Sur l'agenda | Manifestations scientifiques

Agir pour chercher, chercher pour agir : recherches interventionnelles en SHS sur le cancer > 9 décembre 2013

Journée d'études - INCa Boulogne - 9 décembre 2013

Lundi 9 décembre 2013

Institut National du Cancer, 52 av. André Morizet 92513 Boulogne Billancourt

Dans des travaux de recherche en cours dans le champ des sciences sociales du cancer, les pratiques de recherche interventionnelle semblent aujourd’hui prendre une importance croissante. Cependant, cette évolution ne semble pas infléchir les représentations du champ académique français qui tendent à déconsidérer ces pratiques par rapport aux recherches dites fondamentales. Pour autant, il semble que de nombreuses recherches en sciences sociales ont pour but ultime de générer des recherches pour l’action. En sciences sociales, notamment, étudier les inégalités sociales, n’est-ce pas, au-delà de la description et de l’analyse, chercher à les combattre ?

Le contexte actuel de mise en lumière de la recherche interventionnelle notamment dans le cadre des appels d’offres actuels ne doit pas faire oublier que cette dynamique est assez ancienne. Par ailleurs, ces pratiques de recherche sont fréquemment mises en œuvre dans d’autres champs que celui des sciences sociales du cancer, comme la médecine, la santé publique, encore le travail social.

La polysémie du terme nécessite à la fois de réfléchir sur sa/ses définitions mais aussi de situer ces pratiques d’un point de vue historique et géographique. Qu’entend-on concrètement par recherche action, recherche interventionnelle, recherche translationnelle ? En quoi et comment ces pratiques se distinguent-elles de la recherche dite fondamentale ? Quels sont les lieux de production de ce type de recherche ? Comment ces lieux, s’ils sont différents s’articulent aux lieux de production de la recherche fondamentale ? Qu’est-ce qui motive le chercheur à s’engager dans ce type de recherche ? Quelles richesses et quelles limites ?

Parce qu’elles mettent en jeu plusieurs catégories d’acteurs, ces recherches interrogent avec acuité la position de chercheur en SHS qui doit composer avec d’autres acteurs (professionnels, malades…), voire d’autres disciplines dans la construction de son objet. Comment s’articulent les différentes disciplines entre elles ? Comment les chercheurs et les autres acteurs prennent position les uns par rapport aux autres ? Il sera aussi question de s’interroger sur la position du chercheur confronté à de nouvelles demandes ainsi que la nécessité sur des terrains dits « sensibles » de s’engager dans une démarche de recherche où l’implication du chercheur est sinon plus forte du moins questionnée.

 

Programme

  • 8h45 - 9h : Accueil
  • 9h15 - 9h30 : Allocution d'accueil, Norbert Amsellem, coordinteur des recherches SHS, INCa
  • 9h30 - 10h : Introduction, Annie Thébaud-Mony, Sociologue, directrice de recherche honoraire Inserm
  • 10h - 10h30, Discussion

 

Axe 1 : Résultats de recherches interventionnelles en sciences sociales sur le cancer

10h30 - 11h, Réduire les inégalités d’accès au dépistage des cancers au niveau local : le partenariat chercheurs-décideurs-acteurs comme levier d’actions, exemple de coproduction de connaissances à Argenteuil, Marianne Viot (chargée de recherche, Université Paris Ouest Nanterre), pour l’équipe DéCLIC

11h - 11h30, Programme AAPRISS : Co-construire la distinction entre logiques d’intervention et implémentation pour rendre possible la transférabilité des interventions en vie réelle, Elsa Bidault (chargée de projet programme AAPRISS) et Mélanie Villeval (doctorante à l’IFERISS - Institut Fédératif d’Études et de Recherches Interdisciplinaires Santé Société UMR 1027 INSERM-Université Paul Sabatier, Toulouse III)

11h30 - 11h45, Pause

11h45 - 12h15, « PAS-CAP ! », un programme expérimental d’accompagnement socio-éducatif au retour en classe des élèves atteints de cancers, Zoé Rollin (doctorante en sociologie et enseignante, Iris, EHESS Paris) et Karyn Dugas (accompagnatrice en Santé, CHU Bordeaux)

12h15 - 13h, Discussion générale

13h - 14h, Déjeuner (offert sous réserve d’être inscrit)

 

Axe 2 : Postures de chercheurs et méthodologies innovantes

 

14h00 - 14h30, De l’académisme à la science : vertus de l’action pour la connaissance, Pierre Lénel (sociologue, Laboratoire interdisciplinaire pour la sociologie économique, CNRS – CNAM)

14h30 - 15h00, Une recherche-action infirmière sur le dispositif d’annonce du cancer, Sylvain Pasquier (maître de conférences, Université de Caen-Basse-Normandie, CERReV - Centre d’Étude et de Recherche  sur les Risques et les Vulnérabilités)

15h00 - 15h30, L’evidence-based ou la preuve par l’essai randomisé contrôlé : les limites de l’application de la méthodologie du médicament aux interventions non médicamenteuses sur une base individuelle à partir d’une expérience de terrain, Marion Carayol (épidémiologiste doctorante, INSERM UMR 1027 « Cancer et maladies chroniques: inégalités sociales de santé) et Cyrille Delpierre, (chargé de recherche à l’IFERISS - Institut Fédératif d’Études et de Recherches Interdisciplinaires Santé Société UMR 1027 INSERM-Université Paul Sabatier, Toulouse III)

15h30 - 15h45, Pause

15h45 - 16h15, Alliance et controverses autour de la présence de sociologues dans une recherche interdisciplinaire visant à agir sur les inégalités sociales face au cancer, Thomas Ginsbourger, (Doctorant en sociologie, Université Paul Sabatier Toulouse 3 - PRISSMH-SOI)

16h15 - 17h15, Discussion

17h15 - 17h45, Vie du groupe "Jeunes chercheur-e-s en sciences sociales sur le cancer" (réservé aux membres du Groupe, inscription sur demande)

A consulter :

EHESS
CNRS
Paris 13
INSERM

flux rss  EHESS

Afrique et Moyen-Orient

Débat - Mardi 17 octobre 2017 - 13:00Débat autour des Cahiers d’Études africaines, n°226, 2017, « Élites de retour de l’Est » et de la REMi, Revue européenne des migrations internationales, vol. 32, n°2, 2016, « Former des élites : mobilités des étudiants d’Afrique au nord du Sahara dans les pays de l’ex-bloc socialiste »  avec plusieurs articles issus des recherches menées dans le cadre du programme ELITAF « Élites africaines formées dans l’ex-bloc socialiste »  Programme 13h - Accueil des participants 14h - Présentation des deux revues Cahiers d’Études africaines, par Eloi Ficquet Revue européenne des migrations internationales, REMI, par Marie-Antoinette Hily  14h15 - Introduction aux : N°226 des Cahiers d’Études africaines par Patrice Yengo N°2, 2016 de la REMI par Michèle Leclerc-Olive  14h45 - Interventions des discutants Elikia M’Bokolo, directeur d’études à l’EHESS, IMAF Gabrielle Chomentowski, post-doctorante, INALCO, Sorbonne Paris-Cité, Programme de recherches Sociétés plurielles Didier Nativel, professeur à l’Université Paris VII, CESSMA Président : Jean-Bernard Ouédraogo, directeur de recherches au CNRS, directeur d’études à l’EHESS, IIAC  16h - Débat général avec la participation de plusieurs des auteurs (...)

Lire la suite

Big data & SHS

Journée(s) d'étude - Vendredi 16 juin 2017 - 09:00 "Big data & SHS - Regards et intérêts croisés pour la santé publique", journée d’étude organisée par Thomas Lefèvre & Sandrine de Montgolfier UMR8156 - U997.11 chercheurs français et étrangers en santé publique, venus des sciences sociales, de la médecine, de l'informatique, de l'épidémiologie partageront et croiseront leur regard, leurs expériences et leur intérêt pour la santé publique, au double prisme des Big Data et des sciences humaines et sociales.MatinéeSébastien Dalgalarrondo, CNRS Iris & INSEP, sociologie de la santé"Quantified self" et sportXavier Briffault, CNRS CERMES3, sciences sociales et épistémologie de la santéConséquences pratiques et épistémologiques du développement des objets connectés et big data en santé mentaleLuc Rocher, Université catholique de Louvain, Institute of Information and Communication TechnologiesComputational Privacy: on how human behavior bounds privacy and the privacy-conscientious use of big dataJoëlle Vailly, INSERM Iris, sociologie & anthropologieNouvel usage policier des données génétiques, une perspective anthropologiqueBenjamin Derbez, Mines ParisTech, Centre de Sociologie de l’InnovationLes bases de données de variants génétiques : un enjeu d’économie de la connaissance entre recherche et cliniqueAprès-midiCyrille Delpierre, INSERM & Université Toulouse III, épidémiologisteQuel apport du big data pour l'exploration des inégalités sociales de santé ?Louise Potvin, École de santé publique Université de Montréal, Chaire de recherche du Canada sur les approches communautaires et inégalités de santéD’où vient la complexité des interventions en santé des populations et comment la modéliser ?Nelly Robin, Université de Poitiers CNRS MIGRINTER, géographie avec Lakhdar Saïs Université d'Artois, Centre de Recherche en Informatique de LensParcours Migratoires et Données Multi-Sources. Des bases de données à la fouille de données en passant par l’intelligence artificielle, une méthodologie inédite pour réinterroger les espaces et les temporalités de la Traite des enfants et des femmesAlexandre Delanoë, CNRS Institut des Systèmes Complexes, sociologie, Chef de projet de la plateforme de fouille textuelle GargantextGargantext : comment faire un état de l'art en quelques minutesSandrine de Montgolfier, UPEC & INSERM Iris, épistémologie et histoire des sciences du vivantEnjeux éthiques soulevés par l’accès aux données de séquençage en oncogénétique du point de vue des professionnelsThomas Lefèvre, UP13 Iris & Hôpital Jean Verdier, médecineRetour d’expérience du groupe de réflexion ministériel « big data en santé » ; recommandations et analyses  (...)

Lire la suite

Cinémas d’insurrection

Colloque - Mercredi 22 février 2017 - 18:00Ce colloque est l’aboutissement d’un premier travail de recherche et de rencontre conduit avec des cinéastes et militants filmant de manière atypique les situations de conflits et post-conflits depuis plusieurs années ou décennies. L’objectif de ce colloque est donc de confronter les pratiques et les engagements d’artistes et de chercheurs enquêtant sur diverses situations de mobilisations ou de résistances armées, et sur la mémoire et l’amnésie constitutive de l’expérience historique des situations de post-conflits. Ces pratiques filmiques peuvent aussi inspirer les sciences sociales par leurs positions et leurs observations au plus proche des expériences de leurs interlocuteurs. En plaçant les travaux de ces cinéastes au centre des interventions, ce colloque entend aussi réinterroger les modes de savoir et les constructions de sens produits par l’image.Avec la participation des cinéastes Édouard Beau, Stéphane Breton, John Gianvito, Clarisse Hahn, Florent Marcie et du Collectif de vidéastes ukrainiens BABYLON’ 13.(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

EHESS
54 bd Raspail 75006 Paris
Tél : 33 (0)1 49 54 25 05 - Fax : 33 0(1) 49 54 24 28
iris@ehess.fr
Accès

UNIVERSITE PARIS 13
UFR SMBH 74 rue Marcel Cachin, 93017 Bobigny cedex
Tél : 33 (0)1 48 38 77 75 - Fax : 33 (0)1 48 38 88 62
iris@univ-paris13.fr
Accès

 


 

Liens rapides

La Lettre de l'Iris

Archives ouvertes de l'Iris

Carnets de recherche

Twitter Iris