Publications | Ouvrages


	Les entreprises sociales : quels statuts, quels acteurs, pour quel impact ?

Les entreprises sociales : quels statuts, quels acteurs, pour quel impact ?

Regards croisés

Sophie Grandvuillemin , Constance Perrin-Joly
Bruylant / Larcier, Économie sociale et solidaire ,   [2024],  378 p.
Prix : 95,00€

Comment les entreprises font-elles face à l’injonction d’œuvrer pour le bien collectif ? De quelle manière peuvent-elles s’engager au-delà de la RSE ? Se revendiquant "entreprises sociales", certaines placent une dimension sociale au cœur même de leur activité et de leur organisation. "Entreprise sociale", le terme ne va pourtant pas de soi.

Les entreprises sociales forment un univers foisonnant, tant par la pluralité de leurs modes d’action (activités peu marchandes et/ou activités lucratives) que par la variété des appellations, formes et statuts juridiques mobilisés : économie sociale, économie sociale et solidaire, entreprises solidaires, sociétés coopératives, social business, B Corps, entreprises à mission, entreprises "à impact"...

Dans la continuité d’un colloque pluridisciplinaire et international, l’ouvrage a pour vocation, non de proposer une définition arrêtée de l’entreprise sociale, mais de répondre à deux objectifs : d’abord identifier les entreprises sociales, ensuite apprécier l’impact de leur action. Il s’agit d’appréhender les entreprises sociales suivant une démarche holistique, faisant dialoguer des chercheuses et chercheurs de disciplines et d’horizons géographiques multiples.

Ainsi, afin de répondre au mieux à la diversité et à la complexité du monde des entreprises sociales, l’étude de ces entreprises atypiques est menée du point de vue français ainsi qu’à l’échelle des continents européen, africain et américain. Elle fait appel tout à la fois à la sociologie, au droit, à la science politique, à l’économie, à la science de gestion, à l’histoire, à la psychologie et à l’anthropologie. Le lecteur ou la lectrice y trouvera des analyses fouillées des statuts juridiques comme des études empiriques de différentes expérimentations de ce qu’est ou pourrait être une entreprise "sociale".

Sous la direction de

Sophie Grandvuillemin, maîtresse de conférences en droit privé à l’université Sorbonne Paris Nord et membre de l’IRDA (Institut de Recherche pour un Droit Attractif)

Constance Perrin-Joly, directrice de l’IFSRA (Ouagadougou, Burkina Faso), maîtresse de conférences en sociologie à l’université Sorbonne Paris Nord, membre de l’Iris, et chercheuse associée au Centre français d’études éthiopiennes (Addis Abeba, Éthiopie)

Sommaire

Liste des auteur·e·s

Propos introductifs – Les entreprises sociales, une nébuleuse à explorer

Partie 1 – Identification : les cadres d’action

Chapitre 1 – Des entreprises à la croisée des politiques publiques et du marché

Section 1 – Entrepreneuriat social et État

Section 2 – Entrepreneuriat social et mission de l’entreprise

Chapitre 2 – Le foisonnement des modèles juridiques

Section 1 – Le cadre français

Section 2 – Droit comparé

Partie 2 – Évaluation : l’impact social

Chapitre 1 – Un impact difficilement saisissable

Section 1 – La mesure de l’impact

Section 2 – La coexistence des intérêts

Chapitre 2 – Logique progressiste et émancipation des travailleurs et travailleuses

Section 1 – Une logique progressiste

Section 2 – Émancipation

 

Les entreprises sociales : quels statuts, quels acteurs, pour quel impact ?

Regards croisés

EHESS
CNRS
Sorbonne Paris Nord
INSERM

IRIS - CAMPUS CONDORCET
Bâtiment Recherche Sud
5 cours des Humanités
93322 Aubervilliers cedex
Contacts
Accès

IRIS - U. SORBONNE PARIS NORD
UFR SMBH 74 rue Marcel Cachin, 93017 Bobigny cedex
Contacts
Accès

 


 

Liens rapides

Agenda interne

Twitter Iris

La Lettre de l'Iris

HAL - collection de l'Iris