Membres | Membres statutaires

Régis SCHLAGDENHAUFFEN

Schlag2016
Maître de conférences EHESS
Discipline(s) : Sociologie
Institution(s) de rattachement : EHESS

Coordonnées professionnelles

regis.schlagdenhauffen[at]ehess.fr

Domaines de recherche

Socio-histoire des catégories sexuelles

Régis Schlagdenhauffen a suivi une formation de sociologie, d’ethnologie européenne et d’histoire à l’Université de Strasbourg et à l’Université Humboldt de Berlin. Avant de rejoindre l’EHESS, il a enseigné la sociologie à l’Université de Lorraine, de Strasbourg, de Paris Dauphine et à Sciences Po.

Depuis 2004, Régis Schlagdenhauffen travaille sur les lieux de mémoire en souvenir des victimes du nazisme et de l’Holocauste. Après un séjour de recherche au CRFJ, il a réalisé une thèse de doctorat en cotutelle au Centre Marc Bloch (soutenue en 2009 sous la direction d’Anne-Sophie Lamine et de Wolfgang Kaschuba). Son travail proposait une analyse socio-historique des formes de la commémoration des victimes homosexuelles du nazisme en Europe de l’Ouest. Suite à cela, il a prolongé ses recherches sur l’intrication entre mémoire individuelle et collective à travers l’étude de documents personnels (dont le journal intime du juriste et sexologue Eugène Wilhelm alias Numa Praetorius).

Les recherches qu’il mène actuellement portent sur la manière dont des institutions, des groupes sociaux et des individus catégorisent des pratiques, des actes et des identités sexuelles. Afin de saisir la judiciarisation du monde social, il cherche à saisir comment des collectifs d’acteurs se sont emparés des catégories sexuelles dont font usage la justice et la médecine, comment ils les ont transformées voire rejetées. L’attention grandissante à la notion d’égalité et les discussions qui s’ensuivent, relatives à la répression, l’acceptation, la reconnaissance d’identités sexuelles ancrent par conséquent les recherches de Régis Schlagdenhauffen au cœur d’une sociologie politique historicisée attentive au rôle joué par des acteurs institutionnels et internationaux.

  • Mots-clés : Sexualité, Socio-histoire, études LGBT, Droit, Catégorisation, Parcours de vie, Commémoration, Nazisme, Camps de concentration, Holocauste.

Enseignement

À l’EHESS en 2015-16

Responsabilités actuelles

Direction d'étudiant.e.s

2015-16 

  • Betty Carle (M2) : Le corps des femmes en prison
  • Kevin Gallet (M1) : L’exclusion des « homosexuels » du don du sang 
  • Marine Gilis (M2) : Les archives lesbiennes de Paris (1970-2015)
  • Tim Madesclaire (M2) : Le programme de prévention des IST « Prends moi »
  • Marcelio Aurélio Peres da Silva (M2) : Le Schwules Museum de Berlin

2014-15

  • Romain Zlatanovic (M2) : Le travail du couple chez les homosexuels âgés 
  • Aude Bernhard (M2) : Germaine Tillion, itinéraires en clair-obscur

Responsabilités pédagogiques

  • Membre du Collège doctoral franco-allemand (CDFA) EHESS - HU Berlin - TU Dresden
  • Membre du Conseil pédagogique du Master de sociologie de l’EHESS

Animation scientifique

  • Membre du Comité de lecture de la revue Clio, Genre, Femmes, Histoire 
  • Membre du Comité de lecture de la revue Genre, Sexualité et Société
  • Animation du Carnet de recherche Hypothèses « Genre et Europe »

Expertise

  • Conseil de l’Europe ; Fondation Auschwitz ; Association Mnémosyne ; Presses universitaires de Bordeaux, Institut du Genre (CNRS) ; Ministère Délégué aux Personnes Âgées, EHESS.

Principales publications

Monographies

  • Victims of Nazism. A Mosaic of Fates, Strasbourg, Council of Europe, 2015.
  • Les victimes du nazisme. Destins croisés, Strasbourg, Conseil de l’Europe, 2013.
  • Triangle rose: La persécution nazie des homosexuels et sa mémoire, Paris, Autrement (coll. Mutations/Sexes en tous genres), 2011.
  • La Bibliothèque Vide et le Mémorial de l’Holocauste de Berlin : Lieux de mémoire pour construire l’Histoire, Paris, L’Harmattan (coll. « Allemagne d’hier et d’aujourd’hui »), 2005.

Ouvrage collectif

  • Die Erinnerung an die nationalsozialistischen Konzentrationslager: Akteure, Inhalte, Strategien, Berlin, Metropol, 2011.

Articles

  • « Parler de sexualité en entretien ou comment rendre publics des propos privés ? », Hermès, n°69, 2014, p. 34-38.
  • « La place du genre dans les revendications mémorielles gays et lesbiennes », Sociologies Pratiques, n°29, 2014, p. 51-61.
  • « Une écriture du désir bisexuel est-elle possible », Langage & Société, n°149, 2014.
  • « Désirs condamnés: juger les homosexuels en Alsace annexée », Clio. Femmes, Genre, Histoire, n°39, 2014, p. 83-104. = Outlawed desires : punishing homosexuals in annexed Alsace (1940-45).
  • « Une archive inédite, le Journal intime d’Eugène Wilhelm » (avec K. Dubout), Le Magasin du XIXe Siècle, n°4, 2014.
  • « Rapports à la conjugalité et à la sexualité chez les personnes âgées en Allemagne", Genre, sexualité et société ,  n°6, 2011 [En ligne].
  • « Bericht über die Forschung über Eugen Wilhelm alias Numa Praetorius », Mitteilungen der Magnus-Hirschfeld-Gesellschaft, n°48, 2011, p. 19-20.
  • « Le Dodenherdenking à l’Homomonument d’Amsterdam : commémoration des victimes du  nazisme et usages politiques de la mémoire », Témoigner. Entre Histoire et Mémoire, n°110, 2011, p. 114-26.
  • « Les lesbiennes sont-elles des victimes du nazisme ? Analyse d’une controverse mémorielle », Revue d’Allemagne et des pays de langue allemande, n°42 (4), 2010, p. 553-68.
  • « De l’oubli à la commémoration des victimes homosexuelles de la Déportation en France », Revue des sciences sociales, n°44, 2010, p. 16-23.
  • « Das Gedenken an die homosexuellen NS-Opfer in Israel und ihre Darstellung im neuen Holocaust-Museum von Yad Vashem », Invertito, n°10, 2008, p. 150-64.
  •  « Promotion de la prostitution et lutte contre l’homosexualité dans les camps de concentration nazis », Trajectoires, n°1, 2007, p. 60-73. 
  • « The New Holocaust History Museum of Yad Vashem and the Commemoration of Homosexuals as Victims of Nazism », Bulletin du CRFJ, n°16, 2005, p. 244-61.

Chapitres d’ouvrages

  • « Retour sur une controverse franco-allemand. L’Affaire Paris-Berlin (1904-14) », in Liliane Hilaire-Peréz (dir.), Les savoirs mondes. Mobilités et circulation des savoirs, Rennes, PUR, 2015.
  • « Ce que nous disent les archives sur la répression nazie des homosexuels en Alsace annexée », in Les LGBT font bouger la société : Cultures et politiques de l’émancipation, Des ailes sur un tracteur, 2015,
  • « L’écriture de l’entrée dans la sexualité dans le journal d’Eugène Wilhelm », in B. Banoun, et al. (dir.), Fictions du masculin, Paris, Garnier, 2014, p. 67-82.
  • « Numa Praetorius et Georges Eekhoud », in M. Lucien (dir.), Georges Eekhoud : Un illustre uraniste, Montpellier, GayKitschCamp, 2012, p 77-81.
  • « Totgeschlagen, totsgeschwiegen : die strategische Verwendung des Vergessens am Beispiel der homosexuellen NS-Opfer ». In Die soziokulturelle (De)Konstruktion des Vergessens, Aisthesis, Bielefeld, 2011, p. 155-64.
  • « Einleitung » (avec A. Ehersmann, P. Neumann et A. Prenninger). In Die Erinnerung an die nationalsozialistischen Konzentrationslager, Berlin, Metropol, 2011, p. 7-22.
  • « Die Gedenkstätten Neuengamme und Bergen-Belsen » (avec A. Ehersmann, P. Neumann et A. Prenninger). In Die Erinnerung an die nationalsozialistischen Konzentrationslager, Berlin, Metropol, 2011, p. 238-50.
  • « Innerer Feind oder existentieller Außenseiter: Die Figur des Juden, des „Zigeuners“ und des Homosexuellen » In R. Johler et al., Zwischen Krieg und Frieden; Die Konstruktion des Feindes, TVV-Verlag, Tübingen, 2009, p. 297-308
  • « Juif, tsigane et homosexuel en tant que figures du marginal existentiel ». In La construction de l’ennemi, R. Johler, F. Raphaël et P. Schmoll, Strasbourg, Néothèque, 2009, p. 129-40.
  • « Topographie des Gedächtnisses: Nationale Denkmäler zur Erinnerung an Opfergruppen des Nationalsozialismus in Paris und Berlin », in: Doerry, Janine et al. (éd.), Nationalsozialistische Lager im Westen Europas: Deutschland, Frankreich und die Niederlande, Paderborn, Schöningh, 2008, p. 209-24.
  • « L’Exodus allemand : la reconstruction d’une identité juive en Allemagne après la Shoah ». In Des Usages de la mémoire de la Shoah dans le monde juif, D. Michman et F. Ouzan (dir.), Paris, CNRS Editions, 2008, p. 119-42.

Notices de dictionnaire et d’encyclopédie

  • « Triangle rose ». Dictionnaire des sexualités, Janine Mossuz-Lavau (dir.), Paris, Robert-Laffont, 2014.
  • « Homosexuels ». Dictionnaire de la Shoah, G. Bensoussan et al. (dir.), Paris, Larousse, 2009, p. 276-77.

Rapports et mémoires

  • Les cadres organisateurs à distance. Enquête quantitative et clinique. Les études de l’emploi cadre de l’APEC, n°2015-79 (dir. Marie-Anne Dujarier), 2015.
  • Les pratiques culturelles des étudiant.e.s : 1N6M, la Nuit des musées de Nancy, 2L2S, Nancy, 2015.
  • La sursuicidalité des hommes de 2004 à 2008 : Recueil de données qualitatives auprès du parquet de Strasbourg,Ligue française pour la santé mentale, 2010.
  • La commémoration des victimes homosexuelles du nazisme : Berlin, Paris, Amsterdam. Thèse de doctorat (en cotutelle), sous la direction d’Anne-Sophie Lamine, Univ. de Strasbourg et de Wolfgang Kaschuba, Univ. Humboldt de Berlin, 2009.
  • De Paris à Berlin : Conflits mémoriels et mise en scène de la mémoire. Mémoire de DEA. Direction Freddy Raphaël, Univ. de Strasbourg, 2004.
  • La Bibliothèque Vide et le mémorial du martyre juif : Lieux de mémoire et d’actualisation de l’identité nationale. Mémoire de maîtrise. Direction Freddy Raphaël, Univ. de Strasbourg, 2003.
  • Urbanstrasse 119 : Ethnographie d’une communauté d’habitation berlinoise. Mémoire de Licence. Direction Nicoletta Diasio, Univ. de Strasbourg, 2001.

Autres publications

  • « Survivre à Auschwitz ? », La Quinzaine littéraire, n°1089, 2013, p. 26.
  • « L’union homosexuelle, 150 ans d’histoire », Le Monde, 1er Fév. 2013, p. 20.
  • « Eugène Wilhelm. Découverte d’un journal intime », La Faute à Rousseau, n°56, p. 54-55.
  • « Avocats et écrivains du barreau de Strasbourg : Eugène Wilhelm », La Case : Revue des avocats du barreau de Strasbourg, n°12-11, 2011, p 11-13.

 

- Mise à jour 18 janvier 2016 -

EHESS
CNRS
Paris 13
INSERM

flux rss  EHESS

Big data & SHS

Journée(s) d'étude - Vendredi 16 juin 2017 - 09:00 "Big data & SHS - Regards et intérêts croisés pour la santé publique", journée d’étude organisée par Thomas Lefèvre & Sandrine de Montgolfier UMR8156 - U997.11 chercheurs français et étrangers en santé publique, venus des sciences sociales, de la médecine, de l'informatique, de l'épidémiologie partageront et croiseront leur regard, leurs expériences et leur intérêt pour la santé publique, au double prisme des Big Data et des sciences humaines et sociales.MatinéeSébastien Dalgalarrondo, CNRS Iris & INSEP, sociologie de la santé"Quantified self" et sportXavier Briffault, CNRS CERMES3, sciences sociales et épistémologie de la santéConséquences pratiques et épistémologiques du développement des objets connectés et big data en santé mentaleLuc Rocher, Université catholique de Louvain, Institute of Information and Communication TechnologiesComputational Privacy: on how human behavior bounds privacy and the privacy-conscientious use of big dataJoëlle Vailly, INSERM Iris, sociologie & anthropologieNouvel usage policier des données génétiques, une perspective anthropologiqueBenjamin Derbez, Mines ParisTech, Centre de Sociologie de l’InnovationLes bases de données de variants génétiques : un enjeu d’économie de la connaissance entre recherche et cliniqueAprès-midiCyrille Delpierre, INSERM & Université Toulouse III, épidémiologisteQuel apport du big data pour l'exploration des inégalités sociales de santé ?Louise Potvin, École de santé publique Université de Montréal, Chaire de recherche du Canada sur les approches communautaires et inégalités de santéD’où vient la complexité des interventions en santé des populations et comment la modéliser ?Nelly Robin, Université de Poitiers CNRS MIGRINTER, géographie avec Lakhdar Saïs Université d'Artois, Centre de Recherche en Informatique de LensParcours Migratoires et Données Multi-Sources. Des bases de données à la fouille de données en passant par l’intelligence artificielle, une méthodologie inédite pour réinterroger les espaces et les temporalités de la Traite des enfants et des femmesAlexandre Delanoë, CNRS Institut des Systèmes Complexes, sociologie, Chef de projet de la plateforme de fouille textuelle GargantextGargantext : comment faire un état de l'art en quelques minutesSandrine de Montgolfier, UPEC & INSERM Iris, épistémologie et histoire des sciences du vivantEnjeux éthiques soulevés par l’accès aux données de séquençage en oncogénétique du point de vue des professionnelsThomas Lefèvre, UP13 Iris & Hôpital Jean Verdier, médecineRetour d’expérience du groupe de réflexion ministériel « big data en santé » ; recommandations et analyses  (...)

Lire la suite

Cinémas d’insurrection

Colloque - Mercredi 22 février 2017 - 18:00Ce colloque est l’aboutissement d’un premier travail de recherche et de rencontre conduit avec des cinéastes et militants filmant de manière atypique les situations de conflits et post-conflits depuis plusieurs années ou décennies. L’objectif de ce colloque est donc de confronter les pratiques et les engagements d’artistes et de chercheurs enquêtant sur diverses situations de mobilisations ou de résistances armées, et sur la mémoire et l’amnésie constitutive de l’expérience historique des situations de post-conflits. Ces pratiques filmiques peuvent aussi inspirer les sciences sociales par leurs positions et leurs observations au plus proche des expériences de leurs interlocuteurs. En plaçant les travaux de ces cinéastes au centre des interventions, ce colloque entend aussi réinterroger les modes de savoir et les constructions de sens produits par l’image.Avec la participation des cinéastes Édouard Beau, Stéphane Breton, John Gianvito, Clarisse Hahn, Florent Marcie et du Collectif de vidéastes ukrainiens BABYLON’ 13.(...)

Lire la suite

Little go girls d'Éliane De Latour

Projection-débat - Mardi 17 janvier 2017 - 18:00La projection sera suivie d'un débat en présence de la réalisatrice Éliane de Latour, cinéaste et anthropologue, directrice de recherches à l’Iris, avec Thomas Sotinel, critique cinéma au journal Le Monde et Eric Fassin, sociologue, professeur à Paris VIII. A Abidjan, les go de nuit empruntent un chemin chaotique entre délinquance et rapports tarifés dans les ghettos d'Abidjan, pour fuir les violences familiales. Très jeunes, analphabètes, largement musulmanes, elles sont prêtes à affronter le déshonneur et la mort pour un peu d'autonomie dont elles ont été privées dès le plus jeune âge. Entre le réveil et le tapin, le temps façonné par l’attente, les rêves, l’incertitude, laisse emerger une intimité presque silencieuse. Quelques unes tentent de renverser soudain leur mode d'existence pour tenter de gagner un peu de dignité à travers un nouveau projet de vie, la Casa des go. Les tensions sont telles qu’elles finissent par embaucher deux petites bonnes qu’elles rémunèrent 0,50€ par jour. Alors que les go commencent à sortir la tête du darkness, elles passent le relais de la servitude à des fillettes privées d’école comme elles au même âge. Sans doute suivront-elles le même chemin ? Le cercle se referme. Qui en sortira vraiment ?Voir la bande annonce du filmSéance organisée dans le cadre du Cycle "L'EHESS fait son ciné" proposé par la Direction de l’image et de l’audiovisuel (...)

Lire la suite

Plus d'actualités

EHESS
54 bd Raspail 75006 Paris
Tél : 33 (0)1 49 54 25 05 - Fax : 33 0(1) 49 54 24 28
iris@ehess.fr
Accès

UNIVERSITE PARIS 13
UFR SMBH 74 rue Marcel Cachin, 93017 Bobigny cedex
Tél : 33 (0)1 48 38 77 75 - Fax : 33 (0)1 48 38 88 62
iris@univ-paris13.fr
Accès

 


 

Liens rapides

Archives ouvertes de l'Iris

Carnets de recherche

Twitter Iris