Membres | Membres statutaires

Annie THÉBAUD-MONY

Annie Thébaud-Mony
Directrice de recherche Inserm
HDR
Honoraire
Discipline(s) : Sociologie

Coordonnées professionnelles

annie.thebaud-mony[at]wanadoo.fr

Page personnelle

Domaines de recherche

L’étude des obstacles à la connaissance, à la reconnaissance et à la prévention des cancers d’origine professionnelle

La démarche engagée par l’équipe du GISCOP93 depuis 2002 a permis de constituer une cohorte de plus de 1200 patients atteints de cancer dont les parcours professionnels reconstitués montrent comment les activités de travail réelles exposées aux cancérogènes s’inscrivent dans l’organisation du travail et son évolution (https://giscop93.univ-paris13.fr/). Cette enquête permet de montrer les difficultés croissantes d’identification des expositions dans le contexte de la précarisation du travail et de l’emploi des 25 dernières années. Le suivi des patients tout au long de la procédure de déclaration et reconnaissance en maladie professionnelle permet d’identifier les obstacles multiples aux droits à la reconnaissance de ces cas de cancer en maladie professionnelle. Dans le cadre du GISCOP, Annie Thébaud-Mony participe à plusieurs comités de thèse sur différents axes d’analyse des résultats de l’enquête, qui questionnent tant les rapports de domination dans le travail et la production que les mécanismes institutionnels de prévention et de réparation des atteintes graves et différées dans le temps à la santé des travailleurs. Des coopérations européennes et internationales permettent d’élargir la perspective aux conséquences de la mondialisation et des mécanismes de transfert de risque vers les pays d’industrialisation récentes. Annie Thébaud-Mony entretient des contacts réguliers avec des chercheurs européens et nord-américains, mais aussi indiens, turcs et brésiliens. En juin 2017, aura lieu à Paris un colloque international sur les cancers d’origine professionnelle organisé par le GISCOP93.

L’étude des conséquences du recours à la sous-traitance et à l’intérim non seulement sur les dispositifs de protection de la santé des travailleurs sur les lieux de travail, mais sur les droits eux-mêmes et les possibilités d’organisation collective

Annie Thébaud-Mony participe à un réseau international de chercheurs sur ce thème dans le prolongement d’un ouvrage collectif publié en 2011. Cet axe de recherche s’inscrit dans des collaborations entre chercheurs et mouvements syndicaux et citoyens pour l’amélioration des conditions de vie et de santé au travail, tant en France qu’au niveau international.

L’étude des conditions de production des connaissances en santé publique concernant les effets sanitaires des risques industriels

Cet axe de recherche est étroitement lié aux deux précédents, puisqu’il s’agit d’éclairer les mécanismes internes à l’institution scientifique, qui font obstacle à la mise en visibilité de dangers avérés, liés à l’expansion du recours à des substances et technologies toxiques, mais aussi à leur inscription dans les rapports sociaux de domination. Son dernier livre – la Science asservie - présente la synthèse de ses travaux sur ce thème, tout en s’appuyant sur une vaste littérature pluridisciplinaire.

 

Principales publications

Ouvrages

  • 2014, La science asservie. Santé publique : les collusions mortifères entre industriels et chercheurs. Paris. 244 p.
  • 2010, (avec Frigul N.) Où mène le Bac pro ? Enseignement professionnel et santé au travail des jeunes. Paris: L'Harmattan, collection "Logiques sociales".
  • 2009, (avec Robatel N.) Stress et risques psychosociaux au travail. Paris: La documentation Française, collection "Problèmes politiques et sociaux n° 965".
  • 2008, Travailler peut nuire gravement à votre santé. Sous-traitance des risques, mise en danger d'autrui, atteintes à la dignité, violences physiques et morales, cancers professionnels. Paris: La Découverte Poche (réédition en format poche), collection "Essais". 300 p.
  • 2007, Travailler peut nuire gravement à votre santé. Sous-traitance des risques, mise en danger d'autrui, atteintes à la dignité, violences physiques et morales, cancers professionnels, La Découverte, Paris.
  • 2002,(avec V. Daubas-Letourneux) Organisation du travail et santé dans l'Union européenne, Fondation européenne pour l'amélioration des conditions de Vie et de Travail en Europe, Dublin, 2002.
  • 2000, L’industrie nucléaire : sous-traitance et servitude, INSERM-EDK, Paris, 2000.
  • 1997, Précarisation sociale, travail, santé (dir. avec B. Appay), IRESCO, INSERM-CNRS, Paris, 1997.
  • 1991, L'envers des Sociétés industrielles. Approche comparative franco-brésilienne, L'Harmattan, Paris, 1991.
  • 1991, La reconnaissance des maladies professionnelles en France. Acteurs et logiques sociales, La Documentation française, Paris, 1991.

Directions d'ouvrages ou de revues

  • 2015, (avec Davezies P., Volkoff S., Vogel L.) dir, Les risques du travail. Pour ne pas perdre sa vie à la gagner, La Découverte.
  • 2012, (avec Daubas-Letourneux V., Frigul N., Jobin P.) dir, Santé au travail : approches critiques, La Découverte, collection Recherches.
  • 2011, (avec Walters D., Johnstone R., Frick K., Quinlan M. & Baril-Gingras G.) (éd.) Regulating workplace risks. A comparative study of inspection regimes in times of change. Edward Elgar Publishing. 400 p.
  • 2002, Dossier "Travail et santé" (dir). Problèmes politiques et sociaux, n° 883, La Documentation française, Paris, 2002.

Chapitres d'ouvrages

  • 2017, Des mobilisations syndicales et scientifiques pour briser l’invisibilité des cancers professionnels, In : Tiffon G., Goussard L., Syndicalisme et santé, Ed le Croquant, à paraître en mars.
  • 2016, Faire reconnaître le lien entre cancer et multi-exposition professionnelle aux cancérogènes in : Vogel L. (dir) (2016) Travail et cancer, ETUI (sous presse).
  • 2015, (avec Quinlan M.) La sous-traitance : un outil majeur de la transformation du système productif, in : Thébaud-Mony A., Davezies P., Volkoff S., Vogel L., dir, (2015), Les risques du travail. Pour ne pas perdre sa vie à la gagner., La Découverte, pp 44/53.
  • 2015, (avec Picot A) Risques et atteintes toxiques, in : Thébaud-Mony A., Davezies P., Volkoff S., Vogel L., dir, (2015), Les risques du travail. Pour ne pas perdre sa vie à la gagner., La Découverte, pp 271/282.
  • 2015, (avec Roudaire J.) Amisol : quarante années de lutte contre l’amiante et ses conséquences. In Thébaud-Mony A., Davezies P., Volkoff S., Vogel L., dir, (2015), Les risques du travail. Pour ne pas perdre sa vie à la gagner., La Découverte, pp 550/554.
  • 2013, Recherche engagée et rigueur méthodologique.A propos de la recherche sur les cancers professionnels. In : Hunsmann M., Kapp S. (dir) Devenir chercheur. Écrire une thèse en sciences sociales, Éditions de l’EHESS, Paris, pp 315 /333.
  • 2012, Cancers professionnels. In : Bevort A., Jobert A., Lallemand M., Mias A. 52012) Dictionnaire du travail, PUF, pp 66/71.
  • 2012, Risques industriels, effets différés et probabilistes : quels critères pour quelles preuves ? In : Thébaud-Mony A.,Daubas-Letourneux V., Frigul N., Jobin P., (dir) (2012) Santé au travail : approches critiques, La Découverte, Collection Recherches, pp 21/39.
  • 2012, (avec l'équipe GISCOP 93) Les cancers professionnels à l’épreuve des parcours professionnels exposés aux cancérogènes. In : Thébaud-Mony A.,Daubas-Letourneux V., Frigul N., Jobin P., (dir) (2012) Santé au travail : approches critiques, La Découverte, Collection Recherches, pp 217/238.
  • 2012, (avec Pézerat H., Micaud C., Barrat G., Thébaud-Mony A.) De l’alerte à la condamnation en faute inexcusable. Une épidémie de cancer du rein chez les travailleurs d’une entreprise de l’industrie chimique. In : Thébaud-Mony A.,Daubas-Letourneux V., Frigul N., Jobin P., (dir) (2012) Santé au travail : approches critiques, La Découverte, Collection Recherches, pp 313/332.
  • 2005, (avec Serge Volkoff) Santé et conditions de travail des femmes in Maruani M. (dir.), Sexe et genre : l'état des savoirs, Paris, la Découverte, 2005, 289-296.
  • 2004, La santé au travail, in GEDISST, Dictionnaire critique du féminisme, PUF, Paris, 2ème édition augmentée, 195-200.

Articles scientifiques

  • 2017, Science asservie et invisibilité des cancers professionnels : études de cas dans le secteur minier en France. Relations industrielles, 72 (1), 149-172.
    2013, (avec Lafforgue F. ) Industrial crimes and the criminal justice system : experiences from continental Europe, Policy and Practice in Health and Safety, 11.02, 2013, 81/89.
  • 2010, Les fibres courtes d’amiante sont-elles toxiques ? Production de connaissances scientifiques et maladies professionnelles, Sciences sociales et Santé, vol. 28, n° 2, juin 2010, pp 95–114.
  • 2008, Construire la visibilité des cancers professionnels. Une enquête permanente en Seine-Saint-Denis, Revue Française des Affaires Sociales, 2008, 2, pp 237-254.
  • 2006, Histoires professionnelles et cancer, Actes de la recherche en sciences sociales, n° 163, 18-31.
  • 2005, (avec le réseau SCOP 93) A multidisciplinary network about occupational cancer in Paris suburb, Seine-Saint-Denis (France). First results of a pro-active research, International journal of occupational and environnemental health, 2005, 11, 263-275.
  • 2004, Genetics and prevention: work at risk or "workers at risk" ? Archives of Public Health, 62, 5-14.
  • 2003, Réparer les atteintes liées au travail ? Rapports sociaux, droits et pratiques institutionnelles, Sciences sociales et santé, 21(4), 105-113.
  • 2003, (avec L. Boujasson, M Levy, C. Lepetit, P. Goulamaly, H. Carteron, M. Vincenti) Parcours-travail et cancers professionnels. Recherche-action en Seine-Saint-Denis (France), Revue PISTES, Université du Québec à Montréal, 1(5), mai.

Articles de valorisation

  • 2016, Santé travail : la surexposition des travailleurs migrants à certains polluants, Maux d’exil, la Lettre du COMEDE, n° 5, p 4.
  • 2015, Non le cancer n’est pas le fruit du hasard, Le Monde, 7 janvier 2015.

Doctorant.e.s Iris

EHESS
CNRS
Paris 13
INSERM

flux rss  EHESS

Cinémas d’insurrection

Colloque - Mercredi 22 février 2017 - 18:00Ce colloque est l’aboutissement d’un premier travail de recherche et de rencontre conduit avec des cinéastes et militants filmant de manière atypique les situations de conflits et post-conflits depuis plusieurs années ou décennies. L’objectif de ce colloque est donc de confronter les pratiques et les engagements d’artistes et de chercheurs enquêtant sur diverses situations de mobilisations ou de résistances armées, et sur la mémoire et l’amnésie constitutive de l’expérience historique des situations de post-conflits. Ces pratiques filmiques peuvent aussi inspirer les sciences sociales par leurs positions et leurs observations au plus proche des expériences de leurs interlocuteurs. En plaçant les travaux de ces cinéastes au centre des interventions, ce colloque entend aussi réinterroger les modes de savoir et les constructions de sens produits par l’image.Avec la participation des cinéastes Édouard Beau, Stéphane Breton, John Gianvito, Clarisse Hahn, Florent Marcie et du Collectif de vidéastes ukrainiens BABYLON’ 13.(...)

Lire la suite

Little go girls d'Éliane De Latour

Projection-débat - Mardi 17 janvier 2017 - 18:00La projection sera suivie d'un débat en présence de la réalisatrice Éliane de Latour, cinéaste et anthropologue, directrice de recherches à l’Iris, avec Thomas Sotinel, critique cinéma au journal Le Monde et Eric Fassin, sociologue, professeur à Paris VIII. A Abidjan, les go de nuit empruntent un chemin chaotique entre délinquance et rapports tarifés dans les ghettos d'Abidjan, pour fuir les violences familiales. Très jeunes, analphabètes, largement musulmanes, elles sont prêtes à affronter le déshonneur et la mort pour un peu d'autonomie dont elles ont été privées dès le plus jeune âge. Entre le réveil et le tapin, le temps façonné par l’attente, les rêves, l’incertitude, laisse emerger une intimité presque silencieuse. Quelques unes tentent de renverser soudain leur mode d'existence pour tenter de gagner un peu de dignité à travers un nouveau projet de vie, la Casa des go. Les tensions sont telles qu’elles finissent par embaucher deux petites bonnes qu’elles rémunèrent 0,50€ par jour. Alors que les go commencent à sortir la tête du darkness, elles passent le relais de la servitude à des fillettes privées d’école comme elles au même âge. Sans doute suivront-elles le même chemin ? Le cercle se referme. Qui en sortira vraiment ?Voir la bande annonce du filmSéance organisée dans le cadre du Cycle "L'EHESS fait son ciné" proposé par la Direction de l’image et de l’audiovisuel (...)

Lire la suite

Origines et conditions d’apparition de la vie

Colloque - Mardi 11 octobre 2016 - 09:00La question des conditions d’apparition de la vie ou de la présence de la vie dans l’univers, longtemps considérée comme appartenant au domaine spéculatif, est en train de devenir un champ de recherche actif.Ce questionnement implique les sciences « dures » telle que l’astronomie et l’astrophysique – avec la découverte de planètes extrasolaires et l’exploration du Système Solaire par l’entremise de sondes spatiales, jusqu’à la chimie, la biologie et l’écologie – avec les derniers développements dans le monde prébiotique, l’émergence de la matière vivante et des systèmes écologiques et les étapes fondamentales de l’évolution. Ces questions impliquent tout autant les sciences humaines, comme l’histoire des sciences -avec l’histoire du questionnement des origines de la vie ou l’évolution des relations entre instrumentation scientifique et définition de la vie ; jusqu’à l’anthropologie – avec les variations culturelles de la perception et de la conception de la vie. Elles incitent, par ailleurs, à déporter le regard de la seule reconstitution des premières étapes de la vie pour considérer comme objectif la construction d’êtres « vivants » artificiels. Recréer la vie devrait en effet permettre de clarifier des questions telles que la façon dont la vie peut démarrer en tant que processus global, la probabilité de sa présence, la diversité qu’elle pourrait présenter dans d’autres mondes et, en dernier lieu, « ce qu’est » la vie.Plusieurs actions d’envergure focalisées sur ces questions ont ainsi récemment émergé dans les grandes universités internationales ou dans des fondations privées (Origins of life initiative à Harvard, Origins of Life Initiative à Munich, Earth-life Institute au Tokyo Institute of Technology, l’initiative de la Simons Foundation). Riche de l’activité de ses équipes en ce domaine ainsi que de la cartographie des savoirs susceptibles de l’étoffer, Paris Sciences et Lettres Research University a aussi souhaité aborder ces questions grâce à la mise en place récente d’un IRIS intitulé Origines et Conditions d’Apparition de la Vie.Le colloque de lancement sera l’occasion de confronter les perspectives adoptées par les grands centres mondiaux de recherche et de formation ainsi que d’en apprécier les motivations. Il montrera aussi que Paris, et de façon spécifique PSL Research University, dispose de tous les atouts pour aborder ce challenge scientifique. Inscription gratuite mais obligatoire par email à : appels-ocav@listes.univ-psl.fr(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

EHESS
54 bd Raspail 75006 Paris
Tél : 33 (0)1 49 54 25 05 - Fax : 33 0(1) 49 54 24 28
iris@ehess.fr
Accès

UNIVERSITE PARIS 13
UFR SMBH 74 rue Marcel Cachin, 93017 Bobigny cedex
Tél : 33 (0)1 48 38 77 75 - Fax : 33 (0)1 48 38 88 62
iris@univ-paris13.fr
Accès

 


 

Liens rapides

Archives ouvertes de l'Iris

Carnets de recherche

Twitter Iris