Sur l'agenda | Activités internes et professionnalisation

Hommage au Dr Allouch, généraliste à Aulnay-sous-Bois

Hommage au Dr Allouch, généraliste à Aulnay-sous-Bois

Hommage au Docteur Allouch, généraliste à Aulnay-sous-Bois

Maurice Allouch, généraliste à la retraite, s’est éteint le 10 avril. Il avait pris la tête d’un comité de pilotage pour retrouver et indemniser les victimes du CMMP, une usine d’amiante à Aulnay-sous-Bois en Seine-Saint-Denis. J’ai souhaité vous faire partager cette triste nouvelle en raison de son implication dans les démarches de recherche et d’action en santé publique, menées en collaboration étroite entre les associations, la municipalité et des chercheur.e.s de l'IRIS et du GISCOP93 (Groupement d’intérêt scientifique sur les cancers d’origine professionnelle). 

Le Dr Allouch a fait partie des médecins dont l’implication médicale et citoyenne a nourri ma propre pratique de recherche en santé publique.

Le docteur Allouch a  rejoint en 2008 la longue lutte menée par des associations depuis la fin des années 1990, en collaboration avec le GISCOP93, sur les conséquences sanitaires de l’activité de l’usine de broyage d’amiante et zircon (radioactif) - le Comptoir des minéraux et matières premières (CMMP) - située au cœur d'Aulnay-sous-Bois. Les activités de broyage d’amiante et de zircon ont duré plus de 50 ans, contaminant tout le "vieux pays" d'Aulnay-sous-Bois. Le Dr Allouch a beaucoup contribué à inscrire la recherche et le suivi des victimes environnementales à l’agenda de la municipalité et même de l’ARS. En tant que médecin de première ligne, il avait pris conscience de la gravité de l’épidémie de maladies liées à l’amiante à Aulnay-sous-Bois, mais aussi de l’invisibilité, socialement construite, de cette épidémie. Surtout il est devenu un compagnon de route des experts-citoyens et citoyens-experts qui continuent à interpeller les pouvoirs publics sur la connaissance, la reconnaissance et la prévention des maladies liées à l’amiante en France. Maurice Allouch avait compris que les risques professionnels et environnementaux, de l’amiante et d’autres dangers toxiques avérés, faisaient et feraient des victimes en grand nombre. Il savait que l’épidémie des maladies liées à l’amiante ne prenait pas fin avec la décision d’interdiction de l’usage de cette fibre mortelle, encore redoutablement présente en France dans les écoles, les hôpitaux, les HLM et bien d’autres édifices, publics ou privés. Il a collaboré et soutenu cette démarche de santé publique « de terrain », unique en France sur cette question de l’amiante, qui allie la recherche et l’action, prenant au sérieux les droits des personnes ayant subi l’exposition à un risque mortel,  à bénéficier d’un suivi de qualité, médical, psychologique, médico-social. Le communiqué ci-joint témoigne de ce qu’il a été pour nous : un médecin de première ligne et de santé publique, dans la perspective humaniste qui fut la sienne. Au revoir docteur Allouch et merci.

Annie Thebaud-Mony
Directrice de recherche honoraire Inserm
IRIS/GISCOP93/GISCOP84

annie.mony@gmail.com
http://iris.ehess.fr/index.php?115 
https://www.asso-henri-pezerat.org

 


 

A télécharger :

A consulter :

EHESS
CNRS
Paris 13
INSERM

IRIS - CAMPUS CONDORCET
Bâtiment Recherche Sud
5 cours des Humanités
93322 Aubervilliers cedex
Contacts
Accès

IRIS - U. SORBONNE PARIS NORD
UFR SMBH 74 rue Marcel Cachin, 93017 Bobigny cedex
Contacts
Accès

 


 

Liens rapides

Twitter Iris

La Lettre de l'Iris

HAL - collection de l'Iris

Carnets de recherche