Sur l'agenda | Manifestations scientifiques

Colloque international > Les sciences sociales face au changement à Cuba, 11 & 12 juin 2015

Lycée Guillaume Tirel, 237 bd Raspail, 75014 Paris

Colloque international > Les sciences sociales face au changement à Cuba, 11 & 12 juin 2015

Les sciences sociales face au changement à Cuba

 

Colloque international organisé par Blandine Destremau (CNRS/ Iris), Nils Graber (EHESS, Cermes 3) et Jérôme Leleu (EHESS, CEMI)

Jeudi 11 et vendredi 12 juin 2015, au Lycée Guillaume Tirel, 237 Bd Raspail, Paris

 

Cuba traverse une intense période de changements, impulsés par les réformes lancées pour sortir le pays de la crise économique qu’il traverse depuis les années 1990, renforcés depuis la présidence de Raul Castro en 2008, et accélérés par le renforcement de son intégration internationale et son rapprochement récent avec l'Union européenne et les Etats-Unis.

Par le dialogue entre disciplines des sciences sociales, entre chercheurs cubains et européens, entre approches qualitatives et quantitatives, micro et macro, entre recherche impliquée, engagée ou « fondamentale », cette rencontre constitue un espace de réflexion sur les processus de construction de connaissance sur le changement à Cuba.

Au plan méthodologique, ces journées s’interrogeront sur la fabrique de la recherche et de ses résultats: dans quels lieux, à partir de quelles sources se construit la connaissance sur le changement à Cuba dans les sciences sociales telles qu’elles se font? Comment le chercheur produit-il à ses données, et comment son expérience concrète et son univers relationnel affectent -ils ses analyses ? Comment les plans macro et micro s’éclairent-ils ou s’occultent-ils ? Que faire des « cas », des témoignages, des petites histoires ordinaires, des dissonances ?

Au plan épistémologique, il s'agira de réfléchir au poids des convictions dans la construction d’interprétations sur ce qui se fait, ce qui se dit, ce qui change, à la lumière des mots-clés en circulation: invention, innovation, rénovation, actualisation, termes plus ou moins distanciés d’approches explicitement transitologiques. Sur quelles bases épistémologiques, méthodologiques, axiologiques  se construisent les postures de recherche et d’énonciation sur le changement? A qui s’adressent-elles ? Que dire d’un champ d’émergences créatives, aux confins de la recherche, de l’expérimentation et de la mobilisation politique ?

 

Comité scientifique

  • Angelica Wehrli, chercheure, département d’ethnologie, université de Lucerne, Suisse
  • Jacques Sapir, directeur d’études, CEMI-EHESS
  • Ana Vera Estrada, chercheure, Instituto Cubano de Investigacion Cultural Juan Marinello, Cuba
  • Janice Argaillot, Docteure en études hispanophones, Maître de conférence, université de Grenoble 3 –Stendhal
  • Karel Negrete, juriste et politologue, diplômé de l'université de La Havane et de l'université Paris Ouest Nanterre La Défense
  • Hortense Faivre d’Arcier, Professeure agrégée/Docteure en études latino-américaines, UMR 8138 - IRICE – Université Paris 1
  • Nelson Vallejo Gomez, Responsable du Programme scientifique Amériques FMSH

  • Kali Argyriadis, anthropologue, URMIS (IRD / Université Paris Diderot – Nice Sophia Antipolis
  • Pierre Salama, Professeur émérite des universités, Centre d’économie de Paris Nord, CEPN/ CNRS-UMR 7115
  • Sabrina Doyon, professeure d’anthropologie, université de Laval (Québec)
  • Pedro Monreal, économiste cubain, UNESCO
  • Claes Brundenius, professeur honoraire, institut de recherche politique, Université de Lund (Suède)
  • Janette Habel, Politologue, chargée de cours à l’institut des relations internationales et stratégiques (IRIS)
  • Marie Laure Geoffray, Docteure en sciences politiques, Maître de conférences, IHEAL-CREDA- CNRS UMR 7227
  • Stephen Wilkinson, chargé de cours à King's College London, Président de l’Institute for the study of Cuba, éditeur de la revue International Journal of Cuban Studies, Grande-Bretagne

 

Programme

 

Jeudi 11 juin 2015

 

9h30-11h : Organisateurs : introduction, présentation, bienvenue,

  • Evelyne Olayat, Proviseure du Lycée Hôtelier Guillaume Tirel
  • Marc Bessin, Directeur de l’IRIS
  • Jean-Pierre Dozon, Directeur scientifique à la recherche de la FMSH
  • Ricardo Torres, Omar Everleny et Pedro Monreal, CEEC/UNESCO, conférence introductive : « El proceso de reforma económica en Cuba. Antecedentes, estado actual y perspectivas »

11h-11h30 : pause

 

11h30-13h : 1. Table ronde animée par Stephane Witkowski, (IHEAL, Université Paris III Sorbonne nouvelle) : Penser le changement : quels outils, quels cadres?

  • Joachim Ahrens, Goettingen Business School, Allemagne « Economic Change and Institutional Innovation in Cuba. A Dual-Track Approach towards Transition »
  • Al Campbell, Université de l'Utah, Etats-Unis, « The state of cooperatives in Cuba today »
  • Xavier Calmettes, IHEAL, « Les relations entre le Venezuela et Cuba au XXème et XXIème siècle »
  • Vegard Bye, Université d’Oslo, « The end of ‘Plattismo’»

13h-14h30 : déjeuner sur place

 

14h30-16h : 2. Débat animé par Janette Habel (Institut des relations internationales et stratégiques) La recherche en appui aux politiques publiques / recherche action

  • Pedro Monreal, UNESCO, « Poverty studies in contemporary Cuba: Lost in translation? »
  • Julia Wright, Coventry University, Grande-Bretagne, « A Reflective Perspective on the Experience of Undertaking Doctoral Research in the Agricultural Sector in Cuba during the Special Period (1998-2000) »
  • Greta Apkeneye, Grande-Bretagne, « Perspectives of English Teaching in Cuban Universities »
  • Seida Barrera, CIPS Université de La Havane, « La empresa estatal cubana: construcción de un diagnóstico »

16h-16h30 : pause

 

16h30-18h30 : 3. Table ronde animée par Hortense Faivre d’Arcier (IRICE – Université Paris 1) : Les sources de la recherche

  • Elena Adell, Université d'Asheville, Etats-Unis, « Cuba-Spain: A long lasting and unavoidable connection »
  • Pedra Kuivala, Université d'Helsinki, « Analyzing change in Cuba through Catholic primary sources »
  • Elizabeth Dore, Université de Southampton, « Oral History Research in Cuba »
  • Marie-Catherine Scherer, France, « La révolution numérique du cinéma cubain : un acte de survie et de transformation. L’individu et le nous dans le cinéma cubain 1960-2002 »
  • Elizabeth Sklodowska, Université de Washington de Saint-Louis, « I Invent, Therefore I Exist: Creativity and Survival in Post-Soviet Cuba »

 

Soirée : réception dans les locaux du Lycée Guillaume Tirel


 

Vendredi 12 juin 

 

9h30-12h30 : 4. Session animée par Kali Argyriadis (URMIS - IRD / Université Paris Diderot – Nice Sophia Antipolis) : Méthodes ethnographiques et interprétatives

  • Niurka Nuñez Gonzalez, Institut Cubain d'Anthropologie, Cuba, « L’anthropologie socioculturelle à Cuba. Une histoire nécessaire »
  • Pablo Rodriguez, Institut Cubain d'Anthropologie, Cuba, « La investigación de perfil antropológico en Cuba. Experiencias, dificultades y modos de hacer »
  • Ana Vera Estrada, Instituto Juan Marinello, Cuba, « El trabajo de campo desde una perspectiva autoetnografica – Problemas y soluciones »

10h45-11h15 : pause

  • Yailenis Mulet Concepción, Departamento de Desarrollo Económico/Universidad de la Habana, “Trabajadores por cuenta propia en Cuba”
  • Concetta Russo, Italie, « Rethinking Revolution: an anthropological perspective on the puzzled labour market in contemporary Cuba »
  • Daliany Kersh, Roehampton University, Grande-Bretagne, « La Necesidad nos Obliga; Women’s Work in a Hostile Economy; Cuba in the Post-Soviet Era” (1989-2005) »

12h30-14h00 : déjeuner sur place

 

14h00-16h30 : 5. Session animée par Stephen Wilkinson (Institute for the study of Cuba) : Les lieux d'observation du changement

  • Enrique Beldarraín Chaple, École de Santé Publique, Cuba, « La salud pública en Cuba durante los últimos 10 años »
  • Violaine Jolivet, Université de Montréal, Canada, « Miami la cubaine : changement dans les relations Cuba US. Présentation de l’ouvrage. »
  • Margalida Mulet, EHESS, France, « Changements socio-économique dans la famille, économie quotidienne »

15h00-15h30 : pause

  • Maxime Toutain, Université de Toulouse II, France, « Innovations religieuses et patrimonialisation au Central Méjico. L'influence de la mémoire de l'esclavage sur les cultes d'origine africaine. »
  • Marie-Michèle Grenon, Université de Laval, Canada, « L’internationalisme cubain au niveau de l’aide humanitaire : contributions, innovations et perspectives »
  • Jenny Cruz Cabrera, Prensa Latina, “La investigación sobre la diáspora (post)soviética en el contexto de los actuales cambios en Cuba: ¿construcción de un concepto por mero interés”

16h30-16h45 : pause

 

16h45- 18h30 : 6. Débat de clôture animé par Marie-Laure Geoffray (IHEAL-CREDA) et Karel Negrete : Emergences créatrices

  • Jorge Luis Alemán, Universidad de las Artes, Cuba, « Miradas a los movimientos sociales desde Cuba (en pleno cambio): un intento de mapeo, epistemológico políticamente intencionado »
  • Dmitri Prieto Samsonov, Instituto Cubano de Antropología, “Transdominación: una contribución analítico-conceptual a la Antropología Política desde Cuba. Itinerario vernáculo de una noción “cimarrona”
  • Isbel Diaz Torres, “Impacto ambiental de las reformas: una indagación desde el ecologismo independiente cubano”
  • Mario Castillo Santana, Instituto Superior de Arte, “Las experiencias de los actores en el contexto de cambios actuales: ¿invenciones, innovaciones?”

A consulter :

EHESS
CNRS
Paris 13
INSERM

flux rss  EHESS

Cinémas d’insurrection

Colloque - Mercredi 22 février 2017 - 18:00Ce colloque est l’aboutissement d’un premier travail de recherche et de rencontre conduit avec des cinéastes et militants filmant de manière atypique les situations de conflits et post-conflits depuis plusieurs années ou décennies. L’objectif de ce colloque est donc de confronter les pratiques et les engagements d’artistes et de chercheurs enquêtant sur diverses situations de mobilisations ou de résistances armées, et sur la mémoire et l’amnésie constitutive de l’expérience historique des situations de post-conflits. Ces pratiques filmiques peuvent aussi inspirer les sciences sociales par leurs positions et leurs observations au plus proche des expériences de leurs interlocuteurs. En plaçant les travaux de ces cinéastes au centre des interventions, ce colloque entend aussi réinterroger les modes de savoir et les constructions de sens produits par l’image.Avec la participation des cinéastes Édouard Beau, Stéphane Breton, John Gianvito, Clarisse Hahn, Florent Marcie et du Collectif de vidéastes ukrainiens BABYLON’ 13.(...)

Lire la suite

Little go girls d'Éliane De Latour

Projection-débat - Mardi 17 janvier 2017 - 18:00La projection sera suivie d'un débat en présence de la réalisatrice Éliane de Latour, cinéaste et anthropologue, directrice de recherches à l’Iris, avec Thomas Sotinel, critique cinéma au journal Le Monde et Eric Fassin, sociologue, professeur à Paris VIII. A Abidjan, les go de nuit empruntent un chemin chaotique entre délinquance et rapports tarifés dans les ghettos d'Abidjan, pour fuir les violences familiales. Très jeunes, analphabètes, largement musulmanes, elles sont prêtes à affronter le déshonneur et la mort pour un peu d'autonomie dont elles ont été privées dès le plus jeune âge. Entre le réveil et le tapin, le temps façonné par l’attente, les rêves, l’incertitude, laisse emerger une intimité presque silencieuse. Quelques unes tentent de renverser soudain leur mode d'existence pour tenter de gagner un peu de dignité à travers un nouveau projet de vie, la Casa des go. Les tensions sont telles qu’elles finissent par embaucher deux petites bonnes qu’elles rémunèrent 0,50€ par jour. Alors que les go commencent à sortir la tête du darkness, elles passent le relais de la servitude à des fillettes privées d’école comme elles au même âge. Sans doute suivront-elles le même chemin ? Le cercle se referme. Qui en sortira vraiment ?Voir la bande annonce du filmSéance organisée dans le cadre du Cycle "L'EHESS fait son ciné" proposé par la Direction de l’image et de l’audiovisuel (...)

Lire la suite

Origines et conditions d’apparition de la vie

Colloque - Mardi 11 octobre 2016 - 09:00La question des conditions d’apparition de la vie ou de la présence de la vie dans l’univers, longtemps considérée comme appartenant au domaine spéculatif, est en train de devenir un champ de recherche actif.Ce questionnement implique les sciences « dures » telle que l’astronomie et l’astrophysique – avec la découverte de planètes extrasolaires et l’exploration du Système Solaire par l’entremise de sondes spatiales, jusqu’à la chimie, la biologie et l’écologie – avec les derniers développements dans le monde prébiotique, l’émergence de la matière vivante et des systèmes écologiques et les étapes fondamentales de l’évolution. Ces questions impliquent tout autant les sciences humaines, comme l’histoire des sciences -avec l’histoire du questionnement des origines de la vie ou l’évolution des relations entre instrumentation scientifique et définition de la vie ; jusqu’à l’anthropologie – avec les variations culturelles de la perception et de la conception de la vie. Elles incitent, par ailleurs, à déporter le regard de la seule reconstitution des premières étapes de la vie pour considérer comme objectif la construction d’êtres « vivants » artificiels. Recréer la vie devrait en effet permettre de clarifier des questions telles que la façon dont la vie peut démarrer en tant que processus global, la probabilité de sa présence, la diversité qu’elle pourrait présenter dans d’autres mondes et, en dernier lieu, « ce qu’est » la vie.Plusieurs actions d’envergure focalisées sur ces questions ont ainsi récemment émergé dans les grandes universités internationales ou dans des fondations privées (Origins of life initiative à Harvard, Origins of Life Initiative à Munich, Earth-life Institute au Tokyo Institute of Technology, l’initiative de la Simons Foundation). Riche de l’activité de ses équipes en ce domaine ainsi que de la cartographie des savoirs susceptibles de l’étoffer, Paris Sciences et Lettres Research University a aussi souhaité aborder ces questions grâce à la mise en place récente d’un IRIS intitulé Origines et Conditions d’Apparition de la Vie.Le colloque de lancement sera l’occasion de confronter les perspectives adoptées par les grands centres mondiaux de recherche et de formation ainsi que d’en apprécier les motivations. Il montrera aussi que Paris, et de façon spécifique PSL Research University, dispose de tous les atouts pour aborder ce challenge scientifique. Inscription gratuite mais obligatoire par email à : appels-ocav@listes.univ-psl.fr(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

EHESS
190-198 avenue de France, 75244 Paris cedex 13

Attention ! Nouvelle adresse à partir du 1er avril 2017 :
54 bd Raspail 75006 Paris

Tél : 33 (0)1 49 54 25 05 - Fax : 33 0(1) 49 54 24 28
iris@ehess.fr
Accès

UNIVERSITE PARIS 13
UFR SMBH 74 rue Marcel Cachin, 93017 Bobigny cedex
Tél : 33 (0)1 48 38 77 75 - Fax : 33 (0)1 48 38 88 62
iris@univ-paris13.fr
Accès

 


 

Liens rapides

Archives ouvertes de l'Iris

Carnets de recherche

Twitter Iris