Membres | Doctorant.e.s

Nathan FERRET

Nathan Ferret
Doctorant
Discipline(s) : Sociologie
Institution(s) de rattachement : EHESS

Coordonnées professionnelles

ferret.nathan[at]gmail.com

L'exploitation de la mise en récit de soi par le capitalisme contemporain. Enquête sur trois moments d'une accumulation "autonarrative" dans l'industrie internationale du jeu vidéo.

Thèse de sociologie préparée à l'EHESS sous la direction d'Arnaud Esquerre

Mon travail de recherche vise à caractériser un mode contemporain d'accumulation du capital fondé sur une exploitation de la mise en récit de soi des individus, mode contemporain d'accumulation s'illustrant de manière typique dans l'industrie du jeu vidéo. Il s'agit d'une recherche au croisement de la sociologie économique, de la théorie critique, de la philosophie herméneutique du sujet et de l'anthropologie du jeu se proposant d'étudier le phénomène de « reproduction élargie du capital » - de la mise en valeur de la marchandise vidéoludique à sa consommation par les joueurs - comme une mise en récit faisant du capital un « personnage » se constituant à la manière du « soi » chez les individus, en exploitant les capacités autonarratives de ces derniers. L'autonarrativité permet de penser les intéractions entre les agents et leurs produits insérés dans la dynamique d'accumulation, comme des intéractions narratives, ouvertes à l'analyse sociologique et anthropologique, et ce, au travers ici de trois terrains propres à l'industrie du jeu vidéo : la mise en récit des jeux et de leurs créateurs lors d'un des plus grands salons internationaux du jeu vidéo et du traitement de l'évènement par la presse spécialisée ; la mise en valeur de la marchandise vidéoludique par l'intrication de la mise en récit du « joueur-influenceur » et du jeu sur la plateforme de streaming « Twitch », et la consommation de jeux vidéos par des enquêtés « gamers ».

En croisant l'analyse ethnographique et économique de ces différents terrains, l'objectif est de prendre la mesure de l'importance de l'autonarrativité dans l'industrie du jeu vidéo, non seulement en tant que ressource exploitée, mais aussi comme mode contemporain d'accumulation du capital, générateur d'une transformation des différences sociales de mise en récit de soi en inégalités.

  • Mots-clés : industrie du jeu vidéo, capitalisme, autonarrativité, accumulation, processus de subjectivation et de mise en récit, exploitation, différenciation sociale et inégalités,  sociologie économique des réseaux sociaux

Activités de recherche

  • Septembre 2019 : Mémoire de master 2 en sciences sociales, On est pas des PNJs ! Émergence, fonctionnement et conversion syndicale d'une identité professionnelle idéologique dans l'industrie française du jeu vidéo, sous la direction de Julie Pagis, Master PDI, ENS/EHESS, Paris.

Principale communication

  • « Enquêter sur le terrain », séance de la « Semaine de l'histoire » de l'ENS : présentation d'une enquête ethnographique réalisée avec Noé Fouilland à Carhaix sur les bouchers travaillant en supermarché, avril 2019, Paris.
EHESS
CNRS
Paris 13
INSERM

IRIS - CAMPUS CONDORCET
Bâtiment Recherche Sud
5 cours des Humanités
93322 Aubervilliers cedex
Contacts
Accès

IRIS - UNIV. PARIS 13
UFR SMBH 74 rue Marcel Cachin, 93017 Bobigny cedex
Contacts
Accès

 


 

Liens rapides

Twitter Iris

La Lettre de l'Iris

HAL - collection de l'Iris

Carnets de recherche