Membres | Doctorant.e.s

Chaïb BENAÏSSA

Silhouette
Doctorant
Institution(s) de rattachement : EHESS

Coordonnées professionnelles

benaissachaib[at]yahoo.fr

Les jeunes musulman(e)s et la radicalité religieuse et politique : quelques exemples à partir d’une étude comparative dans des cités sensibles en France et en Belgique

Thèse de sociologie réalisée à l'EHESS sous la direction de Gérard Noiriel

La violence terroriste qui a secoué nombre de pays européens, au cours de ces dernières années, a remis au cœur de l'actualité la question de « l'intégration » de la population musulmane vivant dans ces sociétés. Pendant près d’un quart de siècle au moins, les pouvoirs publics ont mis en place des politiques publiques dont le but explicite était de résoudre les inégalités et les discriminations qui marginalisent une partie de la population issue de l'immigration et alimente chez elle un fort ressentiment. Le développement de la mouvance jihadiste et la multiplication des attentats terroristes perpétrés par des jeunes appartenant à cette frange des sociétés européennes ont été perçus comme la preuve que ces politiques avaient échouée. Partant de l’hypothèse selon laquelle ces passages à l’acte trouvent leurs racines dans les fractures de ces sociétés elles-mêmes et dans le développement des fondamentalismes religieux musulmans à travers le monde, une comparaison internationale menée en France et en Belgique, nous apparaît pertinente pour accroître la connaissance de l’impact des politiques sur l’expérience des jeunes musulman(e)s, leurs itinéraires et leurs motivations.

  • Mots-clés : Immigration, Intégration, Politiques Publiques, Islam

*****

The terrorist violence that has shaken many European countries in recent years has brought the issue of the "integration" of the Muslim population living in these societies back to the forefront. For at least a quarter of a century, public policies have been put in place with the explicit aim of addressing the inequalities and discrimination that marginalize and foster strong resentment among a part of the population of immigrant origin. The development of the jihadist movement and the increase in terrorist attacks by young people belonging to this part of European societies were seen as evidence that these policies had failed. Starting from the hypothesis that these actions are rooted in the fractures of these societies themselves and in the development of Muslim religious fundamentalisms throughout the world, an international comparison conducted in France and Belgium seems relevant to us in order to increase knowledge of the impact of policies on the experiences of young Muslims, their itineraries and motivations.

*****

La violencia terrorista que ha sacudido a muchos países europeos en los últimos años ha vuelto a poner en primer plano la cuestión de la "integración" de la población musulmana que vive en estas sociedades. Desde hace al menos un cuarto de siglo, se han puesto en marcha políticas públicas con el objetivo explícito de abordar las desigualdades y la discriminación que marginan y fomentan un fuerte resentimiento entre una parte de la población de origen inmigrante. El desarrollo del movimiento yihadista y el aumento de los atentados terroristas perpetrados por jóvenes de esta franja de las sociedades europeas se consideraron una prueba de que estas políticas habían fracasado. Partiendo de la hipótesis de que estas acciones tienen sus raíces en las fracturas de estas sociedades y en el desarrollo de los fundamentalismos religiosos musulmanes en todo el mundo, nos parece pertinente una comparación internacional realizada en Francia y Bélgica con el fin de aumentar el conocimiento del impacto de las políticas sobre las experiencias de los jóvenes musulmanes, sus encaminaciones y sus motivaciones.

 

Allocations / Activités de recherche

  • « La politique d’intégration en France », allocation allouée par l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (Acsé), 2005-2006, durée 1 an.
  • « Les 50 ans d’histoire du Fonds d’Action Sociale (FAS) à l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (L’Acsé) », allocation allouée par l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (Acsé), 2008-2009, durée 18 mois.

Enseignement

  • Sociologie de l’immigration et de l’intégration, Université Paris 13
  • Sociologie de la délinquance Master2 ISU, Université Paris 13
  • Sociologie de la ville L3 SSS, Université Paris 13
  • Méthodologie de la recherche en sciences sociales L1 STAPS, Université Paris 13
  • Techniques de recherche en sciences sociales L3 SSS, Université Paris 13

Principales communications

  • « Les risques du métier. Engagements problématiques en sciences sociales : Á propos de l’usage de l’expression les « jeunes d’origine immigrée », communication au Colloque international autour des travaux de Gérard Noiriel, Héritages et actualités de la socio-histoire, Paris, EHESS, IRIS, 14 et 15 juin 2018.
  • « Quelques enjeux et problèmes autour de la relation du chercheur à un terrain difficile » communication à la Journée des doctorant.e.s de l’URMIS sur le thème « Engagement et éthique des chercheur.e.s : la pratique de la recherche en question », Vendredi 8 juin 2018.
  • « Le Haut conseil à l’intégration : 1989-2012. Sociohistoire d’une institution d’Etat et impacts sociaux des discours publics sur la réalité des jeunes musulmans », communication au Septième congrès triennal de l’Association belge francophone de science politique (ABSP) Université catholique de Louvain – site de Mons- 3 et 4 avril 2017.

Principales publications

  • « Jeune d’origine immigrée », notice pour le dictionnaire en ligne de la Société d’Etude des Langages du Politique, https://selp.eu/jeune-dorigine-immigree/, septembre 2018.
  • Les marches au prisme de la recherche universitaire, Migrations société, Vol. 27, n° 159-160 - mai-août 2015 – « Les Marches de 1983-1984 et 1985 entre histoire, mythe et héritages »
  • La politique d’intégration en France, Rapport pour le compte de l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (Acsé), 2005-2006, Acsé.
  • Les 50 ans d’histoire du Fonds d’Action Sociale (FAS) à l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (L’Acsé), Rapport pour le compte de l’Acsé, 2008-22009, Acsé.
  • Participation au séminaire qui donnera lieu à la publication de « Savoirs et savants. Les études sur la science en France, Paris, PUF, coll. « Science, histoire et société », 2005, 282 p., sous la direction de Jean-Michel Berthelot, Olivier Martin, Cécile Colinet.
EHESS
CNRS
Paris 13
INSERM

IRIS - EHESS
54 bd Raspail 75006 Paris
Contacts
Accès

IRIS - UNIV. PARIS 13
UFR SMBH 74 rue Marcel Cachin, 93017 Bobigny cedex
Contacts
Accès

 


 

Liens rapides

Twitter Iris

La Lettre de l'Iris

HAL - collection de l'Iris

Carnets de recherche