Membres | Doctorant.e.s

Maheba TONDA

tonda maheba
Doctorant
Discipline(s) : Sociologie
Institution(s) de rattachement : EHESS

Coordonnées professionnelles

easydogx[at]yahoo.fr

L'Etat vampire et le sang des autres. Sociologie de la transfusion sanguine au Gabon

Thèse préparée sous la direction de Joëlle Vailly, EHESS

Le don de sang reste une activité peu pratiquée par les populations Gabonaises, comme l’indiquent le taux très bas des donneurs bénévoles ou les fréquentes pénuries de poches de sang au Centre National de Transfusion Sanguine (C.N.T.S.). Cette thèse cherche à expliquer d’une part, le désintérêt pour la pratique – ou le refus – du don de sang, et d’autre part, à comprendre le « geste » de ceux qui donnent leur sang. En effet, dans un contexte social marqué par la violence faite aux corps, mutilés, littéralement vidés de leur sang, dans la pratique dite des « crimes rituels », et où les représentations de la santé et de la médecine publiques, donc étatiques, sont liés à cette violence proprement politique, il est intéressant de comprendre la participation « bénévole » d’une frange de la population, lorsque la majorité se détourne.

En considérant le don de sang, non pas sous l’angle de la volonté individuelle à donner du sang, mais comme le résultat d’une politique de collecte, c’est l’Etat, garant de la santé publique, qui est questionné. A travers les représentations agonistiques qu’en ont les populations, mais aussi plus concrètement, dans la façon dont ce dernier conduit les politiques de transfusion sanguine, il s’agira de mettre en exergue ce que les sujets postcoloniaux vivent comme un vampirisme d’Etat. Autrement dit, de voir comment les biopolitiques du sang, deviennent de façon réelle ou imaginée, des nécropolitiques.

  • Mots-clés : Don, économie occulte, Etat, fétichisme de la marchandise, politique de santé publique, postcolonie, vampirisme, violence de l’abstraction/violence de l’imaginaire

Prix

Valorisation de la recherche

Travaux universitaires

  • « Le sida, paradigme de la transfusion sanguine. Analyse sociologique du recours au don de sang pour se faire dépister au Gabon », Communication effectuée lors du colloque international ‘‘Sciences sociales et VIH/Sida en Afrique subsaharienne’’ à Abidjan du 12 au 14 décembre 2016.
  • « Rareté et variation des prix de cession des produits sanguins labiles au Gabon. Socio-histoire d’un dysfonctionnement », Communication retenue pour l’atelier ‘‘Entre abondance et rareté : questionner le rapport ambigu de l’Afrique au médicament’’, dans le cadre des 4eme Rencontres des Études Africaines en France, les 5, 6 et 7juillet 2016.
  • Organisateur de la table ronde « Étudier les Afriques, avec ou sans les paradigmes postcoloniaux ? », ayant regroupé Jean-Loup Amselle (EHESS), Rémy Bazenguissa-Ganga (IMAf, EHESS), Elise Pape (IRIS, EHESS) et Sami Tchak (Écrivain), lors de la 3ème rencontre des Jeunes Chercheurs en Études Africaines, organisée à Paris les 14, 15 et 16 janvier 2016.
  • Membre du comité d’organisation de la 3ème rencontre des Jeunes Chercheurs en Études Africaines, organisée à Paris les 14, 15 et 16 janvier 2016.
  • « Don de sang et ‘‘crimes rituels’’ au Gabon : La ‘‘preuve’’ par le cinéma », communication effectuée lors de la session parallèle « Santé, arts et cultures populaires – Jouer de la maladie dans une Afrique en mutation » en marge de la 14ème Assemblée Générale du Conseil pour le Développement de la Recherche en Sciences sociales en Afrique (CODESRIA), organisée du 08 au 12 juin 2015 à Dakar.
  • « Don de sang ou prélèvement sanguin ? Fétichisme des valeurs d’usage du sang et stratégies de survie à Libreville », présentation effectuée lors du workshop organisé par le Réseau des Jeunes Chercheurs en Sciences Sociales d’Afrique Centrale (REJAC) du 25 au 29 mai 2015 à l’Université Catholique d’Afrique Centrale de Yaoundé.
  • Discutant de la communication d’Eduardo Carrasco-Rahal intitulée « Le corps, propriété privée, propriété sociale ou propriété de Dieu », lors de l’Atelier des doctorants de l’Institut des Mondes Africains, à l’École des Hautes Études, le 20 février 2015.

Chapitres d’ouvrages

  • « La violence par le sang. Vampirisme et zombification par le don de sang à Libreville », in A. Aterianus-Owanga, M. Mebiame-Zomo et J. Tonda (Sous la dir.), La violence de la vie quotidienne à Libreville, Louvain, Academia/L’Harmattan , 2016.
  • « ‘‘Don de sang’’ ou ‘’prélèvement’’ sanguin ? Fétichisme des valeurs d’usage du sang et stratégies de survie à Libreville », in La ville en Afrique noire aujourd’hui, Actes de la première rencontre sous régionale du REJAC, Paris, Edilivre, 2016.
EHESS
CNRS
Paris 13
INSERM

IRIS - EHESS
54 bd Raspail 75006 Paris
Contacts
Accès

IRIS - UNIV. PARIS 13
UFR SMBH 74 rue Marcel Cachin, 93017 Bobigny cedex
Contacts
Accès

 


 

Liens rapides

La Lettre de l'Iris

Archives ouvertes de l'Iris

Carnets de recherche

Twitter Iris