Sur l'agenda | Soutenances

Nolwenn Gauthier > La terre : enjeux et récits dans le Val-de-Marne. Tensions, savoirs et morales dans la fabrique d’une métropole agricole – 17 janvier 2022

Soutenance de thèse, lundi 17 janvier 2022 à 14h – Hybride

La terre : enjeux et récits dans le Val-de-Marne.

Tensions, savoirs et morales dans la fabrique d’une métropole agricole.

Thèse en Études urbaines présentée publiquement par Nolwenn Gauthier, préparée à l'EHESS sous la direction de Jean-Pierre Hassoun (CNRS/Iris)

De plus en plus de grandes villes voient se déployer une palette de modèles de production alimentaire censés s’adapter à l’évolution du tissu urbain et participer ainsi à l’alimentation des citadin.es. À partir d’une recherche sur l’écologisation des usages des sols agricoles urbains et périurbains, la thèse questionne la construction de récits territoriaux comme étant une entreprise de normalisation des relations à l’environnement. Elle s’appuie sur une enquête ethnographique réalisée entre 2017 et 2019 à Paris et dans le Val-de-Marne combinant observations, entretiens semi-directifs, travail sur archives et littérature grise. Cette approche m’a amenée à découvrir des populations : des maraîcher.es (des urbains venant de Paris) du Plateau briard valorisant la culture sur sol vivant, des architectes et des paysagistes explorant de nouvelles formes d’habiter sur les interstices et fronts de l’urbain, ou encore des élu.es trouvant dans l’agriculture un vecteur pour renouveler l’urbanité et leur rôle public. La thèse étudie les récits que ces mondes produisent à propos de leurs relations à la terre.

L’analyse proposée retrace d’abord l’historicité de l’émergence des préoccupations pour la terre sur le Plateau briard, dans le Val-de-Marne. Elle se focalise ensuite sur les néopaysan.nes engagé.es dans la déconstruction de la conception patrimoniale de la terre. La thèse met en lumière tant le rôle de leur transition professionnelle sur le renouvellement du récit de soi que les effets transformateurs dans le monde agricole de leurs discours sur les normes d’accès et d’usage de la terre. Enfin, la thèse analyse plusieurs dispositifs publics de concertation où sont valorisés et discutés certains usages agricoles des sols autour de Paris. Elle met en évidence l’élargissement du public concerné par les terres agricoles. Dégageant différentes dimensions de l’appropriation discursive des problématiques agricoles par des acteur.rices des mondes urbains, la thèse révèle la manière dont ils et elles façonnent un ensemble de normes promouvant la « bonne manière » d’aménager et d’utiliser les sols agricoles. Elle montre ainsi que ces discours publics produisent un récit urbain inédit en accord avec les injonctions morales du développement durable. Cette recherche montre la pluralité des représentations de l’écologisation des sols qui mobilisent de diverses manières, parfois antagonistes, des objectifs de durabilité, de sobriété énergétique et spatiale, investissant les interstices ou les marges urbaines. L’écologisation des terres agricoles apparaît alors comme le résultat d’un processus historique et politique au cours duquel s’assemblent, coexistent et entrent en conflit des valeurs, des savoirs et des techniques. En analysant les termes de la conflictualité et de la coexistence d’une pluralité de représentations de la terre, cette thèse démontre comment l’écologisation renouvelle le récit urbain et agricole sur ce territoire. 

  • mots-clefs : Écologisation agricole, sols, ethnographie environnementale, récit urbain, métropole agricole, éthique environnementale

Composition du jury

  • Jean-Pierre Hassoun, Directeur de recherche – CNRS, Émérite (Directeur)
  • Beatriz Fernandez, Maîtresse de conférences – EHESS
  • Monique Poulot, Professeur de géographie – Université Paris Nanterre (Rapporteur)
  • Denis Salles, Directeur de recherche – INRAE Nouvelle Aquitaine / Bordeaux UR ETTIS (Rapporteur)
  • Stéphane Tonnelat, Chargé de recherche - CNRS

Informations pratiques

  • Lundi 17 janvier 2022 à 14h
  • EHESS, 54 boulevard Raspail salle A07_37+ distanciel.
  • Le nombre de places dans le public étant limité, merci de contacter Nolwenn Gauthier par mail (no.gauthier@gmail.com) pour obtenir le lien pour suivre la soutenance en visioconférence.

 


 

A consulter :

EHESS
CNRS
Paris 13
INSERM

IRIS - CAMPUS CONDORCET
Bâtiment Recherche Sud
5 cours des Humanités
93322 Aubervilliers cedex
Contacts
Accès

IRIS - U. SORBONNE PARIS NORD
UFR SMBH 74 rue Marcel Cachin, 93017 Bobigny cedex
Contacts
Accès

 


 

Liens rapides

Twitter Iris

La Lettre de l'Iris

HAL - collection de l'Iris

Carnets de recherche