Sur l'agenda | Soutenances de thèse

Giselle Avilés-Maldonado > Grandir et vivre à Orocovis. Une anthropologie politique des mondes ruraux contemporains à Porto-Rico - 17 décembre 2018

Soutenance de thèse - Lundi 17 décembre 2018, 14h - EHESS 54 bd Raspail 7006 Paris, salle A07_51

Grandir et vivre à Orocovis. Une anthropologie politique des mondes ruraux contemporains à Porto-Rico

Soutenance de thèse d'anthropologie présentée publiquement par Giselle Avilés-Maldonado, préparée sous la direction de Michel Naepels à l'EHESS

Cette thèse vise à décrire les transformations en matière de discours et de pratiques sociales survenues dans le cadre d’une reformulation de la situation coloniale de l’île vis-à-vis des États-Unis. L’ethnographie au coeur de ce travail, fut réalisée dans la municipalité rurale d’Orocovis. Elle offre un regard nouveau sur les expériences quotidiennes de la vulnérabilité rurale, produites par les changements politiques et économiques survenus au cours du XXe siècle avec le statut du Commonwealth, la réforme agraire et l'industrialisation. Pour saisir au mieux cette situation actuelle, un dialogue est établi entre les données ethnographiques et les archives policières et journalistiques. En mobilisant notamment la perspective de la gouvernance de Michel Foucault, Orocovis s’offre à nous comme un exemple paradigmatique de la présence de l’État dans le quotidien et le corps des individus – un État présent par son absence. L’usage de drogue, l’expérience de la violence, la dépression et le suicide sont alors des sujets récurrents dans les discours et les échanges quotidiens. C’est pourquoi, dans un second temps, nous appréhendons cette intériorisation du politique au travers du fonctionnement d’une institution publique de santé mentale dont la principale solution apportée aux patients est celle de la médication de la souffrance. Enfin, cette ethnographie nous fait découvrir l’envers d’une autre institution – cette fois-ci privée : une « communauté thérapeutique » (modèle de la ‘‘réhabilitation sociale’’ issu des États-Unis). En prenant comme fer de lance une ethnographie du parcours de vie, ou de mort, à Orocovis, nous découvrons comment l’État gouverne nos corps.

  • Mots clés : ethnographie, vulnérabilité rurale, violence, anthropologie politique, Porto Rico, Etats-Unis, inégalités sociales, santé mentale, politiques publiques, criminalisation.

Composition du jury

  • Mme. Álvarez-Curbelo Silvia, Universidad de Puerto Rico, Membre du jury
  • Mme. Bretin Hélène, Université Paris 13, Membre du jury
  • M. Cohen James, Université Sorbonne Nouvelle, Paris 3, Rapporteur
  • M. Garcia-Colon Ismaël, The Graduate Center, College of Staten Island, The City University of New York, Rapporteur
  • M. Naepels Michel, CNRS, EHESS, Directeur de thèse

Informations pratiques

  • Lundi 17 décembre 2018, 14h
  • EHESS 54 bd Raspail 7006 Paris, salle A07_51

 

 

A consulter :

EHESS
CNRS
Paris 13
INSERM

IRIS - EHESS
54 bd Raspail 75006 Paris
Contacts
Accès

IRIS - UNIV. PARIS 13
UFR SMBH 74 rue Marcel Cachin, 93017 Bobigny cedex
Contacts
Accès

 


 

Liens rapides

Twitter Iris

La Lettre de l'Iris

HAL - collection de l'Iris

Carnets de recherche