Membres | Membres temporaires

Adrien PRIMERANO

Adrien Primerano
Post-doctorant
Sociologue
Institution(s) de rattachement : Inserm

Coordonnées professionnelles

IRIS - Campus Condorcet

Bâtiment Recherche Sud

5 cours des Humanités 93322 Aubervilliers cedex

Adrien.Primerano[at]gmail.com

Post-doctorant (IRIS/INSERM). Projet PASsages (Personnes Autistes, Socialisation et apprentissages), coordonné par Arthur Vuattoux (2021-2023)

Étude des espaces d’apprentissage ou d’acquisition des habiletés sociales pour les adolescent·e·s et jeunes adultes autistes. ’objectif>

L’objectif principal de cette recherche consiste à saisir la manière dont les groupes d’entraînement aux habiletés sociales, centraux dans la prise en charge de certaines formes de l’autisme, composent avec les dimensions normatives de la vie sociale à laquelle ils sont censés préparer leurs participants. Il s’agit de comprendre comment les propriétés sociales déterminent la participation des personnes concernées, et comment ces personnes reçoivent les normes et représentations véhiculées lors des séances.

 

Thèse : La fabrique des in/capables. Ethnographie de l’accompagnement en institution spécialisée pour adolescent-es désigné-es autistes

Thèse de sociologie préparée sous la direction de Marc Bessin (EHESS), soutenue le 2 juin 2020

Les Instituts Médico-Éducatifs (IME) constituent l’une des principales modalités d’accueil des enfants et adolescent-es dit-es handicapé-es en France, malgré des mesures étatiques en faveur de l’école inclusive. En documentant l’accompagnement mis en place par les différent-es professionnel-les, et en particulier les éducateur-trices spécialisé-es, cette thèse propose de questionner la tension entre le maintien d’un espace d’entre-soi handicapé et la recherche de normalité. Ce travail explore la manière dont se fabriquent les figures de l’individu capable et incapable, selon des modalités qui relèvent d’un idéal capacitiste, soit une structure qui hiérarchise, normalise et exclut certaines formes et fonctionnalités corporelles (Masson, 2013). Ainsi, la promotion de la « capacité » par les professionnel-les produit un tri au sein des individus accompagnés entre capables et incapables, par le biais d’un processus de normalisation s’appuyant sur l’adolescence ou l’identité sexuée jugées normales, ainsi que l’image valorisée d’un individu autonome et possédant un travail productif.

               Cette thèse repose sur trois monographies d’IME, pour lesquelles ont été réalisées des observations régulières, des entretiens avec des professionnel-es, et l’analyse des documents institutionnels. Elle montre que les IME sont des institutions qui tendent à monopoliser la totalité de la prise en charge des personnes qu’elles accueillent, et à se présenter comme la seule instance légitime pour le faire. Le handicap est érigé comme une normalité institutionnelle au sein de l’IME, comme une structure dans laquelle des activités éducatives sont possibles, afin de faire acquérir des capacités aux personnes présentes. Dès lors, l’« handicapé-e normal-e » est celui ou celle qui est susceptible de s’engager dans un processus de normalisation, impliquant à la fois des comportements particuliers individualisés et de nombreuses injonctions à performer son genre ainsi que sa classe d’âge (l’adolescence). Les professionnel-les effectuent un tri entre les personnes jugées capables et incapables : tout d’abord, un accompagnement différencié est mis en place, à partir d’une suppléance de l’individu (registre du « faire pour ») ou alors d’une aide pour réaliser soi-même une tâche (registre du « faire avec »). De plus, les plus capables sont inscrit-es dans des collectifs, visant à construire une identité commune, alors que les incapables voient leur accompagnement davantage individualisé. Enfin, les capables sont préparé-es au travail productif et à l’autonomie hors des IME, par un travail de normalisation qui vise à invisibiliser les comportements jugés hors-normes. Dans le même temps, les incapables se voient également invisibilisés socialement, mais par le biais d’une institutionnalisation adulte, à laquelle ils et elles sont préparé-es à travers un travail sur l’autonomie au sein des institutions, en apprenant à faire et s’occuper seul-e.

  • Mots clés : Handicap, Genre, Adolescence, Autisme

Composition du jury

  • Marc Bessin (Directeur de thèse), CNRS ; Romuald Bodin, Université de Nantes (rapporteur) ; Martine Court, Université de Clermont Ferrand (rapportrice) ; Aurélie Damamme, Université Vincennes Saint-Denis ; Jean-Pierre Tabin, Haute École Sociale de Lausanne ; Isabelle Ville, EHESS ; Florence Weber, ENS Paris (présidente)

Financement

  • 2015-2018 : Contrat doctoral de l’EHESS, mention Santé Population et Politique Sociale

Publications

  • PRIMERANO Adrien, « Des outils pour prendre en charge l’autisme. L’usage des pictogrammes et des signes face à la question de l’autonomie. », Les espaces formatifs et transformatifs, Champ Social, 2021 (à paraître).
  • PRIMERANO Adrien, « Accompagner les pratiques masturbatoires des adolescent.e.s dans des institutions pour personnes dites autistes : gestion du collectif, crainte de l’intime », Genre, Sexualité et Société, n°19, 2018.
  • PRIMERANO Adrien, « Autisme : le genre comme outil de traduction des codes sociaux ? », Les frontières dans tous leurs états, Presse Universitaire de Nancy, 2019, 272 p., ISBN-10 2814305263.

Principales communications

  • 2021, « Le handicap comme rapport social », avec Suzy Bossard. AFS, RT 24 (Genre, classe, race. Rapports sociaux et construction de l’altérité). Université de Lille, Juillet 2021
  • 2020, « « Enfermer en salle détente ».  Les ambiguïtés de l'accompagnement de personnes désignées autistes en institution. », Colloque « Gouverner les corps et les conduites » coorganisé par le Réseau des Jeunes chercheurs Santé Société VIH/Sida et le groupe de recherche Traitements et contraintes, ENS Lyon, 15 octobre 2020
  • 2019, « Normaliser ? Le modèle capacitiste comme outil de tri entre « capables » et « incapables » », Doctoriales de l’IRIS, MSH Paris-Nord, 11 janvier 2019
  • 2018, « Ethnographier les personnes dites autistes et leur rapport aux classes sexuelles », 2e colloque de recherche féministe sur le travail social, EESP, Lausanne (Suisse), 2-3 Juillet 2018
  • 2017, « Genre et Autisme : deux catégories identitaires en confrontation pour des adolescents en institution spécialisée ? », IIIème Colloque franco-latino-américain de recherche sur le handicap, Porto Alegre (Brésil), 9-11 mars 2017
  • 2016, « Autistes » et « éducateurs » sur scènes » , Colloque « Handicap, inclusion et accessibilité. Approches comparatives dans l’espace francophone », INS HEA, Suresnes, 24-25 octobre 2016
  • 2015, « Les vacances pour personnes dites handicapées mentales : entre inclusion et enfermement dans le handicap ? », 4e conférence annuelle de la revue européenne ALTER sur le handicap, Paris, 2 et 3 juillet 2015

Activités de recherche

  • Mémoire antérieur : « La construction de l’être handicapé en séjour adapté. Animateur.trice.s et personnes dites handicapées mentales en Vacances »

Enseignements

  • 2016-2018 : TD «Introduction à la sociologie» (L1) et «Grands courants sociologiques» (L2) dans le cadre de la formation CPES (PSL)
  • 2018-2019 : CM «Histoire de la sociologie» (L2) et TD «Histoire de la sociologie» (L2) à l’université Paris 7, formation Sociologie ; TD «Sociologie des groupes sociaux» (L1) à l’Université Paris 1, formation AES

Principale responsabilité

EHESS
CNRS
Paris 13
INSERM

IRIS - CAMPUS CONDORCET
Bâtiment Recherche Sud
5 cours des Humanités
93322 Aubervilliers cedex
Contacts
Accès

IRIS - U. SORBONNE PARIS NORD
UFR SMBH 74 rue Marcel Cachin, 93017 Bobigny cedex
Contacts
Accès

 


 

Liens rapides

Twitter Iris

La Lettre de l'Iris

HAL - collection de l'Iris

Carnets de recherche