Membres | Membres statutaires

Benoît TREPIED

trepied
Chargé de recherche CNRS
Discipline(s) : Anthropologie

Coordonnées professionnelles

Iris - EHESS, 54 bd Raspail 75006 Paris

bureau A526

benoit.trepied[at]ehess.fr

01 49 54 22 93

Domaines de recherche

Benoît Trépied mène une anthropologie historique de la citoyenneté en situation coloniale et postcoloniale. Ses recherches portent en particulier sur les relations raciales et la politique locale en Nouvelle-Calédonie coloniale, les enjeux contemporains de la décolonisation dans le Pacifique et l’outre-mer français, et la construction des savoirs en contexte colonial et postcolonial. Au croisement de l’ethnographie, de l’histoire et de la sociologie, ses travaux questionnent les conditions de production des sources, la pratique réflexive de l’enquête et les rapports entre savoir et pouvoir.

Fondée sur une longue enquête de terrain (deux années sur place) et aux archives, sa thèse de doctorat, soutenue en 2007 et publiée en 2010, portait sur les transformations des rapports sociaux et politiques à l’échelle de la commune rurale de Koné, au nord-ouest de la Nouvelle-Calédonie, à partir de l’accession des Kanak à la citoyenneté (1946). Au-delà des clivages raciaux et disciplinaires – entre anthropologie du monde kanak et histoire des colons –, cette recherche pluridisciplinaire « au ras du sol » était simultanément inscrite dans une réflexion plus large sur les grands changements juridiques et politiques de la Nouvelle-Calédonie et de la France d’outre-mer après la Seconde guerre mondiale. Dans la continuité de cette recherche, il travaille désormais sur les transformations des relations raciales à Koné du XIXe siècle à nos jours, en collaboration avec l’historien Adrian Muckle.

Benoît Trépied enquête également sur le processus actuel de décolonisation en Nouvelle-Calédonie et les nouvelles tensions qu’il génère, notamment du point de vue des diverses stratégies kanak de recouvrement de souveraineté (par l’indépendance statutaire, la citoyenneté française, ou les « droits autochtones »). Il s’intéresse en particulier aux enjeux soulevés par la mise en œuvre d’un droit civil coutumier kanak au sein du système judiciaire français, à partir de l’observation ethnographique des séances du tribunal coutumier et d’entretiens avec les « assesseurs coutumiers » kanak. Il s’interroge aussi sur les liens entre recherche et décolonisation, en replaçant notamment sa propre expérience au sein d’une histoire longue des rapports entre le savant et le politique dans le contexte calédonien.

  • Mots-clés : citoyenneté, situation coloniale, décolonisation, relations raciales, Nouvelle-Calédonie, France d’Outre-Mer

Responsabilités principales

Enseignement

Principales publications

Ouvrage

  • 2010, Une mairie dans la France coloniale. Koné, Nouvelle-Calédonie, Paris, Karthala, coll. Recherches Internationales, postface de Frederick Cooper.

Direction de numéro de revue

  • 2013, Outre-mers indigènes (avec Stéphanie Guyon, éds.), Genèses, n° 91.

Chapitres d’ouvrages

  • 2015, "Une histoire kanak contre l'indépendance. Relectures familiales du passé colonial en Nouvelle-Calédonie", in Solenne Billaud et alii (dir.), Histoires de famille. Les récits du passé dans la parenté contemporaine, Paris, Éditions rue d'Ulm, sciences sociales : 141-162.
  • 2015, avec Adrian Muckle, "Les transformations de la question métisse en Nouvelle-Calédonie (1853-2009)", in Christine Demmer et Christine Salomon (dir.), Émancipations kanak, Paris, Ethnies 37-38 : 100-121 (texte publié une première fois dans Anthropologie et Sociétés, 38-2, 2014 : 89-108).
  • 2014, "Nouveaux regards sur la situation coloniale en Nouvelle-Calédonie", in Laurent Dousset, Barbara Glowczewski et Marie Salaün (dir.), Les sciences humaines et sociales dans le Pacifique Sud : terrains, questions et méthodes, Marseille, pacific-credo Publications : 229-248.
  • 2013, avec Stéphanie Guyon, "Les autochtones de la République. Amérindiens, Tahitiens et Kanak face au legs colonial français", in Irène Bellier (dir.), Peuples autochtones dans le monde. Les enjeux de la reconnaissance, Paris, L'Harmattan, SOGIP-Horizons autochtones : 93-112.
  • 2013, « Communisme et situation coloniale en Nouvelle-Calédonie (années 1920-années 1940) », in Emmanuel Bellanger et Julian Mischi (dir.), Les territoires du communisme. Elus locaux, politiques publiques et sociabilité militante (des années 1920 à nos jours), Paris, Armand Colin : 111-129.
  • 2010, « “Deux couleurs, un seul peuple” ? Les paradoxes de l’Union calédonienne pré-indépendantiste dans la commune de Koné, in Elsa Faugère et Isabelle Merle (dir.), La Nouvelle-Calédonie, vers un destin commun ?, Paris, Karthala, Karapaa : 69-71.
  • 2009, « Coutumiers kanak contre élus FLNKS : la bataille de l’eau à Koné (Nouvelle-Calédonie, 2004) », in Bastien Bosa et Eric Wittersheim (dir.), Luttes autochtones, trajectoires postcoloniales. Amériques et Pacifique, Paris, Karthala, Les terrains du siècle : 27-56.
  • 2008, « Kanak “tradicionales” contra los elegidos FLNKS : la batalla del agua de Kone (Nueva-Caledonia, 2004) », in Bastien Bosa, Angela Santamaria y Eric Wittersheim (dir.), Luchas Indigenas y trayectorias poscoloniales, Bogota, Universidad de Rosario : 17-38.
  • 2005, « Fiches biographiques des narrateurs », in Alban Bensa et Antoine Goromido (dir.), Histoire d’une chefferie kanak. Le pays de Koohnê (Nouvelle-Calédonie), deuxième partie « Mémoire kanak. Les bases du pays », Paris, Karthala-Province Nord : 109-125.
  • 2003, « Rupture sociale et aide familiale », in Florence Weber, Séverine Gojard et Agnès Gramain (dir.), Charges de famille. Dépendance et parenté dans la France contemporaine, Paris, La Découverte, Textes à l’appui/Enquêtes de terrain : 69-94.

Articles

  • 2014, avec Adrian Muckle, "Les transformations de la question métisse en Nouvelle-Calédonie (1853-2009)", Anthropologie et Sociétés, 38-2 : 89-108.
  • 2013, "Chefferie, bétail et politique. Un notable kanak contre la revendication d'indépendance en Nouvelle-Calédonie", Anthropologica, 55-2 : 335-348.
  • 2013, avec Stéphanie Guyon, "Outre-mers indigènes : introduction", Genèses, 91 : 2-6.
  • 2013, "La décolonisation sans l'indépendance ? Sortir du colonial en Nouvelle-Calédonie (1946-1975)", Genèses, 91 : 7-27.
  • 2012, « Indigenous struggles and water policies in New Caledonia », Social Identities, 18-4 : 465-479.
  • 2012, « Une nouvelle question indigène outre-mer ? », La Vie des idées, 15 mai ; traduction en anglais : « A New Indigenous Question in France’s Overseas Territories? », Books & Ideas.net, 13 June.
  • 2011, « Des conduites d’eau pour les tribus. Action municipale, colonisation et citoyenneté en Nouvelle-Calédonie », Revue d’histoire moderne et contemporaine, 58-4 : 93-120.
  • 2011, « Recherche et décolonisation en Nouvelle-Calédonie : lectures croisées », Revue d’histoire des sciences humaines, 24 : 159-187.
  • 2010, avec Adrian Muckle, « In the long ‘run’: Kanak stockmen, the cattle frontier and colonial power relations in New Caledonia », Oceania, 80 : 198-215.
  • 2010, « ‘Two colours, one people’? The paradoxes of the multiracial Union calédonienne in the commune of Koné (New Caledonia) », The Journal of Pacific History, 45-2 : 247-264.
  • 2010, « Roch Pidjot, un grand Kanak en politique », Revue juridique, politique et économique de la Nouvelle-Calédonie, 16 : 56-65.

Rapport de recherche

  • 2008, Rapport d’allocation de formation et de recherche doctorale, Mission Ethnologie, Ministère de la culture, 49 p.

Recensions

  • 2015, recension de David Chappell, The Kanak Awakening: The rise of nationalism in New Caledonia (Honolulu, University of Hawai'i Press, 2013), Anthropological Forum, 25-2 : 214-216.
  • 2015, "Décoloniser le discours de l'authenticité culturelle", recension de Joanne Barker, Native Acts. Law, Recognition, and Cultural Authenticity (Durham, Duke University Press, 2011), Genèses, 99 : 149-154.
  • 2013, "A l'école post-coloniale", La Vie des idées, 24 octobre, recension de Marie Salaün, Décoloniser l'école ? Hawai'i, Nouvelle-Calédonie, expériences contemporaines (Rennes, PUR, 2013).
  • 2013, "Anthropologie de la violence en situation coloniale", La Vie des idées, recension de Michel Naepels, Conjurer la guerre. Violence et pouvoir à Houaïlou (Nouvelle-Calédonie) (Paris éd. EHESS, 2013).
  • 2009, recension du numéro spécial Mondes Ruraux de Politix (83, 2008), Revue d’études en agriculture et environnement, 90-2 : 246-249.
  • 2009, avec Adrian Muckle, « Note of French Gendarmerie archives relating New Caledonia », Pacific Manuscripts Bureau Newsletter, 26 : 4-5.
EHESS
CNRS
Paris 13
INSERM

IRIS - EHESS
54 bd Raspail 75006 Paris
Contacts
Accès

IRIS - UNIV. PARIS 13
UFR SMBH 74 rue Marcel Cachin, 93017 Bobigny cedex
Contacts
Accès

 


 

Liens rapides

La Lettre de l'Iris

Archives ouvertes de l'Iris

Carnets de recherche

Twitter Iris