Membres | Membres statutaires

Michèle LECLERC-OLIVE

leclerc-olive
Chargée de recherche CNRS
HDR
Honoraire
Discipline(s) : Sociologie

Coordonnées professionnelles

Iris - EHESS, 190 avenue de France 75244 Paris cedex 13

mleclerc[at]ehess.fr

01 49 54 24 10 - Fax : 01 49 54 24 28

Domaines de recherche

Le programme de recherche de Michèle Leclerc-Olive s’inscrit sous l’intitulé "Penser et agir en situation d’incertitude". Il se décline actuellement selon plusieurs axes.

  1. Que nous apprennent les expériences biographiques sur les conceptualisations du temps, et notamment sur le concept d’événement, dans sa double dimension temporelle et aléatoire ?
  2. Les modélisations de l’aléatoire des mathématiques financières actuelles sont-elles adaptées au type de hasard spécifique des marchés financiers ? Comment penser la dimension éthique de la finance ?
  3. Délibération et décision. Les avatars politique et scientifique de l’espace public : de sa mise à l’écart dans le champ scientifique par les "publics" à son enrôlement pour penser les espaces politiques religieux ; de la suprématie de la notion de société civile dans la coopération internationale aux pratiques politiques locales (notamment en Afrique de l’Ouest).
  4. Le devenir de petites villes africaines, entre urbanisation, pouvoirs religieux, migration et prédations minières (réalisation de documentaires).
  5. La traduction en Sciences Sociales comme communication scientifique.
  • mots-clefs : temps, événement, aléatoire, incertitude, migration, biographie, traduction, espace public, argumentation, Monts-de-piété, finances islamiques, produits dérivés, probabilité, épistémologie pragmatique des sciences.

Enseignement

  • Pratiques politiques locales (Paris 1-EHESS) Séminaire master recherche IEDES (26h)
  • Les temps. Expériences, récits, concepts (en collaboration avec S. Loriga et S. Bory) EHESS master et recherche (24h)
  • Atelier de recherche et de traduction en Sciences sociales EHESS master 2 et recherche (24h)
  • Mobilisation des acteurs (Lille 1) master Ingénierie des Projets de Coopération (12h)
  • Les acteurs de l’urbanisation (IEP Rennes) master Ingénierie des Services Urbains en réseaux (6h).

Responsabilités principales

  • De 1994 à 2006 : comité directeur du GEMDEV (Groupement de recherche sur la Mondialisation et le Développement)
  • Comité de lecture de la revue Tiers-Monde
  • Responsable de l’Atelier de Recherche et Traduction en Sciences Sociales (ARTESS) depuis 2009

Principales publications

Ouvrages et directions d'ouvrages

  • Le dire de l’événement (biographique) Presses du septentrion, 1997
  • Temps et contretemps, (dir) Clés, 1999.
  • Les rationalités de la science (dir) Rue Descartes, 2001.
  • Décentralisations entre dynamiques locales et mondialisation(avec A. Rochegude), Cahiers du GEMDEV, 2001
  • Affaires locales. Entre espace communautaire social et espace public politique (dir), Karthala, 2006
  • Le sujet absolu. Une confrontation de notre présent aux débats du XVIIe siècle français, (avec P. A. Fabre et P. Gruson, (dir)), Jérôme Million, 2007.
  • Les mondes universitaires face au marché : circulation des savoirs et pratiques des acteurs, (dir. avec G. Scarfo et A. C. Wagner), 2011, Paris, Karthala.
  • La philosophie du temps de Mead en perspective(s), Éditions de l’EHESS, 2012.
  • A-t-on enterré l’espace public ? (dir avec S. Capitant), Sens Public n° 15, 2013.
  • Temps et Récit de Paul Ricœur au miroir de ses traductions (dir). À paraître.

Articles ou chapitres d’ouvrages (depuis 2004)

  • « Les effets d’un programme de développement urbain sur l’arène politique locale » dans Économies et sociétés, automne 2004
  • « De la société civile », PRUD, La Havane, 2004.  
  • « Décentralisation et développement local : les enjeux politiques de leur financement », dans Forum Finances et Développement, n° 80, septembre 2005.
  • « Coopération au développement : concepts et enjeux », dans C. Ghorra-Gobin (dir) Dictionnaire de la Mondialisation, A. Colin, 2005
  • « Décentralisation et « réforme de l’Etat » à l’épreuve des pratiques de coopération » dans Gemdev-Université du Mali, Mali-France. Regards sur une histoire partagée, Donnyia-Karthala, 2005
  •  « Affaires locales : affaires communautaires ? publiques ? » dans MLO, Affaires locales. De l’espace social communautaire à l’espace public politique Karthala, 2006
  • « Un pouvoir local peut-il être public ? » dans MLO, Affaires locales. De l’espace social communautaire à l’espace public politique Karthala, 2006
  • « Dans quelle langue pense-t-on le politique ? » Séminaire international, Décentralisation et langues locales », Diéma, Mali, juillet 2006
  • « Urban issues and local powers: Who can speak for the community? » dans R. Stren et E. Dickson (dir) Decentralization and Urban Politics in West Africa, Woodrow Wilson International Center for Scholars, Washington DC, 2006
  • « Délibération et décision : l’espace public disqualifié par le calcul économique. Une approche critique de la théorie probabiliste classique », dans M. Humbert et A. Caillé (dir) La démocratie au péril de l’économie, PUR, 2006.
  • « Elites locales et intellectuels dans la décentralisation : expériences maliennes » dans A. Kouvouama, A. Gueye, A. Piriou, A. C. Wagner, (dir) Figures croisées d’intellectuels. Trajectoires, modes d’action, productions, Karthala,  2007.
  • « Probabilités et formalisations du jugement » dans P. A. Fabre, P. Gruson et MLO, Le sujet absolu. Une confrontation de notre présent aux débats du XVIIe siècle français, Jérôme Million, 2007.
  • « Penser l’improbable ? » dans P. A. Fabre, P. Gruson et MLO, Le sujet absolu. Une confrontation de notre présent aux débats du XVIIe siècle français, Jérôme Million, 2007.
  • « Local governance, public service and citizenships : analysis and stakes », 7th Global Forum on reinventing Government : Building Trust in Government, NU, Vienna, 2007.
  • http://unpan1.un.org/intradoc/groups/public/documents/un/unpan026568.pdf
  •  « El armazon narrativo de la biografia », Bibliotéca virtual de CLACSO, Consejo Latinoamericano de Ciencias Sociales, 2008
  • « As Figuras do Tempo Biográfico », en recherche de publication.
  • « State-building ou refondation de l’État ? Enjeux théoriques et politiques » dans La gouvernance démocratique : un nouveau paradigme pour le développement ? Karthala, 2008.
  • « Des événements en souffrance : de Mead à Benjamin. Quelques considérations épistémologiques » dans P. Simay (dir) Walter Benjamin. La tradition des vaincus, L’Herne, 2008.
  • « Sphère publique religieuse : enquête sur quelques voisinages conceptuels », dans G. Holder (dir) L'islam, nouvel espace public en Afrique, Karthala, 2009.
  • « Décentralisations », congrès international du CEAN, Penser la République, Bordeaux, 2008.
  • « Une ville africaine face aux transformations sociétales / The case of an african town facing societal  transformations », Colloque PEKEA, Building Together Local Indicators for Societal Progress. Rennes, 30-31 octobre 2008,
  • « Temporalidades de la experiencia : las biografías y sus acontecimientos », Iberofórum.Revista de Ciencias Sociales de la Universidad Iberoamericana, IV, No. 8. Julio-Diciembre de 2009.
  • « Enquêtes biographiques entre bifurcations et événements. Quelques réflexions épistémologiques », in M. Bessin, C. Bidard et M. Grossetti (dir.), Bifurcations. Les sciences sociales face aux ruptures et à l'évènement, 2010, Paris, La Découverte.
  • « Mathématiques financières, éthique et centralités », dans M. Leclerc-Olive G. Scarfo et A. C. Wagner (dir), Les mondes universitaires face au marché : circulation des savoirs et pratiques des acteurs, 2011, Paris, Karthala.
  • « Les figures du temps dans la philosophie de G. H. Mead », in G. H. Mead, La philosophie du temps en perspective (s), 2012, Paris, Editions de l’EHESS.
  • « Qu’a ‘fait’ la notion de société civile ? Quelques réflexions à partir de la crise malienne »,  in A-t-on enterré l’espace public ? (dir. avec S. Capitant), 2013, Sens Public n° 15.
  • « Collectivités territoriales, fiscalité et richesses minières », in P. Coquart (dir) Les collectivités territoriales en Afrique subsaharienne. Décentralisation et financement, 2013, Techniques financières et développement n° 112, Paris, Epargne sans frontière.  
  • « Expériences migratoires et épistémologies sédentaires » in G. Ferréol et A. H. Berretima, Polarisation et enjeux des mouvements migratoires  entre les deux rives de la Méditerranée, 2013, Bruxelles, E. M. E.
  •  "Plurilinguisme, démocratie locale et radios rurales", dans Michel Mathien (dir), L'expression de la diversité culturelle - Un enjeu mondial, 2013, Bruylant/LGDJ.
  •  « Incertitude et décision sur les marchés financiers. Eléments pour une critique de la raison probabiliste », Communications, 2014.
  • « Traduction dialogique et édition en sciences sociales à l’heure du numérique », Colloque Paris 8, juin 2014, La traduction collaborative de l’antiquité à internet.
  • « De l’eikos à la vraisemblance. Entre traduction et plurilinguisme », dans Temps et récit de Paul Ricœur au miroir de ses traductions, à paraître.
  • « Figures de l’incertitude et traduction en sciences sociales », communication, Colloque international, Des zones d'incertitude en traduction, ISTI, Bruxelles, 20 septembre 2014.
  • « Un étudiant sahélien en URSS. Temporalités fragmentées et récits d’expérience », à paraître en 2015 dans Michèle Baussant, Irène Dos Santos, E. Ribert, I. Rivoal (dir), Logiques mémorielles et temporalités migratoires, Presses Universitaires de Paris Ouest. 
  • « Dire les tumultes : des constellations bilingues », dans P. Beunardeau, D. Merklen et E. Tassin (dir), La diagonale des conflits. Expériences de la démocratie en Argentine et en France, 2015, Éditions de l’IHEAL.

Doctorant.e.s Iris

EHESS
CNRS
Paris 13
INSERM

flux rss  EHESS

Cinémas d’insurrection

Colloque - Mercredi 22 février 2017 - 18:00Ce colloque est l’aboutissement d’un premier travail de recherche et de rencontre conduit avec des cinéastes et militants filmant de manière atypique les situations de conflits et post-conflits depuis plusieurs années ou décennies. L’objectif de ce colloque est donc de confronter les pratiques et les engagements d’artistes et de chercheurs enquêtant sur diverses situations de mobilisations ou de résistances armées, et sur la mémoire et l’amnésie constitutive de l’expérience historique des situations de post-conflits. Ces pratiques filmiques peuvent aussi inspirer les sciences sociales par leurs positions et leurs observations au plus proche des expériences de leurs interlocuteurs. En plaçant les travaux de ces cinéastes au centre des interventions, ce colloque entend aussi réinterroger les modes de savoir et les constructions de sens produits par l’image.Avec la participation des cinéastes Édouard Beau, Stéphane Breton, John Gianvito, Clarisse Hahn, Florent Marcie et du Collectif de vidéastes ukrainiens BABYLON’ 13.(...)

Lire la suite

Little go girls d'Éliane De Latour

Projection-débat - Mardi 17 janvier 2017 - 18:00La projection sera suivie d'un débat en présence de la réalisatrice Éliane de Latour, cinéaste et anthropologue, directrice de recherches à l’Iris, avec Thomas Sotinel, critique cinéma au journal Le Monde et Eric Fassin, sociologue, professeur à Paris VIII. A Abidjan, les go de nuit empruntent un chemin chaotique entre délinquance et rapports tarifés dans les ghettos d'Abidjan, pour fuir les violences familiales. Très jeunes, analphabètes, largement musulmanes, elles sont prêtes à affronter le déshonneur et la mort pour un peu d'autonomie dont elles ont été privées dès le plus jeune âge. Entre le réveil et le tapin, le temps façonné par l’attente, les rêves, l’incertitude, laisse emerger une intimité presque silencieuse. Quelques unes tentent de renverser soudain leur mode d'existence pour tenter de gagner un peu de dignité à travers un nouveau projet de vie, la Casa des go. Les tensions sont telles qu’elles finissent par embaucher deux petites bonnes qu’elles rémunèrent 0,50€ par jour. Alors que les go commencent à sortir la tête du darkness, elles passent le relais de la servitude à des fillettes privées d’école comme elles au même âge. Sans doute suivront-elles le même chemin ? Le cercle se referme. Qui en sortira vraiment ?Voir la bande annonce du filmSéance organisée dans le cadre du Cycle "L'EHESS fait son ciné" proposé par la Direction de l’image et de l’audiovisuel (...)

Lire la suite

Origines et conditions d’apparition de la vie

Colloque - Mardi 11 octobre 2016 - 09:00La question des conditions d’apparition de la vie ou de la présence de la vie dans l’univers, longtemps considérée comme appartenant au domaine spéculatif, est en train de devenir un champ de recherche actif.Ce questionnement implique les sciences « dures » telle que l’astronomie et l’astrophysique – avec la découverte de planètes extrasolaires et l’exploration du Système Solaire par l’entremise de sondes spatiales, jusqu’à la chimie, la biologie et l’écologie – avec les derniers développements dans le monde prébiotique, l’émergence de la matière vivante et des systèmes écologiques et les étapes fondamentales de l’évolution. Ces questions impliquent tout autant les sciences humaines, comme l’histoire des sciences -avec l’histoire du questionnement des origines de la vie ou l’évolution des relations entre instrumentation scientifique et définition de la vie ; jusqu’à l’anthropologie – avec les variations culturelles de la perception et de la conception de la vie. Elles incitent, par ailleurs, à déporter le regard de la seule reconstitution des premières étapes de la vie pour considérer comme objectif la construction d’êtres « vivants » artificiels. Recréer la vie devrait en effet permettre de clarifier des questions telles que la façon dont la vie peut démarrer en tant que processus global, la probabilité de sa présence, la diversité qu’elle pourrait présenter dans d’autres mondes et, en dernier lieu, « ce qu’est » la vie.Plusieurs actions d’envergure focalisées sur ces questions ont ainsi récemment émergé dans les grandes universités internationales ou dans des fondations privées (Origins of life initiative à Harvard, Origins of Life Initiative à Munich, Earth-life Institute au Tokyo Institute of Technology, l’initiative de la Simons Foundation). Riche de l’activité de ses équipes en ce domaine ainsi que de la cartographie des savoirs susceptibles de l’étoffer, Paris Sciences et Lettres Research University a aussi souhaité aborder ces questions grâce à la mise en place récente d’un IRIS intitulé Origines et Conditions d’Apparition de la Vie.Le colloque de lancement sera l’occasion de confronter les perspectives adoptées par les grands centres mondiaux de recherche et de formation ainsi que d’en apprécier les motivations. Il montrera aussi que Paris, et de façon spécifique PSL Research University, dispose de tous les atouts pour aborder ce challenge scientifique. Inscription gratuite mais obligatoire par email à : appels-ocav@listes.univ-psl.fr(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

EHESS
190-198 avenue de France, 75244 Paris cedex 13

Attention ! Nouvelle adresse à partir du 1er avril 2017 :
54 bd Raspail 75006 Paris

Tél : 33 (0)1 49 54 25 05 - Fax : 33 0(1) 49 54 24 28
iris@ehess.fr
Accès

UNIVERSITE PARIS 13
UFR SMBH 74 rue Marcel Cachin, 93017 Bobigny cedex
Tél : 33 (0)1 48 38 77 75 - Fax : 33 (0)1 48 38 88 62
iris@univ-paris13.fr
Accès

 


 

Liens rapides

Archives ouvertes de l'Iris

Carnets de recherche

Twitter Iris