Sur l'agenda | Soutenances

Jung-Im Ha > La migration des étudiants coréens en France. Liens familiaux et circulation du care : Investissements des parents, dettes des enfants - 21 novembre 2019

Soutenance de thèse, jeudi 21 novembre 2019 à 14h – EHESS, 54 bd Raspail 75006 Paris, salle A0951

La migration des étudiants coréens en France. Liens familiaux et circulation du care : Investissements des parents, dettes des enfants

Soutenance de thèse de sociologie présentée publiquement par Jung-Im Ha, préparée sous la direction de Jean-Pierre Hassoun et Marc Bessin.

Le changement des circonstances infrastructurelles et économiques dans les années 2000 ont fait évoluer largement les caractéristiques et les projets d'études des étudiants coréens en France. Dans le cadre d'une ethnographie des parcours biographiques d'étudiants coréens en France (trente entretiens entre 2011 et 2015) et de leurs familles en Corée du Sud (vingt cas, l'été 2012 et 2014), cette thèse restitue l'analyse de la comparaison de groupes d'étudiants coréens selon le moment de l'arrivée en France entre 2000 et 2010. Il s'agit de déterminer les évolutions des rapports des étudiants avec leur famille, les modalités de soutien et les projets de vie, entre ces deux groupes à partir de la classe, du sexe, de l'âge et du type d'études. Dans le cadre transnational, l'expérience de la distance incite à se rapprocher pour maintenir une relation familiale grâce aux nouvelles technologies de la communication et accentue le dynamisme du soutien affectif. Au lieu de la double absence proposée par Sayad, aujourd'hui, la période "transitoire" de la migration étudiante entraîne une double présence matérielle et émotionnelle, tout au long du séjour à l'étranger. D'un côté, les soutiens familiaux s'adaptent ou subissent des modifications. D'un autre côté, le séjour prolongé, le rythme temporel autogéré et des repères identifiés comme possibles contribuent à déclencher des projets de vie migratoire. Cette recherche est une occasion de faire le point pour aborder les obligations morales et pratiques qui doivent advenir, ce que nous appelons le care différé, à la fois care "temporalisé", "à retardement", mais toujours "à distance".

Composition du jury

  • Marc Bessin, directeur de recherche au CNRS, co-directeur de thèse
  • Valérie Gelézeau, directrice d'études à l'EHESS, présidente  
  • Anne Gotman, directrice de recherche au CNRS, rapporteure 
  • Jean-Pierre Hassoun, directeur de recherche au CNRS, co-directeur de thèse
  • Laura Merla, professeure à l'Université catholique de Louvain, examinatrice 
  • Cécile Van de Velde, professeure à l'Université de Montréal, rapporteure 

Renseignements pratiques

  • Jeudi 21 novembre 2019, 14h
  • EHESS 54 bd Raspail 75006 Paris, salle A0951

A consulter :

EHESS
CNRS
Paris 13
INSERM

IRIS - CAMPUS CONDORCET
Bâtiment Recherche Sud
5 cours des Humanités
93322 Aubervilliers cedex
Contacts
Accès

IRIS - UNIV. PARIS 13
UFR SMBH 74 rue Marcel Cachin, 93017 Bobigny cedex
Contacts
Accès

 


 

Liens rapides

Twitter Iris

La Lettre de l'Iris

HAL - collection de l'Iris

Carnets de recherche