Publications | Dernières publications


	Le travail pornographique

Le travail pornographique

Enquête sur la production de fantasmes

Mathieu Trachmann
Paris,  La Découverte, Genre et Sexualité ,   [2013],  300 p.
Prix : 22,00 €

Depuis les années 1970, la pornographie s'organise comme un monde professionnel, se fixant pour tâche de représenter les désirs des consommateurs, mobilisant des savoir-faire spécifiques pour y parvenir. Alors que l'influence de ces images ou la violence qui les caractériserait sont souvent au centre des débats, ce livre, en s'appuyant sur une enquête de terrain au sein la production pornographique française, pose d'autres questions : comment les pornographes parviennent-ils à circonscrire un espace pour leur activité ? Quelles formes prennent les relations de travail dans un contexte de professionnalisation de la sexualité ? Comment s'opèrent les partages entre sexualité féminine et masculine, homosexualité et hétérosexualité, et pourquoi sont-ils ici un enjeu majeur ?

Mettant en marché les fantasmes, mobilisant les désirs des actrices et des acteurs, reposant sur des formes spécifiques d'exploitation, le monde de la pornographie permet de saisir certaines évolutions contemporaines du capitalisme, et leurs articulations avec les rapports de genre et de sexualité. Il offre également l'occasion de faire de l'hétérosexualité un objet d'enquête à part entière. Alors que réalisateurs et producteurs se donnent pour tâche de saisir une multiplicité de fantasmes, ils définissent leur métier comme masculin, mais aussi comme hétérosexuel. L'enquête met en évidence une circonscription paranoïaque de l'homosexualité masculine et les contradictions au principe de l'hétérosexualité, dans lesquelles les pornographes sont pris.

 

Table des matières

Introduction : "Mettre en images les fantasmes des gens"

  • La pornographie comme travail  

  • Des hétérosexuels professionnels  

  • Enquêter sur la pornographie  

 

I / Un capitalisme fantasmatique

1. La ghettoïsation des perversions

  • La construction d'une catégorie d'État

  • Le cinéma contre la pornographie - Le travail de catégorisation de la Commission - Les usages illégitimes des images pornographiques

  • Invisibiliser

  • La fin des interdictions totales - Contrôle et érotisation de l'espace public

  • L'opacification politique de la pornographie

  • L'enregistrement d'une forme pornographique stabilisée - La constitution de l'insignifiance pornographique - La fin de l'enregistrement

  • Conclusion

2. Le travail des fantasmes

  • L'incertitude sur le professionnalisme

  • Un petit monde dominé par une élite - Circuits marchands et circuits intimes - Valorisation de l'amateurisme – "N'importe qui peut prendre sa caméra..."

  • Le marché des fantasmes

  • La capture des désirs masculins - Script pornographique et érotisation des rapports sociaux - Des profits incertains

  • Profits sexuels

  • Scènes sexuelles et socialisation professionnelle - La maîtrise du corps sexuel

  • Conclusion

3. La mobilisation de l'intimité

  • Le contrat pornographique

  • De cascadeurs à artistes-interprètes - Pratiques contractuelles informelles et déresponsabilisation des pornographes

  • La performance de l'hétérosexualité

  • "Faire l'amour pour un objectif" - Mettre en scène la mise en scène - Travail pornographique et "plans privés"

  • Une intimité professionnelle

  • La famille du porno - La capture de la personne dans le rôle pornographique

  • Conclusion

 

II / Les contradictions de l'hétérosexualité

4. Puissance et impuissance des actrices

  • Dire le travail des acteurs et des actrices

  • "Je n'ai plus besoin du porno pour baiser". Plaisirs masculins et usure au travail des acteurs – "Comédiennes ou perverses ?" - Indépendance sexuelle et professionnelle - L'injonction à assumer

  • Des plaisirs précaires

  • "Essayer de prendre du plaisir" - Les limites du contrat érotique

  • Devenir réalisatrice

  • Une présence mineure - L'acquisition féminine d'une expertise sexuelle - Aspirations professionnelles et contradiction sexuelle

  • Reconversion, image publique et contrôle de soi

  • Une reconversion féminine exceptionnelle - La fatigue d'être actrice - La gestion de l'expérience pornographique

  • Conclusion

5. L'accumulation des débutantes

  • Salaires pornographiques et valeurs de la sexualité

  • "Savoir ce que tu vaux" - Le corps et le nom - Le salaire des acteurs, entre performance et rétribution sexuelles - Le sexe de la gratuité

  • La production des débutantes

  • "Le nerf de la guerre" - Renouveler le matériel - La débutante et les pros

  • Avoir et faire jouir

  • L'échange des actrices - La capture des fantasmes féminins

  • Conclusion

6. Réitérer l'hétérosexualité

  • Lesbianisme obligatoire, homosexualité masculine interdite ?

  • Les significations d'une homosexualité féminine de travail – "Pas bi pour un sou"

  • Hommes entre eux. Carte officielle et pratiques de l'hétérosexualité masculine

  • Qu'est-ce qu'un fantasme hétérosexuel ? - Les coulisses de l'hétérosexualité masculine

  • L'érection de l'hétérosexualité masculine en compétence

  • Naturalisation et habilitation - Le "beau marché" de l'homosexualité masculine

  • Conclusion

 

Conclusion : Les incertitudes du désir

  • Travail sexuel, professionnalisation de la sexualité et sexualisation du travail

  • Donner corps à l'hétérosexualité

  • Les images du désir féminin

 

  • Annexe méthodologique

  • Remerciements

 


ISBN : 9782707175441

Le travail pornographique

Enquête sur la production de fantasmes

EHESS
CNRS
Paris 13
INSERM

flux rss  EHESS

Cinémas d’insurrection

Colloque - Mercredi 22 février 2017 - 18:00Ce colloque est l’aboutissement d’un premier travail de recherche et de rencontre conduit avec des cinéastes et militants filmant de manière atypique les situations de conflits et post-conflits depuis plusieurs années ou décennies. L’objectif de ce colloque est donc de confronter les pratiques et les engagements d’artistes et de chercheurs enquêtant sur diverses situations de mobilisations ou de résistances armées, et sur la mémoire et l’amnésie constitutive de l’expérience historique des situations de post-conflits. Ces pratiques filmiques peuvent aussi inspirer les sciences sociales par leurs positions et leurs observations au plus proche des expériences de leurs interlocuteurs. En plaçant les travaux de ces cinéastes au centre des interventions, ce colloque entend aussi réinterroger les modes de savoir et les constructions de sens produits par l’image.Avec la participation des cinéastes Édouard Beau, Stéphane Breton, John Gianvito, Clarisse Hahn, Florent Marcie et du Collectif de vidéastes ukrainiens BABYLON’ 13.

Lire la suite

Little go girls d'Éliane De Latour

Projection-débat - Mardi 17 janvier 2017 - 18:00La projection sera suivie d'un débat en présence de la réalisatrice Éliane de Latour, cinéaste et anthropologue, directrice de recherches à l’Iris, avec Thomas Sotinel, critique cinéma au journal Le Monde et Eric Fassin, sociologue, professeur à Paris VIII. A Abidjan, les go de nuit empruntent un chemin chaotique entre délinquance et rapports tarifés dans les ghettos d'Abidjan, pour fuir les violences familiales. Très jeunes, analphabètes, largement musulmanes, elles sont prêtes à affronter le déshonneur et la mort pour un peu d'autonomie dont elles ont été privées dès le plus jeune âge. Entre le réveil et le tapin, le temps façonné par l’attente, les rêves, l’incertitude, laisse emerger une intimité presque silencieuse. Quelques unes tentent de renverser soudain leur mode d'existence pour tenter de gagner un peu de dignité à travers un nouveau projet de vie, la Casa des go. Les tensions sont telles qu’elles finissent par embaucher deux petites bonnes qu’elles rémunèrent 0,50€ par jour. Alors que les go commencent à sortir la tête du darkness, elles passent le relais de la servitude à des fillettes privées d’école comme elles au même âge. Sans doute suivront-elles le même chemin ? Le cercle se referme. Qui en sortira vraiment ?Voir la bande annonce du filmSéance organisée dans le cadre du Cycle "L'EHESS fait son ciné" proposé par la Direction de l’image et de l’audiovisuel 

Lire la suite

Origines et conditions d’apparition de la vie

Colloque - Mardi 11 octobre 2016 - 09:00La question des conditions d’apparition de la vie ou de la présence de la vie dans l’univers, longtemps considérée comme appartenant au domaine spéculatif, est en train de devenir un champ de recherche actif.Ce questionnement implique les sciences « dures » telle que l’astronomie et l’astrophysique – avec la découverte de planètes extrasolaires et l’exploration du Système Solaire par l’entremise de sondes spatiales, jusqu’à la chimie, la biologie et l’écologie – avec les derniers développements dans le monde prébiotique, l’émergence de la matière vivante et des systèmes écologiques et les étapes fondamentales de l’évolution. Ces questions impliquent tout autant les sciences humaines, comme l’histoire des sciences -avec l’histoire du questionnement des origines de la vie ou l’évolution des relations entre instrumentation scientifique et définition de la vie ; jusqu’à l’anthropologie – avec les variations culturelles de la perception et de la conception de la vie. Elles incitent, par ailleurs, à déporter le regard de la seule reconstitution des premières étapes de la vie pour considérer comme objectif la construction d’êtres « vivants » artificiels. Recréer la vie devrait en effet permettre de clarifier des questions telles que la façon dont la vie peut démarrer en tant que processus global, la probabilité de sa présence, la diversité qu’elle pourrait présenter dans d’autres mondes et, en dernier lieu, « ce qu’est » la vie.Plusieurs actions d’envergure focalisées sur ces questions ont ainsi récemment émergé dans les grandes universités internationales ou dans des fondations privées (Origins of life initiative à Harvard, Origins of Life Initiative à Munich, Earth-life Institute au Tokyo Institute of Technology, l’initiative de la Simons Foundation). Riche de l’activité de ses équipes en ce domaine ainsi que de la cartographie des savoirs susceptibles de l’étoffer, Paris Sciences et Lettres Research University a aussi souhaité aborder ces questions grâce à la mise en place récente d’un IRIS intitulé Origines et Conditions d’Apparition de la Vie.Le colloque de lancement sera l’occasion de confronter les perspectives adoptées par les grands centres mondiaux de recherche et de formation ainsi que d’en apprécier les motivations. Il montrera aussi que Paris, et de façon spécifique PSL Research University, dispose de tous les atouts pour aborder ce challenge scientifique. Inscription gratuite mais obligatoire par email à : appels-ocav@listes.univ-psl.fr

Lire la suite

Plus d'actualités

EHESS
54 bd Raspail 75006 Paris
Tél : 33 (0)1 49 54 25 05 - Fax : 33 0(1) 49 54 24 28
iris@ehess.fr
Accès

UNIVERSITE PARIS 13
UFR SMBH 74 rue Marcel Cachin, 93017 Bobigny cedex
Tél : 33 (0)1 48 38 77 75 - Fax : 33 (0)1 48 38 88 62
iris@univ-paris13.fr
Accès

 


 

Liens rapides

Archives ouvertes de l'Iris

Carnets de recherche

Twitter Iris