Sur l'agenda | Soutenances de thèse

Lila Belkacem : L'"enfant perdu" et le "pays d'origine". Construction des origines et expériences migratoires de descendants d'immigrants ouest-africains en région parisienne

Mardi 19 novembre 2013 à 9h, EHESS, 190 av de France 75013 Paris (salle du conseil)

Thèse pour l'obtention du doctorat de sociologie présentée par Lila Belkacem sous la direction de Michèle Leclerc-Olive

 

Résumé

Entendant déconstruire certaines représentations sur le « rapport au pays d'origine » des descendants d'immigrants ouest-africains en France, cette thèse analyse les processus sociaux de construction des origines, c'est-à-dire de tout ce à quoi le terme « origine(s) » renvoie classiquement : des supposées cultures, traditions, valeurs, identités, mais également des lieux et des collectifs y étant associés. L’analyse se fonde sur cinq terrains ethnographiques conduits en région parisienne et au Mali auprès de « jeunes », de membres de leur famille et de représentants associatifs et institutionnels : des expériences de séjour long au Mali pour des « personnes en difficulté » ; une colonie de vacances organisée pour des enfants d’immigrants maliens ; des rencontres associatives entre « jeunes » et « aînés » sur la question des relations intergénérationnelles et de l’engagement associatif des « jeunes au pays » ; des consultations ethnocliniques pour résoudre des problèmes familiaux jugés culturels ; des conversations sur Internet convoquant la question du rapport aux « origines ». Dans ces situations, une pensée des racines est actualisée, présentant le maintien des « liens au pays d'origine » comme une condition de la réussite et du bien-être des descendants d’immigrants, parfois qualifiés d’« enfants perdus » lorsqu’ils ne se conforment pas aux normes valorisées par leurs parents.

Après avoir souligné le contexte socio-historique singulier dans lequel les descendants d’immigrants font la double expérience de la migration (directe ou indirecte) et de la minoration (sociale et ethnoraciale), cette thèse montre que pour comprendre le succès de cette pensée des racines, l’adoption d’une perspective identitaire des « liens au pays d'origine » conduit à plusieurs impasses. Interrogeant les concepts de performance et de performativité, elle se centre alors sur les mécanismes et les effets de la construction en situation des « origines » et accorde une attention particulière aux rapports de pouvoir dits de génération, de sexe, de classe et de race/ethnicité. Au cours des situations sociales observées, des traits de l’origine sont performés, s’accompagnant d’assignations, d’injonctions et de modes d’emploi à l’adresse des descendants d’immigrants. Or, cette performation ne s’avère pas simplement imposée aux « jeunes de France » mais est co-performée avec eux. La force de cette construction tient alors au fait qu’elle actualise des rapports de pouvoir asymétriques entre les interactants (descendants d’immigrants, migrants, représentants institutionnels, etc.), rapports qui ne peuvent se saisir hors du contexte français de minoration. Ainsi, sans nier l’importance des identifications et des sentiments de soi des personnes rencontrées, cette analyse situationnelle met en lumière l’intérêt, pour comprendre le « rapport au pays d'origine » des descendants d’immigrants, de se décentrer d’une perspective identitaire et d’une approche du « pays d'origine » comme donné, afin d’analyser la construction des « origines » en situation et en contexte migratoire minoritaire post-colonial.

Jury

  • Stéphane Dufoix, Maître de conférence à l'Université Paris Ouest Nanterre
  • Didier Fassin, Professeur à l'Institute for Advanced Study (Princeton) et Directeur d’études à l'EHESS (Paris)
  • Nacira Guénif-Souilamas, Professeure à l'Université Paris 8, Rapporteure
  • Michèle Leclerc-Olive, Chargée de recherche au CNRS, Directrice
  • Gérard Mauger, Directeur de recherche émérite au CNRS (Université Paris 1)
  • Mahamet Timera, Professeur à l'Université Paris 7, Rapporteur

A consulter :

EHESS
CNRS
Paris 13
INSERM

IRIS - EHESS
54 bd Raspail 75006 Paris
Contacts
Accès

IRIS - UNIV. PARIS 13
UFR SMBH 74 rue Marcel Cachin, 93017 Bobigny cedex
Contacts
Accès

 


 

Liens rapides

Twitter Iris

La Lettre de l'Iris

HAL - collection de l'Iris

Carnets de recherche