de recherche actif.Ce questionnement implique les sciences « dures » telle que l’astronomie et l’astrophysique – avec la découverte de planètes extrasolaires et l’exploration du Système Solaire par l’entremise de sondes spatiales, jusqu’à la chimie, la biologie et l’écologie – avec les derniers développements dans le monde prébiotique, l’émergence de la matière vivante et des systèmes écologiques et les étapes fondamentales de l’évolution. Ces questions impliquent tout autant les sciences humaines, comme l’histoire des sciences -avec l’histoire du questionnement des origines de la vie ou l’évolution des relations entre instrumentation scientifique et définition de la vie ; jusqu’à l’anthropologie – avec les variations culturelles de la perception et de la conception de la vie. Elles incitent, par ailleurs, à déporter le regard de la seule reconstitution des premières étapes de la vie pour considérer comme objectif la construction d’êtres « vivants » artificiels. Recréer la vie devrait en effet permettre de clarifier des questions telles que la façon dont la vie peut démarrer en tant que processus global, la probabilité de sa présence, la diversité qu’elle pourrait présenter dans d’autres mondes et, en dernier lieu, « ce qu’est » la vie.Plusieurs actions d’envergure focalisées sur ces questions ont ainsi récemment émergé dans les grandes universités internationales ou dans des fondations privées (Origins of life initiative à Harvard, Origins of Life Initiative à Munich, Earth-life Institute au Tokyo Institute of Technology, l’initiative de la Simons Foundation). Riche de l’activité de ses équipes en ce domaine ainsi que de la cartographie des savoirs susceptibles de l’étoffer, Paris Sciences et Lettres Research University a aussi souhaité aborder ces questions grâce à la mise en place récente d’un IRIS intitulé Origines et Conditions d’Apparition de la Vie.Le colloque de lancement sera l’occasion de confronter les perspectives adoptées par les grands centres mondiaux de recherche et de formation ainsi que d’en apprécier les motivations. Il montrera aussi que Paris, et de façon spécifique PSL Research University, dispose de tous les atouts pour aborder ce challenge scientifique. Inscription gratuite mais obligatoire par email à : appels-ocav@listes.univ-psl.fr

Lire la suite

Plus d'actualités

EHESS
54 bd Raspail 75006 Paris
Tél : 33 (0)1 49 54 25 05 - Fax : 33 0(1) 49 54 24 28
iris@ehess.fr
Accès

UNIVERSITE PARIS 13
UFR SMBH 74 rue Marcel Cachin, 93017 Bobigny cedex
Tél : 33 (0)1 48 38 77 75 - Fax : 33 (0)1 48 38 88 62
iris@univ-paris13.fr
Accès

 


 

Liens rapides

Archives ouvertes de l'Iris

Carnets de recherche

Twitter Iris