Membres | Membres statutaires

Alexis SPIRE

Directeur de recherche CNRS
HDR
Discipline(s) : Sociologie
Institution(s) de rattachement : CNRS

Coordonnées professionnelles

Iris - EHESS, 54 bd Raspail 75006 Paris

bureau A524

alexis.spire[at]gmail.com

Domaines de recherche

Alexis Spire mène des recherches sur les transformations de l’Etat et sur la sociologie des inégalités. Il a longtemps travaillé sur la production des politiques d’immigration, en s’intéressant aux circulaires, aux instructions informelles et au pouvoir discrétionnaire des agents subalternes chargés de les mettre en œuvre. Il a ainsi tenté de montré l’existence d’une véritable politique des guichets.

Il a également réfléchi au poids des catégories statistiques dans les représentations sociales de l’immigration. Il a ensuite élargi cette perspective aux usages des nomenclatures socioprofessionnelles et au rôle des statisticiens dans le déclin d’une représentation du monde en termes de classes sociales.

Depuis plusieurs années, ses recherches portent également sur la sociologie historique de l’impôt. Après s’être intéressé aux transformations du rapport social à l’impôt, il a orienté ses recherches vers les formes contemporaines de l’inégalité devant l’impôt. Une enquête ethnographique au long cours lui a permis d’accéder aux coulisses de l’administration fiscale et de montrer les différences de traitement d’un impôt à l’autre et d’un contribuable à l’autre. Si les classes populaires sont soumises à un contrôle par capillarité, les classes dominantes sont parvenues à développer un rapport de domestication à l’impôt, tournant à leur avantage les enchevêtrements de règles et les dispositifs dérogatoires. Ce travail a été a été prolongé par une réflexion sociologique sur la délinquance en col blanc qui s’est déployée par le biais d’une enquête sur la pénalisation de la fraude fiscale en France et dans plusieurs autres pays étranger.

Plus récemment, il a réorienté son regard sur le rapport que les populations gouvernées entretiennent à l’égard de l’Etat et de ses représentants. Ce nouveau chantier s’est d’abord traduit par une recherche sur les différences de pratiques et de représentations entre salariés du public et du privé en Europe. Il devrait se poursuivre par une réflexion sur le consentement à l’impôt, les formes de résistance à l’Etat et les usages sociaux du droit.

  • Mots-clefs : immigration, Etat, inégalités, impôt, classes sociales, administration, sociologie du droit, domination, politique publique

Enseignement

Responsabilités principales

Actuelles

  • Codirecteur du master PDI de l'ENS
  • Membre supplément du CNU (section 19) depuis 2012.
  • Membre du comité de rédaction de la revue French, Politics, Culture and Society
  • Membre du comité de rédaction de la revue Champ pénal

Antérieures

  • Membre du comité de rédaction de la revue Politix (2007-2013).
  • Directeur adjoint du CERAPS (novembre 2010- juillet 2014).

Principales publications

Ouvrages

  • 2015, (avec Katia Weidenfeld), L'impunité fiscale. Quand l'État brade sa souveraineté, Paris La Découverte.
  • 2012, Faibles et puissants face à l’impôt, Paris, Raisons d’agir.
  • 2010, (avec Nicolas Delalande), Histoire sociale de l’impôt, Paris, La Découverte.
  • 2008, Accueillir ou reconduire. Enquête sur les guichets de l’immigration, Paris, Raisons d’agir.
  • 2008, (avec Jean-Gabriel Contamin, Emmanuelle Saada, Katia Weidenfeld), Le recours à la justice administrative. Pratiques des usagers et usages des institutions, Paris, La Documentation française.
  • 2005, Étrangers à la carte. L'administration de l'immigration en France (1945-1975), Paris, Grasset.

Direction de numéros spéciaux de revues à comité de lecture

  • 2011, (avec Marie Cartier), Générations en politique, Politix. Revue des sciences sociales du politique, n°96.
  • 2009, (avec Nicolas Fischer), État et illégalismes, Politix. Revue des sciences sociales du politique, n°87.

Articles dans des revues à comité de lecture

  • 2017, Comment étudier la politique des guichets ? Méthodes pour enquêter sur le pouvoir discrétionnaire des agents de l’immigration, Migrations Société, 2017/1 (N° 167), p. 91-100.
  • 2017, (avec Katia Weidenfeld), Punishing tax offenders in France and Great Britain: two criminal policies. Journal of Financial Crime, September 2017.
  • 2016, Les policy feedbacks et le rapport ordinaire à l'Etat, Gouvernement et action publique, (4), 141-156.
  • 2016, La politique des guichets au service de la police des étrangers, Savoir/Agir, (2), p. 27-31.
  • 2016, (avec Katia Weidenfeld), "La tolérance des juges à la fraude fiscale: un inconscient d’institution" Criminologie, vol. 49, n°1, p. 79-98.
  • 2015, (avec Cédric Hugrée et Étienne Pénissat) The Distinctive Features of Public Sector in Europe: A Comparative Study Based on the Social Morphology of Wage Earners. Comparative Sociology, 14 (2), 252-273.
  • 2015, (avec Cédric Hugrée et Étienne Pénissat) Les différences entre salariés du public et du privé après le tournant managérial des États en Europe. Revue française de sociologie, 56 (1), 47-73.
  • 2015, Capital, reproduction sociale et fabrique des inégalités, Annales. Histoire, Sciences sociales, n° 1-2015, p. 61-68.
  • 2015, Les ambivalences de la démarche participative dans l’administration. Le cas de la fusion au sein de la Direction générale des finances publiques (2007-2012), Sociologie du travail, 57 (1), janvier-mars 2015, p. 20-38. Accès à l'article : https://medihal.archives-ouvertes.fr/hal-01110828/document
  • 2014, Les formes élémentaires de l’inégalité devant l’impôt, Pouvoirs, 151 (4), p. 117-128.
  • 2014, (avec Jill Alpes), Dealing with Law in Migration Control: The Powers of Street-level Bureaucrats at French Consulates, Social & Legal Studies, 23 (1).
  • 2013, The Spread of Tax Resistance : The Antitax Movement in France in the 1970's, Journal of Policy History, vol. 25, n°3, p. 444-460.
  • 2013, Pour une approche sociologique de la délinquance en col blanc, Champ pénal, vol. X.
  • 2013, (avec Nicolas Delalande), De l'île de Ré à l'île d'Arros. Récits, symboles et statistiques dans l'expérience du bouclier fiscal, Revue française de sciences politiques, vol. 63, 2013/1, p. 7-27.
  • 2013, (avec Karen Akoka), Pour une histoire sociale de l'asile politique en France, Pouvoirs, 144, p. 67-77.
  • 2012, Du nouveau chez les bureaucrates, Gouvernement et action publique, n°2, p. 161-174.
  • 2011, La domestication de l'impôt par les classes dominantes, Actes de la recherche en sciences sociales, n°190, 2011, p. 58-71.
  • 2011, (avec Marie Cartier), Approches générationnelles du politique, Politix, n°96, p. 7-15.
  • 2011, (avec Katia. Weidenfeld), Le tribunal administratif : une affaire d’initiés ?, Droit & Société, n°79, p. 689-713.
  • 2010, La discrimination des étrangers au guichet, Regards sociologiques, n°39, p. 21-30.
  • 2010, Les effets politiques des transformations du corps enseignant, Revue française de pédagogie, n°170, p. 61-72.
  • 2009, (avec Katia Weidenfeld), Les usages sociaux de la justice administrative, Tracés, Hors-série, p. 75-85.
  • 2009, Échapper à l’impôt ? La gestion différentielle des illégalismes fiscaux, Politix, n°87, p. 143-165.
  • 2009, (avec Nicolas Fischer), L’État face aux illégalismes, Politix, n°87, p. 7-20.
  • 2009, L’inégalité devant l’impôt. Différences sociales et ordre fiscal dans la France des Trente Glorieuses, Revue d’Histoire Moderne et Contemporaine, 56-2, p. 164-187.
  • 2009, Rethinking the political dimension of migrations, Contemporary European History, vol. 18, p. 135-144.
  • 2009, (avec Anne-Sophie Bruno, Gérard Noiriel, Laure Pitti, Philippe Rygiel, Yann Scioldo-Zürcher et Claire Zalc), Histoire et mémoires des immigrations en régions et dans les DOM aux XIXe et XXe siècles, Hommes & Migrations, (2), 9.
  • 2008, (avec Emmanuel Pierru), Le crépuscule des catégories socioprofessionnelles, Revue française de sciences politiques, vol. 58, n°3, p. 457-482.
  • 2008, O papel dos agentes administrativos na política de imigração, Antropolítica, Universidade Federal Fluminense, n°25, 2° semestre, p. 75-96.
  • 2007, L’asile au guichet. La dépolitisation du droit des étrangers par les agents de préfecture », Actes de la Recherche en sciences sociales, n°169, p. 30-47.
  • 2007, Quand la raison d’Etat fait perdre la raison, Revue d’histoire moderne et contemporaine, 54-2, p. 178-190.
  • 2006, (avec Anne-Sophie Bruno, Philippe Rygiel, Claire Zalc), Jugés sur pièces. Le traitement des dossiers de séjour et de travail des étrangers en France (1917-1984), Population, vol. 61, n°5-6, p. 735-761.
  • 2006, (avec Antoine Math, Mouna Viprey et Serge Slama), La fabrique d’une immigration choisie. De la carte d’étudiant au statut de travailleur étranger, La revue de l’IRES, n°50, /1, p. 27-62.
  • 2005, L’application du droit des étrangers en préfecture, Politix, vol. 24, n°69, p. 11-37.
  • 2005, In den Kellern der französischen Einwanderungspolitik, Zeithistorische Forschungen / Studies in Contemporary History, 2, H. 3.
  • 2004, (avec Mustapha Belbah), Logiques d’Etat et logiques de l’immigré, Terrains et travaux, n°4, p. 146-172.
  • 2004, Les réfugiés, une main-d’œuvre à part ? Conditions de séjour et d’emploi, France, 1945-1975 », Revue européenne des migrations internationales, (20) 1 p. 23-38.
  • 2003, Semblables et pourtant différents. La citoyenneté paradoxale des Français musulmans d’Algérie en métropole », Genèses. Sciences sociales et histoire, n°53, p. 48-68.
  • 2002, Un régime dérogatoire pour une immigration convoitée. Les politiques françaises et italiennes d’immigration/émigration après 1945, Studi Emigrazione/Migration Studies, Centro Studi Emigrazione Roma, XXXIX, n°146, p. 309-323.
  • 1999, De l’étranger à l’immigré. La magie sociale d’une catégorie statistique », Actes de la recherche en sciences sociales, p. 50-56.
  • 1999, (avec Dominique Merllié), La question des origines dans les statistiques en France. Les enjeux d’une controverse », Le Mouvement social, n°188, p. 119-130.
  • 1998, Asile politique : 121 000 réfugiés vivent en France », INSEE Première, n°601,  4 p.

Doctorant.e.s Iris

EHESS
CNRS
Paris 13
INSERM

flux rss  EHESS

Big data & SHS

Journée(s) d'étude - Vendredi 16 juin 2017 - 09:00 "Big data & SHS - Regards et intérêts croisés pour la santé publique", journée d’étude organisée par Thomas Lefèvre & Sandrine de Montgolfier UMR8156 - U997.11 chercheurs français et étrangers en santé publique, venus des sciences sociales, de la médecine, de l'informatique, de l'épidémiologie partageront et croiseront leur regard, leurs expériences et leur intérêt pour la santé publique, au double prisme des Big Data et des sciences humaines et sociales.MatinéeSébastien Dalgalarrondo, CNRS Iris & INSEP, sociologie de la santé"Quantified self" et sportXavier Briffault, CNRS CERMES3, sciences sociales et épistémologie de la santéConséquences pratiques et épistémologiques du développement des objets connectés et big data en santé mentaleLuc Rocher, Université catholique de Louvain, Institute of Information and Communication TechnologiesComputational Privacy: on how human behavior bounds privacy and the privacy-conscientious use of big dataJoëlle Vailly, INSERM Iris, sociologie & anthropologieNouvel usage policier des données génétiques, une perspective anthropologiqueBenjamin Derbez, Mines ParisTech, Centre de Sociologie de l’InnovationLes bases de données de variants génétiques : un enjeu d’économie de la connaissance entre recherche et cliniqueAprès-midiCyrille Delpierre, INSERM & Université Toulouse III, épidémiologisteQuel apport du big data pour l'exploration des inégalités sociales de santé ?Louise Potvin, École de santé publique Université de Montréal, Chaire de recherche du Canada sur les approches communautaires et inégalités de santéD’où vient la complexité des interventions en santé des populations et comment la modéliser ?Nelly Robin, Université de Poitiers CNRS MIGRINTER, géographie avec Lakhdar Saïs Université d'Artois, Centre de Recherche en Informatique de LensParcours Migratoires et Données Multi-Sources. Des bases de données à la fouille de données en passant par l’intelligence artificielle, une méthodologie inédite pour réinterroger les espaces et les temporalités de la Traite des enfants et des femmesAlexandre Delanoë, CNRS Institut des Systèmes Complexes, sociologie, Chef de projet de la plateforme de fouille textuelle GargantextGargantext : comment faire un état de l'art en quelques minutesSandrine de Montgolfier, UPEC & INSERM Iris, épistémologie et histoire des sciences du vivantEnjeux éthiques soulevés par l’accès aux données de séquençage en oncogénétique du point de vue des professionnelsThomas Lefèvre, UP13 Iris & Hôpital Jean Verdier, médecineRetour d’expérience du groupe de réflexion ministériel « big data en santé » ; recommandations et analyses  (...)

Lire la suite

Cinémas d’insurrection

Colloque - Mercredi 22 février 2017 - 18:00Ce colloque est l’aboutissement d’un premier travail de recherche et de rencontre conduit avec des cinéastes et militants filmant de manière atypique les situations de conflits et post-conflits depuis plusieurs années ou décennies. L’objectif de ce colloque est donc de confronter les pratiques et les engagements d’artistes et de chercheurs enquêtant sur diverses situations de mobilisations ou de résistances armées, et sur la mémoire et l’amnésie constitutive de l’expérience historique des situations de post-conflits. Ces pratiques filmiques peuvent aussi inspirer les sciences sociales par leurs positions et leurs observations au plus proche des expériences de leurs interlocuteurs. En plaçant les travaux de ces cinéastes au centre des interventions, ce colloque entend aussi réinterroger les modes de savoir et les constructions de sens produits par l’image.Avec la participation des cinéastes Édouard Beau, Stéphane Breton, John Gianvito, Clarisse Hahn, Florent Marcie et du Collectif de vidéastes ukrainiens BABYLON’ 13.(...)

Lire la suite

Little go girls d'Éliane De Latour

Projection-débat - Mardi 17 janvier 2017 - 18:00La projection sera suivie d'un débat en présence de la réalisatrice Éliane de Latour, cinéaste et anthropologue, directrice de recherches à l’Iris, avec Thomas Sotinel, critique cinéma au journal Le Monde et Eric Fassin, sociologue, professeur à Paris VIII. A Abidjan, les go de nuit empruntent un chemin chaotique entre délinquance et rapports tarifés dans les ghettos d'Abidjan, pour fuir les violences familiales. Très jeunes, analphabètes, largement musulmanes, elles sont prêtes à affronter le déshonneur et la mort pour un peu d'autonomie dont elles ont été privées dès le plus jeune âge. Entre le réveil et le tapin, le temps façonné par l’attente, les rêves, l’incertitude, laisse emerger une intimité presque silencieuse. Quelques unes tentent de renverser soudain leur mode d'existence pour tenter de gagner un peu de dignité à travers un nouveau projet de vie, la Casa des go. Les tensions sont telles qu’elles finissent par embaucher deux petites bonnes qu’elles rémunèrent 0,50€ par jour. Alors que les go commencent à sortir la tête du darkness, elles passent le relais de la servitude à des fillettes privées d’école comme elles au même âge. Sans doute suivront-elles le même chemin ? Le cercle se referme. Qui en sortira vraiment ?Voir la bande annonce du filmSéance organisée dans le cadre du Cycle "L'EHESS fait son ciné" proposé par la Direction de l’image et de l’audiovisuel (...)

Lire la suite

Plus d'actualités

EHESS
54 bd Raspail 75006 Paris
Tél : 33 (0)1 49 54 25 05 - Fax : 33 0(1) 49 54 24 28
iris@ehess.fr
Accès

UNIVERSITE PARIS 13
UFR SMBH 74 rue Marcel Cachin, 93017 Bobigny cedex
Tél : 33 (0)1 48 38 77 75 - Fax : 33 (0)1 48 38 88 62
iris@univ-paris13.fr
Accès

 


 

Liens rapides

Archives ouvertes de l'Iris

Carnets de recherche

Twitter Iris