Membres | Doctorant.e.s

Laïs CAMINOTO GEISER

Caminoto Geiser
Doctorante
Discipline(s) : Anthropologie, Sociologie
Institution(s) de rattachement : EHESS

Coordonnées professionnelles

laiscg[at]gmail.com

La santé dans les rapports Nord-Sud : pratiques et enjeux sociaux de la médecine des voyages en France

Thèse préparée sous  la direction de Joëlle Vailly, EHESS

La santé des voyageurs se trouve au croisement de deux dynamiques sociales contemporaines importantes dans les pays dits « développés », comme la France : d’une part l’intense mobilité internationale des individus et d’autre part les soucis liés aux risques sanitaires. Le risque d’infection par des maladies qui ne se trouvent pas dans un pays dit « développé » est souvent évoqué comme une préoccupation capitale dans les recommandations formulées à ceux qui partent, notamment lorsque le voyage se situe dans les « Tropiques ». Née dans un but de prévention de ces troubles de santé, la médecine des voyages est une pratique médicale qui, quoique ne s’étant pas formellement constituée en spécialité médicale, consiste à offrir des conseils, des vaccins et des prescriptions de médicaments. Les individus concernés sont ceux qui partent à l’étranger en court ou long séjour, que ce soit en tant qu’expatriés ou en tant que touristes, incluant des immigrés qui effectuent des allers retours dans leurs pays d’origine. Elle se destine en particulier à ceux qui se déplacent vers les zones « tropicales », et concerne dans une large mesure la prévention des maladies infectieuses que l’on qualifiait autrefois de « maladies tropicales ». Ce faisant, elle s’appuie sur la construction d’une altérité qui s’exprime en termes de risque sanitaire, ainsi que sur une « pathologisation de l’espace ».

Le fil conducteur de cette recherche est le gouvernement sanitaire dans un espace mondialisé, vu à partir d’un pays « du Nord ». D’abord, l’établissement d’une cartographie qui désigne des zones à risque sanitaire sur la planète est un acte classificatoire et normatif, et est donc producteur d’un espace politique que je propose d’explorer. J’analyserai de plus le sujet, au sens foucaldien, produit par la médecine des voyages, dont la liberté de choisir de prendre soin de lui-même et des autres,  à travers la gestion du risque, est aussi un devoir. Enfin, ces pratiques seront explorées en tant que partie d’un processus d’extension du domaine de la biomédecine, en interrogeant notamment la construction du savoir scientifique, et la prescription et la consommation de médicaments .

Mots-clés : circulation, risque, gouvernement, relations Nord-Sud, santé globale

 

Travel medicine is a practice who offers advice, vaccines and drug prescriptions to patients who will be travelling abroad, whether as tourists or expats, in particular those going to zones viewed as at-risk for the formerly called “tropical diseases”. Thus, this practice relies on an otherness which expresses itself in terms of health hazard. The central thread of this research is the government (in Foucault’s sense) of health in a global world, as seen from a “developed” country as France. In the first place, establishing a cartography that designs at-risk zones is a classificatory and normative act which builds a political space that I intend to explore. Subsequently, I’ll examine the subject these practices create, whose freedom to decide to take care of him or herself and of others is also a duty. Finally, travel medicine will be analysed as part of a process of extension of the domains of biomedicine.

 

Allocation ou financement, durée

  • 2016-2019 : Contrat doctoral ARDoC de la région Île-de-France

 

Activités de recherches

  • Mémoire de recherche en Master 2 (EHESS) : « Une politique privée de santé publique : Le Programme de contrôle du paludisme de Belo Monte ».
EHESS
CNRS
Paris 13
INSERM

IRIS - EHESS
54 bd Raspail 75006 Paris
Contacts
Accès

IRIS - UNIV. PARIS 13
UFR SMBH 74 rue Marcel Cachin, 93017 Bobigny cedex
Contacts
Accès

 


 

Liens rapides

Twitter Iris

La Lettre de l'Iris

HAL - collection de l'Iris

Carnets de recherche