Enseignements | Séminaires des membres

Axe 2 : séminaire semi-ouvert, 2014-2015

États, mémoires, circulations

États, mémoires, circulations - Séminaire semi-ouvert de l'axe 2

Responsables : Chowra Makaremi et Éric Wittersheim

Espace de discussion pour les membres de l'axe 2 de l'Iris ainsi que pour les autres chercheurs du laboratoire, ce séminaire peut, sur demande, accueillir des chercheurs ou des doctorants (voire des masterants) qui travaillent sur des questions proches et/ou avec des membres de l'axe 2.

Espace de travail et de réflexion sur les transformations actuelles du politique, à l’articulation du local, du national et du transnational, le séminaire se déploiera autour de trois questions transversales : 1) L’État dans un monde postcolonial ; 2) Expériences et mémoires politiques ; 3) Circulations.

Une anthropologie de l’État en contexte postcolonial

De nombreux travaux ont récemment proposé une approche critique du droit et des institutions en se fondant sur un travail ethnographique: cette approche a notamment exploré des enjeux de migrations, de revendication de droits, de prise en charge des populations vulnérables. Il s’agit de se nourrir de ces travaux dans la perspective d’une anthropologie de l’État non seulement intéressée par le fonctionnement des États de droit en situation postcoloniale, mais qui utilise une démarche et des outils analogues pour réfléchir sur des contextes ou des terrains habituellement étiquetés comme plus « exotiques ». Quelles pratiques et formes de gouvernementalités contemporaines ce déplacement analytique permet-il d’observer ? En quoi ces observations permettent-elles de repenser les articulations entre local et global ? Ces réflexions s’organisent autour d’enjeux transversaux aux différentes recherches, parmi lesquelles : la restructuration du social – et les qualifications de la violence dont procède cette restructuration –, le contexte urbain, les enjeux de génération et d’âges de la vie, les classes populaires.

Expériences et mémoires

Une spécificité de cet axe est d’explorer le politique en situant la réflexion au croisement d’une étude des dispositifs, des institutions, des cadres juridiques, discursifs, idéologiques à travers lesquels s’incarne quotidiennement l’État, et les rapports de pouvoir à travers lesquels il se donne à saisir, et d’une étude de l’expérience qu’en font les sujets. Cette approche permet par exemple de penser la construction et la perte de normalité, ou la constitution d’une trame événementielle qui marque le rapport aux institutions et aux ordres juridiques, en partant des expériences individuelles et collectives et en accordant une importance à leurs modalités éventuelles de mise en narration. Ce thème revoit à un enjeu de mémoire : mémoire des institutions, mémoire collective, traditions, transmissions intergénérationnelles et cadre intimes ou publics de la mémoire.

Circulations

Cette double attention aux dispositifs de pouvoir et à leur vécu reste sensible à une question essentielle à l’articulation des échelles locales et globales, qui est celle de la circulation. Celle-ci renvoie aux mouvements des personnes, aux différents processus de régulation dans lesquelles ils s’inscrivent et aux formes de sociabilité qu’ils construisent. Mais elle renvoie également aux mouvements de biens, de capitaux, d’idées, et souligne l’importance du concept de flux pour saisir les enjeux de gouvernements qui se posent autour de ces objets.

EHESS
CNRS
Paris 13
INSERM

IRIS - EHESS
54 bd Raspail 75006 Paris
Tél : 33 (0)1 49 54 25 05
iris@ehess.fr
Accès

IRIS - UNIV. PARIS 13
UFR SMBH 74 rue Marcel Cachin, 93017 Bobigny cedex
Tél : 33 (0)1 48 38 77 75
iris@univ-paris13.fr
Accès

 


 

Liens rapides

La Lettre de l'Iris

Archives ouvertes de l'Iris

Carnets de recherche

Twitter Iris