Tuberculose et migrants

Quels sujets de soins et de recherche ?

Porteure du projet

  • Joëlle Vailly : Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux (UMR EHESS-CNRS-Inserm-U. Sorbonne Paris-Nord)

Partenaires

  • Miriam Castaldo : Institut National pour la promotion de la santé des populations Migrantes et la lutte contre les maladies de la Pauvreté (INMP), Rome, Italie
  • Etienne Carbonnelle, Typhaine Billard-Pomares, Julie Marin : Laboratoire de Microbiologie Clinique, Hôpitaux Universitaires de Paris Seine Saint-Denis (AP-HP, UMR1137 IAME, INSERM, Université Sorbonne Paris Nord)

Financement : Plateforme SHS santé pilotée par l’InSHS CNRS
Durée : 2021-2022

Notre objectif est d’étudier les conditions de possibilité d’une participation des exilés atteints de tuberculose aux politiques de prévention, de soins et de recherche dans ce domaine, en Seine-Saint-Denis.

Les sous-objectifs liés consistent à analyser :

  • les parcours de migration et les aspects sociaux des processus migratoires ;
  • les expériences, les causes sociales et les perceptions subjectives de la maladie du point de vue des personnes atteintes et de leur entourage ;
  • les données de santé issues des équipes socio-médicales qui suivent et accompagnent ces personnes, et les obstacles à la participation aux soins et à la bonne santé des exilés ;
  • le degré de participation de ces exilés à la recherche biomédicale qui cherche à identifier les caractéristiques de la souche bactérienne dont ils sont porteurs.

Trois problématiques principales sont analysées. Nous souhaitons d’une part étudier la manière dont les exilés affectés par cette maladie sont des sujets en mesure d’opérer des choix dans un contexte de gouvernementalité qui est acceptée ou non par les intéressés. D’autre part, il s'agit de revisiter l’incorporation du social en étendant cette notion au parcours migratoire, qui participe d’espaces transnationaux mettant en relation les corps et les territoires. Enfin, la définition biomédicale ou profane de la maladie, entre les marqueurs biologiques et l’apparition de symptômes, reconfigure la question ancienne du normal et du pathologique et importe pour analyser les relations entre soignants et soignés.

Pour mener cette étude, nous proposons un projet interdisciplinaire résultant d’une collaboration entre des chercheurs en sciences sociales et en sciences biomédicales.


 

EHESS
CNRS
Paris 13
INSERM

IRIS - CAMPUS CONDORCET
Bâtiment Recherche Sud
5 cours des Humanités
93322 Aubervilliers cedex
Contacts
Accès

IRIS - U. SORBONNE PARIS NORD
UFR SMBH 74 rue Marcel Cachin, 93017 Bobigny cedex
Contacts
Accès

 


 

Liens rapides

Twitter Iris

La Lettre de l'Iris

HAL - collection de l'Iris

Carnets de recherche