Sur l'agenda | Prix et distinctions

Prix de la Chancellerie des universités de Paris 2015

Alice Sophie Sarcinelli, lauréate 2015

Alice Sophie Sarcinelli est lauréate des prix solennels de la Chancellerie pour l'année 2015

Les prix solennels récompensent l’excellence de la valeur universitaire et scientifique d’une thèse de doctorat soutenue au cours de l’année civile précédant l’année d’attribution. Ils s’adressent à tous les étudiants franciliens en droit et sciences politiques, sciences économiques et gestion, médecine et sciences, lettres et sciences humaines et pharmacie.

Ces aides et distinctions sont attribuées, après un premier choix effectué par les établissements concernés, par des jurys composés chacun de trois personnalités qui sont, soit professeurs d’université, soit membres de l’un des grands corps de l’État ou de l’Institut de France.

 

Alice Sophie Sarcinelli a soutenu en juillet 2014 une thèse d'anthropologie intitulée Protéger, éduquer, exclure. Anthropologie de l’enfance et de la parentalité roms en Italie

sous la direction de Didier Fassin

et devant un jury composé de :

  • Agnès Fine, directrice d’études, EHESS
  • Laurence Gavarini, professeure, UP8Marcel Jaeger, professeur, CNAM
  • Tommaso Vitale, professeur associé, Sciences Po

 

Résumé :

Cette thèse interroge la question de l’enfance et de la parentalité roms telle qu’elle se pose dans la société italienne contemporaine à travers une ethnographie des campements roms milanais, de l’espace public et des politiques locales, et par le biais d’une démarche sociohistorique. Le travail de terrain réalisé entre 2009 et 2012 a permis de saisir comment le débat autour de l’enfance et de la parentalité roms se construisent, quelles visions concurrentielles sur l’enfance et sur la parentalité il convoque et quelles actions, quelles mesures politiques et quelles mobilisations il déclenche. L’enquête a notamment mis en lumière les mécanismes de production intellectuelle, morale et politique des figures de l’enfant et du parent roms, ainsi que les effets des catégorisations sur les individus concernés, et les formes d’opposition et de réappropriation de ces derniers. L’imbrication du politique et du moral au niveau de l’espace public et politique, comme au niveau de la vie intime des familles, permet de saisir d’une façon plus fine le processus d’exclusion et d’éducation dont les minorités roms sont la cible.
Proposant une anthropologie politique et morale de l’enfance et de la parentalité, cette thèse constitue un apport méthodologique à l’anthropologie de l’enfance, un apport critique au champ scientifique et militant sur les minorités roms et un apport épistémologique à l’anthropologie politique et morale.

Mots-clés
: enfance, enfants, parentalité, famille, Rom, Italie, morale, politique, anthropologie de l’enfance, racialisation, catégorisation, ethnicisation, socio-histoire

Lien : http://iris.ehess.fr/index.php?2731

A consulter :

EHESS
CNRS
Paris 13
INSERM

IRIS - EHESS
54 bd Raspail 75006 Paris
Tél : 33 (0)1 49 54 25 05
iris@ehess.fr
Accès

IRIS - UNIV. PARIS 13
UFR SMBH 74 rue Marcel Cachin, 93017 Bobigny cedex
Tél : 33 (0)1 48 38 77 75
iris@univ-paris13.fr
Accès

 


 

Liens rapides

La Lettre de l'Iris

Archives ouvertes de l'Iris

Carnets de recherche

Twitter Iris