Sur l'agenda | Soutenances de thèse

Zoé Rollin > Le lycée à l’épreuve du cancer. Étude de la coordination des professionnel-le-s soignant-e-s, non soignant-e-s et enseignant-e-s autour du suivi des trajectoires scolaires d’élèves atteint-e-s de cancer

Soutenance de thèse, jeudi 24 novembre 2016 à 13h00, EHESS 190 avenue de France 72013 Paris, salle 015

Le lycée à l’épreuve du cancer. Étude de la coordination des professionnel-le-s soignant-e-s, non soignant-e-s et enseignant-e-s autour du suivi des trajectoires scolaires d’élèves atteint-e-s de cancer

Soutenance de thèse de sociologie présentée publiquement par Zoé Rollin, sous la direction conjointe de Marc Bessin et Sophie Le Cœur

Jeudi 24 novembre 2016 à 13h00, EHESS 190 avenue de France 72013 Paris, salle 015

Résumé

Cette recherche doctorale interroge, à partir du cas du cancer, les tensions entre maladie chronique grave et scolarité au niveau du lycée. Elle est basée sur l’étude de 60 trajectoires scolaires d’élèves du secondaire atteint-e-s de cancer et trois ans d’observation ethnographique (observation participante et recherche-action) en établissements scolaires et services d’oncologie pédiatrique et ce dans deux régions françaises.

La première partie interroge les temporalités de la scolarité face à l’épreuve de la maladie au niveau des trajectoires et expériences scolaires des lycéen-ne-s. Le temps des traitements aigus, vécu comme atypique, l’est aussi du point de vue scolaire. Sur le long terme, la gestion socialement différenciée de la maladie, et ce en interaction avec une pluralité d’acteurs et d’actrices, fait entrer une partie seulement de ces élèves dans des trajectoires scolaires invalidantes, qui basculent dans le champ du handicap. Dans l’accompagnement de la gestion sociale de la maladie, les parents d’adolescent-e-s, en particulier les mères, jouent un rôle majeur. L’ensemble de ces trajectoires et expériences sont marquées par la pérennité de rapports de pouvoir qui persistent dans l’épreuve de la maladie grave.

La deuxième partie interroge la place occupée par la scolarité, l’école et ses représentant-e-s dans l’institution hospitalière. Le quotidien des enseignant-e-s hospitalier-e-s est modelé par les normes de l’hôpital et se mue en un travail d’accompagnement composé d’un large faisceau de tâches entourant la transmission de connaissances. A l’hôpital, la place du scolaire reste ambivalente : mise en avant de manière permanente, elle reste une activité non soignante marginale dans cet espace professionnel, d’autant plus que les frontières entre enseignants salariés et bénévoles reste floue.

Enfin, la dernière partie vient souligner ce que signifie pour l’institution scolaire française d’accueillir des élèves atteint-e-s de cancer. Celle-ci s’est construite sur la base de publics d’élèves lisses de toutes différences et de besoins d’adaptations spécifiques. Aussi, l’inclusion d’adolescent-e-s gravement malades vient bousculer cet édifice, et ce de manière prégnante au lycée. Ce sont les normes de professionnalité des différent-e-s professionnel-le-s de l’éducation qui se voient modifiées. Le cancer vient mettre au jour des logiques invisibilisées : la part du care intrinsèque au quotidien enseignant. Ce faisant, l’accueil d’élèves gravement malades assigne les enseignant-e-s à tout un ensemble de tâches interstitielles ainsi qu’à une personnalisation de la relation pédagogique.

Au final, cette thèse propose d’envisager en quoi les éthiques du care permettent de revisiter les aspects tant invisibilisés qu’essentiels de la relation pédagogique, tant en terme d’actes que de posture professionnelle.

Composition du jury

  • Marc Bessin, chargé de recherche CNRS (HDR), co-directeur
  • Sophie Le Cœur, directrice de recherche INED, co-directrice
  • Anne Barrère, professeur des universités à l'Université Paris 5 Descartes, rapporteure
  • Claude Martin, directeur de recherches CNRS, professeur à l'EHESP
  • François Dubet, professeur des universités à l'Université de Bordeaux, directeur d'études EHESS
  • Annie Thebaud-Mony, directrice de recherche Inserm émérite, examinatrice
  • Jean-Sébastien Eideliman, maître de conférences à l'Université Lille 3, examinateur
  • Aurélie Dammame, maîtresse de conférences à l'Université Paris 8, examinatrice

A consulter :

c
l xmlns="htp://iris.is."olorget="andelks="x.php"> l xmlns="htcnriris.ehshs."olorget="andelks="x.php"> c
"olorget="andelks="x.php"> c
l xmlns="htichercris.is.home.nt="telorget="andelks="x.php"> "textes">l xmslns="htp://iris.is. : la (Sahref=/4638s="x.php"> <_s" src="csins e_rsiree_blanc.pref= rsi alt="irse...<'étudeulter : Bigersta & SHS Le Cœur "x.ph="loos">foaf:I" type Vérezdi 16oi – 20 n- 09:00p;|&nbs "Bigersta & SHSn- RegalaesetraiurelAioloa In desiliatiains de lsentée", journe dscolairteurnorgctisace occuThomuesLefèvan,&xperdrhine u Mng=golDC.I UMR8156n- U997.11 de la Trave public fuscult; Lencer ets de lsentée, v de s usacides présences,tructionTraeophi, Au-delnkend&atée, storiqupidque s d’oneyed’ée.difa Inée. "Trctrgala, "Travgories, expéri "TrcaiurelAisiliatiains de lsentée,gratdon eetoires au prBigeDstaenfausacides prs rest familiasences Misteace
  • Jean-SDalgignaédo,recherIrsit& INSEP,ghai. Une socporains de "ée ="DC.d self"e mosre eXavC.I Briffualt,recherCERMES3,sacides présencesfusculps que Une socporains de hed ééees prique des pratulps que Une es polu;al et le déveltrs objetbyne n dets salarigersta r ets de lres senLuc Ro de , ces à l'Uni'idholie histoLouvaaudeIco et lee boInkend&atintendq mund'identiTppemeUne ss uté interPrivacy: instiw l'act behavCordes ndatrievacytendq >rievacy-oir t techme suon borigerstaJoë">ChVLes y, INSERMrIrsi,ghai. Une so&> Une anthtonie risme phiecC.I utionoine desgiés e des ,i qu’àp desniq> Une antdestualite">Benjam, Mst faversiTppe,rentièrx maai. Une socporolaIion des ikabye suigcer.oine descerv
      enre eolu;rigersta iliatiintelorpécialisateacges temporsencesactets de l?Louion PotvaudeElnsomie mns de lsentée és à l'UniverMng=èses,aChas mie m

      Cette reu Canada Enquêteenrrode rec munnel, trajectteacges tempoe mns de DogieùLe canc'auneueomxessionnal Comivtechmncer ets de lographpl et rajects, vanc'aumodlites>?Nes y Robaudeés à l'UniverPos inrrecher MIGRINTER,sgiral. Ethni vivLakhdccuSaïseés à l'Univ'Arcess,rentièrx mRe de la rnoInkend&ate histoLenssortir ? Mriences migectDoine desM l'-name="s. Paye suigcer.oine des; Par-fouilomie m.oine desent-ede cbliqueltravaillligge : rnifecC.le co tradquoiod Une soteac vot iliatèse partie quêteiques eten lignroge les temporalitTelà la trtion desenfausaite dAomxarez >Paunoë,recherIco et lnfausSques dus lv id,ghai. Une s,aChefactesites dmarocain tekendmie mfouilomii clue">ChGargcti clGargcti clsuspe vancfas miuzheimegration">Aunvisaeldes ote"ses perdrhine u Mng=golDC.IdePECt& INSERMrIrsi,gulps que Une soopologie et histacides preu y anntEre dx quoi les ie vle Lsliqueltraaccsentages oine descer ééeeblig rnoicesgiés e desest aussi du poindination des profsThomuesLefèvandePranIrsit& H de l’tual Veierrr,onTraeophiRternednaires. L’expu gr claie moualidet rajectanaau_gs  (...)agogique.

      l xmslns="htp://iris:443"is.journ%C3%A9es-d%C3%A9teur/rig-rsta-shsacLirporainuIla="irisogique.

      is
  • c Cteacmues travaEnqous la Le Cœur "x.ph="loos">foaf:I" type Me lezdi 22 fquve : R 20 n- 18:00p;|&nbsCue. Glodesentreltraas/deen étab compos Jeans d'homm de la Travue d'unise Enquds à igns/suidentsistoion, les mobilfféremazones d'aavarme de édinstruitmque l". Hisltraamnazonevoir :et l'vhropologiees. L’expciologie histgns/suidentsistobgrapojass trnseite sur les pocam les  p lne, l’evaEpirequêteacides présencesf modelTrav

    Copéri "Trs obhique (obigrato socirode la trtgories, expopol"Trs e parlocu en es anain blie. Ce >ges socistoteaca : Lenimantièrx al Comivtechmnc,ecue. Glodeseng="fd, l’eèse partie quête-e-spoe mnsure den ligne et les construcsenociroduIlsliqueltralà d.A vive Forger la partvhistoteaca : LeÉdonalieEmma, Sde ph, duBéteudeJohn Gul vito, Cgnan, maHahudetualne,tual soopoanitare desfactevidqua : Leuk conienocBABYLONtra 13.(...)agogique.

    l xmslns="htp://iris:443"is.. Glodes/ote%C3%A9mue-diaEnqous la acLirporainuIla="irisogique.

    is

    c Lits+x go girle ; u of z >PvLatern Le Cœur "x.ph="loos">foaf:I" type Malii 0 njl vi: R 20 n- 18:00p;|&nbsaiseoess la lairaautouriohistodans leent-gie des rialiste titutiy, diu of z dPvLatern,toteaca : jectant; Une ane, sd-Mony, directrice de sLe lycéIrsi,gi vivThomuesSotirofese figuretoteacmant mettrnterLu Mngd jectE">FrFai>Marchai. Uneueches CNRS, profeversitVIIIaissAbidja la natg Le GnuIlnogerug="fru myte ? Lc Bee post-ert > lie de l’enGenre et tersfemporhumains gni : iologiidja lailiatfuiquêtevbe > Vatégies f.Tesente dnmraanteph,bè 5 De dves grusuamisde éfessicée.plAi sLe lafséeequêgt; sh prour le rôme eopstett p d'dmins l’àée.fessiée.tsnérrieve descsentleto soce dnmperseransitionremazv l monditap Antous la d. Le cas r le ma. Le caaudiogt; Ar (...)agogique.

    l xmslns="htp://iris:443"is.pitess la -d%C3%A9s l/lits+x-go-girle-d%C3%A9 of z-laternacLirporainuIla="irisogique.

    is
    P socd'" class=; s="irisog is
    s eaufond"> Acationi> Acationi> tioni> "> Sur l'a-ul Acationi> Acationi> Acationi> Acationi> Acationi> Acationi> tioni> "> Acationi> Acationi> Acationi> Acationi> Acationi> Acationi> Acaul Acationi> tioni> "> Acaul Ac ul Ac ul is
    c 'étudbr lt="ais ng>54 bd Rasp; Le75006eversidbr ltTél : 33 (0)1 49 54 25 05 - Fax : 33 0(1) 49 54 24 28dbr lt=textes">l xmlns: http://iris.ehess.fr/i288x.er»,@p://irisdbr ltAccsendbr lt="irisog
    p>UNIVERSITE PARIS v3"br lt="ais ng>UFR SMBH 74 ru
  • Cce"de eurs, 9320 nBobs ey ceessdbr ltTél : 33 (0)1 48 38 77e75 - Fax : 33 (0)1 48 38 88 62dbr lt=textes">m; Lto:r»,@seur- rég13.fr">r»,@seur- rég13.fr="iribr lt=textes">l xmlns: http://iris.ehess.fr/i2882"tAccsend"irisog
  • p> isog
    hr lt
    p> isog p>LienonGenis u"br lt="ais ng>isog p>ationeink r="igrar:#336699;s="textes">l xmslnshalshs.a deivde-ouvviqusris.IRIS/?rang=fr">A deivdesouvviqusistoriIr Etbr lt="iris|&nbs="ais ng>isog p>ationeink r="igrar:#336699;s="textes">l xmlns: http://iris.ehess.fr/i163x.iCarnetpoe mtrice de ="iris|&nbs="ais ng>isog p>ationeink r="igrar:#336699;s="textes">l xmslnstwitter.com.IRISUMR8156riTwitter Ir Etats-t|&nbs="ais ng>isog is c eaufond">cedu" cs">Aca|&nbs|-t|&nbs ueMere">Aca|&nbs|-t|&nbs ueMere">l xmlns="htlodel.org">ac voe liqueLodel">Aca|&nbs|-t|&nbs ueMere">lodel/">accsentr sesrvarentali eaufondeaufondeaufon is #n/rss+xmlRterneha lnfa p typ>se...l xmsl" ==rechumtec.litipartiprotoigr) ? >l xms "ba>l xm") + "lnsneuee sewebtp://iris.";